Le club a offert le gâteau, Di Vaio le champagne

Impact Montréal - Philadelphia Union 5-3 – Match de championnat (phase classique) joué le 25/05/2013

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Perkins, Brovsky (77e Ouimette), Nesta, Ferrari, Iapichino, Bernier, Romero (60e Smith), Felipe, Mapp, Di Vaio (85e Ubiparipovic), Wenger

PHILADELPHIE : MacMath, Williams, Parke, Okugo, Gaddis, Carroll, Kleberson (69e Hoppenot), Farfan (78e Daniel), Le Toux, Cruz (60e Casey), McInerney

ARBITRE : M. Guzman

AVERTISSEMENTS : Di Vaio, Farfan, Felipe, Smith

LES BUTS : 2e Di Vaio (1-0), 5e McInerney (1-1), 29e Di Vaio (2-1), 32e Di Vaio (3-1), 69e Hoppenot (3-2), 74e Wenger (4-2), 85e Le Toux (4-3), 90e Smith (5-3)


Ce match contre Philadelphie faisait partie de ceux lors desquels le club souligne ses 20 ans. Il a donc offert une part de (joli) gâteau aux supporters avant le match. Il ne manquait qu’un peu de champagne pour arroser cela : Marco Di Vaio s’en est chargé, au sens figuré, en inscrivant trois des cinq buts de Montréal qui s’est imposé 5-3 en se causant quelques frayeurs mais surtout en ravissant son public.

On avait passé seulement 82 secondes sur le terrain, toutes dans le même camp et près du but visiteur, que les filets tremblaient une première fois. Servi par Mapp, Wenger, décalé à droite, centrait vers Di Vaio dont la reprise ne laissait aucune chance à MacMath (1-0). C’était par la même occasion le but le plus rapide inscrit par les Montréalais depuis leur arrivée en MLS (merci à Christian Schaekels pour la stat, quasi au moment du but…)

Une avance bien brève puisque à peine 3 minutes plus tard, un énorme manque d’attention dans la défense de l’Impact permettait non seulement à McInerney de se retrouver seul, mais aussi aux visiteurs de s’emparer facilement du ballon. Farfan n’en demandait pas tant et servit son buteur qui n’eut aucune peine à trouver le fond des filets pour la neuvième fois de la saison (1-1).

On aurait même parlé de dix si, quelques instants plus tard, sa reprise en un temps au deuxième poteau n’avait pas frôlé l’extérieur du montant droit de Perkins. S’il y eut peu d’occasions au cours du quart d’heure suivant, on ne peut pas dire que les deux équipes restaient calfeutrées en milieu de terrain mais leur envie d’aller au but ne se transformait pas en danger sérieux, même si un tir à distance de Farfan passa non loin de la cible.

Beaucoup d’action, peu d’occasions ? Ce n’est pas grave, il n’en faut pas tellement à Marco Di Vaio pour faire trembler les filets adverses. L’essentiel pour lui est souvent d’échapper au piège du hors-jeu, et c’est ce qu’il fit quand Mapp l’envoya seul face à MacMath. La suite est la conséquence attendue d’une telle situation : 2-1.

La fête n’était pas encore finie (même si l’attaquant italien avait déjà mangé son morceau de gâteau en célébrant le but précédent…). Ce fut au tour de Romero de se jouer, de belle manière, du friable flanc droit défensif visiteur avant de centrer au deuxième poteau où Di Vaio surgit pour porter les chiffres à 3-1 et rejoindre McInerney en tête du classement des buteurs.

Après le triplé, on espérait le hat trick parfait (3 buts consécutifs dans la même mi-temps, sans être interrompu ni par un adversaire, ni par un partenaire). On crut y assister quand Di Vaio échappa encore à la défense locale, fruit d’un long ballon de Brovsky, mais sa reprise à distance passa au-dessus du but. Dommage, il l’aurait mérité, mais ce fut la dernière action dangereuse avant la pause.

La deuxième mi-temps a failli commencer comme la première : Mapp, oublié au deuxième poteau, reprenait de la tête un centre venu du côté gauche, mais le ballon finit sur le toit du but. Et il ne fallut non plus pas attendre longtemps pour assister à la réplique visiteuse : un tir à distance de Le Toux qui semblait se diriger juste à l’extérieur du poteau de Perkins mais que le gardien dévia quand même en corner.

Néanmoins, cette animation ne dura pas. On avait sur le terrain un Montréal qui semblait repu et un Philadelphie quelque peu abattu, qui faisait mine d’essayer sans toutefois inquiéter Perkins. En milieu de période, Wenger eut à deux reprises l’occasion d’accroître l’avance des siens mais il tira à côté lors de la première et ne put ensuite exploiter la possibilité de se retrouver seul face à MacMath.

Le suspense fut relancé à un peu plus de 20 minutes du terme, par un but tombé du ciel, au sens figuré mais quasiment au sens propre aussi. Collé à la ligne de touche sur le côté droit, Hoppenot voulut centrer… et envoya le ballon dans la lucarne opposée de Perkins (3-2).

Après une action litigieuse contre lui dans le rectangle adverse, Wenger eut le 4-2 au bout du pied mais sa reprise à bout portant fut envoyée en plein sur Okugo. Il parvint (enfin) à marquer sur le corner qui suivit, en prolongeant de la tête le ballon au fond des filets (4-2).

Alors qu’on pensait que le match touchait à sa fin, et que Di Vaio venait de recevoir son “applausvervanging”, Le Toux profita de la négligence locale pour envoyer un beau tir à distance dans le but de Perkins et raviver l’espoir des siens (4-3).

Loin de se regrouper devant son but, Montréal tentait de rester menaçant. Smith et Wenger eurent l’occasion de ramener l’écart à deux buts, mais les visiteurs parvenaient à conserver l’espoir. MacMath dut même revenir dare-dare pour sauver une passe en retrait à même sa ligne. On était plus proche du 5-3 que de l’égalisation et on y arriva quand, dans les arrêts de jeu, Smith déboula sur son flanc gauche avant de ponctuer sa montée au jeu réussie d’un but qu’il méritait (5-3).

Cela mettait fin de la plus belle des manières à un match qui a été une fête d’un bout à l’autre, malgré quelques inquiétudes en deuxième mi-temps, et a constitué la meilleure répétition possible à quelques jours de l’importantissime match à Vancouver.

Calendrier

Prochain match

Cincinnati - Montréal
Mercredi 30 janvier, 19h00

Dernier match

New England - Montréal1-0
Dimanche 28 octobre, 16h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New York3471
  2. Atlanta3469
  3. Kansas City3462
  4. Seattle3459
  5. Los Angeles FC3457
  6. Dallas3457
  7. New York City3456
  8. Portland3454
  9. DC United3451
10. Columbus3451
11. Philadelphie3450
12. Salt Lake3449
13. LA Galaxy3448
14. Vancouver3447
15. MONTRÉAL3446
16. New England3441
17. Houston3438
18. Minnesota3436
19. Toronto3436
20. Chicago3432
21. Colorado3431
22. Orlando3428
23. San José3421
► Classements complets

En direct du forum

17h12 - Départ de Richard Legendre par Bxl Boy

16h45 - MLS: Saison 2019 par gbagrami

15h25 - Effectif 2019 par Croblochon

11h08 - Liste des anciens de l'Impact par penz

20h12 - Ryad Boudebouz par 94,04,09,?

16/11 - Ligue canadienne: objectif 2019 par chaman

16/11 - Départ d'Adam Braz par penz

15/11 - "Hémorragie financière" pour l'IMFC par Citlec

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti16 
 Taïder
 Silva
 Vargas
 Mancosu
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Amarikwa
 Camacho
 Sagna
 Lovitz
 Raitala
 Fanni
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 36 matches

1. Piatti
2. Fanni
3. Silva
4. Taïder
5. Bush

► Détails

Quiz

Qu'y avait-il de commun au coup d'envoi du match retour des quarts de finale, demi-finale et finale de la Ligue des champions 2015 ?

  • Montréal devait remonter un ou plusieurs buts de retard
  • Montréal commençait le match en étant virtuellement qualifié / vainqueur
  • L'adversaire a démarré en trombe et envoyé un tir dangereux après moins de 15 secondes
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com