Even if this site is bilingual, this page is only available in French
Trois points gagnés à la mi-temps

CF Montreal - Chicago Fire FC 2-0 – League game (regular season) played on 19/09/2021

Comment
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Pantemis, Waterman, Camacho, Miller, Choinière, Wanyama, Piette (46e Hamdi), Bassong (90e Zouhir), Torres (84e Lappalainen), Mihailovic (68e Maciel), Quioto (84e Ibrahim)

CHICAGO : Slonina, Pineda, Teran (87e Kappelhof), Bornstein, Sekulic, Stojanovic (57e Medran), F. Navarro, M. Navarro, Herbers (87e ), Ivanov (68e Beric), Offor

ARBITRE : M. De Oliveira

AVERTISSEMENTS : Stojanovic, Teran

LES BUTS : 60e Quioto (1-0), 80e Teran (csc, 2-0)


Après une première mi-temps poussive, Montréal a effectué les ajustements nécessaires à la pause : grâce notamment à la montée d’Hamdi à la place de Piette, il a réussi à prendre le dessus 2-0 sur Chicago et à remporter une deuxième victoire consécutive ô combien précieuse dans un classement des plus serrés.

Piette confirmé dans l’axe de l’entrejeu, Bassong et Choinière sur les flancs : tels étaient les principaux choix de Wilfried Nancy pour son onze au moment de recevoir Chicago, adversaire de bas de classement contre qui il y avait moyen de confirmer la bonne semaine après l’opération juteuse effectuée en s’imposant à Orlando.

Contre cet adversaire, la formule est souvent simple : poser le jeu, faire reculer sa défense et frapper. Ça tombe bien : c’est le style de jeu que Montréal cherche à développer. Bon, si vous avez lu le dernier Québec Soccer, vous savez que ce n’est pas celui dans lequel il est le plus efficace, mais ce match était justement une bonne occasion de faire le point.

Dans un premier temps, Montréal a pris le contrôle des débats, mais la défense adversaire était bien en place. Le jeu par les flancs, malgré l’un ou l’autre latéral très souvent à la même hauteur que son attaquant le plus avancé, ne donnait rien, et la créativité dans l’axe de l’entrejeu, où se trouvaient deux joueurs plus à l’aise dans les aspects défensifs, était déficiente.

Il a donc fallu attendre un coup franc pour assister à la première occasion de l’après-midi : envoyé au deuxième poteau par Mihailovic, il était repris de la tête par Wanyama mais le ballon échoua hors-cadre.

Commençant souvent à fond dans son stade, Chicago est bien plus prudent en début de match en dehors de ses bases. Mais après un quart d’heure, les visiteurs ont pris du poil de la bête et mis Pantemis à contribution.

La première fois, ce fut sur une longue touche propulsée par Teran jusque dans le rectangle, où Herbers a prolongé le ballon de la tête en direction de Pineda, dont la reprise aérienne a été sauvée par le portier montréalais. Ce dernier s’est encore illustré deux minutes plus tard d’un plongeon spectaculaire pour dévier un tir de loin d’Herbers.

C’est donc dans la vitesse que Montréal a tenté de créer le danger. Seul hic : c’est un des rares domaines dans lesquels la défense de Chicago parvient à se tirer d’affaire. Elle a quand même eu très chaud lorsque, lancé derrière la dernière ligne par Mihailovic, Torres s’est présenté face à Slonina qui a superbement remporté le face-à-face d’une sortie où il a capté des mains le ballon qui était dans les pieds de son adversaire.

Mais ce sont bien les visiteurs qui étaient les plus tranchants dans le camp adverse. Enfin, tranchants… il faut le dire vite. Car dans le jeu, si on pouvait apprécier de belles qualités en construction collective, il y avait vraiment un gros problème au moment de donner la passe de finition, la faute notamment à un manque de poids offensifs et des choix douteux devant. Dès lors, Chicago devait “se contenter” de phases arrêtées… sur lesquelles il parvenait toutefois à se montrer dangereux.

Nouvel exemple, après la touche plus tôt dans la rencontre, ce coup franc donné vers Ivanov sur la droite du rectangle, d’où il a envoyé un centre transperçant une défense trop laxiste pour arriver à Herbers qui a toutefois tergiversé avant de tirer et fut contré.

On passa bien plus près de l’ouverture du score peu après la demi-heure sur un corner encore moyennement évalué par la défense et repris de la tête par Pineda : Pantemis était cette fois complètement battu, mais Camacho, parfaitement replié, sauva les meubles à même la ligne.

Dans le camp d’en face, il fallait compter sur… les visiteurs pour menacer leur propre but : sur un centre de la gauche, Bornstein s’est jeté pour dévier le ballon mais son intervention pour le moins ratée est passée à deux doigts de se terminer en but contre son camp.

Au repos, Wilfried Nancy a clairement effectué une mise au point. Tant dans la façon de jouer de ses joueurs que dans son onze, remplaçant Piette par Hamdi, amenant davantage de poids offensif dans l’entrejeu. Et dès la reprise, la différence fut notable. Montréal était bien installé dans le camp adverse et Chicago souffrait.

La première occasion survint après une belle accélération dans l’axe qui permit de trouver Quioto : tenu de près par un adversaire rapide, il ne put tenter sa chance et dut se déporter, mais parvint à glisser le ballon vers Choinière dont le centre en un temps fut repris d’une tête plongeante d’Hamdi déviée en corner.

Après l’autobut sorti de nulle part en fin de première mi-temps, Chicago a failli nous inscrire le but tombé du ciel en début de deuxième quand un centre de M. Navarro se dirigea sous la transversale, obligeant une fois de plus Pantemis à s’employer de façon spectaculaire.

Mais Montréal avait bien pris le dessus et l’illustrait sur une très belle construction au sol, le genre d’action qu’on espérait voir depuis la première minute, se terminant par une passe de Choinière en direction du premier poteau où Quioto fut devancé de justesse par un défenseur qui concéda un corner.

À l’heure de jeu, le but de la délivrance, dans l’air depuis plusieurs minutes, tomba lorsqu’une combinaison de passes courtes sur la gauche permit à Mihailovic de trouver Quioto sur la gauche du rectangle : le Hondurien trompa calmement Slonina (1-0).

Galvanisé par l’ouverture du score, Montréal repartit directement à l’abordage. Quelques instants seulement après la reprise, Choinière tenta sa chance d’un tir au premier poteau, cadré mais capté sans problème par le gardien.

Mené à la marque, Chicago a été plus entreprenant. Montréal était aussi plus prudent, mais pas non plus excessivement. On était loin de la première mi-temps. Cependant, les visiteurs ont cru à l’égalisation quand un centre de M. Navarro est arrivé à Herbers qui, après l’avoir contrôlé, l’a envoyé en pleine lucarne. Mais le juge de ligne a levé son drapeau pour un hors-jeu du centreur tellement longtemps avant que les ralentis du but ne nous l’ont même pas montré.

En trois minutes, la douche froide a changé de camp. Sur la droite, Choinière, impliqué dans de nombreuses actions dangereuses en deuxième mi-temps, a ajusté une passe parfaite pour Hamdi, devancé par Teran qui a envoyé le ballon dans son propre but (2-0).

La messe était dite, même si Chicago avait un sursaut d’orgueil et que quelques contre Montréalais suscitaient quelque émoi dans un stade où seuls les haut-parleurs assourdissants par moments étaient en mesure de faire monter les décibels. La dernière occasion fut pour les visiteurs, permettant à Pantemis de s’illustrer une dernière fois en déviant sur le toit de son but une reprise de Kappelhof.

Dans un classement des plus serrés, Montréal avait une certaine obligation de prendre les trois points aujourd’hui contre un des derniers de classe et y est parvenu grâce à sa bonne deuxième mi-temps, alors que son adversaire n’est pas parvenu à concrétiser les occasions qu’il a obtenues avant la pause. Cette victoire permet aux hommes de Wilfried Nancy de se donner un peu d’air au-dessus de la ligne rouge et d’accentuer la pression sur la meute de poursuivants à ses trousses.

Il se mesurera au plus mal en point d’entre eux - en tout cas, parmi ceux qui rêvent encore de phase finale - la semaine prochaine : Columbus, détenteur de la Coupe MLS, aura l’obligation de s’imposer sans quoi ses derniers espoirs de sauver sa saison seront peut-être à l’eau. Mais avant ce déplacement en Ohio en championnat, il y aura un match de Coupe du Canada ce mercredi à Halfiax.

Comment
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Fixtures

Next fixture

Montreal - Philadelphie
Saturday 16 October, 13:00

Last result

Montreal - Atlanta2-1
Saturday 2 October, 19:00

► All fixtures

MLS table

PPts
  1. New England3169
  2. Seattle3058
  3. Kansas City2952
  4. Colorado3052
  5. Nashville3049
  6. Portland3046
  7. Orlando3046
  8. Philadelphia3046
  9. LA Galaxy3045
10. Minnesota3044
11. Vancouver3043
12. Atlanta3043
13. Salt Lake2942
14. MONTREAL3042
15. DC United3041
16. New York City3041
17. Los Angeles FC3040
18. New York2940
19. Columbus3038
20. San Jose3036
21. Miami3035
22. Chicago3131
23. Houston3130
24. Dallas3028
25. Austin3025
26. Toronto3025
27. Cincinnati3020
► Full tables

Discussion board

11:48 - Nouveau maillot, nouveau nom, nouveau logo par Pouchkine

10:12 - Equipe nationale féminine par penz

10:08 - Montréal - Philadelphie : samedi 16 octobre, 13h00 par Kleinjj

14/10 - Éliminatoires Coupe du monde 2022 (zone Concacaf) par gbagrami

12/10 - Montréal - Atlanta : l'Homme de la saison par Bxl Boy

11/10 - Montréal - New England : l'Homme de la saison par Bxl Boy

► Join the community

Twitter Feed

The Coup Franc podcast

Scorers

 Quioto
 Toye
 Torres
 Mihailovic
 Brault-Guillard
 Johnsen
 Choinière
 Wanyama
 Hamdi
 Ibrahim
 Tabla
 Struna
 Camacho
 Piette
 Lappalainen
 Miljevic
► Complete stats

The Man of the season

After 29 matches

1. Mihailovic
2. Camacho
3. Wanyama
4. Miller
5. Brault-Guillard

► Détails

Play with us

► Join the ImpactSoccer.com league