Even if this site is bilingual, this page is only available in French
Retour sur terre après le mirage Vancouver

Montreal Impact - DC United 0-3 – League game (regular season) played on 31/08/2019

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Sagna, Camacho (87e Brault-Guillard), Raitala, Lovitz, Piette, Taïder, Okwonkwo (72e Tabla), Lappalainen (78e Shome), Bojan, Urruti

DC UNITED : Hamid, Canouse, Birnbaum, Brillant, Mora, Felipe, Moreno, Rodriguez, Arriola (87e Acosta), Segura (90e Jara), Kamara (87e Amarikwa)

ARBITRE : M. Chapman

AVERTISSEMENTS : Camacho, Mora, Urruti

LES BUTS : 20e Kamara (0-1), 23e Arriola (0-2), 32e Kamara (0-3)


Montréal s’est incliné 0-3 face à DC United à l’issue d’un duel entre deux équipes de milieu de tableau qui ressemblait avantage à un affrontement entre mal classés. Les visiteurs ont réussi à faire la différence sur phases arrêtées et en profitant d’erreurs de l’Impact.

Quelques jours après la victoire contre Vancouver, Wilmer Cabrera reconduisait le même onze. Si on connaît l’adage voulant qu’on ne change pas une équipe qui gagne, cette décision n’était pas forcément attendue de tous… dans la mesure où, à Houston, on lui reprochait justement de trop faire tourner son effectif.

La rencontre a été pour le moins poussive de part et d’autre, avec un festival d’approximations, de mauvaises décisions, de passes pour personne et autres pertes de balle. Le premier quart d’heure en fut déjà un très bel aperçu, sans possibilité de but en outre - occasion manquée pour l’Impact quand on sait que les débuts de match de DC United sont souvent difficiles.

Le premier danger fut créé par Montréal, alors justement qu’on arrivait au quart d’heure. Un corner mal écarté permettait à Taïder de renvoyer le ballon en direction de ses coéquipiers, et il trouva la tête d’Okwonkwo dont la reprise finit au-dessus.

Si vous lisez régulièrement nos textes, vous connaissez en long et en large les forces et les faiblesses de l’IMFC. Et vous êtes conscients qu’un classement honorable ne reflète pas forcément une grande qualité dans le jeu. Eh bien, DC United est dans un cas similaire. Il s’agit d’une des pires attaques de MLS quand vient le moment de construire. Et son bon classement, il le doit surtout à la vitesse de sa défense et aux phases arrêtées.

Les joueurs en sont peut-être même parfaitement conscients. On a pu s’en rendre compte sur une attaque au potentiel très intéressant lors de laquelle les visiteurs avaient toujours un bon coup à jouer malgré la faute de Camacho sur Rodriguez. Mais ils se sont carrément arrêtés, fuyant quasiment le ballon pour que l’arbitre n’ait pas l’option de laisser l’avantage, et siffle le coup franc !

Une décision dont ils se sont certainement félicités quelques instants plus tard puisque le coup franc donné par Moreno a été ralenti par le mur mais est passé à travers avant que Kamara ne prolonge le ballon au fond des filets (0-1).

Il y eut, l’espace d’un instant, un infime espoir de voir l’IMFC revenir dans la rencontre. Sur un coup franc très excentré côté droit, Urruti a glissé le ballon en retrait vers Taïder au cœur du rectangle, mais le tir de l’ancien bolognais est passé au-dessus.

Sauf que comme face à Vancouver, l’ouverture du score des visiteurs fut rapidement suivie d’un autre but, validé cette fois. Tout est parti d’un dégagement d’Hamid. Piette, entre deux adversaires, a gagné son duel de la tête… mais a envoyé le ballon derrière lui, lançant Arriola qui a pris la défense de vitesse et a filé battre Bush (0-2).

Plus rien n’allait et on pouvait s’en rendre compte lors d’un coup franc en plein milieu du camp montréalais : Arriola, complètement oublié sur la droite, a reçu le ballon et a eu tout le temps d’envoyer un centre au sol qui a permis de constater une somnolence générale dans la défense… mais heureusement, contagieuse, elle avait aussi atteint les joueurs adverses et le ballon a traversé lentement le rectangle pour finir en coup de pied de but.

Déjà que ce n’était pas fameux (de part et d’autre, il faut le préciser) à 0-0, vous imaginez dans quel état étaient les montréalais avec deux buts de retard… Une imprécision supplémentaire dans l’axe de l’entrejeu a permis à Arriola de lancer Kamara dont le contrôle fut approximatif et qui ne put se présenter seul face à Bush en raison d’un bon retour de Raitala.

DC United ne parvenait pas à assener le coup de grâce dans le cours du jeu, mais une phase arrêtée lui en a donné l’occasion. Un corner était repris de la tête par Brillant puis prolongé, plus ou moins dans la même direction, par Kamara dont le coup de tête obligea Bush à, déjà, se retourner pour la troisième (et dernière) fois de la soirée. 0-3 et on jouait depuis à peine plus d’une demi-heure…

Avant même que les chiffres ne deviennent sévères, on avait déjà senti pas mal de signes d’insatisfaction dans le public (même à 0-0). Et il a craqué lorsque Bush a reçu une passe en retrait. Les huées, copieuses, ont résonné de tous les côtés du stade. Le gardien était particulièrement ciblé : si les quolibets se sont poursuivis après qu’il se débarrasse du ballon, le volume est remonté quand il l’a à nouveau eu dans les pieds.

Rare éclaircie, une action entamée par Lappalainen, qui dans un premier temps avait eu la lucidité de ne pas donner le ballon à Urruti bien placé mais hors-jeu, et a servi quelques instants plus tard Lovitz dont le centre a été repris de la tête par Okwonkwo, sans toutefois que ça ne complique outre mesure la vie d’Hamid.

Forts de leur confortable avance, les visiteurs ont entamé la deuxième mi-temps en attendant leur adversaire. Un jeu potentiellement dangereux, car c’est dans ce genre de situation que leur défense est la plus friable. Restait à voir comment l’IMFC parviendrait à la mettre en péril.

La première occasion tomba assez rapidement. Après un débordement sur son flanc droit, Okwonkwo a envoyé un centre qui est arrivé à Lappalainen dont le tir a été bloqué par Canouse. Bojan avait suivi… mais s’il était premier au rebond, le repli impressionnant de la défense visiteuse l’obligeait déjà à franchir une forêt de joueurs en blanc. Il ne put dès lors qu’envoyer un tir facile à capter pour Hamid.

Las, même s’il passait l’essentiel de son temps balle au pied dans le camp de son adversaire, l’Impact ne parvenait que trop rarement à développer des actions qui causaient du tort à la défense adverse. Il fallut dès lors un corner pour donner du travail à Hamid, à la bonne place sur une solide reprise de la tête de Camacho au premier poteau.

Remuants mais ne semblant pas toujours savoir quoi attendre de leurs coéquipiers, Lappalainen et Okwonkwo ont eu le mérite d’essayer. Un tir de loin du premier fut contré, arrivant à son partenaire qui a tenté sa chance de l’entrée du rectangle, envoyant le ballon sous la transversale, mais Hamid avait l’œil et, sans même devoir plonger, l’a détourné en corner.

Prenant des risques, l’IMFC laissait davantage d’espaces derrière et DC United a eu quelques occasions d’en profiter. C’est passé bien proche quand Arriola, qui s’était jeté plein axe, a failli reprendre à bout portant un centre de Mora, mais il n’a pu qu’effleurer le ballon sans en redresser suffisamment la course.

Inspiré par ses jeunes partenaires, Urruti a aussi décidé de tenter sa chance de loin, ce qui n’est pas l’exercice dans lequel il est le plus maladroit. Son tir alliait puissance et effet mais est passé un rien à l’extérieur du coin opposé du but d’Hamid.

L’Impact ne semblait pas en mesure d’en donner plus, et au milieu de la deuxième mi-temps, donnait même l’impression d’avoir besoin de souffler un peu. Ce dont les visiteurs auraient pu profiter pour alourdir la marque.

Sur un contre, Segura roula l’entrejeu montréalais dans la farine en enchaînant les gestes techniques. Il y avait peut-être de meilleurs choix à effectuer, mais il parvint tout de même à céder le ballon à Kamara dont le centre fut repoussé in extremis par Sagna devant Arriola, qui n’aurait eu qu’à prolonger le ballon dans le but vide.

Trois minutes plus tard, une passe molle de Raitala permit aux visiteurs de récupérer le ballon dans le camp montréalais, mais ils ont galvaudé cette belle occasion qui s’est conclue par un tir mou de Kamara droit dans les bras de Bush. Quelques autres reconversions rapides de DC United ont donné des sueurs froides aux supporters, mais les visiteurs n’en ont jamais profité.

Une fois que Montréal a retrouvé son deuxième souffle, il a recommencé à pousser tant et plus lors des 20 dernières minutes de la rencontre. Mais là encore, il ne fut capable de se montrer qu’une fois dangereux dans le cours du jeu. Bojan offrit une magnifique ouverture à Lovitz qui avait parfaitement senti le coup et s’était infiltré sur la gauche du rectangle. En très bonne position… il rata toutefois son contrôle.

Il n’y eut qu’une seule autre occasion avant le coup de sifflet final, un corner mal dégagé qui est arrivé sur la gauche de l’arc de cercle dans les pieds de Bojan dont le tir était plutôt beau mais bel et bien hors-cadre.

L’arbitre pouvait mettre fin à cette rencontre entre deux équipes au jeu très approximatif, dont le vainqueur a émergé grâce à son efficacité sur phases arrêtées et aux errements de son adversaire. Et tout ça, sans Rooney ni Acosta, monté en toute fin de rencontre (et sans Piatti dans les rangs montréalais).

Alors que la mini-trêve internationale va laisser le temps de travailler, un constat est évident : le changement d’entraîneur n’a pas engendré de choc psychologique, et Wilmer Cabrera commence son mandat à Montréal avec trois points sur neuf. Le calendrier moins chargé va lui laisser davantage de temps pour travailler d’autres aspects avant la venue de Cincinnati au stade Saputo dans deux semaines. Mais c’est surtout le duel contre Toronto quelques jours plus tard qui revêt la plus haute importance aux yeux des supporters.

Fixtures

Next fixture

TBD

Last result

Montreal - New York3-0
Sunday 6 October, 16:00

► All fixtures

MLS table

PPts
  1. Los Angeles FC3472
  2. New York City3464
  3. Atlanta3458
  4. Seattle3456
  5. Philadelphia3455
  6. Salt Lake3453
  7. Minnesota3453
  8. LA Galaxy3451
  9. Toronto3450
10. DC United3450
11. Portland3449
12. New York3448
13. Dallas3448
14. New England3445
15. San Jose3444
16. Colorado3442
17. Chicago3442
18. MONTREAL3441
19. Houston3440
20. Kansas City3438
21. Columbus3438
22. Orlando3437
23. Vancouver3434
24. FC Cincinnati3424
► Full tables

Discussion board

23:06 - Repêchage d'expansion par Campoozmstnz

15:36 - Thierry Henry nouvel entraîneur par moi

10:38 - Liste des anciens de l'Impact par Citlec

16/11 - Ligue des nations par Pouchkine

15/11 - Bilans de saison 2019 par Daniel

15/11 - Une histoire de FM 2020 avec l'Impact de Montréal par SizzlingPopcorn

► Join the community

Twitter Feed

The Coup Franc podcast

Scorers

 Taïder10 
 Okwonkwo
 Piatti
 Lappalainen
 Jackson-Hamel
 Urruti
 Krkic
 Browne
 Diallo
 Novillo
 Sagna
 Shome
 Camacho
► Complete stats

The Man of the season

After 40 matches

1. Okwonkwo
2. Piette
3. Sagna
4. Taïder
5. Urruti

► Détails

Play with us

► Join the ImpactSoccer.com league