De 12500 à 13000 places et trois terrains d'entraînement

Publié le 6 juillet 2006

Et voilà, la décision que tout le monde attendait est tombée… dans le sens que tout le monde attendait : le stade Saputo sera érigé au parc Olympique, et non au Technoparc comme prévu initialement.

“Nous ne jouerons pas au stade olympique mais bel et bien au Parc olympique”, a insisté, très fortement, Joey Saputo quand une journaliste anglophone lui a fait remarquer que le nouvel emplacement était critiqué par d’aucuns qui faisaient souvent le parallèle aves les Expos. Logique, mais bon, certaines personnes semblent dures de comprenure. Si on fait un nouveau stade, ce n’est pas pour rien…

Rappel : en mai 2005, Saputo et ses partenaires annonçaient la construction d’un stade au Technoparc. Lieu infâme tout au sud de l’île de Montréal, cet endroit devait, aussi, être revitalisé par d’autres projets dans les années à venir, que ce soit celui de la Société du Havre ou celui, commun, du Cirque du Soleil et du Casino. Mais ce dernier a coulé et, entre temps, la RIO, régie des installations olympiques, a offert une nouvelle option à Saputo : construire le stade à l’angle des rues Viau et Sherbrooke, à l’ombre de la plus célèbre tour de Montréal.

Le président de l’Impact s’était donné deux mois de réflexion. Il en a finalement pris trois, pour ne rater aucun détail quant à la bonne décision à prendre. “Nous avons étudié les deux sites. Le Technoparc, c’était la possibilité d’avoir un stade au centre-ville, c’était fantastique. Mais le Parc olympique a beaucoup d’infrastructures déjà en place, est accessible en métro, a des facilités de stationnement, et le tout peut faire partie de notre complexe”, a-t-il motivé en expliquant le facteur le plus important ayant fait pencher la balance.

Les apparences peuvent laisser penser que la mort du projet du Cirque du Soleil a aussi été celle du stade au Technoparc. Si le président ne cache pas que ça a été un élément dans la comparaison des deux possibilités, il dit qu’il n’y a aucun lien entre les deux dans les diverses décisions de ces derniers mois malgré des apparences trompeuses. “Le site du Technoparc aurait pris plus de temps à développer. Ca aurait fait du mal au stade Saputo. En tenant compte de ça, il est vrai que le Parc olympique est une meilleure destination. Mais je peux vous assurer que même si les moments concordent, il n’y a aucun rapport avec les décisions du Casino et du Cirque du Soleil. D’ailleurs, la proposition de la RIO est arrivée avant le départ du Casino.”

La ville de Montréal est aussi un partenaire important dans l’implantation du nouveau stade, comme en témoignait la présence du maire Gérald Tremblay à la conférence de presse d’il y a un peu plus d’un an. Si elle a regardé les deux projets de près, elle a surtout collaboré pour donner des chiffres afin d’avoir de bonnes estimations plutôt que poussé dans un sens ou dans l’autre. “La ville de Montréal a supporté les deux projets de la même manière et aurait été contente autant pour la réalisation de l’un que de l’autre.”

L’accord entre la ville et le gestionnaire du stade n’a d’ailleurs pas vraiment changé. “Pour le Technoparc, la ville nous donnait le terrain, le complexe était géré par une association sans but lucratif et dans 40 ou 45 ans, il revenait dans les mains de la ville. L’accord est le même pour le Parc olympique. Nous négocions actuellement un bail de 40 ans. Le stade ne sera pas géré par la RIO mais toujours par l’asbl.”

Et voilà donc notre nouveau stade qui a trouvé un nouveau domicile. Définitif, espérons-le. Oui, mais quand verra-t-on à quoi il ressemblera ? Et quand aura lieu la première pelletée de terre ? Et la dernière ? “Nous allons continuer à travailler avec la RIO sur les plans, poursuit Saputo. Une fois que nous les aurons finalisés, nous ferons connaître les diverses échéances. Si tout va bien, nous pourrions commencer les travaux l’automne prochain et être prêts pour l’automne 2007.” Les derniers espoirs de voir jouer le Mondial -20 ans 2007 dans le nouveau stade (qui étaient minces, il est vrai) sont donc tombés à l’eau.

Une autre question que beaucoup se posent, c’est ce qu’on peut faire avec 15 millions. Si vous avez vu sur le forum la Boras Arena, construite en Suède pour 18 millions, vous savez qu’il y a moyen d’obtenir un excellent résultat. Mais que nous prévoit notre président ? “Avec 15 millions, c’est sûr que ce sera un stade plus modeste que le centre Bell, le stade olympique ou ceux qu’on voit au Mondial. Mais il y a déjà certaines choses déjà en place qu’on peut utiliser, un avantage que l’on n’avait pas avec le Technoparc. D’un côté, il y a des gradins en béton déjà en place. On peut utiliser la terre du terrain existant, alors que pour l’autre, il fallait en amener de la nouvelle pour éviter les risques de contamination. Il y a déjà un stationnement et avec le métro, l’accessibilité est déjà là.”

Tant que nous sommes avec les 15 millions, si on sait que la moitié proviendra des poches de la famille Saputo, on ignore d’où viendra l’autre moitié et si elle a été trouvée. L’homme fort du club se veut rassurant et insiste sur le fait que le stade ne sera pas payé par la poche des contribuables. “Nous garantissons l’autre moitié (7.5 millions) tant que nous ne l’avons pas entièrement amassée. Nous avons déjà commencé à chercher des investisseurs. Il n’y aura pas de fonds publics dans ce stade même si l’Impact est parrainé par le gouvernement du Québec, et nous espérons que ça continuera. Mais le club est une entité différente du stade.”

Est-ce que ça ressemblera à ce qui était prévu pour le Technoparc ou a-t-on dû refaire les place de fond en comble ? “On ne recommence pas à 0 mais le look du stade sera quelque peu différent car le site n’est plus le même. Mais nous sommes déjà bien avancés, ça ne prendra pas une éternité à être finalisé. On sait déjà quels changements on va faire. Et nous en avons aussi étudié l’aspect financier pour être sûrs de rentrer dans nos frais.”

Point de vue capacité et forme du stade, il y a en tout cas des similitudes. “Le stade comptera entre 12.500 et 13.000 places dans sa première phase. Il y aura un côté complètement ouvert où on retrouvera une plazza avec des concessions. C’est là qu’on pourrait l’agrandir avec le temps. On pourrait passer de 17.000 à 18.000 places si on veut.”

Les surfaces utilisées ont déjà été décidées, de même que le nombre de terrains d’entraînement. “Le terrain du stade sera naturel, il y aura aussi un terrain extérieur en gazon naturel et deux terrains couverts en synthétique.”
M. V.H.

Calendrier

Prochain match

Toronto - Montréal
Samedi 25 août, 20h00

Dernier match

Montréal - Chicago2-1
Samedi 18 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta2551
  2. New York2448
  3. New York City2547
  4. Dallas2445
  5. Los Angeles FC2542
  6. Kansas City2442
  7. Columbus2539
  8. Salt Lake2638
  9. LA Galaxy2637
10. Portland2337
11. Seattle2435
12. Vancouver2534
13. Philadelphie2433
14. MONTRÉAL2633
15. Minnesota2529
16. New England2429
17. Houston2427
18. DC United2227
19. Toronto2424
20. Colorado2524
21. Orlando2423
22. Chicago2623
23. San José2417
► Classements complets

En direct du forum

4h59 - Montréal - Chicago : samedi 18 août, 19h30 par Gabegeh

17h43 - Mercato été 2018 par penz

19/8 - Montréal - Chicago : l'homme de la saison par Pouchkine

19/8 - Bacary Sagna par Pouchkine

18/8 - Salt Lake - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti12 
 Taïder
 Vargas
 Mancosu
 Silva
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Lovitz
 Raitala
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 27 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Taïder
4. Piette
5. Silva

► Détails

Quiz

En quelle année Montréal est-il devenu champion APSL pour la première fois ?

  • 1993
  • 1994
  • 2004
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com