Jesse Marsch, le coach pour 2012

Publié le 10 août 2011

Évènement au moins tout autant attendu que la présentation du nouveau logo samedi dernier : le dévoilement du nom de l’entraîneur qui prendra les rênes de l’équipe pour son entrée en MLS. L’heureux élu est Jesse Marsch, ancien entraîneur adjoint de l’équipe nationale américaine, qui a signé un contrat de trois ans.

Les discussions avec Marsch ne datent pas d’hier puisque Nick De Santis a expliqué que cela faisait cinq mois que le club et son nouvel entraîneur étaient en discussions. Dès la première rencontre, il y a eu une sorte de coup de foudre, ce qui n’est pas surprenant tant la mentalité de Marsch correspond à la façon de voir les choses de l’Impact. Ce n’est pas non plus son premier passage à Montréal, puisqu’il était ici en avril dernier, déjà en pourparlers pour le poste. Cela n’a pas empêché le club de sonder d’autres candidats intéressants. On a parlé de “trois finalistes”, les deux autres étaient Martin Rennie et Brian Bliss. Le choix s’est finalement porté sur Marsch (qui fera le régal des journalistes francophones et anglophones tant les jeux de mots sont nombreux avec son nom).

Jeune (il fêtera ses 38 ans en novembre), Marsch nous vient de Racine aux États-Unis (plus précisément dans l’État du Wisconsin, entre Chicago et Milwaukee). Il n’avait pas encore 23 ans qu’une des meilleures nouvelles de sa carrière était annoncée : la naissance de la MLS. L’entraîneur de son université (Princeton, réputée pour son programme académique), un certain Bob Bradley, est alors engagé comme adjoint de Bruce Arena à DC United. Il met Marsch dans ses valises, et sa carrière au plus haut niveau américain commence.

Il se borne à 16 rencontres en deux saisons avant de partir à Chicago, suivant toujours Bradley, qui y devient entraîneur principal. Sa carrière de joueur décolle et en huit saisons, il porte 200 fois le maillot rouge. Entre temps, Bradley est parti mais Marsch est resté jusqu’à ce que celui qu’on peut légitimement appeler son mentor n’arrive à Chivas USA en 2006 : le nouvel entraîneur de l’Impact prend alors la direction de Los Angeles. C’est là qu’il termine sa carrière de joueur en 2009, après 106 matches joués pour Chivas USA, avant d’une nouvelle fois rejoindre Bradley, en tant qu’entraîneur adjoint de l’équipe nationale américaine. March compte aussi deux sélections pour les Étas-Unis, l’une en 2001, l’autre en 2007, chaque fois à titre de remplaçant.

Montréal sera donc sa première expérience en tant qu’entraîneur principal. Titulaire d’une licence A de la Fédération américaine (à ne pas confondre avec celle de la NSCAA, il y a une pluie de diplômes aux États-Unis), Marsch était aussi impliqué, selon les dires de Joey Saputo à la conférence de presse, dans le rapport technique 2011 sur la MLS.

Cependant, il n’a pas beaucoup été question de style de jeu lors de la conférence de presse, mais davantage de mentalité. Les dirigeants de l’Impact ont mis en exergue quelques qualités de leur nouvel entraîneur : compétiteur, gagnant, passionné, énergique, amoureux du travail. L’expérience revenait aussi souvent, pas celle sur le banc mais celle sur le terrain, vu que Marsch a disputé 14 saisons en MLS, fait rarissime dans une compétition qui n’en est qu’à sa seizième année d’existence.

Durant cette période, Marsch a prouvé régulièrement sa mentalité pugnace et cela a très certainement plu à l’état major montréalais. Nick De Santis et John Limniatis n’étaient pas des anges sur le terrain et avaient aussi une expérience limitée lors de leur première saison comme entraîneur, ce qui ne les a pas empêchés de réussir leurs débuts. Valerio Gazzola avait également plus de caractère que d’expérience à un haut niveau sur le banc avant de remporter le titre 1994 en APSL. Même réussite à ses débuts (mais caractère plus posé) pour Marc Dos Santos. Un passé qui rassure l’Impact quant à la jeunesse et à la précocité de son nouvel entraîneur.

Marsch aussi a insisté sur la mentalité qu’il affichait comme joueur et qu’il va tenter de reproduire sur le banc. “Je détestais perdre, a-t-il expliqué, et je pense que l’union, le travail d’équipe et l’organisation sont les fondations d’une équipe. Mes 14 ans de joueur en MLS ont façonné ma vision. Mon mot clef sera ‘confiance’. Ce que je veux, ce sont des joueurs intelligents, qui n’ont pas peur et ont l’esprit de compétition.”

Après avoir pris ses marques, aussi au niveau extra-sportif (il doit par exemple trouver une école pour ses trois enfants), il va prendre le temps d’observer tant les joueurs que le staff d’adjoints en place afin d’évaluer ses besoins pour la saison prochaine. Mais il a déjà des plans en tête. “Je ne veux pas prendre des raccourcis, des sparadraps qui ne marchent pas forcément à court terme et sont susceptibles de causer des problèmes à long terme. Nous devons faire les choses comme il faut, en suivant un processus correct, sans pour autant s’écarter du but qu’est la victoire. Je pense qu’on a le potentiel de construire quelque chose de spécial. À moi de relever le défi de prendre la belle histoire de ce club et de la transformer en beau futur.”

Entraîneur, Marsch choisira lui-même ses adjoints. Il aura son mot à dire dans le recrutement. Son passé, même bref, comme adjoint de l’équipe nationale américaine permet d’espérer qu’il a déjà en tête une liste de noms intéressants. Des Américains, certes, mais aussi des adversaires des États-Unis qu’il a dû affronter voire observer. Les nombreuses questions qui avaient pour réponse “nous devons attendre que l’entraîneur soit en place” il y a de cela même pas deux semaines se transforment désormais en opérations concrètes de travail. Sur le plan purement sportif, pour l’Impact, la saison 2012 a commencé.
Matthias Van Halst

Calendrier

Prochain match

Minnesota - Montréal
Samedi 26 mai, 20h00

Dernier match

Montréal - LA Galaxy0-1
Lundi 21 mai, 15h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta1225
  2. New York City1224
  3. Kansas City1224
  4. Columbus1324
  5. New York1021
  6. Los Angeles FC1120
  7. Orlando1119
  8. New England1117
  9. Portland1017
10. Dallas1017
11. Vancouver1316
12. Houston1015
13. Philadelphie1114
14. LA Galaxy1113
15. Salt Lake1113
16. Minnesota1213
17. Chicago1111
18. Toronto1010
19. MONTRÉAL129
20. San José119
21. DC United98
22. Colorado108
23. Seattle98
► Classements complets

En direct du forum

18h43 - Faut-il échanger Piatti ? par Phil7777

16h47 - Joey Saputo par gbagrami

16h06 - Montréal - LA Galaxy : l'homme de la saison par Retraité au Soleil

15h28 - Montréal - LA Galaxy : lundi 21 mai, 15h00 par trokoshea

10h28 - Commentaires - Homme de la saison 2018 par flying_dutchman

9h03 - Revue de presse 2018 par Campoozmstnz

22/5 - Soccer en Chine par joe

22/5 - Samuel Piette par Pouchkine

21/5 - Montréal - Philadelphie : l'homme de la saison par Bxl Boy

20/5 - Chicago - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti
 Vargas
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Mancosu
 Taïder
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 11 matches

1. Piatti
2. Taïder
3. Piette
4. Bush
5. Lovitz

► Détails

Quiz

Quel principe a permis à Montréal d'atteindre le carré d'as de la phase finale de la Coupe MLS 2016 ?

  • Poser son jeu dans le camp adverse et centrer
  • Défendre et contrer
  • Construire de loin et accélérer
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com