Hassoun Camara officialise sa retraite

Publié le 28 novembre 2017

 Impact de Montréal
On s’y attendait depuis que le club avait annoncé qu’il ne lui avait pas proposé de contrat pour la saison prochaine, cette fois c’est officiel : Hassoun Camara raccroche les crampons. À bientôt 34 ans, le défenseur a subi plusieurs commotions cérébrales depuis un an et a effectué le choix de la raison.

“C’est avec beaucoup d’émotion que j’annonce aujourd’hui la fin de ma carrière de joueur professionnel. Les multiples commotions subies ces derniers temps me poussent à raccrocher les crampons dans le but de protéger mon intégrité physique. J’ai toujours envie de jouer au football mais il était impossible de continuer”, a déclaré Camara, qui a expliqué avoir pris sa décision sur conseils des médecins.

Les commotions se sont en effet multipliées dans son chef : il en a subi trois cette saison, aussi bien en match qu’à l’entraînement, mais c’est lors du match de phase finale à DC United le 27 octobre 2016 que ses ennuis ont commencé. Il a fini le match avec un bandage autour de la tête. Et s’il a pu récupérer durant l’intersaison, le début d’année fut marqué par un nouveau coup à la tête. Son niveau s’en est aussi ressenti, et on comprend qu’il en avait parfaitement conscience lorsqu’il relate, le dépit dans la voix : “Quand je me regardais en vidéo et me rendais compte que je ne contrôlais pas un ballon que j’étais sûr d’avoir...”

Nul doute qu’à l’avenir, il fera partie des anciens joueurs à participer à la prise de conscience des dégâts que peuvent causer les commotions. Durant sa conférence de presse, il a d’ailleurs posé un regard éclairé sur la situation, expliquant qu’avant d’arriver ici, il était très “naïf” au sujet des commotions, “dont on parlait peu en Europe”. Il a rajouté qu’il commençait à y avoir du mieux, citant Alan Shearer parmi ceux qui en parlent publiquement. Si la situation du soccer n’a aucune commune mesure avec celle du football américain/canadien, la MLS prend le problème avec sérieux, avec entre autres un protocole strict de retour au jeu mais aussi des documents d’information en trois langues à l’attention des joueurs.

SEPT ANS, DES BUTS ET DES TROPHÉES


Fidèle serviteur arrivé alors que le club militait encore en D2, Camara se souvient de ses premiers pas à Montréal, qu’il ne pensait alors pas être ceux d’une grande aventure. “Jamais je n’aurais cru, en ce jour de février 2011 (à -38 degrés), que j’aurais vécu tous ces moments fantastiques.” Au bout du compte, il a porté le maillot montréalais durant 7 saisons, a pris part à 187 rencontres officielles (dont 172 comme titulaire), toutes compétitions confondues, et inscrit 11 buts. Dès ses débuts, il a convaincu, puisqu’il fut élu Homme de la saison 2011 par les supporters.

Une fois en MLS, le défi fut plus difficile, mais il l’a relevé haut la main : il a perdu sa place à plusieurs reprises pour, presque toujours, revenir en force en tant que titulaire indiscutable. Le presque, c’est la saison écoulée et les commotions qui ne lui ont jamais permis de retrouver le niveau qu’il avait auparavant.

Interrogé sur son plus grand moment sportif, Camara a d’abord cité son “but à Vancouver qui a ramené la coupe (du Canada) à Montréal”. Inscrit dans les dernières minutes de la rencontre, ce but ô combien important fut l’un des cinq qu’il a inscrits en 2013, sa saison probablement la plus brillante, lors de laquelle il fut le joueur le plus utilisé par Marco Schällibaum.

Il n’a évidemment pas manqué de remercier tout ceux qui ont rendu cette aventure possible, dont les supporters avec qui il a toujours eu une relation particulière appréciée de tous. “Tout au long de mon parcours avec l’Impact, j’ai vécu de grands moments qui resteront à jamais gravés dans mon cœur. J’ai également découvert et aimé une ville que je considère maintenant comme la mienne (…) J’ai vécu des moments de communion, de joie, de peine, d’une intensité extraordinaire. À chaque fois que j’entrais sur le terrain, je me sentais investi d’une mission : représenter fièrement les couleurs bleu, blanc et noir, en l’honneur des Montréalais et des Québécois.”

Quelques semaines après Patrice Bernier, un autre visage du club raccroche donc les crampons. Les deux joueurs, qui partageaient leur chambre lors des déplacements, en ont encore d’ailleurs parlé… hier soir. Et même à la retraite et sans son brassard, le capitaine a une fois de plus fait honneur à son rôle : “Ses mots m’ont rassuré”, a expliqué Camara. Autres mots à souligner, ceux de Joey Saputo, d’une grande profondeur : “Ne pleure pas parce que c’est fini, souris parce que c’est arrivé.”

PLEIN DE PROJETS D’AVENIR À MONTRÉAL


Formé à Noisy-le-Sec, où il est né, et après une carrière qui l’aura mené à Marseille et Bastia avant de lui faire traverser l’Atlantique, Camara est désormais bien installé à Montréal : il a non seulement répété son amour pour le club, mais également pour la ville, où il voit son avenir. Reste à voir de quoi il sera fait. Nul doute que le joueur d’origine sénégalaise, racines dont il est très fier, saura faire honneur aux trois continents qui vivent en lui.

Et les projets ne manquent pas ! Contrairement à bien des anciens joueurs, il ne se dirige pas vers une carrière d’entraîneur. “J’ai davantage la fibre d’éducateur que celle d’entraîneur”, a-t-il expliqué. Alors, oui, il pourrait donner des conseils aux jeunes, ou être consultant à la télévision ou à la radio, autre piste qui l’intéresse. Personne ne serait non plus surpris de le voir rester au club, dans de nouvelles fonctions.

Mais il a également déjà quelques accomplissements concrets auxquels il pourra encore consacrer plus de temps : un centre de soccer à 5 contre 5 qui pourrait devenir réalité rapidement, un restaurant de cuisine africaine à Paris dont il est copropriétaire et qui devrait ouvrir d’autres antennes en France et peut-être au Québec, ainsi qu’une fondation, ô combien importante à ses yeux, qui vient en aide aux femmes et aux enfants en Afrique de l’Ouest.

Une chose est d’ores et déjà certaine : même retraité, Hassoun Camara n’aura pas le temps de s’ennuyer ! Et on va encore entendre parler de lui, ce dont on se réjouit !

Calendrier

Prochain match

Montréal - Vancouver
Mercredi 18 juillet, 19h30

Dernier match

Montréal - San José2-0
Samedi 14 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta2141
  2. New York City2040
  3. Dallas1938
  4. New York1835
  5. Los Angeles FC1935
  6. Kansas City2033
  7. Portland1730
  8. Columbus2130
  9. Salt Lake2029
10. LA Galaxy1928
11. New England1928
12. MONTRÉAL2127
13. Houston1826
14. Vancouver2026
15. Philadelphie1924
16. Chicago2123
17. Orlando1922
18. Minnesota1922
19. Seattle1817
20. Toronto1916
21. Colorado1916
22. DC United1514
23. San José1912
► Classements complets

En direct du forum

0h59 - Championnat canadien 2018 par Frankinho

21h38 - Effectif et schéma tactique par Frankinho

21h19 - Mercato été 2018 par Karton

20h01 - Montréal - Colorado : l'homme de la saison par Bxl Boy

17h26 - Montréal - San José : l'homme de la saison par Retraité au Soleil

14h50 - Demie et finale par Pouchkine

16/7 - MLS - saison 2018 par Campoozmstnz

15/7 - Montréal - San José: Samedi 14 juillet 19h30 par Numero10

15/7 - Stade Saputo et Ambiance 2018 par themir

13/7 - Grande vidéo espagnole sur l'Impact de Montréal pour Youtube Channel: Clubes del Mundo par clubesdelmundo

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti10 
 Taïder
 Vargas
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Silva
 Mancosu
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 19 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Piette
4. Taïder
5. Bush

► Détails

Quiz

Qui fut le tout premier buteur de l’Impact au stade Saputo ?

  • Roberto Brown
  • Rocco Placentino
  • Patrick Leduc
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com