Jazz dissonant à Music City

Nashville SC - CF Montréal 1-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 26/06/2021

 Nashville SC
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
NASHVILLE : Willis, Johnston (76e Zimmerman), Maher, Romney, Lovitz, McCarthy (68e Anunga), Mukhtar, Muyl (68e Danladi), Godoy, Haakenson (68e Leal), Sapong (76e Rios)

MONTRÉAL : Pantemis, Struna, Camacho, Miller, Brault-Guillard, Piette, Sejdic (76e Maciel), Kizza (76e Bayiha), Mihailovic, Toye (68e Quioto), Ibrahim (80e Torres)

ARBITRE : M. Freemon

AVERTISSEMENTS : Camacho, Toye, Miller, Lovitz

LES BUTS : 64e Struna (0-1), 90e Danladi (1-1)


Hormis le premier quart d’heure, Montréal a passé l’essentiel du match à Nashville à défendre mais pensait revenir avec les trois points grâce à un but sur corner de Struna avant que Danladi n’égalise méritoirement dans les arrêts de jeu (1-1).

Diop et Johnsen blessés, Bassong et Wanyama suspendus, Wilfried Nancy était bien heureux de récupérer Miller en défense centrale. Offensivement, Hamdi était relégué parmi les remplaçants, alors qu’on revenait à un système où Mihailovic évoluait en soutien de deux hommes, Toye et Ibrahim en l’occurrence.

Montréal est mieux entré dans son match que son adversaire, et ça s’est vu après deux minutes quand une tentative de combinaison entre Sejdic et Mihailovic à une vingtaine de mètres du but fut contrée par un adversaire mais a débouché sur un tir d’Ibrahim, qui suivait avec attention, sans grand danger pour Willis cependant.

Le premier quart d’heure avait des aspects encourageants, avec une équipe montréalaise qui semblait mieux en contrôle que contre DC United (même quand ça jouait à onze contre onze). Si Nashville était l’équipe la moins souvent dans les 25 mètres adverses, elle était cependant celle qui y mettait le plus de rythme alors que celui de la circulation de balle des visiteurs semblait bloquée sur le mode adagio.

Les joueurs en jaune se sont procuré leur première occasion après une longue remise en touche mal dégagée, revenue à l’expéditeur et transformée en centre au deuxième poteau où deux joueurs étaient fin seuls, dont Muyl. Son contrôle approximatif a toutefois permis à Brault-Guillard de se replier et de le contrer.

La demi-heure et les quelques minutes qui suivirent furent les plus animées de la première mi-temps. Avec tout d’abord un coup franc de loin de Mukhtar sur lequel McCarthy a devancé tout le monde et prolongé le ballon de la tête, à côté. Pantemis a complètement raté son coup de pied de but, l’envoyant droit sur un adversaire plein axe, ce qui a rapidement ramené le danger : Sapong a tenté sa chance de loin, un tir au ras du sol que Pantemis a dévié du bras en se couchant. Heureusement pour lui, personne n’avait suivi.

Trois minutes plus tard, ce fut au tour de Mukhtar, servi par McCarthy, de tenter sa chance de loin. Il avait tout l’espace pour le faire et heureusement, Camacho a surgi et dévié le ballon en corner.

Montréal aurait pu se créer une grosse occasion quand, après un beau une-deux avec Kizza, Ibrahim a vu Brault-Guillard seul à droite : légèrement excentré, il avait toute la latitude d’envoyer un tir dangereux mais a préféré chercher Toye, tenu de près, au deuxième poteau, une passe qui n’est jamais arrivée à son destinataire.

Ça aurait pu coûter très cher car sur le contre, Muyl a pu traverser un demi-terrain plein axe, sans être ni ralenti ni arrêté, et a pu tirer. Hors-cadre. Pas de but à la pause, mais la deuxième moitié de la mi-temps avait nettement tourné à l’avantage de l’équipe locale.

Le repos n’a pas changé grand-chose à la physionomie des échanges, avec Nashville qui s’est montré le premier dangereux : loin du but, Godoy a voulu tenter sa chance mais ça s’est transformé en ballon dévié vicieux obligeant Pantemis, attentif, à détourner en corner. Celui-ci a été prolongé par McCarthy au premier poteau, puis touché par Pantemis, mais a quand même prolongé sa course sans qu’aucun des trois joueurs de Nashville au deuxième poteau ne puisse l’exploiter victorieusement.

Dix minutes plus tard, sur la droite du rectangle, Sapong a reçu un ballon qu’il a remis de la tête vers Muyl complètement seul devant le but, mais il n’a pas pu l’y prolonger car Camacho a surgi devant lui pour réaliser un sauvetage miraculeux.

L’entraîneur des locaux se disait qu’il y avait trois points à aller chercher et s’apprêtait à faire quelques changements quand sur un corner, Camacho et Struna ont tous deux berné les défenseurs locaux : le premier n’était pas en position de reprendre le ballon mais savait que son coéquipier le suivait et le défenseur slovène l’a repris victorieusement de la tête (0-1) !

De quoi évidemment inciter les joueurs du Tennesse à pousser de plus belle, et à effectuer des changements offensifs. La physionomie de la suite des évènements n’a dès lors bien entendu rien de surprenant.

Il restait un peu plus d’un quart d’heure à jouer qu’un centre a priori moyennement précis a tôt fait de toucher une jambe montréalaise qui l’a dévié vers l’intérieur du premier poteau, ce qui n’a pas surpris Pantemis, très attentif. Les corners se sont succédé et le dernier d’entre eux fut prolongé de la tête par Romney vers le deuxième poteau où Danladi a bien repris le ballon vers le but où il n’est pas rentré car Pantemis, qui avait parfaitement suivi, l’a repoussé.

Ce duel s’est poursuivi à dix minutes du terme de façon spectaculaire, à l’image du geste acrobatique de Danladi qui reprenait un ballon venu de la droite, mais Pantemis a eu un réflexe salvateur !

Lors d’une rare incursion montréalaise dans le camp adverse, Mihailovic a choisi de donner le ballon à Quioto à sa droite : l’angle était fermé et bien réduit par Willis, mais le tir du Hondurien aurait aussi pu être bien meilleur et a fini sur le gardien adverse.

Habitué des buts en fin de match (Montréal s’en souvient, mais Toronto en a aussi fait les frais mercredi dernier), Nashville a remis le couvert : voyant son centre contré, Leal a glissé le ballon en retrait à Maher qui avait devant lui un rectangle bondé. Il a cherché Danladi au deuxième poteau et l’a trouvé : la reprise de la tête était parfaite et cette fois, Pantemis était battu (1-1).

Soyons francs, sur l’ensemble des 90 minutes, Montréal ne méritait pas de gagner et menait même à la marque miraculeusement. Sans les exploits de Camacho auteur d’un match d’excellente facture et quelques arrêts cruciaux de Pantemis, on ne parlerait même pas de ce but dans les arrêts de jeu, le verdict d’une défaite serait tombé bien plus tôt.

Pour analyser le match, il faut regarder tant la partie du verre à moitié pleine que celle à moitié vide et ne pas penser qu’il s’est vidé soudainement dans les derniers instants. Depuis deux rencontres, on est très loin de la philosophie de vouloir faire le jeu dans le camp de l’adversaire - parlons d’un match et demi, la mi-temps en infériorité numérique ne doit pas compter. La récupération et la conservation du ballon sont déficientes, la circulation ne semble aller nulle part. Et les occasions ne tombent pas. Ça doit changer, rapidement.

Le bon côté, et là on peut prendre en compte les deux duels disputés cette semaine, c’est évidemment la combativité et la solidarité défensives. Si individuellement, Camacho sort nettement du lot, on sent que la mise en place collective en perte de balle est au point. Cela dit, quand tu prends deux points en deux rencontres et que tu salues avant tout l’héroïsme d’un défenseur central et des deux gardiens qui ont joué, ça en dit quand même long sur les 180 dernières minutes. Finalement, on peut se dire que l’équipe a de quoi être contente avec ces deux points.

On espère donc voir une amélioration dans le jeu et un retour aux principes positifs évoqués et appliqués plus tôt cette saison lors du prochain match, dans une semaine face à Miami, un adversaire qui ne manque pas de noms et d’ambitions mais éprouve les pires peines du monde à convaincre collectivement. Cet adversaire est prenable et c’est d’ailleurs face à lui que les hommes de Wilfried Nancy ont réussi leur prestation la plus convaincante en 2021… espérons qu’ils la répètent !

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Nashville - Montréal
Mercredi 18 mai, 20h30

Dernier match

Charlotte - Montréal0-2
Samedi 14 mai, 19h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC1123
  2. Dallas1122
  3. Austin1120
  4. MONTRÉAL1120
  5. Orlando1220
  6. Philadelphie1120
  7. Cincinnati1219
  8. LA Galaxy1119
  9. New York1119
10. Salt Lake1219
11. New York City1017
12. Atlanta1115
13. Houston1115
14. Colorado1115
15. Nashville1115
16. Portland1215
17. Minnesota1114
18. DC United1013
19. Charlotte1213
20. Columbus1113
21. New England1112
22. Toronto1211
23. Miami1111
24. Seattle910
25. San José1110
26. Chicago1110
27. Kansas City129
28. Vancouver108
► Classements complets

En direct du forum

9h18 - Charlotte - Montréal : samedi 14 mai, 19h00 par Kleinjj

9h06 - Charlotte - Montréal : l'Homme de la saison par loupdogg

13/5 - Coupe du Canada 2022 par Bxl Boy

9/5 - Montréal - Atlanta : l'Homme de la saison par Bxl Boy

9/5 - Montréal - Orlando : l'Homme de la saison par Wonnilon

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Mihailovic
 Quioto
 Torres
 Kone
 Brault-Guillard
 Camacho
 Kamara
 Lappalainen
 Miller
 Waterman
 Johnston
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 13 matches

1. Mihailovic
2. Wanyama
3. Camacho
4. Quioto
5. Lappalainen

► Détails

Quiz

Pendant longtemps, comment était déterminé le lieu de la finale du championnat en USL ?

  • Elle se jouait sur le terrain de l'équipe finaliste la mieux classée à l'issue de la saison régulière
  • Ce sont les United Soccer Leagues qui en décidaient
  • Elle se jouait sur le terrain du champion de l'année précédente
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com