Comme un coup de crampon dans le genou...

Impact Montréal - Toronto FC 1-1 – Match de Coupe du Canada joué le 21/06/2017

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Crépeau, Duvall, Lefèvre (72e Romero), Ciman, Fisher, Lovitz (32e Camara), Donadel, Bernier (65e Tabla), Dzemaili, Piatti, Mancosu

TORONTO : Irwin, Mavinga, Moor, Zavaleta, Beitashour, Edwards (79e Morrow), Bradley, Delgado, Osorio (62e Vazquez), Hamilton (62e Giovinco), Altidore

ARBITRE : M. Petrescu

AVERTISSEMENTS : Duvall, Hamilton, Zavaleta, Donadel, Tabla, Mavinga, Dzemaili

LES BUTS : 19e Mancosu (1-0), 30e Altidore (1-1)


Montréal et Toronto ont partagé l’enjeu 1-1 en finale aller de la Coupe du Canada : si sur l’ensemble des 90 minutes, le partage est équitable, Montréal peut regretter un penalty raté et un but plus que discutable inscrit par les Ontariens, qui entameront le match retour la semaine prochaine en position de qualifiés.

Comme lors de chaque match de Coupe du Canada, les compos étaient regardées d’encore plus près. Et pour le match aller de cette finale, les deux entraîneurs avaient quasiment titularisé leur onze de base. Du côté de Montréal, Biello maintenait son 5-3-2, avec Lefèvre sur le terrain pour le quota canadien et Cabrera hors des 18. La présence de Crépeau dans les buts était prévue, Duvall revenait de suspension et Tabla, pas totalement remis de sa blessure, était sur le banc. À Toronto, hormis le gardien Bono, trois titulaires manquaient à l’appel : Giovinco, Vazquez et Morrow, respectivement remplacés par Hamilton, Osorio et Edwards. Là aussi, quota canadien oblige, on s’attendait à l’un ou l’autre de ces changements.

Autre chose à laquelle les supporters de Toronto ou ceux qui suivent l’équipe régulièrement s’attendaient : un début de match en mode observation. Le premier quart d’heure fut en effet plutôt calme, avec les visiteurs tentant de s’installer dans le camp de Montréal qui, de son côté, avait clairement le but d’envoyer des ballons derrière la défense adverse et, si possible, de faire traverser le terrain au ballon en un rien de temps.

Il a quasiment fallu attendre 20 minutes pour assister à la première occasion, consécutive à une touche très mal négociée par Toronto. Le ballon est arrivé dans le rond central où Ciman a eu le temps d’avancer et de se dire qu’il pourrait bien tirer… Un frappe de quasiment 40 mètres, puissante et à la trajectoire flottante qu’Irwin a dû détourner pour empêcher le ballon de se loger sous sa transversale.

Le corner a été tout aussi mal négocié et mal dégagé par Toronto que la touche précédente. Mêmes causes et quasiment mêmes effets : cette fois, ce fut Donadel qui décida de tenter sa chance de loin, un autre puissant envoi cadré obligeant Irwin à intervenir. Sauf que le gardien a très mal maîtrisé le ballon, qu’il a laissé aux trois adversaires seuls devant lui. Mancosu ne s’est pas fait prier pour ouvrir la marque (1-0).

Toronto a tenté de réagir rapidement. Deux minutes après l’ouverture du score, Altidore a envoyé un coup franc intéressant, ne passant pas loin à côté même s’il avait été dévié par Ciman dans le mur. Montréal ne changeait pas son plan d’un iota et il fallut un superbe retour de Mavinga pour éviter à Irwin de voir Dzemaili se présenter seul face à lui ; pour y parvenir, le Suisse, bien lancé par Piatti, avait berné Bradley comme un débutant.

Malgré sa domination territoriale, Toronto peinait à trouver la clef face à une défense montréalaise qui, sans être exempte de tout reproche, parvenait à contrer tous les points forts de son adversaire. Rare exception, un beau mouvement au sol où le ballon est passé de droite à gauche en transitant par plusieurs pieds, jusqu’à parvenir à Edwards, lancé à toute vitesse et dont le tir puissant a fini peu à côté.

Jusqu’à la polémique de la soirée. Lors d’un duel qui n’avait rien de fautif, Lovitz est très mal retombé à l’entrée du rectangle, se prenant apparemment les crampons de Ciman dans le genou. Dès le contact, il a immédiatement fait signe au soigneur de monter sur le terrain. Sur le coup, il était évident que la douleur était sérieuse (à un point tel qu’il a été remplacé dès l’arrêt de jeu suivant). Après, même s’il n’y avait aucune mauvaise intention, le fait que ça aurait pu être interprété autrement reste compréhensible.

N’importe qui ayant vu la chute aurait dû arrêter le jeu. Aucun Montréalais n’a été en capacité de le faire, car le ballon a ensuite soit été dans un no man’s land soit dans les pieds visiteurs. Que les Torontois, concentrés sur le ballon, ne voient pas Lovitz mal retomber, ça peut encore passer. Par contre, que ça passe sous le radar du corps arbitral, c’est beaucoup moins compréhensible. Si M. Petrescu n’était pas dans la position idéale, ça se passait quasiment sous les yeux de son juge de touche, qui n’aurait rien dû en manquer et aurait dû intervenir.

Son laxisme aura des conséquences fâcheuses. Le jeu s’est donc poursuivi. Jusqu’à un centre d’Edwards en direction d’Altidore, non loin de l’infortuné Lovitz. L’international américain a enchaîné un contrôle et une frappe que Crépeau aurait dû maîtriser mais qui a terminé au fond des filets (1-1).

La fin de la première mi-temps s’est limitée à un coup franc dangereux de chaque côté : le premier provoqué par Dzemaili et envoyé par l’intéressé d’une puissante frappe brossée qui a fini un rien à côté, le second tiré de plus loin par Bradley d’un solide envoi bondissant à ras du sol bien capté par Crépeau.

Le début de la deuxième mi-temps ressemblait au début du match – une longue séance d’observation – jusqu’à ce que Piatti, superbement lancé, n’arrive sur la gauche du rectangle pour se présenter face à Irwin. Après une hésitation coupable, le gardien visiteur a poursuivi sur sa lancée en sortant assez lamentablement, ne réussissant qu’à faire valdinguer son adversaire. Un penalty aussi indiscutable que mal tiré par Piatti qui a quasiment donné l’impression de viser l’écran géant tout en haut de la tribune.

Dans les secondes qui suivirent, Montréal a obtenu un corner sur lequel Toronto a eu beaucoup de mal à se dégager : les joueurs locaux sont restés en position, ce qui faillit bien profiter à Lefèvre et surtout Camara, au deuxième poteau, mais Irwin a finalement eu le dessus.

Tout en demeurant intéressant à regarder, le milieu de la deuxième mi-temps fut pauvre en occasions. Tout comme d’autres pans du match d’ailleurs. Pourtant, le danger rôdait. S’il ne se concrétisait pas, il faut avant tout en donner le mérite aux défenseurs centraux des deux camps qui n’ont pas manqué de remporter des duels clefs et de couper des trajectoires de passe qui auraient pu déboucher sur une possibilité de but.

Les vingt dernières minutes furent bien plus débridées. Faisant monter Giovinco, Vazquez et Morrow, Toronto visait ouvertement la victoire, que Montréal recherchait tout autant. Les deux équipes ont pris davantage de risques, le jeu s’est ouvert et les occasions ont commencé à pleuvoir de part et d’autre.

La première fut consécutive à un long ballon de Vazquez vers Giovinco en duel avec Donadel : le petit italien a remporté le premier duel, sans se débarrasser de son compatriote qui a remporté le second et envoyé le ballon en corner. La réplique est venue d’un beau travail de Romero sur la gauche dont le centre est arrivé à l’entrée du rectangle où Dzemaili, en position intéressante, a contrôlé le ballon pour se mettre en position de frappe… qu’il a complètement croquée.

Vazquez et Romero à la passe, opus 2 quelques minutes plus tard. Le joueur formé au Barça a tout d’abord profité d’un mauvais dégagement pour envoyer une très belle passe en direction d’Altidore dont le tir croisé a été repoussé par Crépeau. De son côté, l’Argentin a conclu une belle circulation de balle côté gauche d’une passe en retrait vers Donadel dont le tir de loin était trop croisé, mais quand même bien dangereux.

On commençait à aller d’un rectangle à l’autre. Sur un long ballon, Duvall a complètement raté son intervention. Morrow en a profité, a cédé en retrait à Altidore, qui a lui-même glissé le ballon vers Giovinco dont le tir a fini au-dessus. Ses deux coéquipiers avaient mieux à faire. Mais pas le temps d’y penser qu’on était déjà à l’extrémité inverse du terrain. Le ballon était dans les airs, la situation confuse, mais deux hommes attendaient sa chute : le bras d’Irwin fut finalement dessus un rien avant le pied de Tabla, qui avait amené lui aussi davantage d’animation dans la rencontre.

La dernière occasion montréalaise fut pour Ciman, dont le coup franc semblait se diriger sous la transversale jusqu’à ce qu’Irwin ne détourne le ballon d’un beau plongeon.

Dans les arrêts de jeu, Toronto a eu deux possibilités de remporter la victoire. D’abord par Giovinco qui, bien que tenu de près par Camara, est parvenu à tirer : gêné, il ne put tromper Crépeau, bien placé. Ensuite après une belle montée de Beitashour, dont le centre a trouvé Altidore qui s’était bien démarqué mais a, après un bon contrôle, semblé rater le plus facile en croisant beaucoup trop sa frappe.

Pour soulever la Coupe des Voyageurs, Montréal devra donc soit gagner soit marquer deux fois à Toronto sans y être battu. Un défi d’autant plus difficile qu’il sera privé de Duvall et Donadel, suspendus, et peut-être de Lovitz, qui aux premières nouvelles souffre d’une grosse coupure au genou. Difficile, mais pas impossible. Les bleu-blanc-noir nous ont déjà démontré qu’ils étaient capables de se sortir des situations qui avaient l’air plus que compromises ! Rendez-vous mardi prochain.

Calendrier

Prochain match

Toronto - Montréal
Mercredi 20 septembre, 19h30

Dernier match

Montréal - Minnesota2-3
Samedi 16 septembre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Toronto2962
  2. New York City2951
  3. Chicago2948
  4. Vancouver2845
  5. Columbus3044
  6. Portland3044
  7. Seattle2944
  8. Kansas City2844
  9. Atlanta2743
10. New York2842
11. San José2939
12. Salt Lake3038
13. Houston2838
14. Dallas2838
15. MONTRÉAL2836
16. New England2935
17. Orlando2935
18. Philadelphie2933
19. Minnesota2829
20. DC United2928
21. LA Galaxy2827
22. Colorado2826
► Classements complets

En direct du forum

9h29 - Gueulante de Nick De Santis dans le vestiaire par mephistau

4h44 - MLS - saison 2017 par deba2012

4h17 - Montréal - Minnesota : samedi 16 septembre, 19h30 par xdukex

1h46 - Toronto - Montréal : mercredi 20 septembre, 19h30 par Vicenç

23h22 - Déclaration de Joey Saputo (17 septembre 2017) par Campoozmstnz

19/9 - Joueurs québécois à l'étranger par Mr.Stats

19/9 - Qui sort? par Polio

18/9 - New England - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Nouvelles de la MLS

Buteurs

 Piatti17 
 Jackson-Hamel
 Dzemaili
 Mancosu
 Salazar
 Tabla
 Duvall
 Bernier
 Fisher
 Oduro
 Donadel
 Oyongo Bitolo
 Choinière
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 31 matches

1. Piatti
2. Bernier
3. Ciman
4. Bush
5. Duvall

► Détails

Quiz

Quelles équipes Montréal a-t-il affronté lors de la phase finale 2016 ?

  • DC United, New York City, Columbus
  • DC United, New York, Toronto
  • Philadelphie, New York, Toronto
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com