Une victoire spectaculaire et réjouissante

Vancouver Whitecaps FC - Impact Montréal 2-4 – Match de championnat (phase classique) joué le 13/09/2020

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
VANCOUVER : Hasal, Godoy (55e Nerwinski), Rose, Cornelius, Adnan (55e Gutierrez), Owusu (55e Dajome), Teibert, Baldisimo, Milinkovic (73e Reyna), Bair (55e Montero), Cavallini

MONTRÉAL : Diop, Brault-Guillard, Binks, Camacho, Raitala, Wanyama, Piette, Maciel, Taïder, Okwonkwo (90e Shome), Quioto (86e Lappalainen)

ARBITRE : M. Lauzière

AVERTISSEMENTS : Dajome, Baldisimo, Binks, Montero

EXCLUSION : 57e Cavallini (2j.), 72e Maciel

LES BUTS : 7e Bair (1-0), 15e Okwonkwo (1-1), 45e Taïder (pen., 1-2), 51e Piette (1-3), 60e Quioto (1-4), 66e Camacho (csc, 2-4)


Malgré quelques frayeurs en fin de match, Montréal n’a pas raté sa copie à Vancouver où il s’est imposé 2-4, après avoir pourtant encaissé le premier but tôt dans la rencontre. Si le score est réjouissant, la manière, à plusieurs égards, fut aussi très satisfaisante. De quoi en outre envisager une qualification pour la finale de la coupe du Canada.

Même s’il a titularisé Okwonkwo en lieu et place de Lappalainen, Thierry Henry a opté pour la continuité dans la composition de son équipe et son système de jeu. Marc Dos Santos semble aussi enfin avoir trouvé un peu de stabilité, puisqu’il alignait le onze qui a battu Toronto.

Et le début de rencontre fut similaire à celui de la venue des Ontariens en Colombie-Britannique : les hommes de Marc Dos Santos étaient à onze très bas, quasiment tous dans leur rectangle par moments. Montréal était très à l’aise, et même si seul un tir de loin de Raitala dans les mains d’Hasal fut à noter, les visiteurs avaient rapidement pris le dessus.

Et comme contre Toronto, alors qu’on se demandait quand la digue allait rompre, Vancouver a marqué contre le cours du jeu. Milinkovic a lancé Blair sur la droite et, même si deux défenseurs étaient dans ses parages, aucun d’entre eux n’a pu le contrer. L’angle était fermé mais Diop, pas bien sur ses appuis, n’a pas su réagir au moment du beau tir croisé de l’attaquant local : 1-0, au grand dam du portier montréalais qui a immédiatement pris conscience de sa bévue.

Un but d’ouverture dont l’Impact avait du mal à sa remettre. Pour preuve, une perte de balle de Wanyama plein axe face à Bair, qui a permis à Milinkovic de tirer depuis l’arc de cercle : d’un beau plongeon, Diop a rattrapé son erreur.

Mais une fois de plus, rapidement, un autre but est tombé contre le cours du jeu. Pour Montréal, donc, et sur une reconversion rapide initiée par Piette, qui a lancé Quioto. Après s’être défait de ses adversaires, le Hondurien a envoyé un beau tir d’un angle fermé. Pas de chance pour lui, le ballon a été repoussé par le poteau. Cependant, il est arrivé droit dans les pieds de Taïder, en embuscade, qui l’a glissé à Okwonkwo, auteur de l’égalisation (1-1).

Montréal était relancé. Et la confiance semblait davantage dans son camp. Notamment parce qu’Hasal était dans une très mauvaise soirée. Alors, quand il s’est emparé facilement d’un tir de loin d’Okwonkwo, on pouvait se féliciter de la tentative de l’attaquant qui au pire faisait travailler le gardien adverse, au mieux le faisait vaciller.

La suite fut relativement équilibrée pendant de longues minutes, et le moment du match le moins riche en occasions. Seul un centre de Teibert, repris de la tête par Cavallini de l’extérieur du rectangle, a pris la direction de la lucarne avant d’être détourné en corner par Diop, qui poursuivait son opération rachat.

Cela dit, on sentait du désir des deux côtés et si les bons tirs étaient rares, les duels étaient engagés et le match agréable à suivre. Cependant, quand Montréal accélérait et décidait de se battre pour les ballons libres, Vancouver était rapidement acculé devant son but. C’est ce qu’on a vu durant toute la fin de la première mi-temps.

Non seulement Montréal enfonçait son adversaire, mais il se créait en outre des occasions. Avec d’abord un but de Taïder annulé pour hors-jeu. Puis une tentative à distance de Wanyama déviée en corner au-dessus de son but par Hasal, qui avait (encore) raté son intervention.

La soirée maudite du portier local était loin d’être finie. Sorti inutilement et en kamikaze sur Quioto qui avait été lancé sur la droite du rectangle par Maciel, il était très en retard et n’a jamais été en mesure de prendre le ballon des mains. Par contre, les jambes de son adversaires… Un penalty indiscutable que Taïder a facilement transformé (1-2).

Durant les arrêts de jeu, encore lancé sur la droite du rectangle, Quioto a mis Rose dans le vent même s’il avait eu du mal à s’en jouer dans un premier temps, puis a tiré dans le petit filet. Si Vancouver pouvait être déçu d’avoir encaissé juste avant le retour au vestiaire, on ne peut pas dire que ce soit illogique au vu de la fin de la première mi-temps.

Las pour l’équipe locale, après le repos, rien ne semblait avoir changé. Le ballon à peine remis en jeu, Taïder envoyait un centre de la gauche qu’Hasal repoussait maladroitement d’une sortie gauche : au bon endroit, Piette aurait pu en profiter mais il a touché, très involontairement, le gardien adverse, décidément pas verni.

Même s’il y avait un écart clair entre ce que les deux équipes montraient de mieux au cours de la soirée, Vancouver était loin d’être aussi mauvais que lors de son déplacement au Québec il y a quelques semaines. Et Montréal a développé quelques très belles actions. L’une des plus emblématiques est certainement celle du troisième but : une remontée de balle tranquille sur la gauche, qui a transité par Binks, Raitala puis Okwonkwo, qui a lancé Taïder sur le flanc. Le centre de l’international algérien a été repris en un temps par Piette, qui avait parfaitement surgi et a marqué son premier but sous la vareuse montréalaise (1-3) !

Après le jeu développé et le score affiché au marquoir, le match allait encore tourner au vinaigre d’une autre façon pour l’équipe locale. Tout est pourtant parti d’une action qui aurait dû relancer le suspense : une longue passe vers Montero, qui avait l’occasion de filer seul face à Diop. Mais il a complètement raté son contrôle. Malgré tout, il a pu glisser le ballon à Cavallini, bien placé, mais incapable de conclure et qui, faute de toucher le ballon, a laissé traîner le pied sur la tête du gardien de l’IMFC. Déjà averti, il a pris son deuxième carton jaune de la soirée, tout aussi justifié que le premier. Vancouver était réduit à dix.

À l’heure de jeu, il commençait y avoir des odeurs de fessée à BC Place. Après un une-deux avec Brault-Guillard, Piette a envoyé le ballon dans le rectangle, où Quioto a eu le meilleur sur tous les défenseurs et, en tentant un contrôle, a surpris Hasal qui se retournait pour la quatrième fois de la soirée (1-4).

Rare satisfaction de la soirée pour les supporters locaux : leurs favoris, qui auraient pu complètement s’effondrer à ce moment-là, ont au contraire décidé de réagir. Ça s’est manifesté par une belle tentative de loin de Dajome que Diop a détournée au-dessus du bout des doigts. Sur le corner, remis de la tête par Dajome, Cornelius a tenté une reprise acrobatique intéressante mais trop peu puissante pour inquiéter le gardien.

Alors que Vancouver réagissait, Montréal semblait prendre ses aises et laissait trop de latitude à son adversaire. On l’a entre autres vu quand Gutierrez a pu envoyer, sans être inquiété, un centre vicieux et bondissant vers Montero en embuscade. Camacho s’est jeté pour dévier la trajectoire du ballon : s’il l’a empêché de se rendre à l’attaquant, il a… malencontreusement surpris Diop (2-4).

Il restait 20 minutes à jouer quand le match aurait pu être complètement relancé. En plein milieu du terrain, alors qu’il n’y avait aucune raison de s’inquiéter, Maciel s’est jeté comme un fou le pied en avant sur Dajome. Une faute dure, qui lui a d’abord valu un carton jaune, mais finalement un rouge après intervention de la VAR.

Vancouver se remettait à y croire. Et voulait pousser. Avec les moyens, limités, du bord… Derrière, à Montréal, c’était efficace à défaut d’être toujours académique. Et il y a même eu une possibilité de reprendre trois buts d’avance quand un coup franc de Taïder dans le paquet a d’abord été repris par Raitala, contré, puis par Camacho dont la tentative n’a pas fini loin à côté.

Toutefois, le dernier quart d’heure a appartenu aux joueurs locaux. Conscients d’avoir une nouvelle chance à saisir alors que tout semblait perdu, ils ont retrouvé tout le désir qui les animait lors de leurs meilleurs moments de la première mi-temps. Cependant, à l’exécution, on était beaucoup trop souvent loin du compte. Face à des Montréalais organisés, cette domination a donc été plus stérile qu’autre chose.

À vrai dire, il n’y a eu qu’une seule occasion franche, mais ô combien énorme. À une minute de la fin du temps réglementaire, après un une-deux, Dajome a débordé sur la droite et centré. Le ballon a été repoussé en direction de Teibert, qui arrivait en pleine course : sa puissante reprise en un temps a trompé Diop, mais Brault-Guillard, replié sur la ligne, a sauvé les meubles !

Une intervention d’une importance cruciale puisque grâce à cette victoire 2-4, Montréal ne doit plus sortir les calculettes pour savoir comment il peut se qualifier pour la Coupe du Canada : un succès, par n’importe quel score, ce mercredi à Vancouver sera suffisant. Et offrira aussi trois points précieux en championnat. Après le spectacle auquel on a assisté ce soir, on a déjà hâte d’y être !

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Forge FC - Montréal
Mercredi 27 octobre, 19h30

Dernier match

Toronto - Montréal1-1
Samedi 23 octobre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New England3270
  2. Seattle3158
  3. Kansas City3055
  4. Colorado3155
  5. Philadelphie3149
  6. Nashville3149
  7. Orlando3147
  8. Portland3146
  9. LA Galaxy3146
10. Minnesota3145
11. New York City3144
12. Vancouver3144
13. New York3043
14. MONTRÉAL3143
15. Atlanta3043
16. Salt Lake3042
17. DC United3141
18. Los Angeles FC3141
19. Miami3138
20. Columbus3138
21. San José3137
22. Chicago3234
23. Houston3230
24. Dallas3129
25. Austin3128
26. Toronto3126
27. Cincinnati3120
► Classements complets

En direct du forum

16h57 - Forge FC - Montréal : mercredi 27 octobre, 19h30 par Citlec

25/10 - Toronto - Montréal : samedi 23 octobre, 19h30 par Pouchkine

24/10 - Toronto - Montréal : l'Homme de la saison par Kleinjj

23/10 - Montréal - Philadelphie : l'Homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto
 Toye
 Torres
 Mihailovic
 Brault-Guillard
 Johnsen
 Choinière
 Wanyama
 Hamdi
 Ibrahim
 Tabla
 Struna
 Camacho
 Piette
 Lappalainen
 Miljevic
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 29 matches

1. Mihailovic
2. Camacho
3. Wanyama
4. Miller
5. Brault-Guillard

► Détails

Quiz

Malgré le fait qu’elle ait terminé en tête à l'issue de la saison régulière 2006, l’équipe montréalaise avait la quatrième pire attaque : qui a fait encore moins bien ?

  • Toronto, Virginia Beach, Atlanta
  • Toronto, Virginia Beach, Portland
  • Atlanta, Portland, Minnesota
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com