Drogba n’est pas là mais Piatti danse

Impact Montréal - Toronto FC 2-2 – Match de championnat (phase classique) joué le 16/10/2016

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Camara, Cabrera, Ciman, Oyongo, Donadel, Bernardello, Oduro (81e Venegas), Bernier (90e Mallace), Piatti, Mancosu (89e Jackson-Hamel)

TORONTO : Irwin, Beitashour, Moor, Zavaleta, Morrow, Osorio (83e Endoh), Cooper, Bradley, Delgado (79e Ricketts), Giovinco, Altidore

ARBITRE : M. Marrufo

AVERTISSEMENTS : Bradley, Beitashour, Donadel, Giovinco, Moor

LES BUTS : 19e Piatti (1-0), 51e Altidore (1-1), 55e (Piatti, pen., 2-1), 86e Ricketts (2-2)


En l’absence de Drogba, Piatti a inscrit deux buts pour permettre à Montréal de prendre un point contre Toronto et de se qualifier mathématiquement pour la phase finale à l’issue d’un match spectaculaire et rythmé lors duquel on n’eut pas le temps de s’ennuyer.

L’ambiance au stade Saputo était très particulière avant le coup d’envoi. Et pas seulement en raison des trombes d’eau qui s’abattaient sur la ville. La rumeur de l’absence de Didier Drogba soulevait de nombreuses questions. Plus d’une heure avant le début des hostilités, c’était confirmé : l’Ivoirien n’était même pas sur la feuille de match… Mais avant d’en connaître les raisons (officiellement, des maux de dos), il y avait un match à jouer, et à gagner, contre Toronto.

L’équipe alignée par Mauro Biello ne comprenait pas d’énormes surprises. Mancosu, bien qu’incertain pendant presque toute la semaine, commençait en pointe. Derrière, Cabrera était confirmé dans l’axe, avec Camara à droite. Toia était donc sur le banc, mais il n’est apparemment pas encore à 100%.

Les supporters, eux, étaient bel et bien en pleine forme. Et l’enthousiasme était également présent sur le terrain, le match commençant tambour battant. Si les tentatives de Cooper, Piatti et Giovinco furent sans danger, elles traduisaient des premières minutes animées. L’occasion la plus sérieuse fut créée par Piatti qui, après un effort personnel déstabilisant plusieurs adversaires, est arrivé dans le rectangle où il a glissé le ballon à Mancosu dont le tir dévié est monté très haut avant de retomber sur le toit du but.

Comme il le fait souvent, Toronto a mis le pied sur l’accélérateur au quart d’heure, se créant quelques occasions très dangereuses. Altidore a tout d’abord pris Ciman de vitesse, avant d’envoyer un centre que Bush, collé à son premier poteau, a regardé passer de l’autre côté où Morrow a raté le plus facile, tentant un tir tellement croisé qu’il est passé très loin du cadre. Deux minutes plus tard, le superbe effort personnel de Cooper ne fut pas récompensé, le poteau repoussant le tir de l’extérieur du pied du joueur visiteur.

On allait quand même encore régulièrement d’un camp à l’autre. Pour preuve, un corner montréalais peu de temps après. Très mal relancé par la défense de Toronto, il est arrivé à Donadel, auteur d’une superbe ouverture en direction de Piatti sur la gauche du rectangle. Après s’être retourné, l’Argentin a enchaîné crochet et frappe enroulée pour envoyer le ballon au fond des filets (1-0).

Le spectacle allait se poursuivre de part et d’autre. Peu après l’ouverture du score, Cooper a servi Osorio face au but, mais l’international canadien a tiré directement au milieu du but, droit sur Bush, ce qui a rendu plus facile le geste du gardien qui a quand même repoussé le ballon d’un réflexe.

Dans le camp d’en face, on a assisté à un très beau travail de Camara, monté assez haut et quelque peu rentré dans le jeu, pour lancer Mancosu qui s’était parfaitement placé derrière la défense avant de centrer vers Piatti, plutôt malchanceux de voir sa reprise heurter Zavaleta qui se repliait.

Bien entendu, on ne pouvait pas poursuivre pendant 90 minutes à un tel rythme. Si le nombre de possibilités de but a diminué, ça n’a pas empêché la suite de la rencontre d’être très plaisante à suivre. Toronto est passé bien près de l’égalisation quand un coup franc plein axe de Giovinco a heurté le haut de la barre transversale. Frayeur aussi quand, alors qu’il n’y avait quasiment personne dans les parages, un ballon a dangereusement pris la direction d’Altidore à l’entrée du grand rectangle : Bush s’est empressé de sortir c’est finalement Cabrera, qui s’était lui aussi jeté, qui a écarté le danger.

Il restait une minute quand Piatti nous a gratifiés d’un nouveau slalom avant de rentrer dans le rectangle où Delgado a semblé le retenir par le bras. Léger, certes, mais il n’y a pas de penalty. L’arbitre était juste à côté et n’a pas bronché : après coup, il semble quand même avoir pris la bonne décision. Il fut en tout cas très inspiré quelques instants plus tard en laissant l’avantage suite à une faute de Beitashour, ce dont Bernier et Oduro ont failli profiter pour doubler l’écart.

L’objectif de Toronto en remontant sur la pelouse était d’égaliser au plus vite. Et les visiteurs l’ont atteint. On ne rejouait que depuis cinq minutes qu’un long centre de Morrow arrivait à Altidore passé entre Ciman et Oyongo pour envoyer une reprise du visage au fond des filets, même si Bush, lui aussi mystifié sur cette action, a touché le ballon du bout du pied (1-1).

Pas le temps de se poser de questions ni de commencer à douter puisque moins de trois minutes plus tard, Mancosu est entré dans le rectangle où Morrow, un des trois joueurs qui l’entouraient, a tendu le pied et l’a accroché. Penalty ! Irwin a choisi le bon côté mais Piatti avait parfaitement placé le ballon hors de portée du gardien (2-1).

Ces deux buts ont donné l’illusion que, finalement, l’avance montréalaise était normale. La volonté torontoise de recoller à la marque était toujours là, mais longtemps, les visiteurs n’ont pas été en mesure de faire souffrir une défense qui tenait bon et ne devait pas non plus contenir des assauts trop intenses.

Mais évidemment, voyant les dernières minutes arriver, Toronto a quand même haussé le rythme et recommencé à se montrer dangereux. Bush a dû dévier du bout des doigts en corner un magnifique tir de Giovinco. Après un cafouillage dans le rectangle, Altidore a canonné au-dessus. La défense de l’Impact reculait tant et plus.

Il ne restait que cinq minutes à jouer quand Bush a une nouvelle fois repoussé de manière spectaculaire un tir de loin. Endoh était toutefois à l’affût et s’est emparé du rebond : certes, l’angle était fermé, mais la reprise du Japonais se serait dirigée dans le but sans le superbe retour d’Oyongo.

Ça commençait à sentir le roussi, une odeur qui s’est confirmée à peine une minute plus tard. Tout avait commencé par une relance de Cabrera, acrobatique et très applaudie, mais plein axe et mauvaise. De quoi relancer Toronto, déjà en nombre dans le camp de l’Impact. Le ballon a pris la direction de Giovinco dont le centre était remis de la poitrine par Altidore en direction de Ricketts, qui a égalisé (2-2).

Un partage, il faut l’avouer, tout à fait logique au vu de la physionomie de la rencontre. Plus que le résultat, c’est l’allure du match que beaucoup de monde retiendra : du rythme, du spectacle, des occasions et des buts. Il y avait longtemps qu’on n’avait plus vu ça avec l’Impact sur le terrain. De quoi donner le moral aux deux équipes et à leurs supporters avant la phase finale pour laquelle Montréal est désormais officiellement qualifié.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Vancouver
Samedi 29 avril, 15h00

Dernier match

Philadelphie - Montréal3-3
Samedi 22 avril, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Portland816
  2. Orlando615
  3. Dallas614
  4. Houston713
  5. Columbus813
  6. New York813
  7. Kansas City712
  8. Atlanta711
  9. Chicago711
10. New York City710
11. Toronto710
12. Seattle79
13. New England89
14. San José89
15. Minnesota88
16. Salt Lake88
17. DC United78
18. Vancouver77
19. MONTRÉAL77
20. LA Galaxy76
21. Colorado64
22. Philadelphie73
► Classements complets

En direct du forum

20h07 - Montréal - Vancouver, Samedi 29 avril 15h par Lagom

21h40 - Classement de l'ambition des clubs MLS par Phil7777

28/4 - Stade Saputo et ambiance 2017 par Lagom

28/4 - Salaires 2017 par flying_dutchman

27/4 - Revue de presse 2017 par flying_dutchman

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Jackson-Hamel
 Piatti
 Mancosu
 Oduro
 Tabla
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 6 matches

1. Bernier
2. Piatti
3. Tabla
4. Bush
5. Ciman

► Détails

Quiz

En 2014, Justin Mapp a raté un tiers de la saison mais...

  • Était le meilleur donneur de passes décisives de MLS sur attaques posées, rivalisant avec Keane et Donovan
  • A marqué plus de buts que lors de ses trois dernières saisons réunies
  • A donné une passe décisive lors de chaque victoire du club
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com