Bilans de saison 2017 (4) : stats en vrac

Publié le 23 novembre 2017

 Impact de Montréal
Avant-dernière étape de nos bilans de saison avec aujourd’hui, notre traditionnelle série de statistiques en tous genres sur ce qu’a été l’année montréalaise. Toujours intéressantes, généralement pertinentes, parfois anecdotiques ou trompeuses, elles plairont aux amoureux des chiffres. Si vous avez envie de comparer les deux saisons sous Mauro Biello, allez revoir le même bilan la saison dernière. Pour d’autres détails ou si vous préférez les tableaux, consultez les statistiques complètes ici.

Tendances générales

  • En 2017, l’Impact a disputé 38 rencontres officielles, toutes compétitions confondues. Bilan : 12 victoires, 19 défaites et 7 nuls, pour un total de 59 buts marqués et 65 encaissés.
  • L’année écoulée est celle où l’équipe s’est le moins souvent produite depuis ses 36 sorties officielles de 2012.
  • Les deux scores les plus fréquents sont les deux plus courtes défaites, 0-1 et 1-2, survenues à 5 reprises chacune.
  • Fait ô combien rarissime, il n’y a pas eu le moindre 0-0 à signaler ! Ce qui n’était jamais arrivé depuis l’abrogation des prolongations en USL.
  • Malgré la saison difficile, Montréal s’est quand même imposé trois fois avec trois buts d’écart : contre Portland, à Philadelphie et contre Chicago.
  • La plus lourde défaite fut le 4-0 à New York. À domicile, il n’y eut qu’un seul revers avec plus d’un but d’écart, le 1-3 contre Toronto.
  • En 38 rencontres, l’équipe a été menée 17 fois au repos. Elle a aussi encaissé le premier but du match à 22 reprises. Elle n’a retourné la situation que respectivement deux et une fois pour finalement s’imposer.
  • En 19 déplacements, l’Impact n’a jamais mené à la mi-temps, et n’a jamais gagné quand il rentrait au vestiaire avec un retard, ce qui est arrivé 13 fois. Aucune victoire non plus lors des 15 rencontres où il a encaissé en premier.
  • L’équipe fut bien moins discipline que ses adversaires : 77 cartes jaunes et 7 rouges, contre 58 avertissements et 3 exclusions dans l’autre camp.

Séries

  • 5, le chiffre magique des séries : 5 défaites consécutives pour finir la saison entre le 24 septembre et le 22 octobre, 5 autres rencontres sans victoire du 4 mars au 7 avril, et 5 matches de suite sans défaite du 30 mai au 21 juin.
  • La série des 5 continue avec 5 duels lors desquels l’Impact a encaissé en premier du 18 mars au 22 avril, puis du 24 septembre au 22 octobre.
  • Quand on distingue matches à domicile et à l’extérieur, le chiffre magique devient 7, nombre de duel sans victoire en déplacement entre le 23 mai et le 29 juillet, mais aussi nombre de fois où Montréal a ouvert la marque sur son terrain du 20 mai au 22 juillet (ce qui a abouti à 6 victoires de suite lors des 6 premières rencontres).
  • L’équipe a peut-être beaucoup marqué, mais il a quand même fallu attendre 281 minutes entre deux buts, record établi entre le 20 et le 30 septembre, et chiffre supérieur à celui des deux saisons précédentes.
  • Et si la défense a subi beaucoup de critiques et encaissé beaucoup de buts, elle a quand même tenu 284 minutes entre le 5 et le 19 août… record de solidité meilleur que celui des deux saisons écoulées.

Les joueurs

  • Personne n’a participé aux 38 rencontres de l’équipe. Ciman a été le joueur le plus utilisé, avec 34 présences sur le terrain, toutes d’un bout à l’autre du match ! Viennent ensuite Bush et Piatti, qui ont pris part à 31 duels.
  • Au total, 30 joueurs ont été utilisés. Parmi eux, seul Shome n’a jamais été titularisé.
  • Outre Ciman et les deux gardiens Bush et Crépeau, seul Oyongo a joué les 90 minutes de chaque match où il a participé.
  • Boldor n’a jamais été remplacé et n’est jamais monté au jeu en cours de match, mais a été exclu. Quant à Fisher, il est monté au jeu à 5 reprises, mais n’a jamais quitté le terrain lorsqu’il fut titularisé.
  • Mauro Biello avait trois jokers dans sa main : Jackson-Hamel et Tabla sont montés au jeu 11 fois en cours de match, Salazar 10.
  • Oduro a participé à 28 rencontres… mais seulement à 6 d’entre elles dans leur intégralité.
  • Même s’il est arrivé en cours de saison, Dzemaili arrive en tête du classement des cartons jaunes, avec 9 avertissements.
  • Malgré les 7 cartons rouges, personne n’a été exclu deux fois, comme la saison dernière.
  • Piatti a inscrit 19 buts toutes compétitions confondues, Jackson-Hamel 10.
  • Ce sont aussi, parmi les joueurs ayant passé au moins 1000 minutes sur le terrain, les plus efficaces : 1 but toutes les 126 minutes pour le Bombardier de Limoilou, 1 but toutes les 139 minutes pour le joueur désigné argentin. Arrivent ensuite Dzemaili et Mancosu avec un but toutes les 275 minutes.

Les buts

  • Les supporters ayant suivi les 38 rencontres de l’Impact ont vu un total de 124 buts, soit plus de 3 par match, un total très élevé ! Et la moyenne à domicile est encore plus élevée, avec 63 buts en 19 duels. À titre de comparaison, la saison la plus pauvre en buts depuis que nous tenons ces stats en 2003 fut 2006, avec 48 buts en 30 rencontres, soit un rythme deux fois moins élevé !
  • L’Impact a marqué en moyenne un but toutes les 58 minutes, et en a encaissé un toutes les 53 minutes, ce qui est proche des chiffres de l’an dernier (respectivement 60 et 56 minutes).
  • Il n’a pas marqué lors de 8 rencontres, il a préservé 5 fois ses filets.
  • Le but encaissé le plus rapidement est survenu dans les premiers instants à Houston ; le but marqué le plus rapidement est tombé à la 6e minute contre Chicago.
  • 8 buts marqués sur penalty, dont 7 à domicile : une première depuis 2012. Quant aux 3 buts encaissés sur penalty, il n’y en eut jamais aussi peu depuis l’arrivée du club en MLS. Discipline ou générosité arbitrale ?
  • 12 : c’est le nombre de buts inscrits tant dans le deuxième, le quatrième et le dernier quart d’heure ! À l’autre extrême, on notera un seul petit but marqué à domicile entre la 60e et la 75e minute.
  • Égalité aussi pour les moments où les buts encaissés ont atteint des sommets : 17 dans le dernier quart d’heure, mais aussi entre la 15e et la 30e minute.

Les bilans de la saison 2017 sur ImpactSoccer.com
1. Le bilan du club : Biello démis de ses fonctions, Saputo affirme ses ambitions
2. Le bilan de l'émission Coup Franc
3. Les joueurs sous la loupe

Calendrier

Prochain match

Montréal - York9
Mercredi 24 juillet, 19h30

Dernier match

Columbus - Montréal2-1
Samedi 20 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC2146
  2. Philadelphie2339
  3. LA Galaxy2137
  4. Atlanta2236
  5. Seattle2135
  6. DC United2335
  7. Minnesota2134
  8. New York2234
  9. San José2134
10. Dallas2232
11. New York City1932
12. Houston2130
13. Salt Lake2130
14. MONTRÉAL2330
15. New England2230
16. Toronto2229
17. Portland2028
18. Orlando2226
19. Kansas City2125
20. Chicago2323
21. Columbus2321
22. Colorado2120
23. Vancouver2320
24. FC Cincinnati2217
► Classements complets

En direct du forum

17h54 - Effectif 2019 par Numero10

16h42 - Stade Saputo et ambiance 2019 par Daniel

16h02 - Montréal - Toronto : l'homme de la saison par Bxl Boy

10h01 - Columbus - Montréal : l'homme de la saison par hsj

9h57 - Columbus - Montréal : samedi 20 juillet, 19h30 par mad72

0h11 - Situation à la mi-saison par imfc132

21/7 - Mercato été 2019 par Walt

20/7 - L'IMFC en Leagues Cup ? par Pelota

18/7 - York9 - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

18/7 - Blessures 2019 par Kleinjj

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder
 Okwonkwo
 Browne
 Diallo
 Piatti
 Jackson-Hamel
 Camacho
 Urruti
 Novillo
 Shome
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 23 matches

1. Piette
2. Taïder
3. Okwonkwo
4. Diallo
5. Urruti

► Détails

Quiz

Combien de joueurs faisant partie du noyau 2011 en NASL étaient encore dans l'effectif en MLS la saison suivante ?

  • 2
  • 4
  • 6
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com