Des coups et des points

Impact Montréal - Portland Timbers 4-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 20/05/2017

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Duvall (84e Camara), Ciman, Fisher, Oyongo, Donadel (72e Bernardello), Bernier, Dzemaili, Tabla, Piatti (78e Lovitz), Jackson-Hamel

PORTLAND : Gleeson, Powell (53e Valentin), Miller, Ridgewell, Andriuskevicius, Guzman, Chara, Blanco, Valeri (80e Mattocks), Nagbe (78e Olum), Adi

ARBITRE : M. Marrufo

AVERTISSEMENTS : Ciman, Guzman, Donadel, Tabla, Miller

EXCLUSION : 17e Chara

LES BUTS : 13e Piatti (pen., 1-0), 44e Fisher (2-0), 45e Valeri (2-1), 50e Piatti (3-1), 77e Oyongo (4-1)


À onze contre dix pendant une heure et quart, Montréal, lancé par un penalty généreux, a remporté une nette victoire 4-1 contre Portland : après une première mi-temps dépourvue de jeu, l’équipe, emmenée par Dzemaili et Piatti qui se trouvent de mieux en mieux, a rapidement mis fin au suspense et contrôlé son adversaire dès le retour des vestiaires.

Après le flop de la semaine dernière, Mauro Biello a remanié son entrejeu. Exit Arregui et Bernardello, au profit de Donadel, de retour de blessure, et de Bernier, de retour en grâce pour un match avant lequel il a reçu la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec. Jackson-Hamel commençait en pointe. Piatti, incertain, était bel et bien sur le terrain, tout comme Tabla. Oduro était donc relégué sur le banc. En face, Caleb Porter alignait Guzman, Blanco, Valeri, Nagbe et Adi de concert, ce qui constitue, aux yeux de certains, la force offensive la plus impressionnante du championnat.

S’il y avait beaucoup de talent de part et d’autre sur le terrain, le jeu, lui, n’était pas au rendez-vous. On a longtemps assisté à un match fermé, où il y avait plus de provocation que d’action, et où les coups ont été davantage en valeur que les mouvements construits. Et ce, d’un côté comme de l’autre.

Dire que l’on n’a strictement rien vu serait quand même faux. En tout cas, dans le camp montréalais, car les visiteurs, eux, n’ont strictement rien montré. La faute peut-être d’ailleurs à un entrejeu où les retours de Donadel et Bernier contribuaient à davantage protéger une défense souvent exposée depuis le début de la saison. Comme on passait la plupart du temps aux alentours de la ligne médiane, Oyongo et Duvall risquaient également moins de se retrouver à 80 mètres de leur but alors que le ballon, lui, y arrivait dangereusement.

Et puis, il y a eu Dzemaili. Rare rayon de soleil créatif dans cette journée où le soleil brillait davantage que les joueurs, le Suisse a bénéficié d’un contexte idéal pour s’acclimater. Et il ne s’est pas privé de s’impliquer, en ayant un vaste champ d’action. Avec une semaine d’adaptation et d’entraînements avec ses nouveaux coéquipiers de plus dans les jambes, il était plus à l’aise que contre Columbus. Piatti a aussi rapidement montré que son nouveau compère entrait dans la catégorie des joueurs avec lesquels il prenait du plaisir à jouer.

On ne s’étonnera donc pas que le premier fait saillant du match implique les deux joueurs précités, et soit davantage marqué par une faute que par une action de jeu. Après avoir combiné avec Piatti, Dzemaili, légèrement décalé sur la gauche, a bénéficié de beaucoup d’espace devant lui pour aller jusque dans le rectangle où Blanco lui a mis la main sur l’épaule : suffisant pour provoquer sa chute et un penalty aussi généreux que bien tiré par Piatti (1-0).

Cinq minutes plus tard, Piatti encore, faute toujours, polémique encore, jeu toujours pas. Cette fois, en passant devant Chara, il a vu le bras de son adversaire se tendre et sa main lui aller droit dans le visage. Si l’Argentin en a ensuite beaucoup remis, le geste devait être puni et le fautif a été exclu. De mal en pis pour Portland !

Il a fallu attendre 20 minutes pour voir enfin un tir potable, une reprise hors-cadre d’Andriuskevicius profitant d’une sortie hasardeuse de Bush sur corner. 12 minutes (!) plus tard, la frappe à distance de Dzemaili était bien meilleure, et cadrée (il était temps), obligeant Gleeson à concéder un corner. Mais cette première mi-temps se résume beaucoup mieux par le choc entre Fisher et Adi, qui a provoqué un long arrêt de jeu lors duquel tous deux ont été entourés par leurs coéquipiers.

Alors qu’on se disait que Montréal serait bien inspiré d’inscrire un deuxième but pour se mettre à l’abri, le vœu a été exaucé juste avant la pause : sur un corner, Dzemaili a vu Fisher complètement oublié au deuxième poteau et lui a envoyé le ballon à l’endroit idéal. La très bonne reprise croisée du défenseur a fini au fond des filets (2-0).

Mais il y avait encore du temps à jouer entre ce but et la mi-temps, durant lequel l’Impact s’est relâché. Powell en a profité pour trouver Valeri entre Ciman et Duvall : la reprise croisée de la tête de l’Argentin a fait mouche, remettant finalement un peu d’indécision dans ce match (2-1).

C’est toutefois Montréal qui est sorti plus affûté des vestiaires. Cela s’est notamment remarqué lors d’un une-deux sur la droite que Dzemaili a ponctué d’un centre dans le petit rectangle où Jackson-Hamel s’est jeté, manquant le ballon d’un rien.

L’entrejeu de Portland était bien plus hésitant, multipliant les pertes de balles stupides et semblant quelque peu désorienté. Ce dont Piatti a profité quand, plein axe, il s’est engouffré dans l’espace devant lui avant d’envoyer un tir à distance qui a obligé Gleeson à se retourner une fois de plus (3-1). Le suspense fut finalement de courte durée…

D’autant qu’il y eut encore quelques actions chaudes dans le rectangle de Gleeson, qui a dû intervenir pour repousser un tir de Tabla qui s’était joué d’Andriuskevicius.

Portland y croyait quand même encore malgré les deux buts de retard. Un tir de Blanco d’un angle fermé prenait la bonne direction avant d’être dévié en corner. Sur celui-ci, prolongé de la tête par Miller, Valeri a envoyé une reprise de la tête juste au-dessus. Plus tard, Adi, pourtant bien placé, a raté sa reprise de la tête. Entre temps, il semble aussi que l’arbitre ait oublié une faute de main montréalaise dans le rectangle.

Connaissant Portland, malgré l’écart et l’infériorité numérique, ils auraient jeté toutes leurs forces dans la bagarre lors du dernier quart d’heure. Mais des forces, il ne leur en restait guère. Et de toute façon, la tâche est devenue insurmontable quand, spectatrice, la défense visiteuse a regardé Tabla s’amuser sur la droite puis centrer pour Oyongo qui a eu tout le loisir de surgir et de porter les chiffres à 4-1.

La note aurait encore pu être plus salée. Avec, entre autres, un tir de loin de Bernardello sur Gleeson, ou un puissant envoi à bout portant de Bernier, servi par Tabla, qui a sonné Valentin sur la trajectoire de la frappe.

La victoire est évidemment plus que la bienvenue. Il faut la relativiser compte tenu des circonstances très favorables du début de match, mais elle fera beaucoup de bien tant à la confiance qu’au classement. S’il faudra le revoir contre une équipe au complet d’un bout à l’autre, l’entrejeu a aussi été la principale satisfaction du jour, tant pour l’implication de Dzemaili que pour sa capacité à mettre sous l’éteignoir des individualités de qualité.

De quoi aussi entamer la Coupe du Canada sur la vague de la victoire. Montréal jouer le match aller de sa demi-finale mardi soir à Vancouver. L’occasion de gagner deux fois consécutives pour la première fois cette saison.

Calendrier

Prochain match

Montréal - Toronto
Dimanche 27 août, 16h30

Dernier match

Montréal - Salt Lake3-1
Samedi 19 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto2550
  2. New York City2546
  3. Chicago2541
  4. Seattle2540
  5. Kansas City2540
  6. New York2438
  7. Portland2637
  8. Houston2537
  9. Columbus2636
10. MONTRÉAL2436
11. Atlanta2235
12. Dallas2335
13. Vancouver2334
14. San José2533
15. Orlando2531
16. Philadelphie2530
17. New England2429
18. Salt Lake2629
19. LA Galaxy2323
20. Minnesota2422
21. Colorado2322
22. DC United2522
► Classements complets

En direct du forum

5h23 - Foot-business (le sujet économique) par trokoshea

23h02 - MLS - saison 2017 par penz

18h50 - Montréal - Salt Lake : samedi 19 août, 19h30 par Bxl Boy

22/8 - Montréal - Salt Lake : l'homme de la saison par Retraité au Soleil

20/8 - questions par kvgirl

19/8 - Montréal - Chicago : l'homme de la saison par imfc132

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti16 
 Jackson-Hamel
 Dzemaili
 Mancosu
 Tabla
 Salazar
 Duvall
 Choinière
 Donadel
 Oduro
 Fisher
 Oyongo Bitolo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 26 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Ciman
4. Tabla
5. Bush

► Détails

Quiz

Lors de quelle saison l'Impact a-t-il pour la dernière fois remporté son premier match de la saison en D2 ?

  • 2007
  • 2005
  • 2004
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com