Réveil trop tardif

FC Cincinnati - Impact Montréal 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 11/05/2019

CINCINNATI : Richey, Hoyste, Waston, Deplagne, Garza, Ulloa, Bertone, Cruz (81e Manneh), Amaya (59e Alashe), Lamah (74e Ledesma), Mattocks

MONTRÉAL : Bush, Brault-Guillard (71e Sagna), Diallo, Camacho, Raitala (74e Jackson-Hamel), Lovitz, Piette, Azira (63e Okwonkwo), Shome, Browne, Urruti

ARBITRE : M. Dickerson

AVERTISSEMENTS : Azira, Sagna

LES BUTS : 7e Cruz (1-0), 62e Alashe (2-0), 75e Okwonkwo (2-1)


Encaissant tôt dans le match, l’Impact a trop tardé à réagir face à une équipe de Cincinnati très appliquée et bien heureuse de doubler l’avance après la pause ce qui lui a permis de préserver une victoire 2-1 malgré le but d’Okwonkwo et une pression intense d’un IMFC endurant et ravivé par ses remplaçants en fin de rencontre.

Malgré l’horaire chargé, Rémi Garde n’a apporté qu’un seul changement par rapport à l’équipe qui avait laissé une très bonne impression en deuxième mi-temps à New York, solidifiant l’entrejeu en remplaçant Jackson-Hamel par Azira. Du coup, Urruti et Browne, qui évoluaient en soutien mercredi, jouaient ensemble devant.

Restait à ne pas perdre de poids offensif en raison de ce changement. Et le début était plutôt encourageant : Shome prenait l’espace et reprenait de la tête un centre de Brault-Guillard. C’était cependant mou et trop croisé, mais on se disait que les médians allaient s’infiltrer et, eux aussi, apporter des solutions devant.

Il fallait évidemment aussi défendre aussi bien qu’après l’égalisation à Harrison. Et malheureusement, il y eut rapidement une faille permettant à Mattocks de s’enfoncer entre plusieurs adversaires sur la gauche du rectangle. Il a glissé le ballon en retrait vers Cruz qui avait trois défenseurs devant lui mais aucun sur lui et dont la reprise en un temps a pris Bush à contre-pied (1-0).

La suite de la première mi-temps fut, disons, plutôt propre mais aussi très lente. On voyait de bonnes passades de possession de balle de part et d’autre, même si l’Impact y touchait quand même bien moins souvent. En outre, il éprouvait grand-peine à s’approcher du but adverse. La montée de Shome en début de match était malheureusement l’exception : le porteur du ballon manquait de solutions devant. Sauf qu’il y avait beaucoup de consistance dans l’entrejeu de Cincinnati, et que le médian supplémentaire aligné par Rémi Garde n’était peut-être pas aussi superflu qu’il pouvait en avoir l’air.

De son côté, l’équipe locale ne prenait pas de risque et veillait surtout à conserver le ballon en le faisant courir… et en faisant courir l’adversaire. C’est elle qui a été la plus menaçante, l’Impact passant notamment des moments difficiles autour de la 20e minute, auxquels il faut ajouter quelques longs ballons menaçants obligeant Bush à sortir de son rectangle.

Il faudra attendre la 40e pour que l’IMFC soit enfin menaçant. Bien lancé sur la gauche par Azira, Lovitz a centré ver Urruti qui avait surgi de loin et a repris le ballon sans laisser la moindre chance à Richey. Toutefois, le but a été annulé, le juge de ligne ayant levé son drapeau pour un hors-jeu de Lovitz.

Une minute plus tard, Bush a dévié en corner un tir de loin de Bertone, dernière action dangereuse d’une première mi-temps lors de laquelle l’Impact semblait poussif et manquer de souffle. Afin de retourner la situation, il fallait commencer par entamer la deuxième mi-temps de la même manière qu’à New York.

Et ça s’annonçait bien, tant dans l’intensité que dans les occasions. On rejouait depuis à peine deux minutes qu’un corner de Browne mal dégagé lui revenait et permettait d’envoyer un centre très menaçant au deuxième poteau : beaucoup de joueurs sont passés à un cheveu du ballon jusqu’à ce que Shome parvienne à le toucher mais le place à côté.

Montréal pressait beaucoup plus, et quand il mettait du monde haut, il faisait souffrir son adversaire. Notamment après avoir fait monter beaucoup de monde sur phase arrêtée. C’est encore un corner qui a mis le feu aux poudres, le ballon revenant tant et plus dans le rectangle de l’équipe locale qui avait toutes les peines à se dégager, ne parvenant pas à l’envoyer à plus de 35 mètres de son but jusqu’à un tir de Piette arrêté par Richey.

Ça n’empêchait pas Cincinnati d’essayer de jouer proprement quand il en avait la possibilité. Et ça a payé. Une construction de l’arrière a été suivie d’une accélération soudaine permettant de lancer Lamah qui a déboulé sur la droite tout en ayant de nombreuses solutions de passe : deux coéquipiers avaient suivi haut dans le rectangle, mobilisant les défenseurs, permettant à l’ancien international belge… de donner à Alashe, qui avait lui aussi très bien suivi et était plus en retrait. L’ancien joueur de San José a envoyé un tir de loin lui permettant de doubler l’avance de ses couleurs (2-0).

Dans un premier temps, la réaction de l’Impact a été quelque peu timide et manquait de percussion. On devait se contenter d’un bon ballon vers Brault-Guillard qui s’était infiltré sur la droite du rectangle et a effectué une belle remise en un temps potentiellement dangereuse, mais Garza a fait le ménage. Les changements effectués par Rémi Garde, qui a fait monter Sagna, Okwonkwo et Jackson-Hamel, ont ensuite permis d’intensifier le gros pressing effectué avant le deuxième but.

Ça a payé rapidement. Après avoir décroché, légèrement décalé sur la droite, Urruti a vu Okwonkwo s’offrir en solution devant le but : l’Argentin a envoyé un ballon aérien bien ajusté au deuxième poteau vers son partenaire qui a pu le reprendre victorieusement d’une tête croisée et relançait le match (2-1). C’était le premier but de la tête de plein jeu inscrit depuis plus d’un an (le dernier datait d’avril 2018, Taïder à Atlanta) et le premier d’un attaquant depuis Mancosu à Vancouver au tout début de la saison passée !

Le dernier quart d’heure a été à sens unique, en faveur de Montréalais cherchant l’égalisation face à un adversaire dont certains joueurs semblaient à bout de souffle alors qu’ils n’avaient pas, eux, joué en milieu de semaine. II faut dire que la fraîcheur des remplaçants a fait une énorme différence, puisque, après le but, ils ont encore été impliqués dans toutes les occasions suivantes.

La première d’entre elles fut consécutive à une belle construction au sol permettant d’isoler Sagna sur la droite : son centre a été mal jugé par les défenseurs, arrivant à Jackson-Hamel qui a toutefois croqué sa reprise. L’arrière droit fut ensuite à la finition, mais il n’a pas pu ajuster sa reprise de la tête sur un coup franc qu’Urruti lui avait destiné.

La plus grosse possibilité d’égaliser est tombée à la dernière minute du temps réglementaire quand Jackson-Hamel a reçu un long ballon et surpris trois défenseurs pour partir seul face à Richey, qui a remporté le face-à-face. Malgré les six longues minutes d’arrêts de jeu, la défense de Cincinnati a résisté, ne subissant plus qu’une demi-occasion, une tentative à distance d’Okwonkwo écrasée et hors-cadre.

Comme plusieurs rencontres depuis le début de la saison, celle-ci a tenu à peu de choses mais, pour une fois, la pièce est retombée du mauvais côté. Cincinnati a eu le mérite de prendre l’avance rapidement et de bien la gérer tout en conservant longtemps la possession de balle. Montréal a été plus séduisant après la pause, mais le deuxième but lui a coupé les jambes avant que les remplaçants ne ravivent l’espoir.

Rémi Garde aura sûrement aussi tiré quelques enseignements de cette rencontre, où il a reconduit ses trois défenseurs centraux mais avait changé l’animation offensive, qui a été soudainement plus percutante après les changements, offrant davantage de solutions et plus de diversité devant. On verra ce qu’il en fera lors du prochain match, contre New England, une équipe en pleine déliquescence, alors que certains blessés de l’IMFC seront à nouveau aptes au service.

Calendrier

Prochain match

Columbus - Montréal
Samedi 20 juillet, 19h30

Dernier match

Montréal - Toronto0-2
Samedi 13 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC2046
  2. Philadelphie2236
  3. Seattle2035
  4. LA Galaxy2034
  5. Minnesota2033
  6. DC United2132
  7. San José2031
  8. Atlanta2030
  9. MONTRÉAL2230
10. Salt Lake2029
11. Dallas2129
12. New York City1729
13. New York1928
14. Houston1927
15. Toronto2026
16. Orlando2025
17. Kansas City2025
18. Portland1824
19. New England2024
20. Chicago2122
21. Colorado2020
22. Vancouver2120
23. FC Cincinnati2017
24. Columbus2117
► Classements complets

En direct du forum

21h54 - Montréal - Toronto : samedi 13 juillet, 19h30 par Pouchkine

21h23 - Montréal - Toronto : l'homme de la saison par gbagrami

17h16 - Mercato été 2019 par Numero10

13/7 - Montréal - Minnesota : l'homme de la saison par Bxl Boy

12/7 - York9 - Montréal : mercredi 10 juillet, 19h30 par RéalDave

11/7 - Situation à la mi-saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder
 Okwonkwo
 Browne
 Piatti
 Jackson-Hamel
 Diallo
 Camacho
 Urruti
 Shome
 Novillo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 21 matches

1. Piette
2. Taïder
3. Okwonkwo
4. Diallo
5. Urruti

► Détails

Quiz

Pour quelle équipe jouait Nevio Pizzolitto en 1999 ?

  • Richmond
  • Montréal
  • Raleigh
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com