Tabla répond à Schweinsteiger

Chicago Fire - Impact Montréal 2-2 – Match de championnat (phase classique) joué le 01/04/2017

CHICAGO : Bava, Harrington, Campbell, Meira, Vincent, McCarty, Schweinsteiger, Juninho, Alvarez (65e De Leeuw, 79e Johnson), Accam, Nikolic (74e Solignac)

MONTRÉAL : Bush, Duvall, Cabrera, Camara, Lovitz, Donadel (74e Salazar), Arregui (62e Bernier), Bernardello, Oduro (83e Lefèvre), Tabla, Mancosu

ARBITRE : M. Elfath

AVERTISSEMENTS : Duvall, Arregui, Cabrera, Lovitz

EXCLUSIONS : 71e Juninho (2j.), 80e Cabrera

LES BUTS : 17e Schweinsteiger (1-0), 61e Mancosu (1-1), 90e Tabla (1-2), 90e Solignac (2-2)


Montréal et Chicago ont partagé l’enjeu 2-2 à l’occasion d’un match aussi animé en deuxième mi-temps que neutralisé en première. Les deux équipes ont mené à la marque et eu toutes les cartes en mains pour s’imposer, ont chacune eu un exclu, et ont fêté un héros titularisé pour la première fois, Schweinsteiger et Tabla. De quoi faire dire que le nul est logique ?

Deux blessés, et deux joueurs incertains sur le banc : Mauro Biello était privé de quatre éléments importants pour ce voyage à Chicago. En l’absence de Ciman, la charnière centrale était composée du duo Cabrera - Camara. Tabla occupait la place de Piatti à gauche. Bernier devait finalement se résoudre à être remplaçant, permettant à Arregui d’être titularisé pour la première fois. Tout comme Lovitz, arrière gauche en lieu et place d’Oyongo, revenu tard de Bruxelles où il avait été oublié par son équipe nationale, et sur le banc ce samedi. Dans le camp d’en face, il y avait aussi plusieurs absents, notamment les Néerlandais Kappelhof (suspendu) et De Leeuw (sur le banc), mais tous les yeux étaient rivés vers Schweinsteiger, déjà titularisé alors qu’il n’est arrivé à Chicago qu’en milieu de semaine dernière.

Le début de rencontre fut totalement dénué de rythme, avec une possession de balle stérile de Chicago, qui avait le ballon et les corners, mais ne parvenait pas à inquiéter Bush. En revanche, les occasions étaient pour Montréal. Ainsi, Bernardello a centré au premier poteau où Mancosu a coupé la trajectoire du ballon mais a envoyé sa reprise de la tête hors-cadre. Ou quand Ballou y est allé de grigris sur la gauche du rectangle avant de centrer au cordeau sans que personne ne puisse reprendre un ballon dégagé en panique par la défense locale.

La physionomie de la rencontre a changé peu après le quart d’heure, quand un corner, un de plus, était joué à la rémoise, avec deux passes en retrait permettant à Accam d’avoir tout le loisir de centrer au deuxième poteau où Schweinsteiger a surgi et propulsé une puissante reprise de la tête au fond des filets (1-0).

À peine le ballon remis en jeu, il est arrivé à Mancosu sur la droite du rectangle : son crochet suivi d’un tir un rien trop croisé a causé une grosse frayeur à Chicago. Ce n’était pas la première fois cette saison que l’Impact se créait une énorme occasion tout juste après avoir encaissé. Capable de réagir pour profiter de ces moments de flottement, il avait néanmoins énormément de mal à déstabiliser la défense adverse une fois celle-ci en place.

Dès lors, Chicago a conservé le ballon et a pris très peu de risques. Le match était neutralisé, les visiteurs étaient incapables de l’empêcher. Pour le spectacle, ça n’avait rien d’enchanteur. Tout juste pouvait-on se rendre compte de la grande implication de Schweinsteiger dans le jeu. Les principales menaces venaient de Nikolic, toujours à la limite du hors-jeu, même si une fois il fut sanctionné apparemment à tort alors qu’il filait seul face à Bush. Autre action litigieuse, une possible faute sur Tabla aux prises avec deux défenseurs dans le rectangle. Le jeune prodige a d’ailleurs longtemps été l’un des rares à donner du fil à retordre à la défense locale, et peut considérer ses débuts comme réussis.

Il a d’ailleurs provoqué un corner dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, sur lequel personne n’est arrivé à maîtriser le ballon jusqu’à ce que Duvall ne le reprenne de la tête, mais avec trop peu de puissance pour inquiéter Bava.

À la reprise, on sentait une équipe de Chicago entre deux feux, entre l’envie de creuser l’écart et celle de protéger son avance. Les locaux furent tout d’abord offensifs. Schweinsteiger a lancé Accam sur la gauche : l’ailier rapide est rentré dans le rectangle et envoyé un centre que Lovitz a dégagé juste devant Alvarez. Profitant du manque d’attention de la défense de l’Impact sur un coup franc côté gauche, Vincent a pu partir seul et centrer : il a trouvé Nikolic, qui a raté sa reprise de la tête.

Ce fut ensuite plus prudent, un peu endormi par moments dans les rangs locaux. Montréal a parfaitement profité d’un moment de flottement. Ayant beaucoup de latitude sur la droite, Duvall a eu tout le temps de monter et de centrer en direction de Mancosu, très mal tenu au deuxième poteau : le ballon est arrivé droit sur la tête de l’Italien dont la reprise était sans pitié pour Bava (1-1).

La confiance avait regagné les rangs montréalais. Deux minutes après l’égalisation, Oduro débordait sur la droite du rectangle et envoyait un centre en retrait dévié par un défenseur local, au grand soulagement de tout le stade.

Mais l’équipe locale n’était pas en reste. Deux décalages consécutifs ont permis à Nikolic de trouver Schweinsteiger qui a lui-même servi Junihno, seul aux 20 mètres. Le tir du Brésilien fut toutefois très moyen, et droit sur Bush, à la bonne place. Le calme de la première mi-temps était aux oubliettes.

Et le match allait continuer de s’emballer quand, sur un contre Montréalais, Bernardello est tombé de manière spectaculaire lors d’un duel avec Juninho. Sur le coup, le carton jaune était évident, le second pour le fautif qui était donc exclu. Avec le ralenti, on a pu se rendre compte que l’Argentin en avait énormément rajouté. On ne peut toutefois pas reprocher à l’arbitre d’avoir pris cette décision.

À onze contre dix, et revenu au score, Montréal était dans de tout autres dispositions qu’à la pause. Cette fois, il avait ouvertement l’intention d’aller chercher les trois points. Il avait pris le contrôle des opérations. Restait à transformer cela en occasions et, surtout, en but(s). Sauf que durant tout le temps où il fut en supériorité numérique, l’Impact n’eut jamais la créativité nécessaire pour se montrer dangereux, malgré un Tabla toujours aussi déroutant.

Au contraire, c’est Chicago qui se procurait des possibilités de but. Vincent a envoyé un centre au deuxième poteau où De Leeuw a eu le dessus sur Lovitz mais ne parvint pas à tromper Bush. Trois minutes plus tard, Solignac échappait au piège du hors-jeu et s’apprêtait à filer face à Bush, mais Cabrera l’en empêcha fautivement : l’Argentin était exclu à son tour, les deux équipes jouaient à dix.

Dès lors, les deux équipes pensaient pouvoir l’emporter, mais Chicago reprenait le dessus. Un corner arrivait à Schweinsteiger, fin seul, dont la volée du plat du pied a fini sa course à côté. L’Allemand a ensuite envoyé une passe millilmétrée à Solignac qui a pris le dessus sur Lefèvre : heureusement pour l’Impact, Bush avait anticipé et a sauvé ses couleurs en laissant peu d’espace à l’attaquant, qui lui a tiré droit dessus.

Alors qu’on annonçait cinq minutes d’arrêts de jeu, on se disait qu’on ne devait pas encore ranger nos émotions. De fait ! Légèrement décalé sur la gauche à une vingtaine de mètres du but, Tabla a eu tout le temps de se demander quoi faire et de voir qu’il avait la latitude de tenter sa chance : il ne s’en est pas privé et son envoi bondissant, difficile pour un gardien, n’a pas été bien jugé par Bava, qui a pu aller chercher le ballon au fond de ses filets (1-2) !

Mais Chicago n’abdiquait pas. Accam partait sur la gauche à toute vitesse : le tenant de près, Lefèvre ne l’a pas empêché de tirer mais lui a laissé tellement peu de latitude que ça limitait ses options. Et même s’il a choisi la meilleure, Bush avait parfaitement pu s’y préparer et a repoussé sa tentative.

La défense de l’Impact était toutefois mise à rude contribution et était tantôt au sommet de sa concentration, tantôt débordée. Ce qui est arrivé quand Solignac a reçu un ballon dos au but à 20 mètres de celui-ci : Lefèvre lui a laissé trop d’espace, et le remplaçant en a profité pour enchaîner un contrôle et une frappe bien placée qui a trompé Bush (2-2).

L’Impact a souffert jusqu’au bout, puisque dans les tout derniers instants, tout le stade a réclamé un penalty alors qu’Accam s’écroulait dans le rectangle après un contact entre son pied et Camara. Litigieux, très litigieux, mais là encore l’arbitre était juste à côté de l’action.

Pour une deuxième fois de suite, Montréal a ramené un point précieux d’un déplacement difficile après y avoir été malmené mais fait preuve de réalisme à défaut de créativité. Une fois de plus, on voit autant de raisons de s’inquiéter que de se rassurer. Mais une réjouissance surpasse certainement les autres aujourd’hui, celle du match plus que réussi de Tabla pour sa première titularisation – ce qui aurait été tout aussi vrai s’il n’avait pas marqué.

Espérons pour Montréal qu’il reviendra encore avec un petit quelque chose et un sentiment de devoir accompli de son prochain match, un déplacement au LA Galaxy, avant d’enfin se produire au stade Saputo, face à Atlanta.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Salt Lake
Samedi 19 août, 19h30

Dernier match

Montréal - Chicago3-0
Mercredi 16 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto2447
  2. New York City2443
  3. Chicago2341
  4. New York2338
  5. Houston2437
  6. Seattle2437
  7. Kansas City2437
  8. Columbus2535
  9. Atlanta2235
10. Dallas2235
11. Portland2534
12. San José2432
13. Vancouver2231
14. MONTRÉAL2230
15. Orlando2430
16. New England2329
17. Philadelphie2429
18. Salt Lake2529
19. LA Galaxy2323
20. Minnesota2322
21. Colorado2222
22. DC United2419
► Classements complets

En direct du forum

6h33 - Piatti par Gabegeh

6h11 - Montréal - Chicago : l'homme de la saison par gbagrami

6h06 - Montréal - Chicago : mercredi 16 août, 19h30 par gbagrami

6h00 - Déplacement 12 août Philadelphie par gbagrami

5h19 - Foot-business (le sujet économique) par Bxl Boy

4h09 - MLS - saison 2017 par Pouchkine

18h58 - CDM 2026 : candidature canadienne? par condor

18h52 - US Open Cup 2017 par Taliah

16/8 - Philadelphie - Montréal : l'homme de la saison par imfc132

15/8 - Saison 2017: départs et besoins par penz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti14 
 Jackson-Hamel
 Dzemaili
 Mancosu
 Tabla
 Salazar
 Duvall
 Choinière
 Donadel
 Oduro
 Fisher
 Oyongo Bitolo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 25 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Fisher
4. Ciman
5. Tabla

► Détails

Quiz

En quelle année l’Impact a soulevé sa première Coupe des Voyageurs ?

  • 2001
  • 2002
  • 2003
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com