Contre le cours du jeu

Philadelphia Union - Impact Montréal 1-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 10/09/2016

PHILADELPHIE : Blake, Rosenberry, Yaro, Marquez, Fabinho, Bedoya, Creavalle, Herbers (69e Ilsinho), Barnetta, Pontius (82e Alberg), Sapong

MONTRÉAL : Kronberg, Toia, Camara, Ciman, Oyongo, Donadel (79e Shipp), Bernardello, Ontivero (69e Oduro), Bernier (61e Drogba), Piatti, Mancosu

ARBITRE : M. Villarreal

AVERTISSEMENTS : Pontius, Ciman, Sapong, Camara

LES BUTS : 45e Barnetta (1-0), 88e Mancosu (1-1)


Avec seulement cinq titulaires du fiasco de mercredi dernier sur le terrain au coup d’envoi, Montréal a d’abord fait preuve d’application à Philadelphie avant d’encaisser en fin de première mi-temps et de souffrir après la pause, mais a quand même ramené un point grâce au but inscrit dans les derniers instants par Mancosu.

Mauro Biello n’a pas fait dans la dentelle après la débâcle contre Orlando, puisque seuls cinq titulaires de mercredi étaient encore sur le terrain. Exit, évidemment, Bush, suspendu et remplacé par Kronberg. Sans plus de surprise, Dia rendait sa place à Oyongo de retour de ses obligations internationales. En revanche, Mallace, Bekker, Oduro et Drogba faisaient les frais de la défaite, cédant leur place à Donadel, Bernier, Ontivero et Mancosu. En deux matches, dix-sept joueurs différents ont donc été titulaires.

Même si cette fois, le mot n’a pas été répété abondamment en public, l’application était de mise comme après l’humiliation contre Chicago. C’était visible dès le coup d’envoi, et Philadelphie ne parvenait pas à développer son jeu. Dans les toutes premières minutes, Montréal avait même davantage le ballon que son adversaire et tentait, sans précipitation, d’en faire un bon usage.

Avec succès, puisque les visiteurs se sont créé les deux premières occasions. La première suite à un beau travail de Mancosu qui, après être entré dans le rectangle, a tenté un tir croisé. Si la frappe était un peu ratée, Ontivero était sur sa trajectoire et a dévié le ballon, hors-cadre mais pas très loin. Deux minutes plus tard, Donadel a envoyé un long ballon vers Piatti sur la gauche du rectangle que l’Argentin a contrôlé de très belle manière avant de centrer immédiatement en direction de Bernier qui s’était parfaitement infiltré à hauteur du petit rectangle mais a manqué sa reprise.

La défense de Montréal jouait haut, empêchant souvent, mais pas toujours, Philadelphie d’entrer dans les 15 derniers mètres, meilleure zone d’expression offensive de l’Union. Pour y parvenir, l’équipe locale devait procéder par des combinaisons comprenant énormément de passes. C’est ainsi qu’elle a commencé à s’approcher de Kronberg, sans lui donner de travail mais en donnant quelques premières frayeurs à la défense aux alentours de la demi-heure.

La première occasion de Philadelphie ne correspondait pas au style habituel de l’équipe. Recevant un long ballon côté droit, Sapong a battu Ciman pour filer seul face à Kronberg. Mais l’attaquant s’est tellement concentré pour déjouer le gardien qu’il n’a pas senti le superbe retour du défenseur belge qui s’est jeté derrière lui pour envoyer le ballon en corner.

Au fil des minutes, l’Union prenait le contrôle du ballon, mais ne parvenait pas encore à mettre en péril un adversaire qui avait en poche l’arme du contre. Sur l’un d’entre eux, Piatti a donné le ballon à Mancosu qui entrait dans le rectangle et n’a surtout pas eu le temps de songer à son geste suivant car Blake était déjà sorti et avait fermé l’angle pour repousser la tentative de l’Italien.

Arrivant trop rarement à son goût devant, Philadelphie a commencé à revoir ses plans. Non, pas dans sa façon de jouer : ses actions restaient similaires, patiemment construites, en tentant d’aller haut et en passant de préférence par les côtés. Mais les lignes de passes étaient de plus en plus variées. Herbers à droite et Fabinho à gauche ne manquaient pas de s’impliquer afin d’écarter la défense. Celle-ci tenait toujours le coup, mais devait être bien plus réactive et sur ses gardes.

Des efforts qui ont commencé à se matérialiser en offrant quelques beaux mouvements. Et, enfin, une occasion. Herbers, sur la droite, a envoyé un beau ballon piqué en direction de Bedoya qui, toujours côté droit, avait plongé dans le rectangle, mais son tir croisé était un peu écrasé et a fini dans les mains de Kronberg.

Le travail de sape était discret mais a fini par être efficace dans les tout derniers instants de la première mi-temps. Barnetta a récupéré un ballon à 30 mètres du but, légèrement sur le côté droit. Ça ne manquait pas de montréalais autour de lui, mais ils semblaient se demander par où ça allait passer cette fois. Et le Suisse a surpris tout le monde en rentrant dans le jeu en se jouant de plusieurs adversaires qui, d’ordinaire, se débrouillent bien lors de ce genre de situations. Barnetta a ponctué son effort d’une frappe idéalement placée qui a léché l’intérieur du poteau gauche de Kronberg avant de faire trembler les filets (1-1).

Au retour des vestiaires, l’Impact a semblé assommé par cette ouverture du score. Philadelphie avait pris le match en mains et se créait des occasions. Sapong, plein axe et filant à toute vitesse dans l’espace, a tenté une frappe des 20 mètres qui s’est envolée au-dessus. Peu avant l’heure de jeu, Sapong a servi Herbers qui s’infiltrait dans le rectangle. Arrivant à toute vitesse dans le dos de l’ailier local, Donadel l’a bien aidé à chuter. L’arbitre a toutefois dit à Herbers de se relever, au grand mécontentement du public et des joueurs de l’Union.

On ne pouvait pas reprocher grand-chose à certains joueurs offensifs montréalais, dont les occasions de s’exprimer étaient devenues rares. Sauf que quand cela se transformait en possibilité de but, il y avait de quoi vibrer. Comme lors de la très belle ouverture de Piatti vers Mancosu, plein axe, qui s’est présenté devant Blake avant que le gardien ne remporte, une nouvelle fois, le face à face.

Le danger était néanmoins bien plus présent dans le camp d’en face. Après un beau travail sur la gauche, Pontius est entré dans le rectangle avant de donner en retrait vers Sapong. Gêné par le retour de Bernardello, l’attaquant n’est pas parvenu à tirer mais a pu glisser le ballon vers Herbers qui a envoyé sur Kronberg une frappe manquant de puissance.

Deux minutes plus tard, une action construite lors de laquelle le ballon a transité de gauche à droite s’est terminée par une passe de Barnetta vers Herbers qui avait tout le temps d’armer sa frappe mais a choisi d’y aller en force, envoyant le ballon dans les nuages.

Montréal devait réagir. Biello avait fait monter Oduro et Drogba. Ce dernier a remis un centre de Mancosu en direction de Piatti qui a vu Creavalle lui écarter le ballon sous le nez alors qu’il était très bien placé et s’apprêtait à envoyer une frappe dangereuse.

Les intentions de l’Impact étant devenues plus offensives, l’équipe locale bénéficiait d’un peu plus d’espaces. Idéal pour Ilsinho, qui venait de monter et est un de ses rares joueurs à l’aise en contre-attaque. Sur l’une d’elles, le Brésilien a traversé un demi-terrain avant de lancer Rosenberry seul sur la droite. Le défenseur a rendu le ballon à Ilsinho qui avait tout le loisir de tirer mais a soit envoyé une frappe hyper molle soit complètement manqué une tentative de passe à Sapong.

Malgré ce raté, il était dans tous les bons coups. Après avoir pris le dessus sur Ciman côté droit, il s’est retrouvé face à Kronberg mais a trop croisé son envoi. On vit ensuite un centre d’Ilsinho passer devant tout le monde avant d’arriver au deuxième poteau à Marquez. Ne sachant pas trop quoi faire du ballon, il l’a cédé en retrait à Creavalle dont le tir a fini hors-cadre. Ça commençait à faire trop d’occasions ratées, et l’Union s’était exposé au risque de le payer.

Il restait un peu plus de deux minutes dans le temps réglementaire qu’une étincelle d’espoir réapparaissait à l’Impact. Shipp venait de déposer un corner sur la tête de Ciman, ce qui avait mené à un autre corner. Shipp a donné celui-ci en retrait vers Bernardello dont le centre a été prolongé de la tête par Toia en direction du deuxième poteau où Mancosu était complètement oublié juste devant le but. Sa reprise de la tête n’a laissé aucune chance à Blake qui, même s’il a touché le ballon, a dû aller le chercher au fond de ses filets (1-1).

Sans démériter en première mi-temps, Montréal pouvait estimer que son retard à la pause était sévère. Par la suite, on s’est presque toujours senti plus près du 2-0 que de l’égalisation, jusqu’au but de Mancosu dans les tout derniers instants. C’est l’histoire de ce match, lors duquel l’Impact fut bien loin des abysses de celui de mercredi dernier et qui se termine avec un nul qui fera du bien au moral de certains. Prochain rendez-vous dans une semaine contre New England, avec pour objectif de remporter les trois points devant un public en manque de victoires.

Calendrier

Prochain match

Portland - Montréal
Samedi 21 juillet, 23h00

Dernier match

Montréal - Vancouver1-0
Mercredi 18 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta2141
  2. New York City2040
  3. Dallas1938
  4. New York1835
  5. Los Angeles FC1935
  6. Kansas City2033
  7. Portland1730
  8. Columbus2130
  9. Salt Lake2029
10. LA Galaxy1928
11. New England2028
12. MONTRÉAL2127
13. Houston1826
14. Vancouver2026
15. Minnesota2025
16. Philadelphie1924
17. Chicago2123
18. Orlando1922
19. Seattle1817
20. Toronto1916
21. Colorado1916
22. DC United1514
23. San José1912
► Classements complets

En direct du forum

7h13 - Portland - Montréal : samedi 21 juillet, 23h00 par Gabegeh

6h37 - Montréal - San José : l'homme de la saison par deba2012

23h38 - Commentaires - Homme de la saison 2018 par Pouchkine

23h35 - Ligue canadienne: objectif 2019 par Pouchkine

19h28 - Montréal - Vancouver : mercredi 18 juillet, 19h30 par penz

19h10 - Mercato été 2018 par AJ Auxerre

19/7 - Montréal - Vancouver : l'homme de la saison par hochelaga

19/7 - Effectif et schéma tactique par PC_Pal68

19/7 - Championnat Canadien 2018 par Pouchkine

19/7 - Championnat canadien 2018 par Pouchkine

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti10 
 Taïder
 Vargas
 Silva
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Mancosu
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 20 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Piette
4. Taïder
5. Bush

► Détails

Quiz

Combien de saisons l'Impact a-t-il disputées au complexe Claude Robillard ?

  • 13
  • 14
  • 15
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com