Pas d'exploit à Atlanta

Atlanta United - Impact Montréal 2-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 24/09/2017

ATLANTA : Guzan, Walkes, Parkhurst, Gonzalez Pirez, McCann, Larentowicz, Carmona, Villalba (77e Kratz), Almiron (17e Gressel), Asad, Martinez (89e Jones)

MONTRÉAL : Bush, Duvall (71e Salazar), Cabrera, Ciman, Boldor, Lovitz, Bernier (62e Mancosu), Piette (77e Bernardello), Dzemaili, Piatti, Jackson-Hamel

ARBITRE : M. Elfath

LE BUT : 28e Villalba (1-0), 73e Larentowicz (2-0)


Montréal a été battu 2-0 à Atlanta et n’a pas réussi à créer une deuxième surprise en quelques jours. Malgré la soirée difficile des vedettes locales, Villalba a pavé le chemin du succès à ses couleurs face à un adversaire qui, sans démériter, était clairement inférieur sur l’ensemble des 90 minutes.

Après la victoire spectaculaire à Toronto, Mauro Biello n’a pas trop changé son équipe, avec un minimum de rotation. Seuls Donadel et Camara cédaient leur place, respectivement à Bernier et Duvall. La défense à cinq était donc confirmée. En face, la plupart des gros noms étaient là, même si Almiron a dû sortir sur blessure (et en larmes) après à peine un quart d’heure.

Un changement tôt… et une occasion très tôt aussi, puisque dans les toutes premières secondes, Villalba a ponctué un effort individuel sur la droite d’un tir bien placé obligeant Bush à plonger pour repousser. Il fut aussi à l’origine de la deuxième occasion des siens : après avoir débordé sur la droite, son centre (moins fort que celui d’Osorio mercredi) fut contré par Cabrera, obligeant le gardien montréalais à intervenir en catastrophe.

Mais en réalité, ce furent les deux seules possibilités de but sérieuses des 25 premières minutes. Dans les rangs montréalais, ce qui était le plus palpable, c’était une énorme concentration et finalement, l’orage initial ne fut ni aussi long ni aussi intense qu’on aurait pu le craindre.

Cependant, plus les minutes passaient, et plus ça devenait difficile, notamment pour les défenseurs centraux Cabrera et Boldor. Le premier s’en est extrêmement bien sorti quand, bras tendu, il a dévié un centre de Martinez. Le penalty était on ne peut plus flagrant, et si on comprend déjà mal que l’arbitre n’ait rien dit, le fait que l’homme à l’assistance vidéo n’ait même pas réagi dépasse l’entendement : si c’est pour ça, autant ne pas en avoir…

Deux minutes plus tard, tout le stade eut un sentiment de justice quand, bien aidé par un coéquipier pour récupérer le ballon dans l’axe à moins 30 mètres du but adverse, Villalba a entamé un effort personnel marqué par les petits ponts et les contres favorables, avant de le ponctuer d’un superbe tir en pleine lucarne (1-0).

On se demande encore comment le buteur-maison Martinez n’a pas doublé l’avance des siens quand, seul au deuxième poteau, il a complètement raté sa reprise en un temps sur un centre piqué de McCann. Une erreur technique parmi d’autres empêchant les actions locales d’aller au bout. Reste que la vitesse tant de course que d’exécution des hommes de Tata Martino était impressionnante.

Montréal, lui, n’a pas montré grand-chose en première mi-temps. Son seul tir fut l’œuvre de Bernier, très loin à côté. Il a quand même été plus dangereux juste avant la pause. Notamment quand il a obligé Gonzalez Pirez à effectuer un superbe retour pour intervenir devant Jackson-Hamel arrivé à toute vitesse sur la droite du rectangle et qui s’apprêtait à tirer. L’attaquant de Limoilou a réussi à récupérer le cuir et a centré en direction de Piatti qui a mal ajusté son geste, le ballon lui passant sous le pied.

La deuxième mi-temps a commencé comme la première s’est terminée : une intervention in extremis pour empêcher Jackson-Hamel d’aller au but. Cette fois, il avait été lancé par Piatti entre Larentowicz et Gonzalez Pirez, et le premier nommé est parvenu à mettre le pied sur le ballon pour écarter le danger.

La réplique n’a pas tardé. Une mauvaise relance a permis à Atlanta de récupérer le ballon plein axe : Gressel a fixé les hommes face à lui avant de tirer de loin, peu à côté. Cependant, le quatrième quart d’heure fut à l’image du premier, et les défenses eurent le dessus, les occasions se faisant rares.

À l’heure de jeu, on eut droit à quelques moments de folie, le ballon passant vite d’un côté à l’autre du terrain. Premier à pouvoir en profiter, Martinez, sur la droite du rectangle, a dribblé Ciman avant de tenter sa chance d’un angle fermé, au-dessus.

À peine une minute plus tard, face au but, il devait cette fois faire face à trois hommes : cherchant la position parfaite, il a multiplié les crochets avant de voir Ciman contrer son tir. Au rebond, Villalba n’a pas hésité et envoyé une frappe croisée que Bush a repoussée. Sur le contre, Piatti et Jackson-Hamel ont donné des maux de tête à la défense d’Atlanta, qui s’en est sortie sans même de tir dangereux malgré deux situations confuses en quelques instants.

Le match s’emballait. Le public, lui, était déjà emballé par ses vedettes. Notamment Villalba. Mais ce dernier cherchait parfois à trop en faire. Notamment à 20 minutes du terme : dans le rectangle, après avoir effacé deux défenseurs, il n’a pu mener son action à terme.

Adepte du spectacle, Atlanta ne se contentait pas de son avance et, du même coup… laissait des espaces inutiles. Piatti vit l’un d’entre eux et nous gratifia d’une superbe ouverture vers Salazar sur la droite. De quoi donner une nouvelle occasion à Guzan (quand même bien occupé ce soir) de s’illustrer en gagnant le face à face.

Sur le contre, Villalba, sur la droite du rectangle, ne tenta cette fois pas de déjouer les défenseurs, repliés dans l’axe. Ce qui ne lui laissait dès lors pas d’autre choix que celui d’aller au but : Bush lui est sorti dans les pieds pour le contrer.

Finalement, ce rythme effréné a fait rompre Montréal. Une minute après l’occasion précédente, un centre de Gressel côté droit est arrivé au petit rectangle à Larentowicz plus prompt que tous ses adversaires, et qui a prolongé le ballon dans le but (2-0).

Atlanta pouvait être bien heureux de voir un joueur à vocation défensive marquer, car ses vedettes ont souvent manqué de réalisme. Notamment son buteur Martinez qui, après être parti dans le dos de Ciman, est arrivé sur la gauche du rectangle seul face à Bush mais a trop croisé son tir.

Et Montréal là-dedans ? Il voulait bien mais ne parvenait plus à grand-chose… Seul semblant d’occasion, un coup franc de Boldor plein axe, dans le milieu du but, et capté sans problème par Guzan.

Les dernières minutes ne furent que l’occasion de laisser tourner le chrono entre deux équipes qui semblaient déjà avoir la tête ailleurs, et les jambes un peu fatiguées… à l’image des arbitres. Il y eut une dernière situation confuse dans le rectangle montréalais : accroché par Bush, Martinez semblait avoir obtenu un penalty, sifflé dans un premier temps par M. Elfath, rappelé à l’ordre par son assistant vidéo alors que le juge de ligne n’avait pas signalé un hors-jeu pourtant flagrant de la victime.

Après avoir créé une énorme surprise mercredi dernier, Montréal n’a pas réussi à remettre le couvert ce dimanche. Il faut reconnaître que les meilleurs ont gagné – et surtout que miracles et course-poursuite ne devraient pas être des obligations à cette période-ci de la saison. Reste que c’est désormais une réalité, et qu’il faut enchaîner les succès pour continuer d’espérer : la victoire sera donc obligatoire mercredi contre New York City… dont la place en phase finale est désormais mathématiquement acquise grâce à la défaite de Montréal ce soir.

Calendrier

Prochain match

Las Vegas - Montréal
Samedi 10 février, 23h00

Dernier match

Montréal - New England2-3
Dimanche 22 octobre, 16h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto3469
  2. New York City3457
  3. Chicago3455
  4. Atlanta3455
  5. Columbus3454
  6. Portland3453
  7. Seattle3453
  8. Vancouver3452
  9. New York3450
10. Houston3450
11. Kansas City3449
12. San José3446
13. Dallas3446
14. New England3445
15. Salt Lake3445
16. Philadelphie3442
17. MONTRÉAL3439
18. Orlando3439
19. Minnesota3436
20. Colorado3433
21. DC United3432
22. LA Galaxy3432
► Classements complets

En direct du forum

18h55 - L'Impact échange Laurent Ciman au Los Angeles FC par Taliah

18h49 - Transferts 2018 : besoins, rumeurs, arrivées et départs par Polio

17h44 - Ailleurs en MLS - transferts hiver 2018 par Pouchkine

16/12 - Mancosu 2018 par Taliah

16/12 - École de jeunes par Taliah

15/12 - La situation des gardiens par Taliah

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti19 
 Jackson-Hamel10 
 Dzemaili
 Mancosu
 Salazar
 Tabla
 Donadel
 Bernier
 Duvall
 Fisher
 Oduro
 Oyongo Bitolo
 Choinière
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 38 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Ciman
4. Bush
5. Duvall

► Détails

Quiz

Combien de séjours différents Nick De Santis a-t-il effectué comme entraîneur du club entre 2001 et 2011 ?

  • 2
  • 3
  • 4
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com