Le départ de Piatti officialisé

Publié le 10 février 2020

 Impact de Montréal
La saga qui n’en finissait plus de finir a pris fin : le club a confirmé la résiliation de contrat d’Ignacio Piatti, une décision prise de commun accord avec le joueur lui permettant de prendre la direction de San Lorenzo où son arrivée avait été officiellement annoncée plus tôt dans la soirée.

Ce départ aura donc été une histoire riche en émotions et en rebondissements, tout comme son arrivée en 2014. Souvenez-vous : Montréal et le joueur étaient alors tombés d’accord, mais Piatti brillait match après match avec San Lorenzo en Copa Libertadores. Comme la période des transferts était encore ouverte, il voulait poursuivre l’aventure… et continuait de briller, ce qui a suscité l’intérêt d’autres clubs ! Après une réflexion qui a tenu les supporters en haleine, il a choisi de s’en tenir à sa décision initiale, à savoir signer à Montréal, mais pas avant la fin de l’aventure continentale de son club…

Sauf que voilà : San Lorenzo a atteint la finale de la Copa Libertadores, dont le match retour a eu lieu à l’issue de la période des transferts. Après une naïve demande des parties prenantes à la Fifa d’octroyer une dérogation pour effectuer le transfert en dehors des dates autorisées (légitimement refusée), San Lorenzo a tenté de conserver le joueur, qui a tenu parole et est venu s’installer au nord du continent, au plus grand bonheur des supporters montréalais.

Arrivé au milieu d’une saison pour le moins difficile, il a été ralenti par des blessures mais a déjà commencé à conquérir les cœurs en étalant son talent lorsqu’il était sur la pelouse. La suite ne fut qu’une confirmation, à commencer par la saison 2015 marquée par une finale de Ligue des champions et l’arrivée de Didier Drogba, aux côtés de qui il mena les offensives montréalaises la saison suivante. Si 2017 fut plus compliqué collectivement, et forcément un peu plus difficile pour lui, il n’en fut pas moins le porte-étendard de l’équipe. En 2018, il s’adapta bien à la transition menée par Rémi Garde et continua de jouer un rôle très important. La fin fut malheureusement plus compliquée, avec une saison 2019 marquée par blessures et rechutes l’empêchant de s’exprimer sur le terrain.

À son arrivée, nombreux imaginaient en lui en meneur de jeu. D’ailleurs, quelques entraîneurs ont sans succès tenté de l’aligner en 10. C’est bel et bien sur son flanc gauche qu’il s’est distingué. Contrairement aux attentes initiales, il s’est aussi révélé davantage buteur que passeur décisif. Son dada ? Les espaces ! N’ayant rien d’un ailier traditionnel, il a surtout fait parler son sens du but sur reconversion rapide, recevant des passes venues de l’axe lui permettant de filer seul face au gardien adverse.

Petite devinette : qui est le joueur qui lui a fait le plus souvent la passe décisive en championnat ? Les statistiques de Vision du Jeu nous permettent de constater qu’il s’agit de Dominic Oduro, devant Alejandro Silva et Blerim Dzemaili ! Et ses deux victimes préférées en MLS ont été Orlando et Toronto, face auxquels il a marqué à 10 reprises.

À la baguette, ce sont aussi les ballons en profondeur pour envoyer un partenaire plein axe seul face au gardien adverse qui lui ont valu le plus d’efficacité. Notamment vers Matteo Mancosu, qu’il trouvait particulièrement facilement lorsque l’attaquant était en forme. Adepte des combinaisons au sol, Piatti ne s’est jamais illustré par ses centres et distribuait ses meilleurs ballons quand il était à au moins 20 mètres du but adverse. Si ses buts ont été plus nombreux, beaucoup d’entre eux sont tombés alors que le verdict du match était déjà dessiné, alors que ses passes décisives ont souvent ouvert la voie à l’équipe.

Match après match, but après but, il a établi certains records du club, dont celui du plus grand nombre de réalisations, toutes compétitions confondues, depuis les débuts compétitifs de l’IMFC en 1993. Avec 79 buts (71 en championnat, 6 en coupe et 2 en Ligue des champions), il a ainsi effacé Mauro Biello des tablettes dans cette catégorie. On peut y ajouter quelques records de temps de jeu, titularisations, passes décisives et autres pour Montréal en MLS. Cela lui a évidemment valu plusieurs honneurs individuels, notamment trois sélections au Match des étoiles, de faire partie à trois reprises du Onze idéal de la MLS, et d’être élu Homme de la saison par les supporters en 2016, 2017 et 2018.

Tout au long de son séjour, des rumeurs de retour en Argentine sortirent à gauche à droite. Tantôt complètement farfelues, tantôt avec peut-être un peu plus de poids, elles reposaient avant tout sur son désir, jamais caché, d’y terminer sa carrière, et de se rapprocher de son père. Le fait que cet hiver, sa femme et son nouveau-né y soient restés n’ont qu’accentué l’aspect familial de la décision. Et à 35 ans, après une saison difficile physiquement, l’aspect sportif commençait aussi à peser plus lourd.

D’ailleurs, dans le communiqué officiel du club, Olivier Renard a expliqué que dès le début de la préparation, Piatti a fait part “de son désir de retourner en Argentine pour poursuivre sa carrière de joueur tout en étant près de sa famille”, avant d’ajouter : “Avec ce nouveau dénouement et par respect pour Nacho et sa famille, nous avons travaillé assidûment avec ses représentants et le club argentin de San Lorenzo pour trouver une solution.”

Même Joey Saputo, plutôt discret depuis qu’il a cédé la présidence à Kevin Gilmore, y a été de ses remerciements : “J’aimerais remercier Nacho, personnellement et au nom du club, pour les six dernières saisons avec l’Impact de Montréal. Son professionnalisme, sa classe et son amour pour ce sport, ce club et cette ville ont marqué son parcours à Montréal. Les moments fantastiques qu’il nous a permis de vivre et de partager grâce à ses exploits sur le terrain resteront enracinés à jamais dans l’histoire de ce club, tout comme son statut d’un des plus grands joueurs ayant porté le maillot de l’Impact. Je souhaite bonne chance à Nacho pour son retour chez lui et c’est à bras ouverts que nous l’accueillerons pour son retour à titre d’ancien lorsque sa carrière sera terminée.”

Ce fut le premier d’une déferlante de mercis, venus de coéquipiers actuels mais aussi anciens, même ceux qui sont partis de Montréal, et, évidemment, des supporters. Certains de ses derniers pensaient que l’heure du départ avait sonné, d’autres voulaient le voir rester plus longtemps à Montréal, mais tous ont entonné en chœur un concert d’éloges témoignant de la marque qu’Ignacio Piatti laisse dans l’histoire de l’IMFC.

Calendrier

Prochain match

Olimpia - Montréal
Mardi 17 mars, 20h00

Dernier match

Montréal - Olimpia1-2
Mardi 10 mars, 20h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Minnesota26
  2. Kansas City26
  3. Colorado26
  4. Atlanta26
  5. Los Angeles FC24
  6. New York24
  7. MONTRÉAL24
  8. Dallas24
  9. Seattle24
10. Toronto24
11. Columbus24
12. DC United23
13. Portland23
14. Vancouver23
15. Salt Lake22
16. San José21
17. Philadelphie21
18. Chicago21
19. New England21
20. Orlando21
21. LA Galaxy21
22. Houston21
23. Cincinnati20
24. Miami20
25. Nashville20
26. New York City20
► Classements complets

En direct du forum

2h43 - Interruption (temporaire) de la saison par imfc132

15h57 - Au stade, j'ai vu... par Daniel

31/3 - Qui reste, qui part ? par deba2012

30/3 - Joueurs préférés par Pouchkine

19/3 - Montréal - Olimpia : l'Homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Urruti
 Quioto
 Taïder
 Okwonkwo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 5 matches

1. Diop
2. Urruti
3. Quioto
4. Brault-Guillard
5. Binks

► Détails

Quiz

Quel a été le scénario de la demi-finale de la Coupe du Canada 2013 contre Toronto ?

  • Défaite lamemtable 2-0 de l'équipe B à l'aller suivie d'une retentissante victoire 6-0 au retour
  • Deux rencontres de très haut niveau et qualification de Montréal grâce aux buts à l'extérieur
  • Deux 0-0 ennuyeux et qualification de Montréal aux tirs au but
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com