Un rendez-vous manqué

Vancouver Whitecaps FC - Impact Montréal 2-0 – Match de Coupe du Canada joué le 25/07/2018

VANCOUVER : Marinovic, Nerwinski, Henry, Waston, de Jong, Ghazal (76e Juarez), Shea, Teibert, Reyna, Techera (88e Mezquida), Kamara (79e Blondell)

MONTRÉAL : Diop, Petrasso, Fanni, Cabrera, Raitala, Lovitz (63e Silva), Piette, Taïder, Shome (85e Krolicki), Vargas, Mancosu (63e Piatti)

ARBITRE : M. Barrie

AVERTISSEMENT : Waston, Henry, Silva, Piette

LES BUTS : 19e Reyna (1-0), 60e Kamara (pen., 2-0)


Battu 2-0 au match retour après avoir remporté l’aller 1-0, Montréal est éliminé de la coupe du Canada après avoir livré sa pire prestation depuis bien longtemps. Il n’a pas été aidé par un penalty apparemment très sévère sifflé à l’heure de jeu pour Vancouver, mais n’a pas su y réagir non plus, même avec les montées de Piatti et Silva laissés sur le banc au coup d’envoi.

Cette demi-finale retour de coupe du Canada nous a plongés dans les années pré-MLS avec une diffusion sur Internet (in)digne d’USL Live. Médiocre en tous points en français, elle était au moins regardable en anglais, mais pas toujours simple à suivre. Désolé donc pour certaines approximations et si ce compte rendu ne va pas dans les détails du jeu mais se contente du minimum.

Sur le terrain, plusieurs vedettes de Vancouver absentes à l’aller, comme Waston et Kamara, étaient présents au coup d’envoi, au contraire de Davies dont la semaine a été consacrée à son transfert au Bayern Munich. Dans les rangs montréalais, on revenait à une défense centrale à trois, alors que Piatti, Silva et Krolicki prenaient place sur le banc.

Avant la rencontre, Rémi Garde avait dit qu’il voulait voir le visage conquérant montré par ses joueurs à Portland. C’eût été judicieux : privé de ballon, Vancouver finit généralement par craquer. Balle au pied, cette équipe ne fait pas grand-chose de probant, mais elle a le chic pour endormir tout le monde et provoquer un réveil soudain grâce à la vitesse de certains de ses joueurs qui surprennent un adversaire qui prend ses aises et se pense dans sa zone de confort. Ajoutons évidemment à la menace un Kamara dont les qualités sont trop peu exploitées mais qui sait exploiter les forces de ses coéquipiers et conclure victorieusement leurs actions.

L’entame de la rencontre de l’Impact fut pour le moins décevante. Il laissa son adversaire prendre l’initiative et rapidement, Vancouver frappa à la porte. D’abord quand Teibert avança sur la gauche et glissa un ballon vers l’avant en direction du point de penalty où Kamara filait à toute vitesse mais ne put atteindre la passe un rien trop profonde. Deux minutes plus tard, Techera tenta sa chance de loin, dans les bras de Diop.

Montréal obtint sa seule occasion de la première mi-temps au quart d’heure, entamée par un beau une-deux sur la droite sur lequel Vargas envoya un centre au sol en direction du premier poteau où la reprise de Taïder fut déviée par Marinovic. Le ballon continua sa course en hauteur dans le petit rectangle, en direction de Mancosu, déséquilibré par son élan et apparemment surpris, qui ne peut le reprendre alors qu’il passait… juste devant son pied !

Comme une punition, Vancouver n’a pas tardé à ouvrir la marque. Accélérant sur la droite, Nerwinski a bénéficié de beaucoup trop d’espace pour déborder et pour centrer vers Reyna dont la reprise en un temps n’a laissé aucune chance à Diop (1-0). Les deux équipes étaient (déjà) à égalité parfaite…

Cela ne réveilla pas un Impact qui continuait de subir. Un coup franc de Techera fut repoussé par l’angle du but. Shea profita de sa vitesse sur un contre pour se mettre en position de tir, légèrement décalé sur la gauche, mais son envoi termina dans le filet latéral. Et après un corner que la défense ne put dégager, un centre de la droite de Techera fut raté de peu par Kamara et Waston, tous deux oubliés.

Le début de la deuxième mi-temps ne fut pas forcément bien meilleur, mais il y a avait quand même quelques lueurs d’espoir. Comme le fait que Vancouver, toujours dominant, s’approchait moins facilement du but de Diop. Ou une très belle circulation de balle dix minutes après la reprise, qui se conclut par un tir trop croisé et sans grand danger de Raitala.

Reste que Vancouver passait encore trop de temps en possession du ballon dans le camp de l’Impact. Sans rien en faire ? On les connaît, ils sont les rois des buts tombés de nulle part après avoir mis tout le monde sous sédatif. Et c’est ce qui est arrivé à l’approche de l’heure de jeu. Entré dans le rectangle pour recevoir un ballon venu du côté gauche, de Jong était tout sauf dans une position dangereuse. Shome convoitait la passe aussi, et les deux partirent en duel pour arriver en premier au ballon. Le joueur local en sortit vainqueur et fut, selon l’arbitre, touché par son adversaire. Un penalty à revoir… et à première vue plutôt sévère. Diop aurait pu sauver les meubles : il choisit le bon côté mais ne put toucher à l’envoi parfaitement placé par Kamara (2-0).

Rémi Garde n’a pas tardé à réagir (mais n’était-ce pas déjà beaucoup trop tard ?), en faisant monter au jeu Silva et Piatti. À peine rentrés, ils combinaient et l’Argentin tenta sa chance de loin, un tir pas bien compliqué pour Marinovic même s’il le capta en deux temps. C’était toutefois un rare éclair dans la grisaille. Certes, on passait davantage de temps dans le camp adverse… mais l’Impact n’y était pas forcément en possession d’un ballon qu’il éprouvait grand peine à récupérer. Et quand il l’avait, il ne parvenait pas à en faire une bonne utilisation.

Et donc, on a longtemps vu une opposition entre une équipe qui n’avait pas envie d’attaquer et une autre qui n’y arrivait tout simplement pas. Après 20 minutes sans le moindre danger de part et d’autre, Vargas tenta sa chance de loin, un tir facile à capter pour Marinovic. Sur le contre, Techera lui montra comment faire : son envoi à distance était bien plus puissant et mieux placé, mais Diop était à la parade. Le rebond est arrivé à Blondell qui a tiré hors-cadre alors qu’il y avait bien mieux à faire.

Montréal ne parvenait à rien de concluant balle au pied, et tentait désespérément de tirer de loin. Piatti fut le plus proche de la cible avec un envoi croisé, bondissant et vicieux, mais un rien à côté.

Monté au jeu pour remplacer Kamara, Blondell avait décidé d’assaillir le but de Diop. Il déborda à toute vitesse sur la gauche avant d’envoyer un centre au deuxième poteau où Techera reprit le ballon à bout portant et avec une puissance phénoménale : Diop sauva les meubles d’un arrêt incroyable, lors duquel il fallait en faire plus que simplement toucher le ballon sous peine de finir avec lui au fond des filets…

C’est encore Blondell, en reprenant de la tête un corner au premier poteau, qui obtint la dernière possibilité de la soirée, qui échoua hors-cadre. Montréal, lui, n’avait cessé d’échouer à se créer des occasions…

On ne peut pas parler d’autre chose que de rendez-vous manqué, ce soir. La défaite est logique, même si au vu des 180 minutes, l’élimination l’est peut-être moins. Et si on peut évidemment parler de ce penalty discutable, il ne doit pas camoufler une prestation très en-deçà de ce à quoi l’équipe nous avait habitués depuis deux mois. Évidemment, dans ces cas-là, Silva et Piatti sont généralement sur le terrain dès le coup d’envoi… mais même avec eux dans les 25 dernières minutes, ce ne fut pas probant. Ce match confirme aussi que cet effectif est beaucoup trop court. Le seul transfert de Briand ne suffira pas s’il faut s’appuyer sur plus de 14-15 joueurs…

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Montréal - New York3-0
Dimanche 6 octobre, 16h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3472
  2. New York City3464
  3. Atlanta3458
  4. Seattle3456
  5. Philadelphie3455
  6. Salt Lake3453
  7. Minnesota3453
  8. LA Galaxy3451
  9. Toronto3450
10. DC United3450
11. Portland3449
12. New York3448
13. Dallas3448
14. New England3445
15. San José3444
16. Colorado3442
17. Chicago3442
18. MONTRÉAL3441
19. Houston3440
20. Kansas City3438
21. Columbus3438
22. Orlando3437
23. Vancouver3434
24. FC Cincinnati3424
► Classements complets

En direct du forum

22h39 - Entraîneur 2020 par Y

10h16 - Ligue des nations par hsj

15/10 - Montréal - New York : l'homme de la saison par imfc132

15/10 - CanPL: Saison 2019 par penz

15/10 - Émission Coup Franc... la revoilà ! par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder10 
 Okwonkwo
 Piatti
 Lappalainen
 Jackson-Hamel
 Urruti
 Krkic
 Browne
 Diallo
 Novillo
 Sagna
 Shome
 Camacho
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 40 matches

1. Okwonkwo
2. Piette
3. Sagna
4. Taïder
5. Urruti

► Détails

Quiz

Arrivé à 36 ans passés pour dépanner une défense centrale minée par les blessures début 2018, Rod Fanni a...

  • Plutôt bien joué mais montré les limites physiques de son âge
  • Immédiatement été le patron d'une défense qu'il a contribué à solidifier
  • Épaté à ses débuts mais beaucoup déçu par la suite
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com