La défense solide, Lovitz magique

Impact Montréal - Sporting Kansas City 2-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 30/06/2018

 Impact Media
MONTRÉAL : Bush, Duvall, Fanni, Camacho, Lovitz, Piette (38e Shome), Taïder, Krolicki, Silva (90e Edwards), Piatti, Mancosu (60e Raitala)

KANSAS CITY : Melia, Zusi, Opara, Besler, Lindsey (74e Rubio), Sanchez, Espinoza, Croizet (83e Kuzain), Russell, Fernandes (57e Shelton), Salloi

ARBITRE : M. Unkel

AVERTISSEMENTS : Krolicki, Duvall, Croizet, Opara

LES BUTS : 54e Piatti (1-0), 70e Silva (pen., 2-0)


Montréal a remporté une impressionnante victoire 2-0 contre Kansas City. La première mi-temps fut marquée par l’excellente mise en place défensive des deux équipes. Les joueurs de Rémi Garde ont tenu le fort pendant 90 minutes, mais aussi trouvé la faille dans le mur adverse qu’ils ont fissuré en tapant au bon endroit, ce qui a entraîné les buts de Piatti et Silva.

On a beaucoup entendu au cours de la semaine que le match contre Kansas City serait, pour Montréal, un test face aux meilleurs après deux victoires face à une équipe d’Orlando en perdition. Un domaine a rapidement attiré notre attention : la comparaison des mises en place défensives. On sait que devant, Montréal a des problèmes. Derrière, par contre, c’est solide depuis plusieurs semaines. Le Sporting, lui, n’a encaissé que cinq buts lors de ses neuf dernières rencontres.

Et la défense montréalaise peut être très fière de son match. Le quatre arrière a été impressionnant par moments. D’autant qu’il n’était pas toujours bien protégé par les milieux de terrain devant lui (à l’exception peut-être de Silva, qui prêtait souvent main forte plus efficacement) durant la première demi-heure. Et pourtant, la défense empêchait Kansas City de porter le ballon haut, l’un des principes de l’équipe de Peter Vermes qui lui permet de marquer de nombreux buts.

Offensivement, c’était plus léger. Sans surprise, admettons-le. Et en face, on sait que c’est très solide derrière. Kansas City a eu un petit passage à vide la semaine dernière (victoire 3-2 in extremis) et la défense avait été prise de vitesse deux fois sur les buts. La leçon a été apprise, et dès qu’un montréalais partait au sprint, il y avait quelqu’un pour le rejoindre ou le rattraper.

La meilleure occasion locale de la première mi-temps – la seule à vrai dire – tomba après moins de 10 minutes. Héritant d’une très belle transversale de Taïder, Silva envoya un centre un peu trop long, que Piatti récupérant quand même de l’autre côté avant de tenter une frappe enroulée qui obligea Melia à intervenir.

Le but de Bush n’était pas davantage mis en péril. Il fallut attendre une demi-heure avant la première possibilité de but visiteuse : un corner repris d’une tête d’Opara trop croisée. Sinon, un tir de loin hors-cadre de Croizet fut ce qu’il y eut de plus dangereux.

Deux raisons expliquent le petit nombre d’occasions avant la pause. Les mises en place défensives, dont on a déjà parlé, aussi propres d’un côté que de l’autre. Et la chaleur, qui empêchait les joueurs offensifs d’être toujours en mouvement. Reconnaissons-le : sans enlever le moindre mérite aux deux équipes, en raison du jeu qu’elles proposaient, la température était peut-être le facteur le plus déterminant de ce match. Le 0-0 à la pause était donc on ne peut plus logique. Qu’est-ce qui pouvait débloquer la situation ? Un exploit individuel, une erreur, une phase arrêtée ou une des deux formations prenant le pas physiquement sur l’autre en fin de match ?

Revenues avec des idées offensives, les deux équipes explorèrent ces options en début de deuxième mi-temps. Peut-être inspiré par ses compatriotes plus tôt dans la journée, Croizet tenta un nouveau tir de loin, écrasé et sans problème pour Bush. Montréal menaça sur phase arrêtée : un corner fut suivi de dribbles au cœur du rectangle de Piatti dont le centre au deuxième poteau trouva Camacho qui le reprit d’une solide volée détournée par Melia alors qu’elle prenait la direction du plafond du but.

Finalement, un double scénario inattendu s’est produit : le flanc droit de Kansas City a complètement pris l’eau… et un coup de baguette magique a transformé Lovitz en technicien de génie. C’est donc de son côté que, sans surprise, le premier mouvement de la soirée qui a déstabilisé une défense a vu le jour. Une succession de passes courtes s’est terminée par un petit centre en retrait de l’arrière gauche vers Shome dont la reprise manquait d’assurance mais est dangereusement passée devant le but de Melia après avoir été déviée.

Montréal avait flairé le sang. Et a rongé l’os du flanc droit du Sporting jusqu’à le dépecer. Un nouveau beau mouvement côté gauche se termina par un centre sur lequel Melia devança Mancosu mais relâcha le ballon. Kansas City ne parvenait pas à se dégager, le ballon sortait du rectangle et, grâce à un énorme travail de Silva, arriva à Piatti qui décocha un missile que le gardien visiteur parvint à toucher sans l’empêcher de finir au fond de ses filets (1-0).

À peine une minute plus tard, le danger se présentait à nouveau. Cette fois sur un contre. L’occasion était dans les pieds de Taïder, légèrement décalé sur la… gauche, mais une très belle réduction d’angle de Melia permit au dernier rempart visiteur de dévier le tir de l’international algérien qui, sans cela, aurait doublé l’avance de Montréal.

Kansas City devait revenir à la marque. Oui mais bon, si le scénario de cette deuxième mi-temps était très différent de celui de la première, une chose était immuable : la très bonne mise en place défensive de Montréal. Alors, les visiteurs durent longtemps se contenter d’un tir de loin d’Espinoza dévié mais dont la nouvelle trajectoire ne fut pas suffisamment surprenante pour poser des problèmes à Bush.

L’action se passait de l’autre côté. Et quand à l’heure de jeu, Mancosu céda sa place à Raitala, certains se sont peut-être posé des questions sur le choix de Rémi Garde. Un choix qui, en fait, tapait encore davantage sur le clou du cercueil visiteur. En effet, Lovitz, déchaîné, monta d’un cran et commença à se permettre des libertés offensives.

On le vit même à un moment sur la… droite du rectangle nous offrir une séance de dribbles dont il est peu coutumier, s’ouvrant un espace pour envoyer une passe décisive on ne peut plus menaçante et dégagée dans la panique par la défense adverse.

Et il remit le couvert, le bougre ! Sur la gauche du rectangle, la séance fut cette fois plus courte. Mais son dernier geste fut interrompu fautivement par Opara, ce qui provoqua un penalty indiscutable. Calmement, Silva prit Melia à contre-pied (2-0).

Le couperet était tombé. La défense de Montréal continuerait son match impeccable jusqu’au bout, menacée seulement par un magnifique coup franc de Zusi détourné par un plongeon spectaculaire dont Bush a le secret. Jouant le contre, l’Impact a suscité quelques espoirs de troisième but mais n’est en réalité allé au bout de son action qu’une seule fois, quand Piatti est passé derrière la défense mais a perdu son face-à-face avec Melia.

Il n’en fallait toutefois pas davantage pour couronner cette prestation sans tache, qu’on peut facilement qualifier de meilleure de l’année, de trois points on ne peut plus mérités. Les certitudes défensives, consolidées depuis un bon mois, ont encore été confortées, de manière spectaculaire. Mais il fallait marquer pour gagner, et cela, c’est un mérite collectif plus qu’individuel, l’Impact trouvant à un moment la faiblesse de son adversaire et l’exploitant parfaitement pour le mettre à genoux. Et ce n’était pas n’importe quelle défense en face, mais bien l’une des plus solides de la compétition.

Calendrier

Prochain match

Toronto - Montréal
Samedi 25 août, 20h00

Dernier match

Montréal - Chicago2-1
Samedi 18 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New York2448
  2. Atlanta2448
  3. New York City2547
  4. Dallas2445
  5. Kansas City2442
  6. Los Angeles FC2439
  7. Columbus2439
  8. Salt Lake2638
  9. LA Galaxy2637
10. Portland2337
11. Seattle2435
12. Vancouver2534
13. Philadelphie2433
14. MONTRÉAL2633
15. Minnesota2529
16. New England2329
17. Houston2427
18. Toronto2424
19. DC United2124
20. Colorado2424
21. Orlando2423
22. Chicago2623
23. San José2417
► Classements complets

En direct du forum

23h27 - Mercato été 2018 par Pascal

10h05 - Montréal - Chicago : l'homme de la saison par Pouchkine

10h03 - Montréal - Chicago : samedi 18 août, 19h30 par Pouchkine

9h59 - Bacary Sagna par Pouchkine

18/8 - Salt Lake - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

17/8 - Évolution du jeu de l'équipe par loupdogg

15/8 - MLS - saison 2018 par jacarc

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti12 
 Taïder
 Vargas
 Mancosu
 Silva
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Lovitz
 Raitala
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 27 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Taïder
4. Piette
5. Silva

► Détails

Quiz

Que n'a pas fait Joël Bats, entraîneur des gardiens à partir de 2018, durant sa carrière de joueur ?

  • Aller en demi-finale de Coupe du monde
  • Gagner une finale de coupe d'Europe avec un de ses clubs
  • Battre le Brésil aux tirs au but en Coupe du monde
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com