Le feu d’artifice des remplaçants

Columbus Crew SC - Impact Montréal 4-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 24/06/2017

COLUMBUS : Steffen, Afful, Williams, Mensah, Raitala, Trapp, Artur, Finlay, Higuain, Meram (69e Manneh), Kamara (87e Jahn)

MONTRÉAL : Bush, Camara (76e Salazar), Lefèvre, Ciman, Fisher, Duvall, Donadel (73e Tabla), Bernardello, Dzemaili, Piatti, Jackson-Hamel (54e Mancosu)

ARBITRE : M. Villarreal

AVERTISSEMENTS : Fisher, Camara, Meram, Afful

LES BUTS : 17e Higuain (1-0), 19e Jackson-Hamel (1-1), 70e Manneh (2-1), 73e Kamara (3-1), 88e Higuain (4-1)


Après une grosse heure bien gérée à l’issue de laquelle les deux équipes avaient marqué un but, l’Impact s’est complètement effondré à Columbus, encaissant en fin de match trois buts dans lesquels étaient impliqués les deux remplaçants locaux pour finalement s’incliner 4-1.

Avec un calendrier chargé et l’accumulation de duels important, Mauro Biello doit faire tourner son équipe intelligemment. Si à Columbus, il a confirmé sa défense à cinq, il a aussi mis Bernier et Mancosu au repos, titularisant Bernardello et Jackson-Hamel. En l’absence d’arrière gauche de formation, Duvall occupait ce poste.

Équipe qui aime combiner au sol et s’installer dans le camp adverse, Columbus a rapidement mis ses desseins à exécution face à un Montréal concentré sur son sujet. Meilleure preuve : la première occasion fut visiteuse, Dzemaili se débarrassant d’Artur avant de tenter un tir de loin, un rien trop croisé.

Reste que la pression locale s’intensifiait et, malgré une propension à accélérer surtout dans l’axe, Columbus arrivait à bien varier son jeu et se montrait de plus en plus menaçant. La première alerte survint quand, servi par Afful, Kamara a lancé Finaly qui avait justement entamé une de ses nombreuses courses de la droite vers l’intérieur. Fisher l’a fauché dans le rectangle, mais fut sauvé par le juge de touche qui avait signalé un hors-jeu préalable de l’ailier américain.

Très offensif tout au long de la soirée, Afful fut encore à l’origine de l’occasion suivante, envoyant un centre que Lefèvre a mal dégagé, droit sur Finlay qui, en position intéressante sur la droite du rectangle, a complètement raté sa frappe. Ce n’était que partie remise. On ne jouait que depuis un quart d’heure qu’une faute de Fisher, qui lui a valu un carton jaune, a offert un coup franc très bien placé qu’Higuain a directement envoyé dans le plafond du but de Bush, qui aurait pu beaucoup mieux anticiper l’envoi de l’Argentin.

La joie fut toutefois de courte durée dans les rangs locaux, où le héros a enfilé un costume de bourreau : Higuain a envoyé une passe très molle sur Bernardello qui a immédiatement donné le ballon à Dzemaili droit devant lui à assez bonne distance. Après avoir encore montré l’étendue de ses qualités, le Suisse a servi Jackson-Hamel qui, après s’être bien démarqué, a envoyé un tir croisé hors de portée de Steffen (1-1).

Ces deux buts n’ont finalement rien changé à la physionomie des débats, toujours en apparence contrôlés par Columbus qui tournait beaucoup autour du rectangle, y entrait même pas mal, mais dont les joueurs avaient énormément de mal à se placer en position de tir. Pas venu dans l’Ohio la fleur au fusil et dans l’intention d’attaquer à outrance, Montréal semblait en fait parfaitement exécuter son plan et, pendant un bon moment, a certainement bien mieux contrôlé les échanges que les statistiques ne le laissaient croire.

Alors, oui, Columbus a eu quelques possibilités. Mais elles semblaient souvent tomber de nulle part. Comme quand Meram a envoyé un tir de loin, trop croisé. Ou quand Higuain a tenté de lober Bush, sorti aux devants de Meram, sans pour autant atteindre la cible, où Lefèvre était bien replié. Autre tir de loin, au-dessus celui-là, cette fois signé Afful après un corner moyennement dégagé.

Preuve que Montréal n’était pas passif et sur le terrain en victime consentante : l’équipe ne restait pas à onze derrière en tout temps comme ce fut souvent le cas lors de ses deux derniers déplacements. Au contraire, quand Columbus avait le ballon dans sa moitié de terrain, le bloc remontait et pressait. Cela a failli porter ses fruits quand Steffen, voulant relancer court, a essayé plusieurs options avant de donner à Mensah qui a complètement raté son dégagement, envoyant le ballon droit sur Dzemaili proche du point de penalty. Surpris, il a eu du mal à contrôler un ballon dont Steffen, très prompt, a été tout heureux de pouvoir s’emparer.

Le dernier danger de la première mi-temps impliqua une nouvelle fois Higuain et Finlay : après avoir vu son coup franc repoussé par le mur droit sur lui, l’Argentin a servi d’une passe en cloche son coéquipier qui était juste à l’extérieur du poteau gauche de Bush et s’apprêtait à glisser un ballon très dangereux au moment où Donadel s’est jeté pour concéder un corner.

Au vu de nombreux matches cette saison, on pouvait se dire que cette égalité à la pause était de bon augure, tant Montréal entame bien ses deuxièmes mi-temps. Certes, Bush a dû sortir dans les pieds de Meram lancé par Raitala côté gauche, mais pendant un bon moment, les visiteurs ont mis leur adversaire en difficulté. D’abord, en apparence en tout cas, lors d’un coup franc de Dzemaili, difficile à juger sur les images puisque montré par une caméra au sol plus perturbante qu’autre chose.

Ensuite, lors d’une phase sur laquelle Columbus avait beaucoup de mal à se dégager : aucun ballon ne parvenait à passer la moitié de terrain, étant toujours récupéré par un Montréalais plus ou moins loin dans le camp adverse. Cela s’est terminé par un service de Dzemaili en direction de Lefèvre lancé sur la droite : le tir croisé du défenseur central a obligé Steffen à se détendre, repoussant le ballon dans les airs où Williams a voulu le lui remettre, ce qui a surtout placé son gardien en difficulté même si, au bout du compte, il a capté le ballon, non sans peine.

À l’heure de jeu, Bernardello s’y est mis, lançant d’une belle ouverture Mancosu qui a pris Mensah de vitesse avant de tenter sa chance d’un tir pas suffisamment redressé, qui a fini dans le filet latéral. Si l’Impact a quelque peu ralenti par la suite, les échanges restaient équilibrés. Allait-on en rester là jusqu’à la fin ou une étincelle ferait-elle éclater le feu d’artifice de la Saint-Jean ?

On eut la réponse à 20 minutes du terme, quand Manneh, monté au jeu seulement depuis quelques instants, fut lancé dans le rectangle par Higuain : si dans un premier temps, il eut du mal à contrôler le ballon, Camara et Kamara, tous deux en plein élan, ne purent le maîtriser davantage. Quoique l’attaquant a peut-être marché dessus à dessein afin de lui permettre de rester dans les parages de l’ancien ailier de Vancouver, très attentif, qui a surgi pour le propulser au fond du but (2-1).

Comme en première mi-temps, un autre but allait tomber à peine deux minutes plus tard. Mais dans le même camp cette fois. Avec toujours les mêmes protagonistes. Cette fois, Manneh était à la baguette, envoyant en centre de la gauche en direction de Kamara qui a devancé Duvall et repris le ballon d’une volée décroisée qui s’est logée dans le coin opposé du but de Bush (3-1).

L’Impact peinait à se relever. L’espace de quelques minutes, on a craint un effondrement total. Le temps de tirs de loin consécutifs d’Higuain et Afful, le premier dévié par Ciman, le second peu à côté. Mais l’équipe locale était repue et a préféré contrôler la fin de la rencontre.

Montréal a même eu deux occasions de réduire l’écart. D’abord quand Mancosu a été servi par Piatti sur la gauche du rectangle, mais a vu sa frappe contrée par Steffen qui avait réduit l’angle. Ensuite quand le gardien local s’est couché, sans grand problème reconnaissons-le, sur un coup franc à ras du sol envoyé par Mancosu.

On ne peut pas dire que Steffen n’a pas été occupé ce soir. Il a effectué plusieurs interventions utiles sur des attaques montréalaises. Bush, lui, a eu une activité qui, dans un sens, peut être comparée à celle de Sean Johnson lors du derby new-yorkais (le gardien ne dut faire qu’un arrêt de pacotille à une minute de la fin d’un match remporté 2-0 par son équipe). Sauf que dans notre cas, le portier de l’Impact a vu passer plusieurs ballons qu’il a dû aller rechercher au fond de ses filets. Et il y en eut encore un de plus quand Jahn, qui venait de monter au jeu, a gagné son duel avec Lefèvre avant de prolonger le ballon de la tête vers Higuain, qui a porté les chiffres à 4-1.

On pouvait quitter la table, l’addition était servie et, reconnaissons-le, elle était plutôt lourde. Si Columbus a nettement émergé en fin de rencontre et n’a certainement pas volé les trois points, Montréal n’a pas été ridicule pendant 90 minutes, comme le score pourrait le laisser penser. Reste qu’on a vu des joueurs à la peine physiquement et ne parvenant pas à rester lucides et concentrés durant 90 minutes. Rien de rassurant avant le prochain match, ô combien important, mardi à Toronto lors de la finale retour de la Coupe du Canada.

Calendrier

Prochain match

New York - Montréal
Samedi 29 juillet, 19h30

Dernier match

Montréal - Dallas1-2
Samedi 22 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto2140
  2. Chicago2038
  3. New York City2137
  4. Dallas1934
  5. Atlanta2033
  6. Kansas City2133
  7. New York2032
  8. Houston2132
  9. Columbus2131
10. Orlando2129
11. Vancouver1827
12. Portland2127
13. Seattle2027
14. San José2026
15. Salt Lake2224
16. MONTRÉAL1924
17. New England2023
18. Philadelphie2023
19. LA Galaxy2022
20. Colorado1920
21. Minnesota2119
22. DC United2118
► Classements complets

En direct du forum

5h20 - Gold Cup 2017 par gbagrami

5h05 - La concurrence par costarg

3h24 - Montréal - Dallas : samedi 22 juillet, 19h30 par Polio

21h20 - MLS - saison 2017 par penz

16h28 - Montréal - Dallas : l'Homme de la saison par Pouchkine

23/7 - Webb et les reprises vidéo par imfc132

22/7 - Saison 2017: départs et besoins par DD681

22/7 - Deian Boldor par xdukex

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti10 
 Jackson-Hamel
 Dzemaili
 Mancosu
 Tabla
 Salazar
 Duvall
 Choinière
 Donadel
 Oduro
 Fisher
 Oyongo Bitolo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 21 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Fisher
4. Tabla
5. Ciman

► Détails

Quiz

Quelle équipe a joué toutes les saisons en APSL puis USL entre 1993 et 2009 ?

  • Atlanta
  • Richmond
  • Vancouver
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com