L’Union mangée à la sauce Bolognaise

Impact Montréal - Philadelphia Union 4-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 27/07/2019

 Impact de Montréal
MONTRÉAL : Bush, Brault-Guillard, Diallo, Raitala, Lovitz, Taïder, Shome, Piatti (62e Camacho), Okwonkwo (67e Bayiha), Lappalainen (82e Choinière), Urruti

PHILADELPHIE : Blake, Gaddis, Elliott, Trusty, Real (56e Wooten), Medunjanin, Bedoya, Aaronson (49e Ilsinho), Fabian, Przybylko, Picault (74e Fontana)

ARBITRE : M. Marrufo

AVERTISSEMENTS : Diallo, Urruti, Camacho, Fabian

LES BUTS : 4e Lappalainen (1-0), 37e Okwonkwo (2-0), 46e Lappalainen, 66e Okwonkwo (4-0)


Il n’aura fallu que quelques minutes en première mi-temps à Lappalainen pour ouvrir son compteur de buts sous le maillot de Montréal… et à peine quelques secondes en deuxième période pour le doubler lors d’une victoire 4-0 contre Philadelphie marquée du sceau des jeunes prêtés par Bologne puisque les deux autres buts ont été inscrits par Okwonkwo.

La titularisation confirmée de Piatti, les débuts de Lappalainen et le choix légitime d’un système à deux hommes par flanc face à une équipe efficace offensivement sur centres : telles étaient les décisions de Rémi Garde pour affronter Philadelphie, qui avait quelque peu ralenti ces dernières semaines avec deux victoires en six rencontres (en sept, désormais).

Les débuts de l’ailier finlandais étaient très attendus, et il n’a pas tardé à faire jubiler le stade une deuxième fois après l’ovation qu’il avait reçue au moment des compos. On jouait depuis à peine plus de trois minutes que Brault-Guillard effectuait un énorme travail sur le flanc droit, effaçant plusieurs hommes alors que son nouveau coéquipier avait flairé le bon coup devant le but et s’était projeté dans l’axe : la passe de l’arrière droit, dont il faut vanter les mérites dans cette ouverture du score, arrivait droit dans les pieds de Lappalainen. Seul face à Blake, il l’a contourné et s’est offert des débuts rêvés devant son nouveau public (1-0).

S’il n’était pas impliqué dans cette action, Piatti était ultra-motivé et bien en jambes. Il s’est fait remarquer à quelques reprises avant d’initier l’occasion suivante en s’appuyant sur Lappalainen qui a pu décaler Lovitz derrière les défenseurs. L’angle était très fermé pour l’arrière gauche dont le centre-tir a été dévié par Blake.

Malgré ces débuts difficiles, balle au pied, Philadelphie ne s’énervait pas et tentait de poser son jeu. Il avait toutefois énormément de mal à trouver la faille face à une défense qui bouchait bien ses lignes de jeu habituelles. Derrière, en revanche, sa défense qui se replie bien habituellement a été régulièrement prise de panique sur les reconversions rapides.

Les gardiens n’ont pas eu énormément de travail pendant les 25 minutes suivantes. Certes, il y eut une accélération de Bedoya dans l’axe suivie d’un tir de loin, écrasé et à côté, ou une tentative de demi-volée de Fabian donnant un envoi bondissant qui a obligé Bush à se coucher, mais aucun de ces deux tirs n’était franchement dangereux.

Toutefois, aux alentours de la demi-heure, il commençait à y avoir quelques moments chauds dans le rectangle de Bush : sans concéder d’occasion, l’Impact était tout content de se dégager. Ça se rapprochait, et les possibilités de but sont devenues réelles.

Tout d’abord quand un corner au premier poteau a été repris en puissance par Bedoya, qui a envoyé le ballon entre Bush et son montant, obligeant le portier local à sortir un gros réflexe. Ensuite lorsque Medunjanin, plein axe, a très bien vu Przybylko sur sa gauche (le stade s’attendait à le voir tirer, poussant ses hurlements habituels quand un joueur a de l’espace devant lui dans ce genre de position). L’attaquant visiteur a effacé Brault-Guillard pour se mettre dans une position intéressante mais les angles, tant vers le but que vers Picault, étaient bouchés. Il a tenté de placer le ballon au fond des filets, mais ce n’était pas assez loin de Bush qui a pu s’interposer.

On retrouvait l’IMFC de ses années “défendre et contrer”, et ça a porté fruit. Sur une reconversion rapide, Gaddis a mis le pied en pensant écarter le ballon… qu’il a offert à Piatti plein axe alors qu’Okwonkwo filait à toute allure sur la droite : l’Argentin l’a servi en pleine course et il a envoyé une frappe hyper puissante entre Blake et son poteau gauche (2-0).

La joie faillit être de courte durée, puisqu’à peine deux minutes plus tard, Bedoya côté droit envoyait un centre à Przybylko dont la reprise décroisée en un temps était repoussée par le poteau. Sauvé par le cadre du but : il ne faisait pas le moindre doute qu’il ne pouvait rien arriver de fâcheux ce soir à l’IMFC.

Cet état de grâce avait aussi touché Piatti, qui voulait vraiment inscrire son but. Peu avant le repos, il tenta deux efforts individuels en à peine une minute. Il ne put tirer que sur le second d’entre eux, mais ça fila hors-cadre.

Il était écrit que le héros du jour serait Lappalainen et non l’Argentin qui, sur le premier ballon de la deuxième mi-temps, a vu le TGV finlandais le dépasser sur la gauche, s’emparer du ballon et filer seul face à Blake, qu’il a battu d’un tir croisé (3-0) !

Le suspense était dès lors réduit à peau de chagrin. Sans prendre de risques inconsidérés, Philadelphie avait le bon goût de continuer à attaquer, alors que si Montréal misait avant tout sur son organisation défensive, il ne se recroquevillait pas non plus à onze derrière et jouait ses contre-attaques à fond. Le jeu n’atteignait des sommets, mais on avait droit à un bon match d’entraînement agréable à regarder.

Les occasions étaient plus rares, et la suivante, sur un contre, fut une succession de ratés : une glissade de Piatti suivie d’un contrôle raté de Trusty qui a offert le ballon à Urruti dont la tentative de tir croisé a été déviée par un défenseur.

Dix minutes plus tard, sur une autre reconversion rapide, ce fut une toute autre histoire à la finition. Il faut dire que ce n’était pas à Urruti de marquer puisqu’il a cette fois servi de relais : dos au but au milieu de terrain, il a tenté un rétro et celui-ci à lancé Okwonkwo qui, tout en puissance, a filé seul face à Blake qu’il a obligé à se retourner pour la quatrième fois de la soirée (4-0).

Le match avait permis à Lappalainen de montrer ses talents de finisseur seul face au gardien adverse, mais il a aussi pu s’illustrer à la distribution quand, après un débordement sur le flanc gauche, il a envoyé un centre tout sauf évident à Brault-Guillard qui s’était démarqué devant l’entrée du rectangle, côté droit. C’était presque un prêté pour un rendu, mais la bonne frappe de l’arrière droit a été repoussée par Blake. La rencontre pouvait se terminer paisiblement, le marquoir ne bougerait plus.

Bien entendu, on retiendra avant tout les quatre buts, les débuts on ne peut plus réussis de Lappalainen, le retour enthousiasmant de Piatti et, dans une moindre mesure (malheureusement pour lui, car il mérite aussi son lot de félicitations) le doublé d’Okwonkwo. Il convient quand même aussi de souligner les mérites d’un secteur défensif qui a très bien tenu le coup quand Philadelphie cherchait l’égalisation, et est resté très concentré quand Montréal avait une avance confortable.

En plus de leur performance, les joueurs défensifs seront sûrement, de leur côté, ravis par le fait que pour une rare fois cette saison, ils ont pu compter sur leurs partenaires de l’autre côté pour faire trembler les filets adverses et rendre grâce à ça leur soirée plus facile.

De quoi entamer avec un moral au beau fixe un mois d’août qui s’annonce crucial et pas des plus simples, avec des déplacements à Colorado, Chicago et Toronto, les visites de Dallas et Vancouver, le tout entrecoupé des demi-finales de la Coupe du Canada.

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Montréal - New York3-0
Dimanche 6 octobre, 16h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3472
  2. New York City3464
  3. Atlanta3458
  4. Seattle3456
  5. Philadelphie3455
  6. Salt Lake3453
  7. Minnesota3453
  8. LA Galaxy3451
  9. Toronto3450
10. DC United3450
11. Portland3449
12. New York3448
13. Dallas3448
14. New England3445
15. San José3444
16. Colorado3442
17. Chicago3442
18. MONTRÉAL3441
19. Houston3440
20. Kansas City3438
21. Columbus3438
22. Orlando3437
23. Vancouver3434
24. FC Cincinnati3424
► Classements complets

En direct du forum

21h42 - Qui reste, qui part ? par Bxl Boy

20h31 - Bilans de saison 2019 par ATN_LR

12/10 - Arrivée de Nacho Piatti par Kleinjj

10/10 - Liste des anciens de l'Impact par Campoozmstnz

9/10 - Émission Coup Franc... la revoilà ! par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder10 
 Okwonkwo
 Piatti
 Lappalainen
 Jackson-Hamel
 Urruti
 Krkic
 Browne
 Diallo
 Novillo
 Sagna
 Shome
 Camacho
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 39 matches

1. Piette
2. Okwonkwo
3. Taïder
4. Sagna
5. Shome

► Détails

Quiz

Jean Harbor est un ancien international...

  • américain
  • jamaïcain
  • nigérian
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com