L'Impact a perdu les clefs et n'avance plus

Orlando City SC - Impact Montréal 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 21/05/2016

ORLANDO : Bendik, Ramos (35e Alston), Hines (40e Redding), Mateos, Shea, Higuita, Carrasco, Winter (75e Baptista), Kaka, Rivas, Larin

MONTRÉAL : Bush, Camara (86e Tissot), Lefèvre, Ciman, Oyongo, Donadel, Bekker, Ontivero (66e Shipp), Venegas (79e Salazar), Piatti, Oduro

ARBITRE : M. Geiger

AVERTISSEMENTS : Winter, Shea, Bush, Rivas, Higuita, Alston

LES BUTS : 4e Piatti (0-1), 43e Larin (1-1), 87e Larin (2-1)


Battu 2-1 à Orlando, l’Impact reste sur un bilan de quatre points sur dix-huit. Cette défaite en Floride peut paraître sévère compte tenu de la physionomie de la rencontre. Reste que l’équipe est retombée dans certains travers, laissant son adversaire exploiter ses forces, et n’a pas profité de ses longs moments de domination pour se mettre à l’abri. L’accumulation de résultats décevants devient inquiétante.

Après la série de cinq rencontres sans victoire, et en raison de quelques blessures, Mauro Biello avait remanié son équipe. En plus de Drogba et Cabrera hors-course, Bernier, Shipp et Tissot avaient pris la direction du banc. Tout profit pour Camara, de retour de blessure, Bekker, Lefèvre, Venegas et Ontivero.

Les trois derniers nommés n’ont pas attendu longtemps pour justifier la confiance placée en eux. Après trois minutes pour rentrer dans son match, l’Impact a effectué sa première incursion dans le camp adverse, qui a commencé par un long ballon de Lefèvre sur la droite vers Venegas, qui a immédiatement talonné pour Ontivero, plein axe. Le format de poche a pu avancer en toute latitude, regardé par des défenseurs passifs, en mode rattrapage quand le Montréalais a décalé Piatti sur la gauche. Face à Ramos très en retard, il y est allé d’un enchaînement crochet-frappe dont il a le secret pour trouver le chemin des filets (0-1).

La seconde occasion n’est tombée qu’un quart d’heure plus tard, toujours par le même homme. Piatti a tenté un centre-tir, qui a fini sur le toit du but. Cela traduisait parfaitement l’allure de la rencontre depuis l’ouverture du score. Montréal bénéficiait de beaucoup de latitude et arrivait assez facilement à 20 mètres du but, même si ça ne se matérialisait pas en occasions.

Très hésitant, Orlando ne parvenait pas à conserver le ballon une fois dans la moitié de terrain adverse. Les imprécisions de l’équipe locale se multipliaient, pas autant que les fautes qui hachaient un match déjà pas très rythmé. Longtemps, l’intervention montréalaise la plus difficile fut une remise de la tête de Lefèvre, à 25 mètres de son but, en direction de Bush, pour empêcher un long ballon d’arriver à Larin.

Pendant quasiment toute la première mi-temps, on eut un scénario identique et répétitif. Montréal avait le ballon, allait jusqu’à une bonne vingtaine du mètres du but et, faute de solution, revenait. Et on recommençait ! C’était interrompu de temps à autre. Parfois, par une tentative d’attaque ratée ou avortée. Orlando a quand même réussi quelques interventions défensives, il faut bien souligner un de ses rares mérites en première période. Néanmoins, Montréal aurait dû profiter de son ascendant pour se créer davantage d’occasions. Même s’il ne devait évidemment pas prendre de risques inconsidérés, compte tenu du score. Déjà que c’était à Orlando de prendre le jeu à son compte et qu’il n’en faisait rien…

Cela sentait la soirée pourrie pour Orlando, pour qui les choses ne tournaient pas vraiment. Dans le jeu, mais aussi dans les muscles. On ne jouait pas encore depuis 40 minutes que Ramos et Hines avaient dû sortir sur blessure. Et Shea aurait pu être exclu après s’être précipité sur Venegas, lui reprochant un geste du bras ou du coude vers le visage lors de la faute commise préalablement par le Costaricien, qui ne s’est pas privé de chuter de la façon spectaculaire que l’on connaît quand Shea est venu l’intimider.

Sembler hors du coup et s’en sortir sur une phase arrêtée… L’Impact a connu ça, en sa faveur, plus tôt cette saison. Cette fois, ce fut au tour d’Orlando de bénéficier d’une telle situation pour revenir dans le match. Un coup franc côté droit à quinze mètres de la ligne de fond a été botté de façon rentrante par Kaka, en direction de Larin qui a émergé de la tête et prolongé le ballon au fond des filets (1-1). Tout était à refaire, et l’équipe locale était on ne peut mieux payée de ses 45 premières minutes insipides !

Elle a offert un tout autre visage au retour des vestiaires. Au grand plaisir des spectateurs neutres ou avides d’occasions, car celles-ci ont enfin commencé à tomber. À commencer par un corner de Kaka qui est arrivé à Shea, fin seul au deuxième poteau. Mais l’ancien feu follet de Dallas a laissé le ballon tomber sur ses jambes sans le faire avancer dans le but ! Un raté monumental, surtout pour un tel joueur.

Orlando avait clairement pris la direction des opérations et visait ouvertement les trois points, prenant quelques risques et laissant des espaces au passage. De quoi profiter de la vitesse d’Oduro. Légèrement décalé sur la droite, il a reçu un long ballon de Bekker avant de prendre Redding de vitesse et d’envoyer un tir, repoussé du poing par Bendik. Quelques minutes plus tard, le portier local a dû sortir dans les pieds du Ghanéen, cette fois servi par Ontivero.

Mais il faut reconnaître que le jeu se passait de l’autre côté, et que ce qu’on voyait depuis la reprise justifiait l’égalisation des Floridiens. Ils auraient dû prendre l’avance quand Larin, lancé sur la gauche par Kaka, a mystifié Camara, qui s’est troué, a dépassé Lefèvre qui n’a pas pu récupérer l’erreur de son coéquipier, puis a effacé Bush, sorti très loin de son but, avant de complètement précipiter son dernier geste et de trop croiser son envoi alors que le but était vide ! Un raté encore plus gigantesque que celui de Shea quelques minutes plus tôt.

Le match ouvert permettait à Montréal de répliquer de temps à autre. Comme lors d’un centre-tir de Venegas, trop croisé. Mais quand il donnait un coup, son adversaire revenait immédiatement à la charge. Et Bush n’en menait pas large. Il a très difficilement repoussé un tir de Kaka, servi par Rivas, mais heureusement pour l’Impact, aucun joueur d’Orlando n’était au deuxième ballon. Idem deux minutes plus tard, cette fois sur un tir de Carrasco. Et entre les deux, il avait fallu un énorme retour de Lefèvre pour empêcher un face à face entre Kaka et le gardien.

Après un petit temps mort (toute la deuxième mi-temps ne pouvait pas se jouer à un tel rythme), l’offensive repartit de plus belle dans le dernier quart d’heure. Avec, cette fois, un plus grand équilibre entre les occasions franches des deux côtés. La première pour Orlando, quand Rivas a débordé sur la gauche et envoyé un centre que Larin a décidé reprendre de la tête, droit sur Bush, alors que derrière lui, Kaka était seul au deuxième poteau.

Deux minutes plus tard, bien que seul dans le rectangle face à plusieurs défenseurs qui se sont mis tour à tour face à lui, Piatti est arrivé à conserver le ballon, mais à la fin, il y a eu un adversaire de trop et il n’est parvenu ni à tirer ni à passer à Venegas qui était arrivé pour lui apporter du soutien. Il a suffi de patienter quelques instants pour voir Oyongo tenter sa chance du coin du rectangle, un ballon dévié obligeant Bendik, ayant déjà plongé, à tendre le bras pour réaliser un arrêt aussi difficile qu’important. Mais le ballon est revenu très vite dans ses parages, et cette fois il a dû repousser un tir croisé de Venegas.

En cette fin de rencontre, toutefois, la défense de l’Impact n’en menait pas large, notamment lors des nombreux débordements de Rivas côté gauche. Sur l’un d’eux, il a glissé au cœur du rectangle à Kaka qui a placé une frappe repoussée par la jambe de Ciman, à un endroit bien opportun !

Mais le danger revenait tant et plus. Les ballons affluaient dans le rectangle. Dans la même minute que l’occasion précédente, Kaka et Baptista arrivaient à réussir un une-deux dans les seize mètres, avant que le Brésilien ne glisse le ballon au deuxième poteau où Larin avait devancé Tissot pour le prolonger en force dans le but (2-1).

Il faut reconnaître que le but d’Orlando en deuxième mi-temps était on ne peut plus mérité, mais que l’équipe locale pouvait s’estimer très heureuse de son égalisation avant la pause. Un nul aurait peut-être davantage reflété l’ensemble de la rencontre. Malgré tout, l’Impact ne s’est pas créé assez d’occasions quand son adversaire n’était nulle part, n’a pas semblé avoir de plan en deuxième mi-temps et, comme à Dallas et Seattle, s’est effondré en fin de match.

Les deux buts encaissés sont tombés sur des situations qui sont à la fois des problèmes défensifs de l’Impact depuis le début de la saison et des forces d’Orlando : une phase arrêtée et une action développée dans les quinze derniers mètres. Il aurait fallu mieux les gérer. Offensivement, l’erreur a été l’incapacité à profiter des temps forts alors que l’adversaire vivait des moments difficiles. C’est davantage cela qui explique la défaite au bout du compte que la physionomie de la rencontre, plaidant, elle, plutôt pour un partage.

Les résultats deviennent une sérieuse source d’inquiétude, d’autant que désormais, ils commencent à coïncider avec une glissade au classement. L’équipe en est désormais à six rencontres consécutives sans victoire. Il faudra se reprendre très rapidement, car il y aura bientôt une longue trêve durant laquelle il vaudra mieux ne pas se sentir en situation de crise.

Calendrier

Prochain match

Montréal - New England
Dimanche 22 octobre, 16h00

Dernier match

Toronto - Montréal1-0
Dimanche 15 octobre, 17h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto3368
  2. New York City3356
  3. Chicago3355
  4. Atlanta3354
  5. Columbus3353
  6. Vancouver3352
  7. Portland3350
  8. Seattle3350
  9. Kansas City3349
10. New York3347
11. Houston3347
12. San José3343
13. Dallas3343
14. New England3342
15. Salt Lake3342
16. MONTRÉAL3339
17. Philadelphie3339
18. Orlando3339
19. Minnesota3336
20. Colorado3333
21. DC United3332
22. LA Galaxy3332
► Classements complets

En direct du forum

5h21 - Patrice Bernier, la fin par deba2012

21h03 - MLS - Vos pronostics pour 2017 par PC_Pal68

18h11 - Montréal - New England : dimanche 22 octobre, 16h00 par 94,04,09,?

16h38 - MLS - saison 2017 par penz

16h00 - Lettre de Patrice Bernier par loupdogg

19/10 - Contexte sportif actuel à Mtl par Pouchkine

19/10 - Souhaitez-vous le retour de Mauro Biello en 2018 ? par PC_Pal68

19/10 - PLSQ 2017 par Pouchkine

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti19 
 Jackson-Hamel10 
 Dzemaili
 Mancosu
 Salazar
 Tabla
 Donadel
 Duvall
 Bernier
 Fisher
 Oduro
 Oyongo Bitolo
 Choinière
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 36 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Ciman
4. Bush
5. Duvall

► Détails

Quiz

Pour quelle formation a évolué le gardien Andrew Olivieri en 2006 ?

  • Toronto Lynx
  • Dynamites de Laval
  • Vancouver Whitecaps
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com