Une défaite synonyme de rendez-vous à DC United

New England Revolution - Impact Montréal 3-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 23/10/2016

NEW ENGLAND : Cropper, Goncalves, Farrell, Woodberry, Koffie (85e Kobayashi), Caldwell, Nguyen, Rowe, Kamara (80e Bunbury), Fagundez (90e Herivaux), Agudelo

MONTRÉAL : Bush, Toia, Lefèvre, Ciman, Oyongo, Mallace, Salazar (58e Oduro), Shipp (58e Piatti), Choinière (76e Ontivero), Venegas, Jackson-Hamel

ARBITRE : M. Grajeda

AVERTISSEMENTS : Mallace, Agudelo, Oduro, Kamara, Venegas

LES BUTS : 13e Fagundez, 60e Agudelo (2-0), 71e Kamara 3-0


Montréal a perdu 3-0 à New England, et a été sauvé trois fois par le cadre de son but dans un match à sens unique, où la meilleure nouvelle fut le temps de jeu donné aux jeunes. Il se déplacera donc à DC United au premier tour de la phase finale en milieu de semaine.

La composition d’équipe était claire : Mauro Biello a laissé de nombreux titulaires habituels au repos en vue du match du premier tour de la phase finale – c’était surtout le cas au milieu et devant avec, entre autres, Jackson-Hamel et Choinière sur le terrain, tout en conservant quelques armes comme Piatti et Oduro sur le banc.

Quand après trois minutes, Bush a repoussé du bout des doigts un tir de Kamara dévié par Lefèvre, le ton de la première mi-temps était donné. On n’y a quasiment joué que dans un camp, New England se créant une dizaine d’occasions, presque toutes franches, pour aucune à l’Impact.

Bien qu’archi-dominés, les Montréalais n’ont encaissé qu’un but durant les 45 premières minutes. L’arbitre a sifflé une faute sur laquelle il aurait pu laisser l’avantage : une décision qui a finalement quand même bénéficié à l’équipe qui attaquait puisque le très beau coup franc direct de Fagundez est allé se loger dans le but de Bush (1-0).

Une véritable tempête s’est ensuite abattue sur la défense de l’Impact. Ciman a dû se jeter pour mettre la jambe sur un centre en passe de se transformer un but, avant que Bush ne doive intervenir pour mettre fin à cette situation chaude. Servi dans l’axe par Nguyen, Agudelo s’est retourné après avoir battu toute la défense avant de voir Bush détourner sa frappe. Toia a dû revenir pour empêcher Fagundez de menacer Bush sur un contre.

Ça sentait le 2-0 à plein nez, et on se demande toujours comment l’action suivante n’a pas fini au fond des filets. Un corner repoussé plein axe par Bush est arrivé devant Koffie qui a envoyé une superbe volée en un temps, obligeant le portier montréalais à repousser le ballon. Mais il est arrivé dans les pieds de Kamara tout proche : il a tiré de toutes ses forces tout en souhaitant éviter son coéquipier dans le but, et son coup de canon a heurté la transversale.

Le vent continuait de souffler, mais un peu moins fort. Toia a dû revenir dare-dare pour empêcher un tir suite à un une-deux entre Fagundez et Agudelo qui avait dépassé la défense. Un coup franc est arrivé à Agudelo juste devant le but : malgré un contrôle un peu difficile, il a espéré quand même pouvoir tirer avant que Bush ne donne de l’air dans cette action tout sauf académique. Récupérant un ballon quasiment sur la ligne de but, Kamara a tenté d’y aller seul, de belle manière avant de buter sur Bush.

Même si dans le dernier quart d’heure de la première mi-temps, Montréal a réussi davantage d’incursions dans le camp adverse et l’équipe locale s’est procuré moins d’occasions, l’Impact pouvait être très heureux de rentrer au vestiaire avec seulement un but de retard.

Certains pensaient voir Mauro Biello effectuer des changements à la pause. Il n’en fut rien. Ce qui a permis de voir l’impact de son discours sur ses titulaires. Positif à première vue, puisque moins de trois minutes après la reprise, un corner très mal dégagé est arrivé plein axe à 20 mètres du but d’où Choinière a envoyé une puissante reprise en un temps repoussée par Cropper.

Non, l’Impact n’avait pas pris la direction des opérations, mais c’est lui qui se montrait le plus dangereux. À hauteur du point de penalty, Jackson-Hamel a repris un centre de Toia, un envoi bien placé forçant Cropper à se coucher pour le dévier en coup de coin. On arrivait à l’heure de jeu et l’optimisme grandissait, puisque quelques instants plus tard, Piatti et Oduro sont montés sur le terrain.

Et c’est à partir de là que… l’on a revu le scénario de la première mi-temps, tout à l’avantage de l’équipe locale. Lancé derrière la défense, Agudelo a pu partir face à Bush mais a poussé son ballon trop loin : s’il est arrivé avant qu’il ne sorte, la défense s’était repliée et le Colombien a dû se résigner à effectuer une passe en retrait vers Nguyen. Dans une sortie décidée dans les pieds de son adversaire, Bush a ramassé tant le ballon que le joueur, sans commettre de faute aux yeux de l’arbitre malgré les huées du stade.

Moins de 60 secondes plus tard, légèrement excentré sur la droite à 25 mètres du but, Agudelo a eu tout le temps et l’espace nécessaires pour avancer et envoyer un tir qui n’a laissé aucune chance à Bush : 2-0, les espoirs furent de courte durée.

Finalement, non, le scénario a changé par rapport à la première mi-temps puisque New England a enfin fait preuve d’efficacité. Alors qu’il restait une vingtaine de minutes au temps réglementaire, le ballon a transité de gauche à droite, passant des pieds de Nguyen à ceux de Fagundez puis avant d’arriver à Kamara dont le tir croisé a obligé Bush à se retourner pour la troisième fois de la soirée.

La suite fut à sens unique. Oublié à l’entrée du rectangle, Nguyen aurait davantage salé la facture s’il n’avait pas tiré dans le ventre de Lefèvre. Cinq minutes plus tard, son tir de loin a obligé Bush à intervenir : le gardien n’a pas pu conserver le ballon, et le dégagement de Toia est arrivé à Fernandez qui a envoyé un ballon aérien au poteau opposé où Caldwell a effectué une reprise de la tête qui a heurté la transversale.

Les menaces se suivaient quasiment sans interruption. Recevant une passe en retrait de Bunbury, Fagundez, seul à l’entrée du rectangle, a trop croisé son tir. La possibilité suivante fut un mélange de l’occasion précédente et du troisième but : le ballon a de nouveau transité de gauche à droite – pas pour finir à Kamara cette fois, mais à Bunbury qui a choisi de dribbler avant de donner à Agudelo dont le tir a heurté le poteau. Pour la troisième fois de l’après-midi, Bush était sauvé par son cadre.

Il était temps que cela se termine. On pourra presque parler de match pour rien, mais il a quand même offert de précieuses minutes à certains jeunes, notamment à Choinière qui a effectué ses débuts à ce niveau. On reverra une équipe A sur le terrain dans un match ô combien plus important en milieu de semaine à DC United pour le premier tour de la phase finale.

Calendrier

Prochain match

Chicago - Montréal
Samedi 1 avril, 15h00

Dernier match

New York City - Montréal1-1
Samedi 18 mars, 14h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Portland49
  2. Columbus47
  3. New York47
  4. Dallas37
  5. Atlanta36
  6. Houston36
  7. San José36
  8. Orlando26
  9. Toronto35
10. Kansas City35
11. Seattle34
12. New York City34
13. Colorado34
14. Chicago34
15. New England33
16. LA Galaxy33
17. MONTRÉAL32
18. Philadelphie32
19. Salt Lake42
20. Minnesota41
21. Vancouver31
22. DC United31
► Classements complets

En direct du forum

1h18 - Ligue canadienne: objectif 2018 par fmfranck

22h24 - Blessures - 2017 par gold

21h05 - Nos internationaux par Pouchkine

17h01 - Foot-business (le sujet économique) par Jeff de St-Germain

27/3 - Classement de l'ambition des clubs MLS par mephistau

26/3 - Liste des anciens de l'Impact par flying_dutchman

26/3 - Partenariat Montréal bologne pour dzemaili?? par bad seed

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Oduro
 Piatti
 Mancosu
► Toutes les stats

Transferts

ARRIVÉES

Duvall (New York), Lovitz (Toronto), Béland-Goyette (Réserve), Arregui (Temperley), Shome (SuperDraft), Tabla (Réserve), DePuy (SuperDraft)

DÉPARTS

Toia (Orlando), Bekker (San Francisco), Venegas (Minnesota), Drogba (?), Dia (?), Gagnon-Laparé (Vitré), Shipp (Seattle), Ontivero (Galatasaray)

► Détails

Quiz

Comment Laurent Ciman a-t-il marqué l'histoire de la MLS en 2015 ?

  • En devenant le premier joueur de MLS à marquer en finale de la Ligue des champions
  • En jouant pour son club quelques heures seulement après avoir joué pour la Belgique
  • En devenant le premier joueur de MLS sélectionné en équipe nationale l'année où celle-ci est 1re mondiale
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com