Des airs du début de la saison

CF Montréal - New York City FC 0-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 01/07/2023

 Katie Cahalin / New York City FC
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Sirois, Waterman (46e Campbell), Camacho, Corbo, Rea (70e Vilsaint), Wanyama, Saliba, Lassiter (86e Kwizera), Duke (78e Miljevic), Ibrahim, Toye (70e Offor)

NEW YORK CITY : Barraza, Gray, Chanot, Haak, Ilenic (81e Turnbull), Parks (81e Benalcazar), Morales, Cufre, Pellegrini (70e Ledezma), Talles Magno (70e Segal), Rodriguez

ARBITRE : M. Rivas

AVERTISSEMENTS : Pellegrini, Lassiter, Ilenic, Rodriguez

LES BUTS : 34e Pellegrini (0-1)


Un Montréal peu inspiré, parfois à l’image de son début de saison, s’est incliné 0-1 contre New York City, qui a profité d’errances pour convertir sa faible possession de balle en nombreuses occasions et remporter sa première victoire en douze rencontres.

LE MOMENT CHARNIÈRE


  • On vient de passer la demi-heure, et depuis quelques minutes, le flanc droit montréalais plie défensivement. Il va rompre. Rea se fait à nouveau déborder et un centre de Cufré est repris acrobatiquement par Pellegrini, mal tenu : ce sera le seul but du match.

LE JEU


  • Cette saison, la défense de New York City souffre le martyr quand l’adversaire porte le ballon haut et qu’elle doit reculer. Malgré les gestes répétés d’Hernan Losada demandant à ses joueurs d’évoluer plus haut en possession de balle, il n’y sont quasiment jamais parvenu et les visiteurs ont tenu le coup pendant les rares périodes où ça s’est produit, concédant beaucoup trop peu d’occasions sur 90 minutes.

LE JOUEUR CLEF


  • Sean Rea. Ça fait (très) mal de le pointer du doigt, et loin de nous l’idée de lui jeter la pierre car il arpentait le flanc droit et se trouvait très loin de sa zone de confort (rien ne dit qu’à une autre position, il aurait vécu une soirée aussi difficile). Non seulement, il a rarement menacé un côté gauche de New York City pourtant très friable cette saison, mais il a en outre souvent été complètement débordé, ce qui a généré plusieurs grosses occasions adverses, dont le but.

L’HISTOIRE


  • Il n’y a pas si longtemps, un jour férié de juillet avec le coup d’envoi décalé (d’une heure et demie) en raison d’un orage aurait été le cadre d’un stade presque vide et silencieux, hormis dans le kop. On en était loin ce soir, avec un stade bien rempli (plus de 16 000 spectateurs) au vu des circonstances. Et des chants repris par le reste du stade ont même été lancés en tribune latérale !

TROIS AUTRES POINTS À RETENIR


  • Montréal a trop souvent eu le ballon sans parvenir à en faire une bonne utilisation. Une possession beaucoup trop stérile, et surtout un jeu (voir plus haut) pas adapté aux faiblesses de son adversaire. Par moments, on aurait dit l’équipe du début de saison, malgré de nombreux joueurs différents sur la pelouse. Un des points communs qui l’illustrait bien était Saliba car sa soirée fut compliquée alors que depuis plusieurs semaines, il avait amplement justifié son temps de jeu plus élevé. Il n’y a pas à dire, ce soir, les nombreuses absences ont fait mal.

  • La patte d’Hernan Losada sur les changements était rouillée. Le remplacement de Waterman par Cambpell à la pause n’a pas arrangé les problèmes défensifs sur le flanc droit, et les autres remplacements, s’ils ont apporté du mieux (Vilsaint fut une rare lueur dans la grisaille - avec, parmi les titulaires, Sirois) n’ont pas non plus fait basculer le match. Trop peu, trop tard ?

  • M. Rivas avait le sifflet très facile. Et comme Montréal commettait davantage de “petites” fautes, il en a davantage subi les conséquences.

RÉCIT



Bien intentionné au coup d’envoi, Montréal peinait à se montrer dangereux et si le jeu a longtemps été équilibré, les occasions, elles étaient toutes pour les visiteurs, avec un tir de Rodriguez droit dans les bras de Sirois, un envoi trop croisé de Talles Magno, qui a ensuite buté sur le gardien local.

Avec le ballon, les Bleu et Noir ont trop longtemps peiné à faire reculer la défense adverse, alors que défensivement, il y avait trop d’errances, permettant aux visiteurs, qui avaient moins souvent le ballon, de se montrer dangereux. L’une de ces occasions fut convertie après un énième débordement sur le flanc droit en quelques minutes, ponctué d’une spectaculaire reprise de Pellegrini (0-1).

Si on eut ensuite droit à la première occasion montréalaise, un tir de loin hors-cadre de Rea, ce but a pourtant donné confiance à New York City, qui a pris l’ascendant et aurait pu doubler son avance sans Sirois, d’abord auteur d’une claquette sur un centre d’Ilenic qui se dirigeait sous sa transversale puis d’un arrêt salvateur devant Talles Magno seul face à lui avait de s’interposer encore sur un tir d’Ilenic, décidemment très remuant sur son flanc.

Il a fallu attendre le début de la deuxième mi-temps pour voir Barraza effectuer sa première intervention difficile de la soirée, devant Toye, servi par Ibrahim à l’issue d’une belle action en verticalité. Il fallut ensuite attendre à un quart d’heure de la fin pour qu’il doive à nouveau s’illustrer, encore de très belle manière, sur un envoi bien placé au premier poteau signé Vilsaint.

Entre temps, un but de Rodriguez avait été annulé pour hors-jeu, mais ce qui avait sauté aux yeux sur cette action, c’était le nombre de passes consécutives de New York City, limitant les risques balle au pied (sauf dans le chef de rares joueurs) face à une grosse passivité montréalaise.

Et malgré la pression de fin de match, seul un tir de Vilsaint fut arrêté, facilement, par le gardien adverse, trop peu mis à contribution, Sirois devant aussi s’illustrer dans les arrêts de jeu face à Ledezma après un contre.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Orlando - Montréal
Vendredi 26 juillet, 20h00

Dernier match

Montréal - Toronto0-1
Samedi 20 juillet, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Miami2553
  2. LA Galaxy2649
  3. Cincinnati2548
  4. Los Angeles FC2447
  5. Salt Lake2544
  6. Columbus2343
  7. Colorado2641
  8. New York2541
  9. Vancouver2438
10. New York City2538
11. Houston2437
12. Seattle2537
13. Charlotte2537
14. Portland2536
15. Orlando2534
16. Minnesota2533
17. Austin2531
18. Toronto2630
19. Dallas2530
20. Atlanta2528
21. Philadelphie2527
22. MONTRÉAL2527
23. DC United2526
24. Nashville2526
25. Chicago2525
26. Kansas City2624
27. New England2323
28. Saint-Louis2523
29. San José2514
► Classements complets

En direct du forum

15h20 - Qui reste, qui part ? par Bxl Boy

15h07 - Mason Toye par Bxl Boy

20/7 - Montréal - Toronto : l'homme de la sasion par Kleinjj

20/7 - Montréal - Toronto : samedi 20 juillet, 19h30 par Bxl Boy

18/7 - Dawid Bugaj par Kleinjj

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Ibrahim
 Martinez
 Coccaro
 Lassiter
 Duke
 Vilsaint
 Yankov
 Choinière
 Gregório Teixeira
 Alvarez
 Toye
 Wanyama
 Piette
 Opoku
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 24 matches

1. Piette
2. Duke
3. Alvarez
4. Sirois
5. Choinière

► Détails

Quiz

Qu'avait de particulier le transfert d'Alejandro Silva à Club Olimpia au Paraguay début 2019 ?

  • Il avait été prévu dès l'arrivée du joueur l'été précédent, ce qui l'a empêché de rester à Montréal malgré son désir et celui du club
  • Il était assorti d'un accord de match amical entre les deux clubs, dont les recettes payeraient une partie du transfert
  • C'était le transfert sortant le plus cher de l'histoire du club
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com