Le retour de bonnes sensations

CF Montréal - New York Red Bulls 2-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 22/04/2023

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Sirois, Corbo (89e Campbell), Camacho, Waterman, Herrera, Wamyama, Choinière, Iliadis, Duke (80e Rea), Lassiter (70e Zouhir), Offor

NEW YORK : Coronel, Duncan (85e Yearwood), Reyes, S. Nealis, Tolkin, Carmona (89e D. Nealis), Casseres, Harper, Fernandez (61e Manoel), Edelman, Burke (46e Barlow)

ARBITRE : M. Vazquez

AVERTISSEMENTS : Edelman, Choinière, Duncan, Reyes

EXCLUSION : 66e Iliadis (2j.)

LES BUTS : 25e Reyes (csc, 1-0), 90e Choinière (2-0)


Trouvant petit à petit ses repères offensifs, Montréal s’est imposé 2-0 contre New York grâce à des buts de Reyes contre son camp et de Choinière. Longtemps en contrôle, les joueurs locaux ont pourtant eu la tâche compliquée après l’exclusion d’Iliadis alors qu’il n’y avait qu’un but d’écart, mais ils ont été ensuite solides défensivement, justifiant d’autant plus leur victoire.

LE MOMENT CHARNIÈRE


  • On joue depuis 25 minutes et on se pose des questions… D’un côté, on voit clairement les progrès dans le jeu montréalais, notamment avec quelques combinaisons bien exécutées. De l’autre, l’équipe peine encore à menacer Coronel. Ça manque de présence haut dans le jeu, où Offor et Lassiter auraient besoin de soutien. Et là, Duke s’infiltre dans le rectangle. Ça ne fonctionne pas. Le ballon revient à Choinière qui, via l’ancien joueur de Chicago, lance Herrera, lui aussi monté bien haut. Le latéral droit centre vers Offor, Reyes intervient et marque contre son camp : c’est 1-0, l’équipe semble libérée et prend le dessus pour de bon.

LE JOUEUR CLEF


  • L’apport de Duke est indéniable. Faut-il en dire davantage ? La créativité au point zéro pendant des semaines est montée de plusieurs crans et il n’est là que depuis une grosse semaine… On ne voit plus uniquement son potentiel, mais aussi plus d’aisance et davantage d’automatismes avec des partenaires. Et ça fait du bien !

LE JEU


  • Après avoir porté l’équipe sur les épaules pendant plusieurs rencontres, et n’avoir pas pu le supporter car il était trop lourd, la défense semblait enfin pouvoir respirer. Du meilleur jeu offensif, donc, pour cette rubrique ? Non… car l’arrière-garde a à nouveau dû reprendre le fort quand Iliadis, après son deuxième carton jaune, a laissé l’équipe à dix. Arrêts de jeu compris, il restait une bonne demi-heure et, pendant ce temps, New York n’a eu qu’une occasion. Il était dit que lors de ce match, la défense devrait faire ses preuves. Tant à onze contre onze qu’en infériorité numérique, elle a tenu le coup. Et ça aussi, ça fait du bien !

L’HISTOIRE


  • C’est celle d’une petite fille qui, comme d’autres jeunes, était debout devant les joueurs pendant les hymnes nationaux. Et elle avait visiblement froid… Voyant cela, Carlos Coronel, le gardien visiteur, n’hésite pas et pose son manteau sur son dos, puis ne le reprend pas ensuite. Beau geste, beau souvenir et possiblement quelqu’un à Montréal qui suivra désormais avec plus d’attention le parcours de New York.

TROIS AUTRES POINTS À RETENIR


  • Comme pour Duke, les automatismes se créent aussi pour Lassiter… même s’il reste (aussi) une marge de progression. Mais on le sent plus à l’aise dans ses mouvements, et notamment les espaces qu’il occupe. À ses côtés, Offor a beaucoup cherché à provoquer, a multiplié les efforts (mais a également confirmé, après l’exclusion, que seul devant, il est mal à l’aise)… En revanche, les deux ont souvent semblé ne pas parler le même langage et, dès lors, mal se comprendre. Dommage…

  • On a retrouvé le Wanyama de 2022. Interventions à propos, belle protection de balle, orientation du jeu, passes qui soit font du bien quand l’équipe est sous pression soit obligent le bloc adverse à beaucoup reculer d’un coup. Dans le chef d’autres joueurs aussi, tout comme collectivement, on a revu pas mal de bonnes sensations. Et ce fut bien agréable !

  • Choinière, qui semblait avoir du mal à confirmer sa prestation trois étoiles contre Philadelphie, a multiplié ce soir les bonnes interventions avant de marquer le deuxième but après une accumulation de superbes efforts, alliant technique et lucidité, permettant de libérer tout le stade et de sceller une victoire méritée.

RÉCIT



New York a été la première équipe à se montrer dangereuse, avec deux occasions à la septième minute : Sirois a dû faire une très bonne sortie dans les pieds de Carmona, qui avait reçu une belle passe entre des défenseurs pas bien placés, puis le même Carmona a tiré peu à côté après avoir eu tout le temps de tenter sa chance.

Malgré cela, Montréal jouait plutôt bien et, malgré quelques hésitations derrière, notamment en perte de balle par moments, montrait que le travail effectué à l’entraînement se voyait de plus en plus en match.

Restait à concrétiser le tout, et ce fut fait dès la première occasion réelle des Montréalais, un centre d’Herrera prolongé dans son propre but par Reyes mais sous pression par Offor (1-0).

Forts de cette avance, les locaux ont pris confiance. Herrera a envoyé un centre-tir peu au-dessus, puis Duke a tenté sa chance directement sur un coup franc côté gauche obligeant Coronel à détourner le ballon des poings. Sur le corner, Wanyama, au deuxième poteau, a lancé la jambe et le gardien visiteur, attentif, a dû intervenir pour ne pas encaisser de deuxième but.

Juste avant la pause, Casseres a envoyé un puissant coup franc à côté, mais pour une rare fois depuis le début de la saison, Montréal avait réellement eu le dessus sur son adversaire pendant une mi-temps complète et son avance au repos était méritée.

Par la suite, l’équipe semblait en contrôle d’un adversaire qui ne parvenait pas à trouver le moyen de menacer Sirois, pas très occupé mais dans un bon soir. Jusqu’à ce qu’Iladis, déjà averti, enchaîne une faute inutile et un geste de protestation : deuxième carton jaune, Montréal était à dix…

Un tournant du match ? Peut-être… mais pas dans le sens attendu. Car si tournant il y a eu, c’est surtout dans les obligations défensives de Montréal… On se souvient du calvaire à Vancouver dans des circonstances similaires. Eh bien, on en fut très loin, puisqu’hormis un corner bondissant repris de la tête par Duncan dans les mains de Sirois, New York ne s’est créé aucune occasion franche en supériorité numérique.

C’est au contraire Montréal qui a doublé son avance, dans les arrêts de jeu. Interceptant de superbe manière une passe molle sur la gauche, Choinière a lancé Offor au moment opportun. L’attaquant a buté sur Coronel mais son équipier avait parfaitement poursuivi son effort : premier au rebond, il ne laissa pas passer sa chance de fixer les chiffres à 2-0 et de plier la rencontre.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Montréal - New York
Mercredi 19 juin, 19h30

Dernier match

Montréal - Salt Lake0-0
Samedi 15 juin, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Miami1938
  2. Cincinnati1736
  3. Salt Lake1834
  4. Los Angeles FC1733
  5. LA Galaxy1831
  6. New York1830
  7. New York City1729
  8. Minnesota1729
  9. Charlotte1828
10. Columbus1527
11. Colorado1825
12. Vancouver1725
13. Toronto1824
14. Austin1823
15. Houston1723
16. Portland1821
17. Seattle1821
18. Philadelphie1720
19. Nashville1720
20. DC United1819
21. MONTRÉAL1718
22. Chicago1818
23. Saint-Louis1718
24. Atlanta1717
25. Dallas1717
26. Orlando1717
27. New England1616
28. Kansas City1814
29. San José1711
► Classements complets

En direct du forum

16/6 - Montréal - Salt Lake : l'Homme de la saison par Kleinjj

15/6 - Montréal - Salt Lake : samedi 15 juin, 19h30 par Bxl Boy

5/6 - Montréal - DC United : l'Homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Ibrahim
 Coccaro
 Lassiter
 Vilsaint
 Martinez
 Duke
 Choinière
 Alvarez
 Yankov
 Toye
 Wanyama
 Piette
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 17 matches

1. Piette
2. Sirois
3. Duke
4. Choinière
5. Ruan

► Détails

Quiz

Adjoint en 2015, Enzo Concina avait été champion comme joueur à Montréal. En quelle année ?

  • 1994
  • 2004
  • 2009
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com