Victoire presque trop facile

DC United - Impact Montréal 1-4 – Match amical joué le 20/02/2016

 Impact de Montréal
Montréal a facilement battu DC United dans un match qui a davantage ressemblé à une promenade de santé mais a permis à certains joueurs qui se battent pour leur place de s'illustrer.

Mauro Biello avait dit qu’il donnait jusqu’au match contre New York City à ses joueurs pour se montrer et qu’ensuite, ceux qui le méritaient joueraient. La composition était donc utile à ce titre, même si certaines absences, comme celle de Piatti malade, avaient des raisons extra-sportives. Les titularisations d’Alexander, Oduro et Salazar, elles, prouvaient le bon travail de ces trois joueurs depuis la reprise.

Sur l’ensemble du match, Montréal a joué avec : Bush, Toia (67e Tissot), Cabrera (75e Fisher), Ciman (67e Lefèvre), Oyongo (86e Béland-Goyette), Donadel (75e Gagnon-Laparé), Alexander (67e Mallace), Shipp (75e Verso), Oduro (67e Bekker), Venegas (75e Williams), Salazar (75e Porter)

En face, DC United était bel et bien là malgré un match au Mexique en Ligue des champions mardi ! Ils n’ont clairement pas suivi l’exemple de Montréal l’an dernier… Ils avaient quand même décidé de laisser leurs titulaires au repos, et le moins qu’on puisse dire est que l’équipe sur le terrain ne semblait pas trop concernée par son sujet.

Ce n’est pas compliqué : pendant 20 bonnes minutes, Montréal pouvait se contenter de jouer en marchant et monopolisait quand même le ballon dans le camp de l’adversaire. Les joueurs de DC United se sont ensuite décidés à courir, ce qui les a permis de menacer Bush l’une ou l’autre fois, mais la physionomie du match ne changeait pas pour autant, avec une domination totale des Montréalais.

Il ne fallut pas longtemps pour la concrétiser puisqu’après cinq minutes à peine, Oduro devançait la sortie de Worra et ponctuait un beau une-deux avec Shipp d’une pichenette pour inscrire le premier but de la journée (0-1).

Entre la dernière ligne américaine on ne peut plus statique et l’ultra-rapide ghanéen, à qui Salazar libérait souvent les espaces à bon escient, il n’y avait pas photo. Après avoir échappé une nouvelle fois à la défense, cette fois sur une très belle passe d’Alexander, Oduro a envoyé un tir juste à l’extérieur du poteau.

La promenade de santé se poursuivait et Montréal faisait passer le ballon de gauche à droite puis dans l’axe où Shipp a une fois de plus placé Oduro seul face au gardien : ce dernier n’a pu que dévier le tir croisé bien placé, mais Salazar avait suivi et a doublé l’avance montréalaise.

Il a fallu attendre plus de la moitié de la première mi-temps pour voir DC United mettre le nez à la fenêtre, sans conviction, mais un tir à distance de Vincent a néanmoins obligé Bush à se détendre. Enfin, il pouvait toucher le ballon !

Salazar en avait davantage l’occasion et il s’est encore fait remarquer en provoquant presque un penalty (il avait été sifflé hors-jeu juste avant), en obligeant Worra à détourner une reprise de la tête d’une claquette et un défenseur à repousser juste devant la ligne une reprise consécutive à un corner.

À la demi-heure, un ballon d’Alexander a lancé Oduro seul face à deux défenseurs, dont il s’est débarrassé tout en finesse avant d’aller battre Worra pour la deuxième fois de la journée (0-3).

C’était presque trop facile et cinq minutes plus tard, Ciman et Cabrera, probablement endormis par le rythme de leurs adversaires directs depuis le coup d’envoi, ont mal jugé un centre de Neagle que Saborio, au deuxième poteau, a pu reprendre victorieusement (1-3).

Après la pause, sans réellement accélérer le rythme, DC United a davantage pressé et laissé moins d’espace à des montréalais visiblement rassasiés. Ce qui donnait des échanges plus serrés mais vraiment pas emballants. Quant aux occasions, elles étaient restées au vestiaire.

Biello avait gardé le même onze sur le terrain, pour donner 70 minutes à ces joueurs, mais disons que la chaleur a certainement dû les fatiguer davantage que le rythme du match. On ne peut pas non plus leur reprocher de ne pas s’être donnés à fond face à un tel adversaire et quand ils ne devaient pas puiser dans leurs ressources pour facilement prendre l’ascendant.

Presque tous les joueurs de l’Impact ont été remplacés en milieu de deuxième mi-temps, et DC United a également effectué de nombreux changements. Les entraîneurs ont eu le bon goût de faire monter un grand nombre de joueurs à la fois, ce qui a évité de hacher le match encore davantage.

Quelques remplaçants de DC United ont permis à leur équipe de sortir quelque peu la tête de l’eau, même si les premiers dangers de la deuxième mi-temps furent un coup franc de Donadel juste à côté et un tir de De Buscher qui a raté complètement la cible mais heurté la tête d’un petit garçon inattentif.

À une dizaine de minutes du terme, Bush a dû sortir devant Boswell et a pris un coup au passage sur lequel il y eut plus de peur que de mal. Le corner fut repris de la tête par Birnbaum qui a envoyé le ballon sur la transversale.

Un but d’écart, cela n’aurait pas reflété la physionomie du match. Trois buts, c’était plus juste. Et c’est ce qui est finalement arrivé quand, comme en première mi-temps, la dernière ligne de DC United a encore été prise de vitesse. Cette fois, Bekker avait isolé Williams, qui a offert à Dykstra un but dans le style de ceux encaissés par Worra (1-4).

Un tir de Verso juste au-dessus et une reprise de Neagle sur un centre de Franklin ont encore fait frémir quelque peu les spectateurs et téléspectateurs, mais le score n’a plus bougé. À ce stade de la préparation, il aurait été intéressant d’avoir un adversaire offrant davantage d’opposition. Cette large victoire est cependant bonne pour le moral des troupes et Mauro Biello saura certainement en tirer certains enseignements. Espérons quand même que le duel de mercredi contre Toronto soit davantage une répétition au niveau d’un match de championnat.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Salt Lake
Samedi 19 août, 19h30

Dernier match

Montréal - Chicago3-0
Mercredi 16 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto2447
  2. New York City2443
  3. Chicago2441
  4. New York2338
  5. Houston2437
  6. Seattle2437
  7. Kansas City2437
  8. Columbus2535
  9. Atlanta2235
10. Dallas2235
11. Portland2534
12. MONTRÉAL2333
13. San José2432
14. Vancouver2231
15. Orlando2430
16. New England2329
17. Philadelphie2429
18. Salt Lake2529
19. LA Galaxy2323
20. Minnesota2322
21. Colorado2222
22. DC United2419
► Classements complets

En direct du forum

18h04 - Foot-business (le sujet économique) par penz

5h00 - Piatti par Citlec

4h25 - Montréal - Chicago : l'homme de la saison par Alqueb

1h43 - Liste des anciens de l'Impact par Mr.Stats

22h53 - Montréal - Chicago : mercredi 16 août, 19h30 par Napule

20h41 - MLS - saison 2017 par penz

17/8 - Déplacement 12 août Philadelphie par penz

16/8 - CDM 2026 : candidature canadienne? par condor

16/8 - US Open Cup 2017 par Taliah

16/8 - Philadelphie - Montréal : l'homme de la saison par imfc132

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti14 
 Jackson-Hamel
 Dzemaili
 Mancosu
 Tabla
 Salazar
 Duvall
 Choinière
 Donadel
 Oduro
 Fisher
 Oyongo Bitolo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 25 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Fisher
4. Ciman
5. Tabla

► Détails

Quiz

Le match du 5 septembre 2015 contre Chicago ne fut pas celui...

  • Des débuts de Mauro Biello comme entraîneur principal
  • De la première titularisation de Didier Drogba avec Montréal
  • Du but le plus rapide de l'histoire de l'Impact en MLS
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com