Bernier prendra sa retraite à la fin de la saison

Publié le 16 janvier 2017

Le contrat de Patrice Bernier, arrivé à échéance à la fin de l’an dernier, a été prolongé d’une saison. Ce sera sa dernière chez les pros, puisqu’il a annoncé qu’il prendrait ensuite sa retraite. Le club lui a déjà promis un poste d’entraîneur au sein de l’école de jeunes pour 2018. Adam Braz et Joey Saputo ont profité de cette rencontre avec les médias pour faire le point sur les transferts hivernaux et à venir.

La prolongation de contrat avait déjà été annoncée dans tous les médias ou presque, on a donc eu droit à une officialisation… et à une préannonce de retraite pour le moins anticipée. Après avoir exprimé sa fierté de terminer là où tout a commencé, et de remonter sur les terrains pour une 18e année chez les pros, la 9e sous le maillot montréalais, Bernier a expliqué pourquoi il préférait annoncer sa décision dès aujourd’hui : “Choisir de prendre ma retraite un an à l’avance me permet de ne pas être préoccupé par ça en cours de saison.”

Rapidement, Joey Saputo a aussi fait savoir que le renouvellement de contrat avait toujours été une évidence dans sa tête, insistant sur l’importance de la couleur locale du club. Et Bernier ne semblait pas non plus avoir envie de quitter Montréal. “Aller ailleurs m’aurait peut-être plus frustré qu’autre chose en voyant que ça ne se passe pas de la manière dont je suis habitué ici.”

Néanmoins, jouer en 2017 était sa priorité. Quoi qu’il arrive… Et cela fait déjà quelque temps qu’il a choisi de raccrocher les crampons à 38 ans. “Même si on avait gagné la Coupe MLS, j’aurais voulu rejouer un an”, a-t-il même expliqué, ajoutant que gagner un trophée pour franchir la porte de sortie en le brandissant n’était pas son genre.

Bernier a désormais un an pour profiter de ses derniers instants sur les terrains de notre élite… et se faire une raison. “Il ne s’agit pas 18 ans de carrière, mais de 30 ans de rêve. À la fin, il faut y mettre un terme et devenir adulte”, a-t-il expliqué en riant, soulignant que si ça ne tenait qu’à lui et à sa famille, sa carrière pro se serait prolongée tant que possible.

Il ne devra toutefois pas se tracasser pour sa reconversion, puisque dès 2018, il intégrera l’école de jeunes dont il fera partie de l’équipe d’entraîneurs. “Le caractère francophone du club est très important pour moi ; Patrice va aider à développer d’autres joueurs québécois. C’est important que Patrice passe du temps avec de jeunes joueurs avant qu’ils deviennent pros”, a expliqué Joey Saputo à ce sujet.

Si on sait de quoi sera fait l’avenir de Patrice Bernier, on se demande encore à quoi ressemblera le onze aligné par Mauro Biello lors du premier match de la saison, le 4 mars à San José. Il pourrait bien être identique à celui des cinq dernières rencontres de 2016, puisque désormais tous les joueurs qui en faisaient partie sont sous contrat pour 2017. Et Piatti ne partira pas.

Joey Saputo a eu l’occasion de s’exprimer au sujet de l’Argentin, que bien des médias et supporters de son pays voient rentrer au bercail cet hiver. “Au sujet de Piatti, il y a toujours des rumeurs. Il a encore un an et demi de contrat, et il m’a clairement dit avant de partir en vacances qu’il voulait être ici. Les chances qu’il reste sont de 100%”, a clarifié le président, pour qui ne subsiste pas le moindre doute.

L’arrivée de Blerim Dzemaili début juillet ne sera peut-être pas aussi évidente, même si Saputo se veut rassurant. “C’est de plus en plus difficile pour moi chaque fois que je vais à Bologne... Là-bas, ils veulent le garder, à commencer par l’entraîneur Donadoni. Mais quand il a signé son contrat, il stipulait qu’il viendrait bel et bien à Montréal cet été et le joueur pense venir.” Semblant hésitant dans un premier temps, il a été bien plus affirmatif ensuite, en assurant que Dzemaili sera là dans quelques mois.

Saputo a aussi insisté sur la stabilité nécessaire pour les prochaines années, chez les joueurs, les entraîneurs, et dans les finances. Et s’est expliqué. Avec un exemple : “Des foules de 60.000 c’est bien, mais il faut continuer à avoir des affluences stables, le stade plein lors de 17 matches.” Et surtout en définissant ce qu’il entendant par stabilité : “Quand je parle de stabilité, pour moi, cela signifie s’assurer que l’Impact a pris sa place dans le paysage sportif montréalais.”

Stabilité, c’est un peu le leitmotiv de la gestion de l’effectif cet hiver. Adam Braz s’est d’ailleurs expliqué sur la politique du club durant l’actuelle période de transferts. En disant entre autres “On est toujours en train de voir si on peut renforcer l’effectif”, ce qui devient une phrase traditionnelle quand on lui parle de ce sujet. Mais en expliquant aussi les objectifs du club en ce moment : “L’important était de garder des joueurs clefs. Il y a eu beaucoup de renouvellements de contrats. Ne croyez pas qu’on n’a rien fait, on en a fait beaucoup.”

Calendrier

Prochain match

Chicago - Montréal
Samedi 1 avril, 15h00

Dernier match

New York City - Montréal1-1
Samedi 18 mars, 14h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Portland39
  2. Dallas37
  3. Atlanta36
  4. Houston36
  5. San José36
  6. New York36
  7. Orlando26
  8. Toronto35
  9. Kansas City35
10. Seattle34
11. New York City34
12. Columbus34
13. Colorado34
14. Chicago34
15. LA Galaxy33
16. MONTRÉAL32
17. Philadelphie32
18. Minnesota31
19. Vancouver31
20. Salt Lake31
21. DC United31
22. New England20
► Classements complets

En direct du forum

3h25 - Foot-business (le sujet économique) par Phil7777

3h19 - Selection canadienne par Phil7777

0h23 - Abonnement 2017 par penz

16h45 - Montréal - Seattle : l'homme de la saison par Bxl Boy

16h04 - Partenariat Montréal bologne pour dzemaili?? par Montreal_FC_Fan

15h18 - Marc Wilmots entraîneur de la Côte d'Ivoire par Bxl Boy

14h07 - MLS - saison 2017 par Campoozmstnz

14h05 - Blessures - 2017 par mad72

21/3 - Rafraîchissement du site et du forum par impactsoccer

21/3 - Faites vos onzes! / Prédictions par Rakail

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS