Nick De Santis n’est plus directeur sportif

Publié le 30 juillet 2014

 photo d'archives
Gros changement dans la gestion du club : Nick De Santis, en charge des affaires sportives (à titre d’entraîneur puis de directeur technique et enfin de directeur sportif) depuis dix ans a été démis de ses fonctions, alors que l’entraîneur Frank Klopas reçoit les pleins pouvoir dans ce domaine, tout en étant confirmé à son poste pour la saison 2015.

C’est un Joey Saputo affecté mais déterminé qui a rencontré les médias ce mercredi. Déterminé, car on sentait une nette volonté d’aller de l’avant. Affecté, car il est très proche de De Santis, de longue date fidèle serviteur du club. “En affaires, les décisions les plus difficiles à prendre sont celles qui impliquent des émotions. C’est pourquoi je dois aujourd’hui prendre une décision importante et difficile”, a-t-il déclaré en ouverture de son discours, lors duquel il n’a pas manqué de dire que si le club avait bien grandi depuis ses débuts, c’était aussi grâce à De Santis.

Les résultats sont évidemment une des raisons de ce changement, mais il ne faut pas les isoler. Le club entreprend une réorganisation administrative et technique. Et puis, surtout, il y a des décisions prises cet hiver qui n’ont pas porté fruit : choisir de remplacer Marco Schällibaum et de peu transférer pour se retrouver dernier du classement à la mi-saison, ce fut l’erreur fatale à De Santis. “La décision de ne pas faire de changements durant la saison morte a été calculée mais suite à cette décision, nous n’avons pas été compétitifs”, a ainsi expliqué Saputo, ajoutant ensuite : “On a changé trois entraîneurs en trois ans, remplacé des joueurs. Nick a pris des responsabilités et des décisions, il doit les assumer.”

Parmi les autres problèmes évoqués, une possible confusion des genres. Depuis son embauche, Klopas avait le titre de directeur du personnel de l’équipe première. Certains joueurs étaient ‘les siens’, d’autres avaient été amenés par De Santis. Les rôles, pour les gens de l’extérieur, n’étaient pas toujours clairs. Il n’y avait pas que pour eux, apparemment. “Nous ne voulions aucune confusion avec le risque que des joueurs passent par-dessus le coach pour parler au directeur sportif”, a expliqué Saputo, qui s’est encore montré plus clair quand il a dit : “Je veux passer le message aux joueurs que la personne clef, en haut, c’est Frank Klopas, pas Nick De Santis. Pour les joueurs, le boss, c’est Frank.”

Ce qui ne veut pas dire que les deux hommes ne s’entendent pas, encore moins qu’ils ne sont pas sur la même longueur d’ondes. “La relation entre Nick De Santis et Frank Klopas est excellente, ce sont de très bons amis qui voient les choses de la même façon”, a d’ailleurs précisé Saputo. Espérons quand même qu’il y ait certaines différences pour ne pas finir avec les mêmes résultats…

Le boss est donc désormais en charge complète de la composition de l’effectif. “Je veux lui laisser la possibilité de construire l’équipe qu’il veut. C’est légitime de le faire”, a expliqué Saputo, qui s’est dit impressionné par l’éthique de travail de Klopas, tant sur le terrain qu’en dehors.

Il y aura donc de nouveaux visages dans l’équipe bientôt, pas des noms ronflants mais des renforts jugés nécessaires dans le but de “finir la saison sur une note positive”. Sans oublier Ignacio Piatti, qui ne recevra probablement pas de dérogation de la Fifa (qui n’a jamais fait ça et n’a pas l’intention d’ouvrir une boîte de Pandore) et doit donc jouer son dernier match pour San Lorenzo au plus tard le 6 août, puisque c’est la date limite pour régler les formalités administratives de son transfert.

L’objectif du club pour cette saison est clair : se qualifier pour le deuxième tour en Ligue des champions, tout en terminant de belle manière. Sur la scène continentale, les résultats sont obligatoires. En championnat, l’objectif semble davantage de séduire à nouveau le public tout en posant les bases pour 2015. Avec pour finalité de donner envie aux supporters d’aller au stade et de se réabonner. La perspective d’un match important en Ligue des champions ne pourra qu’accentuer l’engouement.

Saputo a d’ailleurs fait un appel humble au ralliement de toutes les forces vives qui peuvent soutenir le club : “Nous avons besoin de l’appui de nos membres, de tous les partisans, des groupes de supporters comme les Ultras et 127 Montréal, de nos partenaires corporatifs, de la communauté d’affaires, des médias et des amateurs de sport.” Il a quand même ajouté que le départ de De Santis n’est pas le fruit de la vox populi : “J’aime le fait qu’on ait des partisans qui ont une voix forte, ça montre que l’équipe leur tient à cœur. Mais ce n’est pas ça qui me fait prendre mes décisions.”

Si De Santis a été démis de ses fonctions aujourd’hui, ce changement était dans l’air du temps. Saputo a parlé d’une réflexion effectuée pendant la Coupe du monde, puis relancée faute d’amélioration. Avec une intervention entre temps : “J’ai demandé à Nick il y a trois semaines, un mois de moins s’occuper de l’aspect technique.”

Et puis, il y a la fameuse restructuration, dans laquelle De Santis aura une fonction administrative, sans lien avec l’équipe technique, qui semble déjà claire dans la tête du président. “Quand je serai prêt à annoncer la nouvelle structure et son nouveau rôle, je serai transparent, et vous direz que ça a du sens.” Le sens, c’est pour le nouveau poste de l’ancien directeur sportif, mais la nouvelle structure, elle, concernera à la fois l’administration et le secteur technique.

“On est en train de mettre en place des principes de jeu, des valeurs, une philosophie. Pas seulement au niveau technique, mais aussi organisationnel”, a expliqué Saputo. Curieux de voir si cette nouvelle philosophie pourra être expliquée plus clairement que celle qui était à la source des divergences avec Jesse Marsch… Et si les gens qui mettent ses principes en place sont actuellement au club, difficile d’imaginer quelqu’un débarquer avec ses idées pour y avoir un rôle important.

Le président ne parle pas de nouveau départ mais bien d’une route qui se poursuit en changeant de cap. “On veut bâtir sur des bases solides, on vient de finir un cycle de trois ans, on va regarder les points positifs et négatifs et comment améliorer ces derniers pour le prochain cycle. On ne recommence pas à zéro, on réévalue pour faire mieux ce qu’on faisait déjà.”

À cette fin, toutes les options sont ouvertes. “Nous réexaminons notre structure technique. Un directeur sportif veille à toute l’équipe technique, dans son ensemble, ce qui comprend aussi les équipes de jeunes chez nous, et pas seulement sur le point technique mais aussi administratif. En avons-nous besoin ? C’est ce que nous sommes en train d’examiner.” Une des possibilités est de voir l’entraîneur assumer la direction technique, un peu comme Sigi Schmid à Seattle ou Peter Vermes à Kansas City, par exemple.

S’agira-t-il de Frank Klopas ? Pour ça, il faudra l’évaluer et le faire correctement, mais l’évaluation a été un gros point faible du club depuis son arrivée en MLS. De toute façon, ce ne sera pas pour tout de suite, il aura le temps de travailler avec ses nouvelles prérogatives. “ Son évaluation se fera cette année et l’an prochain. On ne peut pas évaluer sur base de la situation actuelle, car il y aura des changements – mais ce ne sera pas l’équipe au complet – et ça va prendre du temps.”

À l’aube de la saison, on nous avait dit que Frank Klopas avait beaucoup de clefs en mains, notamment en parlant de son titre de directeur du personnel. Désormais, il les a toutes. Est-ce la différence pour ouvrir plus de 14 portes sur 60 ? C’est ce que l’avenir nous apprendra.

Calendrier

Prochain match

New York City - Montréal
Samedi 24 février, 17h00

Dernier match

Philadelphie - Montréal5-0
Mercredi 21 février, 19h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Columbus00
  2. Chicago00
  3. Dallas00
  4. New York00
  5. New England00
  6. DC United00
  7. San José00
  8. Kansas City00
  9. Salt Lake00
10. LA Galaxy00
11. Houston00
12. Colorado00
13. Toronto00
14. Seattle00
15. MONTRÉAL00
16. Philadelphie00
17. Minnesota00
18. Orlando00
19. Portland00
20. Vancouver00
21. New York City00
22. Atlanta00
23. Los Angeles FC00
► Classements complets

En direct du forum

20h13 - Transferts 2018 : besoins, rumeurs, arrivées et départs par grandbleu

17h42 - Préparation de la saison 2018 par Taliah

4h35 - Ailleurs en MLS - transferts hiver 2018 par Frankinho

4h03 - 2018 - Ligue des Champions CONCACAF par trokoshea

21/2 - Priorité CCL par penz

21/2 - Assemblée des membres? par hsj

21/2 - Meilleur film de soccer? par xdukex

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs 2017

 Piatti19 
 Jackson-Hamel10 
 Dzemaili
 Mancosu
 Salazar
 Tabla
 Donadel
 Bernier
 Duvall
 Fisher
 Oduro
 Oyongo Bitolo
 Choinière
► Toutes les stats

Transferts

ARRIVÉES

Pantemis (Sans club), Diop (LA Galaxy), Beaulieu (University of New Mexico), Diallo (Brest), Raitala (Columbus), Petrasso (QPR), Meilleur-Giguère (Ottawa), Vargas (Universidad Catolica), Taïder (Bologne), Edwards (Toronto)

DÉPARTS

Camara (Fin de carrière), Bernier (Fin de carrière), Crépeau (Ottawa), Lefèvre (?), Romero (Fin de contrat), Kronberg (Fin de contrat), Ciman (Los Angeles FC), Oyongo Bitolo (Montpellier), Bernardello (Fin de contrat), Boldor (Vérone), Francis (Fin de contrat), Dzemaili (Bologne), Tabla (Barcelone), DePuy (Fremad A)

► Détails

Quiz

Quel évènement a vexé beaucoup de monde à l'Impact au début de l'année 2014 mais s'est vérifié à la fin de la saison ?

  • Les journaux locaux ont dit que Marco Di Vaio n'avait plus les qualités pour aider l'équipe
  • Un éminent expert américain a affirmé que Patrice Bernier ne devait pas être capitaine
  • Le baromètre des journalistes de MLSsoccer.com plaçait le club à la dernière place du classement
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com