Du sang neuf dans l’entrejeu avec Samuel Piette

Publié le 3 août 2017

L’international canadien Samuel Piette a signé un contrat de deux ans et demi à Montréal. Milieu défensif âgé de 22 ans, il nous vient du CD Izarra en D3 espagnole, après des passages en France et en Allemagne.

Alors que son nom n’avait jamais été évoqué à Montréal avant les beaux jours, une vague englobant certains supporters et médias avait réclamé à cor et à cri la signature de Piette en le voyant sous le maillot du Canada à la Gold Cup. Une déferlante qui a eu des conséquences puisque le club et le joueur sont entrés en contact… et ceux-ci ont abouti.

Le directeur technique Adam Braz le décrit en ces mots : “Il possède un profil et un style de jeu qu'on aime chez un milieu défensif et il a une forte éthique de travail, ainsi qu'un grand désir d'aider l'équipe. Défensivement, il est un milieu de terrain récupérateur agressif, qui est puissant et physique dans ses duels. Offensivement, il fait des choix simples et efficaces grâce à sa qualité de passe afin que l'équipe conserve la possession du ballon.”

Considéré comme un des grands espoirs de la génération émergente du soccer canadien, Piette a été formé à Boisbriand avant de partir à Metz alors qu’il n’avait pas encore 16 ans. Il y est resté deux saisons avant de prendre la direction de l’équipe réserve de Düsseldorf, où il a effectué par la suite ses débuts en équipe première en 2014, en D2 allemande.

Malgré cela, il a fait partie des nombreux joueurs qui ont dû quitter le club suite à un renouvellement du staff technique. Il prend alors la direction d’un autre club réputé, La Corogne, mais retourne en équipe réserve où il joue régulièrement, avant d’être prêté au Racing Ferrol (D3) puis vendu il y a un an à Izarra, qui joue au même échelon et avec qui il était encore sous contrat avant de signer à Montréal.

Si le parcours en club du joueur a déjà été très mouvementé malgré son jeune âge, celui en équipe nationale témoigne des espoirs placés en lui : alors qu’après la débâcle de 2012, le nouveau sélectionneur Benito Floro n’avait pas choisi la solution drastique d’intégrer une génération encore toute jeune dans l’équipe, il a fait confiance à Piette, qui avait déjà l’une ou l’autre sélection, tant et si bien qu’à ce jour, il compte déjà 35 capes (hormis Adam Straith, du haut de ses 26 ans, tous les joueurs en activité appelés récemment et ayant autant d’expérience en équipe nationale sont trentenaires ou presque). Et Octavio Zambrano, désormais à la barre du Canada, en a fait un de ses incontournables durant la dernière Gold Cup.

Parlant de trentenaires, il va en côtoyer quelques-uns dans l’entrejeu montréalais, où il amènera un rajeunissement bienvenu. En revanche, la concurrence risque d’y être rude : plus tôt cette année, lors de l’arrivée d’Adrian Arregui, entre-temps parti sans que son absence ne soit remarquée, tout le monde se demandait l’utilité d’aller chercher un autre médian central alors que l’effectif était déjà pléthorique pour cette zone du terrain. Et depuis lors, Dzemaili est arrivé, ce dont évidemment personne ne se plaindra.

Va-t-on voir une réorganisation de la hiérarchie, dans laquelle Bernardello a déjà reculé d’un cran ? Biello va-t-il plutôt opter pour une rotation plus systématique, sans que de trio clair ne se dégage, mais en arrivant à rendre certains joueurs interchangeables ? Ou va-t-on déjà commencer à mettre en place la relève et l’équipe pour 2018 ? Quoi qu’il en soit, avec Donadel, Bernier, Bernardello, Dzemaili, Mallace, Béland-Goyette voire Shome (on n’oublie un retour dans l’axe de Piatti, tout comme l’option Romero dans ce secteur), il n’y aura pas de place pour tout le monde. Va-t-on déjà dégraisser l’effectif dès ce mercato estival ?

Tout cela n’a certainement pas de quoi effrayer celui que certains surnomment déjà le Panzer de Le Gardeur (en référence à son passé allemand, à son gabarit robuste de 79 kg pour 171 cm selon les informations du communiqué de l’Impact, et dans la thématique du général Ciman) qui ne compte pas tarder à s’imposer à Montréal comme il est déjà arrivé à faire partie des meubles en équipe nationale.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Toronto
Dimanche 21 octobre, 15h00

Dernier match

Montréal - Columbus3-0
Samedi 6 octobre, 15h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta3266
  2. New York3265
  3. Dallas3257
  4. Los Angeles FC3256
  5. Kansas City3153
  6. New York City3253
  7. Portland3251
  8. Philadelphie3250
  9. Seattle3150
10. Columbus3248
11. Salt Lake3246
12. LA Galaxy3245
13. DC United3144
14. MONTRÉAL3243
15. Vancouver3143
16. New England3238
17. Minnesota3236
18. Houston3235
19. Toronto3133
20. Chicago3231
21. Colorado3227
22. Orlando3125
23. San José3220
► Classements complets

En direct du forum

21h18 - "Hémorragie financière" pour l'IMFC par Phil7777

18h10 - MLS - saison 2018 par Gabegeh

15/10 - Equipe nationale féminine par Pouchkine

11/10 - Revue de presse 2018 par bad seed

8/10 - Montréal - Columbus : l'homme de la saison par Brom

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS