Un début de deuxième mi-temps de folie

CF Montréal - Atlanta United 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 02/10/2021

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Pantemis, Waterman, Camacho, Miller, Brault-Guillard (89e Bassong), Wanyama, Piette, Choinière, Torres (90e Johnsen), Mihailovic, Quioto (65e Ibrahim)

ATLANTA : Guzan, Robinson, Franco, Walkes (68e Ibarra), Lennon, Rossetto (89e Chol), Sosa, Hernandez (46e Mulraney), Bello, Barco, Martinez (46e Araujo)

ARBITRE : M. Bazakos

AVERTISSEMENTS : Walkes, Ibrahim, Camacho, Choinière

LES BUTS : 48e Mulraney (0-1), 50e Quioto (1-1), 55e Quioto (pen., 2-1)


Montréal s’est imposé 2-1 contre Atlanta dans un match dont le début de deuxième mi-temps fut complètement fou : les visiteurs n’ont pas tardé à ouvrir la marque mais Quioto a égalisé deux minutes plus tard avant de convertir un penalty.

Malgré la déroute contre New England, Wilfried Nancy reconduisait quasiment le même onze, à l’exception de Bassong remplacé numériquement par Brault-Guillard. En face, au grand dam des quelques Lillois présents au stade Saputo, Araujo entamait la rencontre sur le banc.

Ce qui n’empêchait pas ses partenaires de démarrer tambour battant. Bien aidé par de nombreuses relances catastrophiques, il faut le dire. Dont une de Pantemis droit dans les pieds de Martinez. Surpris et serré de près, le Vénézuélien perdit le ballon qui arriva toutefois à Sosa, dont le tir termina dans le filet latéral.

Le gardien local s’est mis en évidence de façon bien plus positive quelques instants plus tard en détournant un centre-tir de Bello qui se dirigeait juste en-dessous de sa transversale.

Il a fallu attendre un quart d’heure pour assister à la première occasion montréalaise : lancé à la limite du hors-jeu, Quioto n’a pas pu semer Robinson lancé à ses trousses et parfaitement placé dans sa course, ce qui lui a permis de réaliser un excellent retour défensif pour enlever le ballon des pieds de son adversaire.

Le match était devenu plus équilibré mais dans le cours du jeu, il ne se passait plus grand-chose. Heureusement, il y eut ce corner de Mihailovic qui, même s’il le négocia mal dans un premier temps, récupéra le ballon et envoya un tout bon centre au deuxième poteau en direction de plusieurs partenaires à l’affût : il arriva sur la tête de Quioto, dont la reprise termina à côté.

Atlanta faisait bien circuler le ballon entre le rond central et le rectangle montréalais : il y avait de la technique, du rythme et de la volonté de chercher des solutions. Ça rendait les débats intéressants à regarder malgré le petit nombre d’occasions. Guère étincelants balle au pied, les Montréalais fermaient bien la porte à leur adversaire.

Rare faille, ce moment qui permit à un centre de la droite d’arriver à Barco, dont le bel enchaînement contrôle - frappe partait bien mais a été dévié en corner par Pantemis. Quelques instants plus tard, Montréal a pu partir en contre mais Quioto, plein axe devant le rectangle, a tiré trop mollement dans les bras de Guzan.

Atlanta aurait mérité d’ouvrir la marque dans les derniers instants avant le repos, avec deux actions de très haut vol. La première sur un contre mené par Lennon auteur d’une passe parfaite entre plusieurs défenseurs pour lancer Barco. Ce dernier a dribblé les adversaires qui le poursuivaient, s’est joué d’autres revenus par la suite, de Pantemis… mais il y avait toujours du monde devant lui. Il n’a pas eu d’autre choix que de tenter un subtil tir placé… que la transversale a repoussé.

Contrairement à l’adversaire de mercredi, les visiteurs du jour ne montaient pas le ballon hyper haut, cherchant les solutions de plus loin. L’une d’entre elles est la frappe à distance, une des forces d’Atlanta. Ce fut parfaitement illustré dans les arrêts de jeu. À 20 mètres du but, le ballon passait de gauche à droite et de droite à gauche… Faute de pouvoir l’amener dans le rectangle, Sosa, voyant un angle de tir, a tenté un envoi enroulé tout aussi beau que l’envolée de Pantemis pour empêcher l’ouverture du score.

La deuxième mi-temps a commencé tel un ouragan, avec trois buts en dix minutes. Sur le premier, la clef de l’action est juste avant la ligne médiane, où Atlanta a peu manœuvrer bien trop facilement face à de nombreux Montréalais dans des rôles de spectateurs mollassons. Laissant jouer et faire des passes trop facilement, ils ont permis l’ouverture d’espaces. En deux temps, trois mouvements, on s’est retrouvé dans les parages du but où Araujo a servi Mulraney, dont le tir était hors de portée de Pantemis (0-1).

Cette ouverture du score des pieds des deux joueurs adverses montés à la mi-temps a semblé donner un coup de fouet aux Montréalais, qui ont immédiatement haussé le rythme de leur jeu. Deux minutes seulement après le but, lancé par Torres derrière la défense sur la droite du rectangle, Quioto a certes commencé par un contrôle approximatif, mais l’angle plus compliqué que ça lui a procuré ne l’a pas empêché de superbement loger le ballon dans la lucarne opposée de Guzan (1-1).

Un peu plus de 180 secondes après l’égalisation, c’était au tour de Torres de partir dans le dos de la défense. Alors qu’il arrivait face au gardien adverse, Walkes l’a tacklé et l’arbitre a immédiatement désigné le point de penalty. Le défenseur avait pourtant touché le ballon, mais les officiels ont déterminé qu’il avait également déséquilibré son adversaire. De quoi offrir à Quioto l’occasion de réaliser un doublé en cinq minutes : il ne la laissa pas passer (2-1).

Atlanta a ensuite voulu prendre des risques. Parfois inconsidérés. Comme quand son joueur quasiment le plus reculé a voulu se lancer dans une séance de dribbles à… presque 60 mètres de son but. Et c’est d’abord passé comme dans du beurre. Sauf qu’après avoir éliminé Piette, il s’est heurté à Wanyama qui lui a non seulement pris le ballon mais a ensuite lancé Torres face à Guzan, qui a remporté le face-à-face.

Les visiteurs couraient vite et dribblaient bien, mais ça ne leur permettait que trop rarement de se créer des occasions. Ils en ont quand même obtenu. On a ainsi eu très chaud à un quart d’heure du terme quand un centre de la gauche est passé juste devant Araujo seul au cœur du petit rectangle. Il est arrivé à un de ses partenaires qui a tenté de lui remettre le ballon, mais l’ancien Lillois n’était à nouveau pas en position d’en faire bon usage.

C’était toutefois un évènement trop rare pour revendiquer une égalisation. Car après le penalty, malgré sa domination (compréhensible, Montréal n’allait pas non plus laisser des espaces à son adversaire), Atlanta n’avait pas mis Pantemis à contribution. Oui, il y avait eu des situations chaudes dans le rectangle… mais dans l’autre aussi.

Mais hormis le moment de frayeur précité, jamais, au grand jamais, les filets n’ont été sur le point de trembler. Tout s’est joué en deuxième mi-temps, surtout au début de celle-ci. Après avoir encaissé, Montréal a parfaitement réagi, a rapidement su prendre l’avance et a ensuite parfaitement géré son adversaire jusqu’au coup de sifflet final.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

New York City - Montréal
Samedi 29 janvier, 12h00

Dernier match

Montréal - Toronto1-0
Dimanche 21 novembre, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Columbus00
  2. Chicago00
  3. Dallas00
  4. New York00
  5. New England00
  6. DC United00
  7. San José00
  8. Kansas City00
  9. Salt Lake00
10. LA Galaxy00
11. Houston00
12. Colorado00
13. Toronto00
14. Seattle00
15. MONTRÉAL00
16. Philadelphie00
17. Minnesota00
18. Orlando00
19. Portland00
20. Vancouver00
21. New York City00
22. Cincinnati00
23. Atlanta00
24. Los Angeles FC00
25. Nashville00
26. Miami00
27. Austin00
28. Charlotte00
► Classements complets

En direct du forum

12h29 - Ligue des champions 2022 par penz

21h01 - Éliminatoires Coupe du monde 2022 (zone Concacaf) par MadMax

24/1 - CAN2021 par imfc132

24/1 - Petite nouveauté sur le site par Matheo

21/1 - Liste des anciens de l'Impact par imfc132

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs 2021

 Quioto
 Toye
 Torres
 Mihailovic
 Ibrahim
 Camacho
 Tabla
 Miljevic
 Hamdi
 Choinière
 Johnsen
 Brault-Guillard
 Wanyama
 Struna
 Piette
 Lappalainen
 Miller
► Toutes les stats

Transferts

ARRIVÉES

Johnston (Nashville), Yao (Cavalry FC), Corbo (Bologne), Ferdinand (Ottawa), Rea (Valour FC)

DÉPARTS

Camacho (Fin de contrat), Bayiha (?), Tabla (?), Kizza (?), Maciel (?), Struna (?)

► Détails

Quiz

Début 2017, Ambroise Oyongo est devenu champion d'Afrique avec...

  • Le Cameroun
  • Le Sénégal
  • Le Ghana
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com