Calendrier 2018 : plutôt équilibré, sauf au début

Publié le 4 janvier 2018

La MLS a dévoilé ce jeudi le calendrier de sa saison régulière 2018 (voyez ici le programme de Montréal). Malgré l’arrivée du Los Angeles FC, chaque équipe disputera à nouveau 34 rencontres. Et si le coup d’envoi est toujours fixé au premier week-end de mars (Montréal jouera le dimanche 3 à Vancouver), la dernière journée, elle, aura lieu le dernier dimanche d’octobre, à savoir une semaine plus tard que l’an dernier.

Ce qui ne change pas, c’est que Montréal y affrontera New England. En déplacement cette fois, et non au Québec comme la saison passée. Le 21 octobre, le Toronto FC sera le dernier à visiter le Stade Saputo avant, espérons-le, quelques adversaires en phase finale. C’est aussi le champion en titre qui disputera le premier match officiel de l’année au Québec, le 17 mars au Stade olympique. Quant aux débuts au stade Saputo, ils sont prévus pour le 21 avril contre Los Angeles. Un duel d’autant plus attendu qu’il sera marqué par les retrouvailles avec Laurent Ciman !

Entre temps, l’équipe écumera les terrains adverses avec des visites à Seattle, New England et New York, qui suivront celles à Vancouver et Columbus des deux premières journées. Ajoutez ensuite un déplacement à Atlanta, et six déplacements sont au programme des huit premières sorties de l’équipe. Le 9 mai, elle aura joué dix rencontres, dont sept à l’extérieur. Rattrapage en vue ?

Pour les points, on verra. Pour le calendrier, un coup d’œil rapide est on ne peut plus clair : après le 14 avril, Montréal ne jouera jamais deux fois de suite hors du Québec ! En revanche, il n’y a pas non plus de période trop intense à domicile, puisqu’il n’y aura jamais plus de deux rencontres de championnat consécutives au stade Saputo. Il n’empêche, le déséquilibre se résorbera rapidement puisqu’à mi-parcours, on en sera à huit rencontres à Montréal contre neuf en déplacement.

Hormis la longue période entre le 17 mars et le 21 avril, rarement faudra-t-il attendre plus de deux semaines avant de retourner voir l’équipe se produire au parc olympique. Seul moment où il faudra faire preuve d’un peu plus de patience : entre le 1er et le 22 septembre. Il faut dire qu’il y aura quelques duels internationaux au début du mois, et cette année, l’Impact a décidé de ne pas jouer à ce moment-là, comme la ligue le lui autorise. Idem pour les périodes du 19 au 27 mars et du 8 au 16 octobre : un match mal placé lui avait coûté cher l’an dernier, il s’est sûrement dit qu’on ne l’y reprendrait plus…

En revanche, pendant la Coupe du monde, l’équipe jouera à quelques reprises. Comme tout le monde en MLS, en fait. Effectivement, le championnat ne s’arrête pas ou presque, avec un semblant de pause entre le 13 et le 23 juin. Montréal ne jouera alors jamais avant 19h00, et le coup d’envoi des rencontres en Russie aura lieu au plus tard à 14h00, ce qui, même avec une séance de tirs au but interminable, laissera assez de latitude pour suivre les deux.

Les week-ends sans match seront en fait rares en 2018 pour les fans de ballon rond : si Montréal ne sera pas à l’œuvre lors de ceux du 24 mars, du 16 juin, du 8 septembre et du 13 octobre, leur équipe nationale favorite sera fort possiblement en action. Et il ne restera qu’un seul trou dans le calendrier de l’Impact, la fin de semaine du 19 mai… avec un match prévu le lundi 21 à 15h00 contre le LA Galaxy. Si c’est un jour férié au Canada, espérons que les Californiens aient eux aussi congé pour suivre leurs favoris… Autre samedi-dimanche de voyage hors-foot possible, les 7 et 8 avril, puisque le déplacement à New England aura lieu le vendredi 6.

Hormis les nombreux duels à l’extérieur en début de saison, tout cela est donc bien équilibré, considérant les normes de la MLS. Il en va de même pour la lourdeur du calendrier, puisque même s’il y aura quelques rendez-vous en milieu de semaine, seuls ceux du 9 mai et du 11 juillet sont entre deux matches du week-end. On est loin de certaines surcharges vécues par le passé !

Avec l’arrivée du Los Angeles FC, le format de la saison régulière change quelque peu. Chaque équipe y joue toujours 34 rencontres, dont au moins deux contre chaque adversaire de sa conférence, et une seule face à chaque adversaire de l’autre conférence. Dans l’Est, tout le monde affronte aussi deux adversaires à trois reprises. Pour Montréal, il s’agira de Toronto (deux duels ici et un là-bas) et New England (deux visites à Foxborough, un match au stade Saputo).

Parlant de cela, les supporters qui comptent encourager l’équipe à l’extérieur auront certainement déjà coché les dates du samedi 14 avril (New York), mercredi 11 juillet (NewYork City), samedi 25 août (Toronto) et dimanche 28 octobre (New England, seul déplacement du mois). Là encore, c’est relativement bien réparti. Tout pourrait même commencer plus tôt, avec une visite dans le Massachussetts le 6 avril, mais un déplacement le vendredi soir n’est pas forcément facile pour tout le monde. Washington peut sembler un peu loin pour certains, mais l'attraction d'un nouveau stade pourrait quand même attirer des supporters Montréalais le 29 septembre à DC United.

Le grand nombre d’équipes (23) fait qu’on sera privé de la visite de certains adversaires au stade Saputo. Il s’agira de Vancouver, Seattle, Minnesota, Dallas, Portland et Salt Lake. C’est toujours dommage, évidemment. Inversément, Montréal ne se déplacera chez aucune des deux équipes de Los Angeles, ni à Houston, Kansas City, Colorado et San José. Là encore, a priori, la difficulté semble bien répartie.

Là où on veut éviter un étalement, c’est bien dans les jours de match. À l’extérieur, environ la moitié d’entre eux auront lieu le samedi soir. Ajoutez-y deux le mercredi, un le vendredi, deux le dimanche et trois le samedi à… 13h00 ! Idem pour deux rencontres de début de saison à domicile. Espérons que les joueurs ne fassent pas la sieste sur le terrain et que ce menu ne soit pas trop indigeste. À côté de cela, à la maison, il y a la bizarrerie du lundi déjà évoquée, un rendez-vous le mercredi soir, trois autres le samedi en milieu d’après-midi et neuf le samedi soir. De juillet à septembre, personne ne devra se casser la tête pour savoir quand Montréal jouera chez lui : ce sera toujours le samedi à 19h30 ! C’est comme ça qu’on fidélise un public.

De bonnes prestations et des résultats probants l’encourageront certainement aussi à venir au stade… peut-être durant la deuxième moitié de l’automne, lors de la phase finale qui sera plus condensée que l’an dernier, puisqu’elle commencera le mercredi 31 octobre (soit une semaine plus tard) pour se terminer avec la finale de la Coupe MLS, apothéose programmée pour le samedi 8 décembre.

Calendrier

Prochain match

Cincinnati - Montréal
Mercredi 30 janvier, 19h00

Dernier match

New England - Montréal1-0
Dimanche 28 octobre, 16h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New York3471
  2. Atlanta3469
  3. Kansas City3462
  4. Seattle3459
  5. Los Angeles FC3457
  6. Dallas3457
  7. New York City3456
  8. Portland3454
  9. DC United3451
10. Columbus3451
11. Philadelphie3450
12. Salt Lake3449
13. LA Galaxy3448
14. Vancouver3447
15. MONTRÉAL3446
16. New England3441
17. Houston3438
18. Minnesota3436
19. Toronto3436
20. Chicago3432
21. Colorado3431
22. Orlando3428
23. San José3421
► Classements complets

En direct du forum

16/11 - Ligue canadienne: objectif 2019 par chaman

16/11 - Effectif 2019 par Bxl Boy

16/11 - Départ d'Adam Braz par penz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti16 
 Taïder
 Silva
 Vargas
 Mancosu
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Amarikwa
 Camacho
 Sagna
 Lovitz
 Raitala
 Fanni
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 36 matches

1. Piatti
2. Fanni
3. Silva
4. Taïder
5. Bush

► Détails

Quiz

Lequel de ces joueurs transférés en 2007 avait déjà porté le maillot de l'Impact auparavant ?

  • Arango
  • Dawkins
  • Marcina
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com