Réveil difficile pour le premier match amical

Chicago Fire - Impact Montréal 4-1 – Match amical joué le 15/02/2017

L’Impact a sèchement perdu son premier match amical de la saison, 4-1 face à Chicago. Si les erreurs d’une défense expérimentale ont coûté cher en début de rencontre, on notera aussi le manque de créativité collective, malgré la réunion de titulaires, pendant 90 minutes.

Le ton était donné dès les tout premiers instants : contrôlant mal un long ballon adverse, Lefèvre s’est fait subtiliser le ballon par De Leeuw qui l’a glissé en retrait vers Accam dont la reprise a facilement battu Crépeau (1-0).

On pouvait se dire que c’était le vent, un manque de concentration pour ce premier match amical, ou un autre truc très temporaire, mais la suite fut du même tonneau et après 10 minutes, Nikolic aurait dû doubler la marque sur un centre de la droite d’Harrington mais sa reprise est passée peu à côté.

Plusieurs principes travaillés spécifiquement par Chicago en cette occasion ressortaient clairement : être patient en perte de balle, choisir ses moments de pressing, faire circuler le ballon pour chercher l’homme libre en possession. On les a vus de temps à autre reculer balle au pied pour faire monter le bloc montréalais et tenter de passer une voire deux lignes en une seule passe.

Cela n’était pas dénué d’intérêt pour les hommes de Mauro Biello, qui pouvaient mettre en pratique le travail de récupération sur lequel l’entraîneur avait insisté lors de la semaine au Stade olympique, et profiter des moments de patience de leur adversaire pour travailler leur circulation de balle.

Reste que l’application n’était pas franchement au rendez-vous. Après une belle relance de Crépeau, Fisher s’est fourvoyé et son offrande à Accam a permis à ce dernier de centrer vers Nikolic dont le contrôle raté s’est transformé en passe en retrait pour McCarty, à l’affût, qui a envoyé une reprise en un temps hors de portée de Crépeau. 2-0, et on venait à peine d’atteindre le quart d’heure.

Trois minutes plus tard, une nouvelle circulation patiente de Chicago s’est conclue par un centre d’Harrington côté droit : il visait la tête de Nikolic, mais c’est celle de Fisher qui a envoyé le ballon dans son propre but (3-0).

Si Chicago cherchait les joueurs démarqués et évitait les duels, l’engagement et l’agressivité étaient pour leur part montréalais. Par contre, ce n’était pas la bonne recette pour menacer la défense adverse. Donadel, Bernardello et Bernier avaient beau être réunis dans l’entrejeu, leur apport offensif était très limité, et il n’y avait aucun mouvement devant le but, réduisant encore les rares solutions.

Assis sur son avance, Chicago a laissé son adversaire venir en fin de première mi-temps, et l’Impact a obtenu l’une ou l’autre demi-occasion. L’action la plus intéressante a vu Bernardello, après un échange avec Oduro, envoyer un centre vers Depuy bien placé mais qui n’a pas assez appuyé sa reprise de la tête.

La deuxième mi-temps fut plus rythmée (notamment grâce aux montées de Piatti et Mancosu) et plus équilibrée, mais également plus pauvre en occasions. À l’heure de jeu, un corner a été dégagé de la tête droit sur Piatti qui, après un contrôle, a envoyé une frappe très bien placée obligeant Bava à effectuer une belle détente pour dévier le ballon en corner.

C’est toutefois Chicago qui a alourdi la marque, sur un corner qu’il semblait pourtant avoir mal négocié. Goossens a raté son contrôle dans le rectangle mais est quand même parvenu à céder le ballon à De Leeuw dont le centre-tir a été prolongé victorieusement par Nikolic qui avait surgi au deuxième poteau (4-0).

La suite fut une longue domination stérile montréalaise, marquée par quelques efforts intéressants de Piatti, des tentatives de démarquage de Mancosu, et le premier tentant de trouver le second presque toujours de la même manière. L’Argentin semble indispensable, et il fut le seul à porter le danger en fin de match. D’abord quand, avec deux défenseurs à ses trousses, il a tenté une pichenette au-dessus de Bava mais n’a pas levé assez son ballon.

Ensuite quand son tir de loin s’est écrasé sur la main de Conner. L’arbitre a accordé un penalty, que Piatti a converti lui-même : 4-1, score final.

Il était évident que les deux équipes n’en étaient pas du tout au même stade de leur préparation. Ce qui en soi n’est pas grave, l’essentiel étant d’être prêt pour le début du championnat, peu importe le chemin emprunté pour y arriver. Ainsi, voir des joueurs de Chicago rester bien plus longtemps sur le terrain que ceux de l’Impact n’a rien d’alarmant.

Le jeu, lui, est moins rassurant quand on se dit que plusieurs personnes dans l’équipe ont ouvertement déclaré que la préparation était bien avancée, que les automatismes de l’an dernier étaient revenus et qu’il n’y avait que des détails à peaufiner. On n’en a rien vu, et les remplaçants n’ont pas été en mesure de montrer leur intégration au système. Il faudra donc quand même apaiser certaines inquiétudes dès le prochain match, samedi face à DC United.

Calendrier

Prochain match

Toronto - Montréal
Samedi 25 août, 20h00

Dernier match

Montréal - Chicago2-1
Samedi 18 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Atlanta2551
  2. New York2448
  3. New York City2547
  4. Dallas2445
  5. Los Angeles FC2542
  6. Kansas City2442
  7. Columbus2539
  8. Salt Lake2638
  9. LA Galaxy2637
10. Portland2337
11. Seattle2435
12. Vancouver2534
13. Philadelphie2433
14. MONTRÉAL2633
15. Minnesota2529
16. New England2429
17. Houston2427
18. DC United2227
19. Toronto2424
20. Colorado2524
21. Orlando2423
22. Chicago2623
23. San José2417
► Classements complets

En direct du forum

17h34 - Montréal - Chicago : samedi 18 août, 19h30 par Bxl Boy

20/8 - Mercato été 2018 par penz

19/8 - Montréal - Chicago : l'homme de la saison par Pouchkine

19/8 - Bacary Sagna par Pouchkine

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti12 
 Taïder
 Vargas
 Mancosu
 Silva
 Jackson-Hamel
 Edwards
 Lovitz
 Raitala
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 27 matches

1. Fanni
2. Piatti
3. Taïder
4. Piette
5. Silva

► Détails

Quiz

Laquelle de ces affirmations au sujet de Davy Arnaud est fausse

  • Il a été le premier buteur du club
  • Il a été le meilleur buteur de la tête de l'équipe en 2012
  • Il s'adressait toujours aux arbitres très calmement
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com