Un nul pour boucler la préparation

New York City FC - Impact Montréal 2-2 – Match amical joué le 24/02/2018

Montréal a partagé l’enjeu 2-2 contre New York City lors de son dernier match de préparation avant le coup d’envoi de la saison. Si ses deux buts sont encore le fruit d’un grand opportunisme, ce fut sa prestation la plus convaincante dans le camp adverse. Derrière, les automatismes s’installent aussi mais les pertes de balle près du but furent trop nombreuses. Si aucune équipe n’a gagné ce match, Krolicki, lui, a peut-être gagné un contrat.

Ce dernier match amical a confirmé une tendance claire depuis le premier d’entre eux : Rémi Garde donne l’impression d’avoir l’essentiel de son onze de base en tête depuis un bon moment. Il y a quand même l’une ou l’autre ouverture à certaines positions. La composition du jour comportait donc peu de surprises. Devant Bush, on retrouvait le quatuor Petrasso, Cabrera, Diallo, Raitala.

C’est dans l’axe de l’entrejeu qu’il semble y avoir le plus gros point d’interrogation du moment. Ainsi, on retrouvait cette fois Krolicki aux côtés de Piette et Taïder. Dans un rôle moins défensif, il a fait preuve de beaucoup d’implication. Sans surprise, les positions les plus offensives étaient occupées par Edwards, Piatti et Mancosu.

Personne ne s’est non plus étonné de voir un Impact prudent en début de match. Des premières minutes d’observation dans les deux camps, d’ailleurs. C’est Villa qui fut le premier à menacer le but adverse, d’un coup franc repoussé par l’extérieur du cadre.

L’Espagnol remit le couvert deux minutes plus tard, avec succès cette fois. Suite à une perte de balle de l’Impact dans le milieu de son camp, Morales servit Villa qui avait vu Bush très avancé : il comprit directement qu’il pouvait le lober et passa à l’action pour ouvrir la marque (1-0).

Une… bonne nouvelle pour Montréal, car l’équipe a ensuite montré une bien plus grande volonté de récupérer le ballon plus haut et de jouer dans le camp adverse. Si c’était encore loin d’être au point, les hommes de Rémi Garde arrivaient néanmoins à poser des problèmes à leur adversaire et à provoquer quelques coups francs bien placés. Le plus dangereux fut botté par Taïder et repris de la tête par Diallo, hors-cadre.

L’autre possibilité intéressante de la première mi-temps pour les Montréalais vint suite à un une-deux entre Mancosu et Piatti, conclu par une pichenette de l’Italien que Johnson détourna du bout des doigts. On aura aussi apprécié une reprise acrobatique d’Edwards, qui a toutefois fini assez loin du cadre malgré son esthétisme.

Bush aura quand même été le gardien le plus occupé, se couchant entre autres sur un tir de loin d’Herrera, puis détournant en corner une tête piquée sur un centre de la gauche.

Le gros point noir de cette mi-temps fut sans doute le grand nombre de pertes de balle dans les 30 derniers mètres, dont une qui a mené au but d’ouverture. Au moins, cela a permis au staff technique d’évaluer les reconversions défensives en situation de match. New York a pu tirer souvent dans ces circonstances, même si ce n’était pas toujours dangereux. C’est encore ainsi qu’il aurait pu doubler son avance : après une perte de balle à 20 mètres du but, Villa s’est retrouvé seul face à Bush, qui a sauvé les meubles en deux temps.

La deuxième mi-temps a commencé comme la première… et la possibilité initiale vint également d’un coup franc direct de Villa. Sauf que celui-ci était cadré, et Bush put aller rechercher le ballon au fond de ses filets (2-0).

La réplique n’a pas tardé, tombant à peine une minute plus tard : avançant balle au pied sans être attaqué, Taïder a envoyé une puissante frappe du gauche bourrée d’effets qui a ramené les chiffres à 2-1.

On ne rejouait pas depuis 10 minutes que l’égalité était rétablie ! Une passe en retrait catastrophique arrivait droit dans les pieds de Piatti, qui était quand même nez à nez avec Johnson : il s’est écarté du but pour se défaire du gardien, avant de conclure d’un angle fermé pas si évident (2-2).

Cette égalisation a malheureusement fermé le match, les deux équipes semblant satisfaites du résultat, oubliant que ça ne comptait pas pour des points et qu’on est toujours en pleine préparation. Mais sur le terrain, on assista davantage à des gestes, parfois fautifs, pour empêcher l’adversaire de jouer qu’à des tentatives de créer du jeu.

Sur le banc, ce n’était pas tout à fait pareil, puisque Garde fit monter Vargas au jeu, en lieu et place de Mancosu. Cela laisse peut-être augurer d’une place à prendre en pointe de l’attaque, à tout le moins d’un plan B en l’absence de Jackson-Hamel blessé. La concurrence subsiste possiblement aussi pour le poste d’arrière gauche, où Lovitz a remplacé Raitala au retour des vestiaires.

La fin de rencontre vit l’Impact reprendre son travail de ses principes défensifs, pouvant se concentrer à les appliquer face à une équipe bien installée sans toutefois pousser outre-mesure. Elle ne se créa pas la moindre occasion, et il n’y eut plus de contre dangereux dans l’autre sens, ce qui fait que les équipes se quittèrent à égalité.

Dans l’ensemble, ce fut le match de préparation lors duquel Montréal a eu le plus de consistance dans la moitié de terrain adverse, même si ses deux buts furent le fruit d’un laisser-aller adverse. Le fait que Krolicki ait été sur le terrain à cette occasion lui a sûrement fait marquer des points importants dans l’optique d’un contrat. On en saura plus au cours de la semaine, et on verra aussi s’il est confirmé dans le onze de base la semaine prochaine à Vancouver. Et cette fois, ça comptera pour des points !

Calendrier

Prochain match

Olimpia - Montréal
Mardi 17 mars, 20h00

Dernier match

Montréal - Olimpia1-2
Mardi 10 mars, 20h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Minnesota26
  2. Kansas City26
  3. Colorado26
  4. Atlanta26
  5. Los Angeles FC24
  6. New York24
  7. MONTRÉAL24
  8. Dallas24
  9. Seattle24
10. Toronto24
11. Columbus24
12. DC United23
13. Portland23
14. Vancouver23
15. Salt Lake22
16. San José21
17. Philadelphie21
18. Chicago21
19. New England21
20. Orlando21
21. LA Galaxy21
22. Houston21
23. Cincinnati20
24. Miami20
25. Nashville20
26. New York City20
► Classements complets

En direct du forum

3/6 - Reprise en MLS par Bxl Boy

3/6 - Interruption (temporaire) de la saison par Daniel

12/5 - Soccer en Chine par penz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Urruti
 Quioto
 Taïder
 Okwonkwo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 5 matches

1. Diop
2. Urruti
3. Quioto
4. Brault-Guillard
5. Binks

► Détails

Quiz

Quand Montréal a-t-il gagné pour la première fois au Toronto FC ?

  • Le 22 juillet 2008, alors qu'il devenait champion du Canada sur le terrain de son ennemi
  • Le 18 octobre 2014, quand il a privé Toronto de phase finale
  • Le 27 août 2016
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com