Lourde défaite à saveur torontoise

LA Galaxy - CF Montréal 4-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 04/07/2022

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
LA GALAXY : Bond, Edwards, Williams, Coulibaly (77e Depuy), Araujo, Raveloson, Delgado, Grandsir (68e Leerdam), Alvarez (56e Aguirre), Joveljic (56e Vazquez), Chicharito (77e Kljestan)

MONTRÉAL : Breza, Johnston, Camacho, Waterman, Kwizera (68e Miller), Wanyama, Piette (46e Miljevic), Lappalainen (68e Choinière), Torres (46e Toye), Koné, Quioto (77e Kamara)

ARBITRE : M. Ford

AVERTISSEMENTS : Delgado, Piette, Miljevic

LES BUTS : 8e Chicharito (1-0), 45e Joveljic (pen., 2-0), 60e Raveloson (3-0), 79e Raveloson (4-0)


Comme en Coupe à Toronto, Montréal s’est incliné 4-0 au LA Galaxy, qui compte de nombreux anciens du club ontarien en ses rangs. Si la prestation d’ensemble des hommes de Wilfried Nancy fut meilleure, ils ne firent pas le poids face à un adversaire qui a rapidement trouvé la faille après un début de match dominateur, avant d’attendre des visiteurs dominant de façon stérile et de punir ses moindres erreurs.

Pour ce deuxième déplacement consécutif sur les bords du Pacifique, Wilfried Nancy nous avait réservé quelques surprises sur les flancs, avec Kwizera à gauche et Lappalainen à droite. Rétabli, Miller revenait sur le banc, l’axe défensif ne changeait donc pas. Dans l’entrejeu, Piette évoluait aux côtés de Wanyama, alors que devant, Koné et Torres jouaient en soutien de Quioto.

Privé de Douglas Costa et Cabral, suspendus, le LA Galaxy est entré dans le match en force. Et ça s’est manifesté plus concrètement après trois minutes quand un corner a été prolongé vers Raveloson qui, agenouillé dans le petit rectangle, n’a pas pu prolonger le ballon de la tête comme il l’aurait voulu, envoyant sa reprise à côté.

Montréal bénéficiait déjà de certains espaces. C’est ce dont profita Kwizera sur la gauche pour envoyer un centre sur lequel Koné, qui avait bien surgi, devança Bond qui l’a cependant suffisamment gêné pour qu’il rate son dernier geste.

La domination locale se poursuivait cependant et a été rapidement récompensée. Un centre de Grandsir a été prolongé de la tête par Alvarez en direction de Chicharito, oublié au deuxième poteau, dont le tir croisé trompa Breza (1-0).

Sans que la physionomie des débats ne change tellement, le ping pong d’occasions se poursuivait. Après une accélération sur la gauche, Quioto, en pleine course, tenta d’empêcher le ballon de sortir d’une passe en retrait que Koné, qui avait parfaitement suivi, glissa à Lappalainen esseulé : le tir du Finlandais était bien placé, mais Bond sauva l’égalisation d’une très belle parade.

La suite logique se poursuivit, avec donc une occasion dans l’autre camp : sur un puissant centre de la droite, Breza s’envola sans arriver au ballon, qui aboutit dans les pieds de Grandsir au deuxième poteau. Heureusement pour Montréal, Lappalainen se précipita sur lui alors que Camacho se replia sur la ligne, compliquant le geste du joueur local dont le tir échoua dans le filet latéral.

Mené à la marque, Montréal a dès lors pris plus d’initiatives alors que le LA Galaxy se repliait davantage derrière le ballon. La seule conséquence fut que les occasions se firent plus rares, d’un côté comme de l’autre. Les visiteurs n’en eurent qu’une dans le deuxième quart d’heure : un tir à distance de Wanyama puissant mais pas suffisamment bien placé pour tromper Bond qui eut quand même beaucoup de mal à s’emparer du ballon et fut tout heureux ensuite que les Montréalais à l’affût du rebond aient été hors-jeu.

Le LA Galaxy misait davantage sur le contre. À la demi-heure, l’un d’entre eux lancé par Grandsir sur la gauche permit de voir une reconversion défensive très rapide de la part des Montréalais. Parmi les joueurs bien repliés, Lappalainen contra Chicharito à la réception du centre au deuxième poteau.

Continuant de passer beaucoup de temps dans le camp adverse, Montréal peinait toujours autant à se créer des occasions. Encore une seule dans le dernier quart d’heure de la première mi-temps : à la réception d’une ouverture sur la droite du petit rectangle, Lappalainen remit le ballon en un temps mais ne trouva personne. Ses partenaires diront que sa passe était mal ajustée, il rétorquera sans doute qu’aucun d’entre eux n’avait bien suivi.

Trouvant la faille quand il dominait et n’étant pas réellement inquiété quand il défendait, le LA Galaxy méritait son avance. Il allait l’accroître dans les arrêts de jeu de la première mi-temps… Juste à l’extérieur du rectangle, Joveljic tenta d’y entrer avec le ballon qu’il avait fait avancer de la tête. Face à lui, Waterman, bras écarté, y toucha fautivement. L’arbitre ne dit rien dans un premier temps mais, après avoir regardé la vidéo, vit la faute évidente et détermina surtout que celle-ci était dans le rectangle, ce qui était moins clair à première vue. Joveljic convertit calmement le penalty (2-0), donnant à l’écart des proportions plus sévères voire injustes.

Avec les remplacements effectués à la mi-temps, les hommes de Wilfried Nancy remontaient sur le terrain dans la même disposition (tactique) et les mêmes dispositions (état d’esprit) qu’à Seattle. Sauf que le LA Galaxy défendait bien et Montréal, malgré une possession de balle de presque tous les instants, n’arrivait même plus au ratio d’une occasion par quart d’heure, Bond devant simplement intervenir en sortant loin de son domaine sur un long ballon destiné à Quioto.

Dominée en apparence, l’équipe locale était en réalité parfaitement maîtresse de son sujet. Et se montrait dangereuse les rares fois où elle mettait le nez à la fenêtre. Après s’être infiltré sur la droite du rectangle, Aguirre envoya un centre malencontreusement touché par Johnston, qui passa à deux doigts de tromper Breza, qui a toutefois réussi à repousser le ballon.

Autre illustration, plus percutante, à l’heure de jeu. Très bien lancé dans l’espace sur la droite par Aguirre, Araujo eut tout le loisir de centrer au deuxième poteau où Raveloson, oublié par tous les défenseurs, porta les chiffres à 3-0.

Il fallut attendre près de 20 minutes pour assister à la première occasion montréalaise de la deuxième mi-temps… sans toutefois que Bond ne soit directement inquiété : un centre de Kwizera a été bien remis par Quioto sur Miljevic, en bonne position de frappe… mais celle-ci a été contrée par Williams.

Entre les changements et l’écart visiblement impossible à remonter, Montréal continuait de dominer, de façon de plus en plus stérile, face à un adversaire bien en place et qui n’était pas mis en péril le moins du monde. Au contraire, c’est lui qui allait alourdir l’addition au terme d’une combinaison de passes de très belle facture, mais pas autant que la sublissime passe décisive de Kljestan pour isoler Raveloson, qui avait une nouvelle fois faussé compagnie aux défenseurs avant de fusiller Breza (4-0).

Un résultat qui ne changera pas. Les Américains parleront de 4-0 pour le 4 juillet… les Canadiens diront plutôt que cette défaite 4-0 de Montréal a des saveurs torontoises, puisque les Californiens ont tant sur le banc que dans leur effectif de nombreux anciens du club qui a récemment écarté les bleu et noir de la Coupe du Canada sur le même score.

Cette large victoire, avec la manière, a de quoi revigorer le LA Galaxy à quelques jours du derby face au LAFC qui pourrait célébrer les débuts de Bale et Chiellini… Quant à Montréal, il aura la chance de se racheter dès ce samedi au stade Saputo face à Kansas City, qu’on n’a guère l’habitude de voir en fin fond de classement.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Houston - Montréal
Samedi 13 août, 21h00

Dernier match

Montréal - Miami2-2
Samedi 6 août, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC2351
  2. Austin2445
  3. Philadelphie2445
  4. New York City2342
  5. MONTRÉAL2440
  6. New York2437
  7. Dallas2536
  8. Minnesota2435
  9. Salt Lake2434
10. Nashville2533
11. Columbus2333
12. Portland2533
13. Seattle2432
14. Cincinnati2432
15. LA Galaxy2330
16. Colorado2330
17. Miami2430
18. Vancouver2430
19. Orlando2430
20. Chicago2430
21. New England2330
22. Charlotte2429
23. Atlanta2328
24. Toronto2426
25. Houston2425
26. San José2424
27. Kansas City2523
28. DC United2322
► Classements complets

En direct du forum

10h58 - Columbus - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

8/8 - Montréal - Miami : l'Homme de la saison par Wonnilon

6/8 - Montréal - Miami : samedi 6 août, 19h30 par Bxl Boy

6/8 - Montréal - New York City : l'Homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto12 
 Mihailovic
 Kamara
 Torres
 Waterman
 Ibrahim
 Kone
 Brault-Guillard
 Camacho
 Choinière
 Toye
 Lappalainen
 Miller
 Johnston
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 29 matches

1. Quioto
2. Lappalainen
3. Mihailovic
4. Camacho
5. Wanyama

► Détails

Quiz

Lors de la saison 2006, Montréal a vaincu toutes les équipes au moins une fois, sauf deux. Lesquelles ?

  • Rochester et Seattle
  • Vancouver et Atlanta
  • Miami et Charleston
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com