La victoire tant attendue

DC United - Impact Montréal 0-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 21/07/2020

DC UNITED : Hamid, Otoi-Atsem (70e O. Kamara), Brillant, Birnbaum, Mora, Canouse, Felipe, Gressel (52e Paredes), Moreno (83e Fisher), Asad (70e Higuain), Segura (83e Yow)

MONTRÉAL : Diop, Brault-Guillard (86e Shome), Fanni, Wanyama, Binks, Corrales, Piette, Taïder, Bojan, Quioto (90e Jackson-Hamel), Urruti (70e Okwonkwo)

ARBITRE : M. Chilowicz

AVERTISSEMENTS : Felipe, Urruti, Quioto, Higuain, Jackson-Hamel

LE BUT : 31e Taïder (0-1)


Un but de Taïder à la demi-heure et une bonne gestion d’ensemble face à un adversaire guère inspiré ont permis à Montréal de s’imposer sur le plus petit écart face à DC United. Une victoire qui n’a rien de scandaleux et qui donne une chance à l’équipe de se qualifier pour les huitièmes de finale du Tournoi MLS is Back.

Thierry Henry a effectué plusieurs changements par rapport au match contre Toronto et, en dehors de la fin des trois défenseurs centraux, la plupart d’entre eux étaient attendus voire espérés par bien du monde, notamment le retour de Wanyama dans l’entrejeu et la titularisation de Brault-Guillard au back droit.

Dès le coup d’envoi, les hommes de Ben Olsen ont voulu montrer leur désir de bien faire en pressant très haut et en tentant d’investir le but de l’Impact. Mais hormis un tir dans les nuages de Segura, oublié dans le rectangle sur un centre de Gressel isolé sur la droite, les Américains n’ont rien créé de dangereux.

Une fois que le vent a arrêté de souffler (on ne peut vraiment pas parler d’orage, très loin de là), le match s’est équilibré et on a longtemps assisté à une bataille de milieu de terrain, surtout marquée par de nombreuses pertes de balle de part et d’autre. Devant les buts, en revanche, il ne se passait absolument rien.

Cela dit, Montréal prenait confiance et DC United retrouvait le visage passif qu’il a montré la plupart du temps depuis le début du tournoi. Et on a vu les hommes de Thierry Henry commencer à monopoliser le ballon et bien le faire circuler. Malheureusement, ça manquait de solutions devant et la plupart du temps, même avec beaucoup de bonne volonté, le porteur du ballon n’avait d’autre choix que temporiser. Le fait que DC United était fort regroupé et quand même bien organisé ne rendait évidemment pas les choses plus simples.

Et donc, après avoir dû se contenter de la possession de balle, on a dû attendre que le marquoir s’approche des 25 minutes pour enfin voir un tir de l’IMFC, envoyé par Piette loin au-dessus.

Mais bon, on était au moins dans le bon camp, avec le ballon dans les bons pieds. Et si les attaquants de l’Impact ne montraient pas grand-chose, il y avait toujours les défenseurs adversaires pour menacer Hamid. Ainsi, sur un centre de Brault-Guillard, alors qu’il n’avait aucune pression, Brillant a mis le pied et envoyé le ballon en corner, causant une frayeur à son gardien. Sur le coup de coin, Taïder a tenté sa chance de loin, Brillant a tenté de contrer son envoi mais a juste dévié la trajectoire du ballon, qui a trompé Hamid (0-1) !

Quelques minutes plus tard, la tournure du match aurait pu changer dans un sens comme dans l’autre. Auteur d’une semelle sur Wanyama, Felipe pouvait s’estimer heureux de s’en sortir avec un carton jaune. Et tous les Montréalais ont soupiré de soulagement quand le Kenyan a pu reprendre le jeu après s’être fait soigner pendant un moment.

L’ancien pensionnaire de Tottenham s’est bien remis, comme il l’a prouvé quelques minutes plus tard d’un tir de loin intéressant et cadré, mais qui n’a pas causé trop de problèmes à Hamid. Cela illustrait aussi que le but n’avait pas altéré l’évolution des débats, et que Montréal confirmait l’ascendant qu’il avait commencé à prendre avant l’ouverture du score.

Changement de physionomie après le repos toutefois, puisque la deuxième mi-temps a commencé comme la première avec DC United qui poussait sans toutefois créer grand-chose. Il y eut quand même une touche rapidement jouée vers Segura qui a dévié le ballon en un temps vers Asad dont la frappe a échoué à côté.

Sauf que Montréal n’a pas été capable de réagir comme lors de la première période, et il a pu s’estimer heureux de voir Diop lui sauver la mise. Une première fois quand il est intervenu sur un tir de loin de Segura servi par Asad.

À peine une minute plus tard, la situation était encore plus périlleuse. Lancé sur la droite, Odoi-Atsem a centré en retrait pour Paredes complètement oublié au cœur du rectangle. Il a eu tout le loisir de reprendre le ballon comme il le souhaitait, heureusement Diop a pu intervenir !

Il fallait réagir rapidement pour éviter que DC United ne continue à investir le but de l’Impact dangereusement. Ce fut fait à l’heure de jeu quand Brault-Guillard envoya au deuxième poteau un centre un rien trop haut pour Quioto dont la reprise de la tête a fini sur le toit du but. Un avertissement après lequel la crainte que ça ne devienne à sens unique s’est estompée.

Attention, DC United attaquait toujours et affichait le désir de revenir à la marque. Les changements en attestaient. Tout comme ce coup franc que l’Impact n’est pas parvenu à dégager : après un rare duel perdu par Wanyama, Paredes a pu envoyer un tir bondissant de loin, mais Diop était attentif.

La réplique n’a pas tardé. À peine une minute plus tard, une longue touche était remise judicieusement par Bojan vers Urruti qui a pu envoyer un tir croisé à la frontière de la perfection. Mais, pas de chance pour l’Argentin, son envoi a touché l’intérieur du poteau… avant de rebrousser chemin.

Il restait 20 minutes au temps réglementaire, et DC United a pressé de plus en plus. Ses adversaires en possession de balle. Et, dans une certaine mesure, le but, ou plutôt la défense et le camp de l’IMFC. Mais bon, DC United n’est pas pour rien la seule équipe avec Nashville (!) à ne pas encore avoir marqué cette saison sur des actions construites en possession de balle (tous ses buts sont sur contre-attaque ou phase-arrêtée). Ajoutez-y un IMFC qui, dans les circonstances, a plutôt bien géré la situation face à une équipe en manque d’inspiration et l’intervention la plus difficile de Diop dans le dernier quart de la rencontre fut de… cueillir un centre à la 89e minute.

Si on repassera sur le niveau de jeu, notamment offensif, on retiendra que, dans un groupe à sa portée et face à au moins deux adversaires qui ne lui sont pas forcément intrinsèquement supérieurs, Montréal est passé une fois à côté de son sujet et a une autre fois accompli sa mission. Cela suffira-t-il à lui ouvrir les portes des huitièmes de finale ? Espérons-le ! Réponse bientôt, peut-être dès demain.

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Orlando - Montréal1-0
Samedi 25 juillet, 20h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Columbus513
  2. Kansas City512
  3. Minnesota511
  4. Portland510
  5. Los Angeles FC59
  6. Toronto59
  7. San José58
  8. Orlando58
  9. Seattle58
10. Philadelphie58
11. MONTRÉAL57
12. Colorado57
13. New York57
14. Vancouver56
15. Cincinnati56
16. Atlanta56
17. New England56
18. Salt Lake56
19. DC United55
20. Chicago54
21. Dallas34
22. New York City53
23. Nashville33
24. Houston53
25. LA Galaxy52
26. Miami50
► Classements complets

En direct du forum

11h46 - Reprise en MLS par Daniel

4/8 - Orlando - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

4/8 - Émission Coup Franc : saison 2020 par Bxl Boy

3/8 - Coupe du Canada 2020 par Daniel

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Taïder
 Urruti
 Quioto
 Okwonkwo
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 9 matches

1. Quioto
2. Diop
3. Binks
4. Urruti
5. Brault-Guillard

► Détails

Quiz

Que n'est-il jamais arrivé à l'Impact en 2017 pour la première fois depuis l'abrogation des prolongations en USL ?

  • Il n'a jamais fait match nul à l'extérieur
  • Aucun match ne s'est soldé sur le score de 0-0
  • Il n'a pas encaissé sur penalty
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com