Meram délivre Atlanta

Atlanta United - Impact Montréal 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 29/06/2019

ATLANTA : Guzan, Escobar, Robinson, Gonzalez Pirez, Pogba (83e Shea), Remedi, Nagbe, Gressel, G. Martinez (68e Pereira), Meram (87e Larentowicz), Vazquez

MONTRÉAL : Bush, Cabrera, Diallo, Camacho, Sagna, Raitala, Krolicki, Shome, Taïder, Choinière (84e Jackson-Hamel), Novillo (66e Okwonkwo)

ARBITRE : M. Touchan

AVERTISSEMENTS : Vazquez, Krolicki, Nagbe, Escobar, Raitala

LES BUTS : 36e Meram (1-0), 50e Diallo (1-1), 83e Meram (2-1)


Butant sur un bloc défensif montréalais bien en place, Atlanta a apporté de la variété dans son jeu aux moments opportuns pour permettre à Meram de marquer les deux buts d’une victoire étriquée que l’égalisation de Diallo en début de deuxième mi-temps a longtemps hypothéquée.

Privé d’Urruti légèrement blessé, Rémi Garde a surpris tout le monde en alignant Novillo, et non Jackson-Hamel, à la pointe de l’attaque. Okwonkwo était gardé en réserve sur le banc, permettant à Choinière d’être titularisé sur le flanc droit. Pour le reste, l’équipe était la même que contre Portland mercredi, y compris la défense centrale à trois.

Malgré ses nombreux absents (Josef Martinez, Barco, Villalba, etc.), l’équipe locale partait largement favorite et a rapidement tenté de justifier son statut. On jouait depuis à peine plus de trois minutes que Meram recevait un long ballon côté gauche qu’il remettait à Gressel en très bonne position mais incapable d’ajuster correctement sa reprise en un temps.

C’était toutefois un pétard mouillé. Souvent passé à côté de son début de match, l’IMFC avait pour mission de bien débuter : il l’a bien réussie, tout comme celles, tout aussi importantes, d’empêcher son adversaire de combiner et de bien boucher l’axe du jeu. Dans un premier temps en tout cas.

Voyant que cela ne suffisait pas, après 25 minutes, Atlanta a élevé le niveau d’un cran en jouant davantage sur toute la largeur du terrain, provoquant dès lors quelques situations plus chaudes dans le rectangle de l’Impact mais sans donner de travail à Bush pendant un long moment.

Il fallut attendre la demi-heure pour voir la seconde occasion dangereuse du match, toujours pour Atlanta : plein axe à 30 mètres du but, Nagbe s’est retourné pour prendre le meilleur sur Shome avant de tenter sa chance à distance, un envoi qui n’est pas passé bien loin du cadre.

Certains diront que Montréal jouait encore à onze derrière. Ce début de match leur donne raison… sauf pour le mot encore. Ce n’est pas aussi fréquent qu’ils veulent bien le dire, mais dans ces circonstances, ce n’était pas une mauvaise idée. Restait à demeurer bien organisé et à s’adapter à l’évolution d’Atlanta en cours de partie.

Bien entendu, il fallait quand même aussi se montrer dangereux et vu le scénario, on ne se surprendra pas de voir Montréal créer le danger pour la première fois sur une contre-attaque. Lancé sur la gauche, Taïder a envoyé un très bon ballon à Choinière plein axe : il a pris le dessus sur son défenseur mais sa reprise en un temps du plat du pied à échoué hors-cadre.

Nouvelle variation dans le jeu d’Atlanta : l’exploit individuel. À près de 30 mètres du but, sur son côté gauche, Meram a d’un contrôle mis le ballon sur son pied droit tout en effaçant facilement Choinière avant d’envoyer un magnifique tir qui est allé se loger dans la lucarne opposée (1-0).

Sans non plus être archi-dominé, l’Impact n’en menait pas large à ce moment de la rencontre. Deux minutes après l’ouverture du score, Gressel a voulu exploiter une longue passe mais a buté sur Bush… qui a continué sur son élan alors que Martinez avait récupéré le ballon et l’avait dépassé. Heureusement, trois Montréalais étaient encore entre lui et le but, et le meilleur joueur d’Amérique du Sud en 2018 a tiré dans le filet latéral.

Possible polémique dans les arrêts de jeu puisque sur un bon coup franc côté gauche de Novillo, il n’a pas manqué grand-chose à Camacho, dans l’axe, et à Taïder, au deuxième poteau, pour prolonger le ballon au fond des filets, mais l’arrière central français a été passablement, et peut-être fautivement, gêné.

La première inquiétude au retour des vestiaires fut pour les supporters québécois, puisqu’un ballon difficilement dégagé par la défense est arrivé plein axe à Gressel qui a cadré mais croqué sa reprise dont Bush a pu s’emparer sans problème.

Les premiers inquiets furent toutefois les premiers à jubiler puisque l’égalisation est tombée moins de cinq minutes après le repos. Un corner très mal négocié par la défense d’Atlanta est arrivé à l’entrée du rectangle où Novillo a tenté un très bon tir croisé : une frappe tendue qui a buté sur Diallo, juste devant le but et pas du tout hors-jeu, dont la déviation involontaire a trompé Guzan (1-1).

L’équipe locale n’a pas su réagir adéquatement à cette égalisation. Certes, elle a repris sa domination, mais ce qu’on voyait sur le terrain a longtemps ressemblé à s’y méprendre aux 20 premières minutes du match : un jeu généralement trop stéréotypé qui butait sur le bloc défensif de Montréal, très bien en place.

D’ailleurs, si les visiteurs devaient repousser beaucoup d’assauts, leur gardien n’avait alors pas d’intervention difficile à faire… alors que pendant longtemps, la meilleure occasion fut à mettre à leur actif. Servi par Taïder, Choinière s’est retrouvé plein axe à 20 mètres du but seul face à deux défenseurs qu’il a bien déjoués avant de se mettre en bonne position et de tirer au-dessus.

Avant le dernier quart d’heure, Montréal a seulement été mis en difficulté, toute relative, par ses propres hésitations. La plus inquiétante : une perte de balle de Diallo plein axe permettant à Vazquez de partir seul, mais le fautif s’est parfaitement repris en effectuant un retour qui a rapidement enlevé le ballon des pieds de l’attaquant.

Mais c’était annonciateur de minutes bien plus compliquées. Premier avertissement, une action sur laquelle le ballon a circulé de gauche à droite où Escobar a servi Pereira qui, après un crochet, a envoyé un tir croisé à ras-de-terre difficilement maîtrisé par Bush.

Deux minutes plus tard, une combinaison rapide plein axe a mis Vazquez en bonne position à hauteur du point de penalty mais son hésitation a permis à Raitala et Diallo de lui barrer la route et d’écarter le danger.

L’Impact pliait et a rompu sur un corner prolongé au deuxième poteau où Shea a remis le ballon au sol en direction du poteau opposé : personne n’a été capable de le dégager avant qu’il n’arrive à Meram qui l’a facilement prolongé au fond des filets (2-1).

Il restait alors une bonne dizaine de minutes durant lesquelles, malgré sa bonne volonté, l’Impact n’a plus réussi à se montrer dangereux, ne pouvant dès lors éviter la défaite. Sans être convaincant, Atlanta a eu le mérite d’apporter de la variété et de frapper aux moments opportuns pour parvenir à faire la différence. Un résultat décevant mais qui n’a rien de grave pour les Montréalais qui auront l’occasion de se reprendre devant leurs supporters la semaine prochaine face à Minnesota.

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Montréal - New York3-0
Dimanche 6 octobre, 16h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3472
  2. New York City3464
  3. Atlanta3458
  4. Seattle3456
  5. Philadelphie3455
  6. Salt Lake3453
  7. Minnesota3453
  8. LA Galaxy3451
  9. Toronto3450
10. DC United3450
11. Portland3449
12. New York3448
13. Dallas3448
14. New England3445
15. San José3444
16. Colorado3442
17. Chicago3442
18. MONTRÉAL3441
19. Houston3440
20. Kansas City3438
21. Columbus3438
22. Orlando3437
23. Vancouver3434
24. FC Cincinnati3424
► Classements complets

En direct du forum

15h32 - Phase finale de la Coupe MLS 2019 par Bxl Boy

10/11 - Ligue canadienne: objectif 2019 par Pouchkine

8/11 - PLSQ 2019 par penz

8/11 - Ottawa Fury (NASL) par Campoozmstnz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder10 
 Okwonkwo
 Piatti
 Lappalainen
 Jackson-Hamel
 Urruti
 Krkic
 Browne
 Diallo
 Novillo
 Sagna
 Shome
 Camacho
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 40 matches

1. Okwonkwo
2. Piette
3. Sagna
4. Taïder
5. Urruti

► Détails

Quiz

Pendant combien des 540 minutes des quarts de finale, demi-finale et finale de la Ligue des champions, Montréal était-il virtuellement éliminé / battu ?

  • 35
  • 155
  • 275
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com