Le pétard s'est vite mouillé

New York City FC - CF Montréal 1-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 21/07/2021

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
NEW YORK CITY : Barraza, Tinnerholm, Chanot, Callens, Thorarinnson (82e Amundsen), Morales, Acevedo (72e Parks), Moralez, Medina, Tajouri-Shradi (90e Ibeagha), Castellanos (82e Thiago)

MONTRÉAL : Pantemis, Waterman, Camacho, Bassong (80e Choinière), Brault-Guillard, Wanyama, Hamdi, Kizza (71e Lappalainen), Torres (60e Mihailovic), Ibrahim (71e Toye), Johnsen

ARBITRE : M. Unkel

AVERTISSEMENTS : Waterman, Chanot, Hamdi

LES BUTS : 29e Tajouri-Shradi (1-0)


Après une excellente entame de match, Montréal n'a pas su réagir adéquatement à l'ouverture du score de New York City où il s'est incliné 1-0 en montrant certaines limites.

Après le feu d’artifice de samedi, Wilfried Nancy souhaitait poursuivre sur les bases de la très bonne fin de match de son équipe, dans les intentions, tout en faisant quelque peu tourner son effectif. Ainsi, si rien ne changeait en défense centrale et au but, Brault-Guillard et Kizza occupaient les flancs. Hamdi était confirmé aux côtés de Wanyama et Torres dans son rôle. En pointe, Johnsen relayant Toye et Ibrahim était en charge de lui apporter du soutien côté gauche.

La continuité s’est aussi immédiatement vue sur le terrain. On jouait depuis à peine quatre minutes qu’un long ballon dévié par Johnsen permettait de lancer Torres dont le petit centre au premier poteau cherchait Ibrahim, qui surgissait bien, mais était suffisamment près de Barraza pour qu’il puisse s’interposer, de façon peu convaincante mais suffisamment efficace.

Les intentions offensives montréalaises étaient claires, tout comme ses principes de jeu. Le ballon était loin dans son camp ? L’équipe construisant de l’arrière, même en cas de grosse pression adverse. Et la circulation de balle était de très belle facture.

Sans surprise, l’occasion suivante était montréalaise. Une passe entre Kizza et Chanot était dégagée par le Luxembourgeois sur l’Ougandais, dont le contre permettait au ballon d’arriver devant Johnsen. Voyant les défenseurs et le gardien mal placés, il a tenté une reprise en un temps, qui a léché le dessus de la transversale.

Il a fallu attendre le quart d’heure pour voir les locaux se montrer dangereux. Une belle action dans l’axe s’est terminée par un tir de Castellanos repoussé par Pantemis droit devant lui. Heureusement, Hamdi était très attentif et fut premier au rebond pour dégager en corner.

Mais après 25 minutes, New York City a fait passer un sale moment à son adversaire. Premier signe, une perte de balle lui permettant d’entamer de très haut une reconversion rapide sur la gauche. Presque sur la ligne de fond, Medina a cherché Castellanos au premier poteau mais, très attentif, Pantemis était quasiment sur lui et a très bien détourné le ballon en corner.

Quelques instants plus tard, petite bouffée d’oxygène quand, recevant une passe sur le coin gauche du rectangle, Ibrahim a effectué un joli contrôle permettant à la fois d’effacer Acevedo et au ballon de lui revenir, avant de tirer, hors-cadre.

Mais sur le coup de pied de but, Bassong, en duel avec Tajouri-Shradi, s’est complètement fait berner par son adversaire. Voyant qu’en plus, Pantemis était très loin de son but, le Libyen ne s’est pas privé de le lober et d’ouvrir la marque (1-0).

Montréal pouvait légitimement trouver ça sévère mais New York City avait à cœur de montrer que son avance n’était pas usurpée. Une remontée de terrain rapide a permis d’isoler Thorarinsson à gauche. Son centre est arrivé droit dans les pieds de Medina qui, à bout portant, a semblé rater l’immanquable en tirant au-dessus.

Il a fallu une nouvelle occasion à Montréal pour lui permettre de revenir dans son match. Auteur d’un gros effort plein axe, Torres a choisi d’y aller tout seul, alors qu’Ibrahim, qui avait récupéré le ballon juste avant et bien suivi, était très bien placé sur sa gauche. Son tir a été repoussé par Barraza.

Le duel s’équilibrait de nouveau mais une perte de balle maladroite de Bassong monté très haut a permis à New York City de mener un contre à l’issue duquel Moralez, en bonne position dans le rectangle, a raté son tir enroulé, l’envoyant à côté.

La deuxième mi-temps semblait commencer comme la première s’était finie. Un moment de flottement dans la défense montréalaise permettait à Moralez d’envoyer un bon ballon en cloche vers les pieds de Medina, qui a obligé Pantemis à effectuer un arrêt à bout portant et Camacho à être très attentif pour arriver premier au rebond et faire le ménage.

Quelques instants plus tard, Johnsen, lancé juste devant la ligne médiane a traversé un demi-terrain avant de tromper Carraza… et de voir le juge de ligne lever son drapeau pour hors-jeu. Une décision juste, mais tardive et génératrice de faux espoirs.

Mais les hommes de Ronny Deila semblaient mieux dans leur match. Comme l’illustrait ce coup franc qui a provoqué la confusion dans la défense montréalaise, bien heureuse que Chanot ne puisse pas en profiter et que le ballon arrive dans les mains de Pantemis.

La frayeur fut bien plus grande deux minutes plus tard quand, recevant un ballon aérien, Castellanos vit Medina complètement oublié sur sa gauche et ne lui céda le cuir, qui fut ensuite glissé à Tajouri-Shradi, lui aussi seul, dont la puissante reprise en un temps fit sonner la transversale comme une cymbale.

La suite fut bien plus calme mais maîtrisée par New York City. Oui, la possession était montréalaise, mais totalement stérile et très loin de Barraza. Alors que Pantemis voyait davantage d’action dans ses parages, même si pendant de longues minutes, ça n’allait pas plus loin que des demi-occasions (ce qui était déjà mieux que Montréal).

Mais le danger a commencé à se repréciser à un peu plus d’un quart d’heure du terme. Un corner pas trop bien dégagé arrivait à Thorarinsson dont la tentative de loin filait largement à côté avant qu’un de ses partenaires ne se jette et ne dévie le ballon à ras de l’extérieur du poteau gauche de Pantemis.

Le gardien visiteur dut ensuite être à la bonne place sur une reprise de la tête de Castellanos qui avait pris toute la défense de vitesse sur un centre piqué de Parks qui, après avoir accéléré dans le demi-espace droit, avait eu tout le temps de calibrer son geste.

Les changements de Wilfried Nancy n’ont pas eu l’effet escompté. Plus jamais, l’égalisation ne fut à l’ordre du jour. On est même encore passé près du deuxième but à deux reprises durant les arrêts de jeu.

La première suite à un moment de faiblesse de la défense montréalaise permettant de lancer Medina sur la gauche. Il avait trois équipiers très bien placés mais son centre mal calibré a permis à Camacho de dévier le ballon et à Pantemis de s’en emparer. La seconde sur un tir croisé de l’entrée du rectangle signé Medina : légèrement dévié, il a rasé l’extérieur du poteau gauche de Pantemis.

Après un excellent début de rencontre, Montréal a été incapable de menacer suffisamment son adversaire une fois mené à la marque. On a vu les limites de l’effectif quand il y a, reconnaissons-le,… de nombreuses absences, contraintes ou forcées (pour gérer le temps de jeu de tout le monde). Des limites à relativiser car c’était loin d’être catastrophique et l’adversaire était de qualité. Cela dit, Wilfried Nancy a une meilleure idée des joueurs dont il a besoin pour arriver un cran au-dessus et de ceux qui, dans l’état actuel des choses, restent au mieux des solutions de rechange.

Bien entendu, arriver à sept matches sans défaite, ce qui aurait été le record du club en MLS, aurait été bien agréable. Mais, comme depuis le début de la saison (et à l’exception de la folie furieuse de samedi dernier), le résultat n’est pas ce qui importe le plus, contrairement aux progrès effectués et aux leçons que tant le staff que les joueurs peuvent en tirer. On en verra peut-être certains fruits dès le prochain match, ô combien difficile, dimanche à New England.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Montréal - New England
Mercredi 29 septembre, 19h30

Dernier match

Columbus - Montréal2-1
Samedi 25 septembre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New England2862
  2. Seattle2548
  3. Kansas City2646
  4. Colorado2545
  5. Nashville2645
  6. Portland2640
  7. New York City2639
  8. LA Galaxy2638
  9. Orlando2638
10. Philadelphie2538
11. DC United2637
12. MONTRÉAL2637
13. Minnesota2537
14. Salt Lake2636
15. Atlanta2636
16. Columbus2734
17. Los Angeles FC2633
18. San José2633
19. Vancouver2533
20. Miami2532
21. New York2530
22. Dallas2727
23. Houston2726
24. Chicago2724
25. Austin2622
26. Cincinnati2520
27. Toronto2619
► Classements complets

En direct du forum

26/9 - Columbus - Montréal : l'Homme de la saison par Kleinjj

26/9 - Columbus - Montréal : samedi 25 septembre, 19h30 par Kleinjj

24/9 - HFX Wanderers - Montréal : l'Homme de la saison par MadMax

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Toye
 Quioto
 Mihailovic
 Torres
 Brault-Guillard
 Johnsen
 Choinière
 Wanyama
 Hamdi
 Ibrahim
 Tabla
 Struna
 Camacho
 Piette
 Lappalainen
 Miljevic
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 24 matches

1. Mihailovic
2. Camacho
3. Wanyama
4. Miller
5. Brault-Guillard

► Détails

Quiz

Quel talent méconnu d'Amir Lowery (qui a porté le maillot du club en 2011) a émerveillé bien du monde lors de son séjour à Montréal ?

  • Sa voix digne d'un grand tenor
  • Ses qualités de photographe
  • Son passé de champion des États-Unis de tir à l'arc
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com