Antuna, les maladroits et les invisibles

Cruz Azul - CF Montréal 1-0 – Match de Ligue des champions joué le 09/03/2022

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
CRUZ AZUL : Corona, Martinez (57e Rivero), Aguilar, Escobar, Aldrete, Baca, Lira (84e Mendoza), Antuna, Rodriguez (69e Morales), Romero (84e Huescas), Gimenez (69e Abram)

MONTRÉAL : Breza, Johnston, Camacho (58e Miller), Waterman, Brault-Guillard, Wanyama, Kone, Bassong (66e Thorkelsson), Torres (66e Miljevic), Mihailovic, Lappalainen (66e Kamara)

ARBITRE : M. Parchment (Jam)

AVERTISSEMENTS : Bassong, Escobar, Baca, Rivero, Aldrete

LE BUT : 20e Antuna (1-0)


Joueur le plus en vue de toute la soirée, Antuna a offert une courte victoire 1-0 à Cruz Azul en quart de finale aller de la Ligue des champions lors d’une soirée où Montréal n’en a pas touché une et peut s’estimer très heureux d’avoir encore ses chances au match retour en raison de la maladresse flagrante des joueurs offensifs mexicains devant le but.

En plus des blessures (ajoutons Choinière à la liste) et de la suspension de Quioto, Wilfried Nancy faisait quelque peu tourner son effectif. Cela permettait à Waterman d’être associé à Camacho et Johnston en défense centrale, à Brault-Guillard et Bassong de commencer sur les flancs et à… Lappalainen de se retrouver devant. Ce qui ne changeait en revanche pas, c’était la titularisation de Kone aux côtés de Wanyama (le jeune marque vraiment des points et s’installe dans l’équipe).

Si Montréal était loin d’être enfoncé en tout début de rencontre, c’est bel et bien Cruz Azul qui s’est procuré la première occasion, après un peu moins de dix minutes : légèrement derrière le rectangle côté droit, Romero trouvait la tête de Gimenez dont la reprise n’était pas assez loin de Breza qui a pu plonger pour repousser le ballon de la main juste devant sa ligne.

Les minutes passaient et les Mexicains s’installaient petit à petit dans le camp adverse. Montréal ne reculait par forcément toujours, mais laissait ainsi des espaces dont son adversaire tentait de profiter. C’est comme cela qu’il a poussé Bassong à la faute, obtenant un coup franc côté droit repris de la tête par Romero, juste au-dessus de la cible.

L’équipe locale construisait en variant son jeu. Tantôt des centres, tantôt des combinaisons ; tantôt court, tantôt long. Et cela finit par payer. Sur une tentative de changement d’aile de son propre camp vers Antuna très haut sur la droite, un peu moins précise que les précédentes : Waterman et Bassong se sont dit qu’ils pouvaient s’emparer du ballon aérien mais ont à la fois manqué de coordination et oublié Gimenez entre eux deux. Cela a donné une double maladresse, dont a profité Antuna (délaissé par Bassong, ce qui n’arrange en rien son cas sur cette action) pour récupérer le ballon, filer seul vers Breza et le tromper (1-0).

L’ouverture du score ne changeait rien à la physionomie des débats, que du contraire. On passait notamment beaucoup de temps sur l’aile droite locale, où Antuna faisait très mal. Sur une de ses accélérations, il a envoyé un centre que Romero a repris de la tête, encore une fois au-dessus.

S’il y eut ensuite une petite accalmie, Corona continuait de passer une soirée on ne peut plus tranquille. Et les dernières minutes de la première mi-temps ont à nouveau été très chaudes pour les fesses des Montréalais. On nota d’abord une touche suivie d’un centre de Lira pour Gimenez dont le tir fut bloqué. Antuna, au rebond, propulsa son envoi hors-cadre.

À une minute du repos, un centre d’Aldrete arriva à Gimenez dont l’enchaînement contrôle-frappe fut contré. Rodriguez tenta de s’emparer du ballon qu’un rebond envoya vers Baca, qui n’avait presque plus qu’à conclure mais, juste derrière lui, Camacho tendit la jambe pour le gêner suffisamment afin qu’il manque de précision dans son dernier geste et place le ballon à côté. Les joueurs locaux réclamaient une faute du défenseur, l’arbitre ne broncha pas. Montréal avait eu chaud, Montréal s’en sortait bien… sur cette occasion comme avec son retard d’un seul but à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, rien n’avait changé : Montréal en prenait pour son rhume, Antuna en faisait voir de toutes les couleurs à ses adversaires, mais ses équipiers devant le but continuaient de faire preuve de maladresse.

Premier exemple lorsque Romero récupéra le ballon plein axe pour lancer Antuna sur la droite. Le centre de l’homme le plus en vue du match arriva de l’autre côté du rectangle à Rodriguez qui tenta un geste aussi subtil qu’inutile, envoyant le ballon hors-cadre.

Deux minutes plus tard, devinez qui était lancé sur la droite ? Eh oui, Antuna ! Son centre au cordeau arriva à Rodriguez qui n’avait plus qu’à conclure mais envoya sa reprise en un temps… au-dessus. Ces dernières semaines, les buteurs de Cruz Azul sont en méforme et celui qui sauve les meubles… c’est Rodriguez. Alors le voir lui aussi rater l’immanquable ajoute une couche aux problème offensifs des Cimentiers qui, sans cela, auraient eu une avance confortable à ce moment du match.

Oui, bon, ça fait longtemps qu’on n’a pas parlé d’Antuna… Un crochet et un centre du gauche lui ont permis de chercher Romero qui, en déséquilibre, est quand même parvenu à reprendre le ballon de la tête. Mais, lentement, il a volé un rien à côté.

On venait de passer l’heure de jeu et c’était au tour de Rodriguez de rentrer sur la droite du rectangle avant d’envoyer un ballon en cloche vers l’entrée du côté gauche de la surface de réparation où Aldrete, seul, a tenté une frappe en force. Histoire d’ajouter un tir hors-cadre aux statistiques de conversion des occasions franches galvaudées par son équipe.

Offensivement, Montréal était très limité. En relais, Wanyama et Kone faisaient ce qu’ils pouvaient. Mihailovic se reposait souvent trop sur son talent. Lappalainen courait en pure perte. Torres. Euh, il a joué, Torres ? Les flancs étalaient à nouveau leurs limites. Et tout ce que l’équipe pouvait revendiquer, c’était des corners en sa faveur… On notera aussi un centre de Mihailovic juste au-dessus de la tête de Kamara à dix minutes du la fin. Oui, ce fut la possibilité montréalaise la plus franche !

Voyant que leur équipe respective ne parvenait pas soit à prendre le large soit à maintenir le navire à flot, les deux entraîneurs ont procédé à un grand nombre de changements en milieu de deuxième mi-temps. Ce qui eut surtout le don de complètement désorganiser la construction du jeu (même si, dans une position assez inattendue assez haut décalé sur la gauche, Thorkelsson s’est montré). Dès lors, ça ressemblait à un mélange entre une fin de match amical et du hourra football.

Certes, Antuna s’est encore montré, envoyant un centre sur lequel s’est jeté Morales, toutefois trop loin du ballon pour en faire quelque chose. Il faut dire que les Mexicains semblaient à bout de souffle. Ils encaissent souvent en fin de match en championnat, et ce soir, c’est dans ces moments-là qu’ils ont été le plus à la merci de leur adversaire.

Ce qui n’a débouché sur aucune occasion montréalaise. Déjà que le 1-0 a des airs de hold-up… Mais après la défaite sur le même score à Santos Laguna, on avait aussi dit que les hommes de Wilfried Nancy s’en était bien sortis, et au match retour, ils ont complètement renversé la vapeur en leur faveur. Vont-ils remettre le couvert ? Réponse dans une semaine au Stade olympique !

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Seattle - Montréal
Mercredi 29 juin, 22h00

Dernier match

Montréal - Charlotte2-1
Samedi 25 juin, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC1633
  2. Salt Lake1729
  3. Philadelphie1629
  4. Austin1628
  5. New York City1527
  6. MONTRÉAL1626
  7. New York1726
  8. Dallas1626
  9. Nashville1726
10. Orlando1725
11. LA Galaxy1524
12. New England1724
13. Cincinnati1623
14. Seattle1523
15. Houston1621
16. Vancouver1721
17. Miami1621
18. Charlotte1720
19. Atlanta1519
20. Colorado1619
21. Portland1719
22. Toronto1618
23. Minnesota1618
24. Columbus1518
25. Kansas City1816
26. San José1615
27. DC United1514
28. Chicago1614
► Classements complets

En direct du forum

17h16 - Montréal - Charlotte : samedi 25 juin, 19h30 par Wonnilon

15h30 - Toronto - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

15h24 - Fermeture du bloc 132 par Bxl Boy

27/6 - Seattle - Montréal : mercredi 29 juin, 22h00 par Bxl Boy

26/6 - Montréal - Austin : l'Homme de la saison par Bxl Boy

26/6 - Mangez des pommes (Apple TV devient diffuseur officiel) ! par koulifoufou

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Mihailovic
 Quioto
 Kamara
 Torres
 Ibrahim
 Kone
 Brault-Guillard
 Camacho
 Waterman
 Choinière
 Lappalainen
 Miller
 Johnston
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 21 matches

1. Mihailovic
2. Quioto
3. Kamara
4. Camacho
5. Wanyama

► Détails

Quiz

Pendant longtemps, comment était déterminé le lieu de la finale du championnat en USL ?

  • Elle se jouait sur le terrain de l'équipe finaliste la mieux classée à l'issue de la saison régulière
  • Ce sont les United Soccer Leagues qui en décidaient
  • Elle se jouait sur le terrain du champion de l'année précédente
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com