Even if this site is bilingual, this page is only available in French
Goût amer

Montreal Impact - Seattle Sounders FC 2-2 – League game (regular season) played on 11/03/2017

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Duvall, Cabrera (83e Lefèvre), Ciman, Oyongo, Donadel, Bernardello, Bernier (59e Arregui), Oduro (67e Tabla), Piatti, Mancosu

SEATTLE : Frei, Svensson (59e Fisher), Torres (85e Bruin), Marshall, Jones, Alonso, Roldan, Shipp (72e Wingo), Dempsey, Lodeiro, Morris

ARBITRE : M. Marrufo

AVERTISSEMENTS : Ciman, Mancosu

LE BUT : 17e Mancosu (1-0), 50e Piatti (2-0), 83e Lodeiro (pen., 2-1), 90e Bruin (2-2)


Tenu en échec 2-2 par Seattle, Montréal a galvaudé deux points en toute fin de rencontre en laissant filer ses deux buts d’avance, une fois de plus marqués grâce à du jeu rapide dans l’axe. Malgré les progrès affichés par rapport à la semaine dernière, ce nul laisse un goût de trop peu, et si le match a été animé, son niveau était loin de celui d’un duel entre le tenant du titre et un membre du carré d’as de la dernière phase finale.

Peu de surprises dans les compositions d’équipe au coup d’envoi : Cabrera rétabli, Mauro Biello l’alignait en défense centrale à la place de Camara, suspendu ; guère de changements à Seattle non plus malgré la défaite de la semaine dernière à Houston, mais l’ancien montréalais Shipp était titularisé.

Les deux équipes ont commencé le match assez timidement, le temps aussi de trouver leurs marques sur l’abominable terrain synthétique du Stade olympique. Cela n’a pas empêché Seattle de se créer les premières occasions. D’abord après cinq minutes quand, recevant une belle ouverture de Lodeiro, Morris a centré vers le premier poteau où Dempsey avait plongé avant d’envoyer une reprise hors-cadre.

On a ensuite eu chaud quand une perte de balle de Cabrera sur la droite a profité à Morris qui, tel un bulldozer, a pris tout le monde de vitesse et en puissance. Jusqu’au moment où il a buté sur Ciman, qui s’était mis en travers de son chemin, l’empêchant de filer seul au but. Difficile de dire s’il y avait faute, mais à partir du moment où l’arbitre sifflait, il était évident qu’il sortirait un carton qui, en toute honnêteté, aurait pu être de n’importe quelle couleur. Il fut jaune.

Montréal n’était pas dominé pour autant. En fait, Seattle allait davantage au bout de ses actions, mais Piatti et consorts semblaient avoir beaucoup de potentiel dangereux. Restait à le concrétiser. Avec l’Argentin impliqué quelque part, car quasiment tous les ballons passaient par lui. Et à un moment où la défense adverse était beaucoup trop haut alors que Montréal se passait le ballon, il a servi de relais entre Bernier et Mancosu lors d’une accélération qui a permis à l’Italien de filer seul vers Frei, à qui il n’a laissé aucune chance (1-0).

Comparativement à la semaine dernière, les trois membres de l’axe de l’entrejeu étaient bien plus à l’aise. Bernier était à la percussion et à la récupération, avec aussi un rôle de relais, mais moins haut, et on ne le voyait plus avec l’air perdu quasiment dans une position de deuxième attaquant. Donadel devait moins prêter main forte aux défenseurs centraux (un des quelques points faisant penser au scouting douteux de Seattle avant ce match) et pouvait se concentrer sur le gros boulot à abattre devant eux. Bernardello occupait bien un espace davantage à sa mesure. Rajoutez Piatti dont on a déjà parlé, Oduro plus inspiré que la semaine dernière – ce qui lui a permis de montrer son entente avec Duvall, actif lui aussi – et Oyongo manquant moins de solutions, et une partie des inquiétudes soulevées à San José étaient balayées.

Du côté de Seattle en revanche, la léthargie affichée à Houston était tout sauf effacée. Il était bien difficile de reconnaître le visage affiché par le détenteur de la Coupe MLS en deuxième moitié de saison dernière. L’équipe jouait par à-coups, mais parvenait quand même à se montrer menaçante de temps à autre. Comme quand après un une-deux avec Dempsey, Shipp a passé le ballon en un temps à Morris dont la reprise a été détournée en corner.

Cela ouvrait le dernier quart d’heure de la première mi-temps, qui n’a pas manqué d’animation. Trois minutes plus tard, un centre de Duvall côté droit trouvait Bernardello qui avait judicieusement plongé au deuxième poteau pour envoyer une reprise de la tête bien ajustée mais Frei était bien placé. Quelques instants plus tard, une action similaire de l’autre côté a vu Svensson trouver la tête de Dempsey, bien piquée mais pas assez puissante pour tromper Bush, qui a facilement capté le ballon en plongeant.

Les deux équipes avaient de bons moments, mais il manquait souvent de précision à Seattle pour arriver ne serait-ce qu’en zone dangereuse. Tour à tour, l’un poussait, l’autre attendait avec l’objectif de contrer. Sur un de ces contres, Morris a reçu un long ballon, a pris les défenseurs de vitesse mais a tiré hors-cadre. Auteur de la dernière occasion de la première période, Donadel a envoyé un tir de loin au-dessus.

Ne faites pas le décompte des occasions, il est trompeur. Comme pas mal d’autres statistiques de la première mi-temps d’ailleurs, qui laisseraient imaginer une domination plus ou moins nette de Seattle. En fait, Montréal avait eu pas mal de demi-occasions et créé quelques situations chaudes en sa faveur, et il avait souvent fallu l’intervention d’un défenseur pour éviter que ça ne se transforme en possibilité de but plus concrète.

Cela fait longtemps que les débuts de match de Seattle sont mous, et il ne fallait pas que l’Impact se repose sur ses lauriers face à un adversaire capable de présenter un tout autre visage en deuxième mi-temps. L’idéal était de doubler l’écart, et il ne fallut pas attendre bien longtemps pour que ça se produise : on jouait à peine depuis cinq minutes que, servi par Bernier, Piatti y allait d’une accélération dans l’axe et concluait son effort solitaire en envoyant un tir hors de portée de Frei (2-0).

Difficile de savoir comment Seattle aurait réagi sans ce but, mais on a vite eu l’impression que les visiteurs se demandaient comment trouver la solution et cherchaient des méthodes différentes pour inquiéter Bush. Sans toutefois être capables d’en trouver. Ainsi, longtemps, la deuxième mi-temps a vu les visiteurs monopoliser le ballon face à un adversaire bien en place, qu’il ne parvenait absolument pas à bouger. L’imagination était aux abonnés absents.

Alors évidemment, en s’installant dans le camp montréalais, les visiteurs se sont quand même créé l’une ou l’autre occasion. La plus chaude se résuma longtemps à un centre de la droite de Svensson que Bush a dévié en se couchant vers l’avant – alors que des adversaires étaient à l’affût au deuxième poteau – mais ne put que repousser dans un no man’s land au cœur du rectangle, ce dont aucun joueur de Seattle ne parvint à profiter. Il y eut aussi un corner repris par Marshall d’une tête certes cadrée mais sans problème pour Bush. Entre temps, Mancosu avait lui aussi repris un corner de la tête : c’était beaucoup plus puissant, mais trop croisé.

Le temps passait et beaucoup de monde semblait avoir l’impression qu’il ne pouvait plus rien se produire. Si c’était légitime de la part des supporters, les joueurs, eux, ne pouvaient pas se le permettre. Mais on avait par moments l’impression que l’équipe attendait le coup de sifflet final en mode pilote automatique. Avec quelques errements risquant de placer un coéquipier en fâcheuse position. Il suffit d’une fois… Et cette fois est arrivée après une accélération de Dempsey qui lui a permis d’entrer sur la droite du rectangle, où il a été accroché par Ciman, dont l’intervention n’était pas nette. L’arbitre n’a pas hésité au moment de sifflet penalty, et Lodeiro a calmement pris Bush à contre-pied (2-1). Le match était relancé !

Mais pas l’Impact ! Ni vraiment Seattle en fait… La fin de match n’eut rien d’un rush des visiteurs qui acculaient leur adversaire, ne sachant plus où donner de la tête ! Loin de là… Mais évidemment, ils y croyaient davantage et poussaient un peu plus. L’inspiration ? Bof… Encore des à-coups… On était déjà à la dernière minute de jeu, Bush n’avait plus été inquiété depuis le but. Et puis, il vit Dempsey se présenter seul face à lui et le tromper, suite à un une-deux avec Morris. Mais l’arbitre a annulé le but ! Pas pour hors-jeu, c’est certain. En fait, on pouvait bien se demander ce qu’il avait sifflé. Apparemment, c’était une faute de main, mais il est bien le seul à l’avoir vue…

Sur cette action, Seattle pouvait se sentir lésé. Mais avec ce qu’il avait montré sur l’ensemble du match, il ne pouvait pas revendiquer énormément. Sauf que le match n’était pas fini. Et un de ces fameux à-coups était toujours susceptible de se produire. Toujours pas de pressing de fou… Mais la défense de l’Impact reculait, avait peur. Et elle allait une fois de plus étaler un de ses pires travers : sur la droite, Roldan a centré, Dempsey a gagné le duel aérien dans le rectangle, et Bruin fut le premier sur le deuxième ballon, qu’il a envoyé au fond des filets (2-2).

Le staff technique a beau parler de la volonté de poser le jeu davantage, et travailler les centres, c’est encore sur du jeu rapide dans l’axe que l’Impact a marqué ses deux buts. Par contre, c’est bien joli de stigmatiser les problèmes défensifs sur phases arrêtées, mais on en oublie le jeu aérien qui a coûté le deuxième but. Finalement, les vieilles recettes restent efficaces, et certains vieux problèmes ne sont pas résolus. Quand on mélange les deux, ce soir, il y a clairement une amère déception suite aux deux points perdus. On peut aussi se poser beaucoup d’autres questions, notamment sur la pertinence des changements et l’était d’esprit, tant sur le terrain que sur le banc, en fin de match. Mais la désillusion ne doit pas faire oublier les bonnes choses de la journée, et les progrès montrés par rapport à San José. Reste à tirer les leçons de tout ça et à repartir dans la bonne direction…

Fixtures

Next fixture

Montreal - Vancouver
Tuesday 30 May, 19:30

Last result

Vancouver - Montreal2-1
Tuesday 23 May, 22:00

► All fixtures

MLS table

PPts
  1. Toronto1326
  2. Kansas City1322
  3. Chicago1221
  4. New York City1220
  5. Orlando1220
  6. Houston1219
  7. Columbus1319
  8. San Jose1319
  9. Dallas1019
10. Portland1218
11. New York1317
12. Vancouver1116
13. New England1216
14. Philadelphia1216
15. Atlanta1115
16. LA Galaxy1114
17. MONTREAL1113
18. Seattle1213
19. Minnesota1211
20. Salt Lake1311
21. DC United1111
22. Colorado117
► Full tables

Discussion board

12:04 - Classement de l'ambition des clubs MLS par mephistau

5:27 - Vancouver - Montréal : l'Homme de la saison par Mr.Stats

5:04 - Vancouver - Montreal: mardi 23 mai, 22h par Pascal

3:40 - UEFA Europa League par mephistau

3:11 - Coupe du Canada 2017 par xdukex

16:27 - Commentaires - Homme de la saison 2017 par flying_dutchman

24/5 - Vancouver - Montreal: mardi 23 mai, 22hs par grandbleu

23/5 - Topic RIP par flying_dutchman

23/5 - Montréal - Portland : samedi 20 mai, 15h00 par loupdogg

22/5 - Montréal - Portland : l'homme de la saison par mathf

► Join the community

Twitter Feed

Official MLS news in French

Scorers

 Piatti
 Jackson-Hamel
 Mancosu
 Tabla
 Choinière
 Oyongo Bitolo
 Donadel
 Oduro
 Fisher
► Complete stats

The Man of the season

After 10 matches

1. Bernier
2. Piatti
3. Tabla
4. Ciman
5. Bush

► Détails

Play with us

► Join the ImpactSoccer.com league