Richard Legendre a annoncé sa retraite

Publié le 20 novembre 2018

 Impact de Montréal
Les changements se poursuivent dans l’organigramme des hautes sphères du club puisqu’à partir du 21 décembre, Richard Legendre n’en fera plus partie. À bientôt 66 ans, le vice-président de l’IMFC, où il était arrivé en 2007, a décidé de prendre sa retraite.

Il ne prend pas cette décision à la légère, puisqu’il a expliqué qu’il avait déjà parlé de cette échéance à Joey Saputo dès juin 2017. Il souhaite désormais davantage se consacrer à sa famille, qu’il a chaleureusement remerciée pour son soutien tout comme les individus marquants qui ont jalonné sa carrière.

Sans entrer dans les détails, il a confirmé que le club procédait à une restructuration des rôles et des responsabilités à sa tête. Des annonces auront lieu bientôt. On ne sait donc pas si son successeur aura exactement les mêmes fonctions, et Legendre a préféré ne pas lui donner de conseil, se limitant à dire que la passion devait être un prérequis.

Il a davantage profité de l’annonce pour parler de ses 11 ans au club. Un moment marquant en particulier ? “C’est impossible d’un identifier un seul”, a-t-il répondu, parlant de l'ouverture du stade Saputo en 2008, du match aller contre Santos Laguna, de l'annonce de l'entrée en MLS, de l’agrandissement du stade, de la finale de la Ligue des champions… mais il a quand même mis plus d’emphase sur “la finale de conférence contre Toronto, avec 60 000 personnes au stade olympique un mardi soir de novembre, un jour où le Canadien jouait.”

Pour résumer son passage au club, il préfère ne pas parler de son rôle mais insister sur les progrès accomplis depuis son arrivée. “Il reste encore un bout de chemin”, ajoute-t-il… tout en restant optimiste car “on n'est pas loin, j'en suis convaincu”.

Et il a illustré le tout par des exemples. Pour les progrès, il a parlé des débuts en MLS, où le soccer était encore raillé par les auditeurs qui appelaient les radios et se plaignaient entre autres du manque de buts. “Celui qui dit ça aujourd’hui a l’air nono”, souligne Legendre pour marquer le contraste.

Quant au bout de chemin à parcourir, il a partagé des analyses internes du club quant au nombre de supporters dans la ville : ceux de l’IMFC à Montréal sont “plus nombreux que ceux de Kansas City à Kansas City ou ceux de Portland à Portland, mais ils viennent moins facilement au stade”.

Legendre a toujours été dans le monde du sport. Il a d’abord été joueur de tennis à la fin des années 70, défendant entre autres les couleurs du Canada en Coupe Davis. Après avoir remisé sa raquette (chez les pros, car il joue toujours), il a occupé diverses fonctions dans le milieu et est monté en grade jusqu’à devenir directeur des Internationaux de tennis du Canada à Montréal en 1988. Il y restera 13 ans.

C’est avec son sport de prédilection qu’il a versé une autre note d’optimisme sur l’avenir de l’Impact, expliquant toutes les réalisations extraordinaires accomplies au parc Jarry après son départ. L’élan était donné, mais il n’aurait jamais imaginé de telles suites, comme le fait que la fédération canadienne y installe son centre d’entraînement ou l’ajout d’un étage pour y ériger des courts en terre battue.

Au début du siècle, il s’est lancé dans la politique, a été ministre en charge de nombreux portefeuille, dont celui des sports, entre 2001 et 2003. C’est à cette époque qu’il a été impliqué dans la relance de l’Impact. Il en a raconté quelques détails en expliquant que Bernard Landry avait appris la nouvelle et lui avait demandé “s’il y avait moyen de faire quelque chose”… ce qui était plus qu’un incitatif à agir, lui avait expliqué son chef de cabinet de l’époque alors que Legendre fourbissait encore ses premières armes dans le milieu. S’il a été très impliqué dans le plan de relance du club, il n’avait pourtant pas rencontré Joey Saputo.

Ce n’était que partie remise, puisqu’après quatre ans sur les bancs de l’opposition à l’assemblée nationale, il est revenu dans le monde du sport, découvrant celui du soccer, qu’il quittera donc dans un mois.

La vie professionnelle de Legendre n’est néanmoins pas complètement terminée : il souhaite désormais choisir ses défis “sur le menu à la carte” et ne plus travailler 35 heures par semaine. S’il n’exclut pas l’une ou l’autre collaboration avec l’Impact, pour qui il sera “toujours disponible en cas de besoin”, il semble toutefois privilégier d’autres collaborations. Il s’est d’ailleurs déjà engagé à titre de professeur associé à HEC.

Calendrier

Prochain match

Olimpia - Montréal
Mardi 17 mars, 20h00

Dernier match

Montréal - Olimpia1-2
Mardi 10 mars, 20h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Minnesota26
  2. Kansas City26
  3. Colorado26
  4. Atlanta26
  5. Los Angeles FC24
  6. New York24
  7. MONTRÉAL24
  8. Dallas24
  9. Seattle24
10. Toronto24
11. Columbus24
12. DC United23
13. Portland23
14. Vancouver23
15. Salt Lake22
16. San José21
17. Philadelphie21
18. Chicago21
19. New England21
20. Orlando21
21. LA Galaxy21
22. Houston21
23. Cincinnati20
24. Miami20
25. Nashville20
26. New York City20
► Classements complets

En direct du forum

22h01 - Interruption (temporaire) de la saison par imfc132

12/5 - Soccer en Chine par penz

2/5 - Au stade, j'ai vu... par Christian

28/4 - MLS : saison 2020 par Daniel

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc