Johnsen fait parler la foudre, prestation collective au beau fixe

Inter Miami CF - CF Montréal 0-2 – Match de championnat (phase classique) joué le 12/05/2021

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MIAMI : McCarthy, Ulloa (85e Azcona), Shawcross, Gonzalez Pirez, Shea (63e Jones), Gregore, Matuidi, Morgan, Chapman (46e F. Higuain), Pizarro (74e Leerdam), G. Higuain

MONTRÉAL : Pantemis, Struna, Camacho, Miller, Bayiha, Piette, Hamdi (74e Maciel), Lappalainen (56e Bassong), Mihailovic (37e Sejdic), Quioto (74e Ibrahim), Johnsen (74e Hurtado)

ARBITRE : M. Gonzales

AVERTISSEMENTS : Gonzalez Pirez, Miller, G. Higuain, Struna, F. Higuain

LES BUTS : 14e Johnsen (0-1), 25e Johnsen (0-2)


Largement supérieur à Miami d’un bout à l’autre de la rencontre, interrompue par plus de deux heures orageuses, Montréal s’est méritoirement imposé 0-2 face aux Floridiens grâce à un doublé de Johnsen dans les 25 premières minutes.

Pour ce match en milieu de semaine, Wilfried Nancy avait décidé de faire tourner son effectif. Ainsi, Diop, Kizza, Sejdic et Wanyama cédaient leur place à Pantemis, Lappalainen (qui couvrait tout le flanc, une première expérience très réussie), Hamdi et Piette, alors que Bayiha était confirmé pour remplacer Brault-Guillard, toujours blessé, et que Johnsen entamait son deuxième match consécutif devant.

Dès le début de rencontre, on a compris que Miami ne voulait pas du ballon (ou était vraiment nul dans la circulation, mais à ce niveau, à ce point-là, c’est difficilement envisageable). Difficile de comprendre pourquoi quand on connaît les qualités de ses joueurs offensifs, mais Montréal ne demandait pas mieux et pouvait développer, et travailler, son jeu de possession, de quoi aussi peaufiner les automatismes en situation de match. Dans un premier temps, ça ne débouchait par sur des occasions mais Montréal créait des situations chaudes mettant la défense adverse à contribution.

Il a cependant suffi d’un quart d’heure pour que ça se concrétise, et de belle manière. Un mouvement tout en verticalité, parti des pieds de Camacho, transitant par Piette qui a envoyé le ballon droit devant lui pour Mihailovic qui l’a prolongé d’une passe dans la même direction vers Johnsen qui a échappé à son défenseur pour se retrouver face à McCarthy et le tromper (0-1).

Malgré l’ouverture du score, les visiteurs continuaient de contrôler les débats et les locaux de ne pas montrer pas grand-chose. Leur seule occasion de la première mi-temps fut peut-être aussi leur seule belle action, une combinaison devant le rectangle montréalais qui s’est terminée par un tir de loin de Shea dévié par Pantemis. Morgan a récupéré le ballon et centré pour Chapman dont la reprise de la tête a fini dans le filet latéral.

Pas le temps de se demander si ça pouvait donner confiance à Miami que le coup de grâce lui était porté. Sur la gauche du rectangle, Quioto était dans une situation intéressante mais Gonzalez Pirez le serrait de près et bouchait son chemin vers le but, tout en anticipant un crochet ou un ralentissement pour tenter de libérer l’espace. Mais le Hondurien a parfaitement lu le langage corporel de son adversaire et a dès lors décidé d’accélérer pour le dépasser – tout sauf simple car la distance jusqu’à la ligne de fond était pour le moins limitée – puis de donner en retrait au premier poteau où se trouvait Johnsen qui, pour sa part, avait parfaitement compris les intentions de son partenaire. Le Norvégien a subtilement dévié le ballon qui a très lentement pris la direction du poteau opposé avant de le toucher et de rentrer dans le but (0-2).

Fort de ses deux buts d’avance, Montréal a laissé le poids du match à Miami. Ce qui pouvait être risqué mais a finalement permis de voir à quel point l’adversaire était faible. Défensivement d’abord, avec une relance plein axe de Shawcross droit dans les pieds de Lappalainen, qui a donné le ballon à Mihailovic dont le tir de loin a fini hors-cadre (et sur lequel il s’est blessé, devant céder sa place à Sejdic). Offensivement ensuite, avec un centre de la gauche pour la tête de Morgan, devancé par Miller qui a remis à son gardien. Que ce soit la deuxième meilleure occasion d’une équipe avec des Pizarro et Higuain en ses rangs, mais qui s’est surtout illustrée par ses approximations techniques et son collectif pas du tout au point, est presque à la limite du scandale. Heureusement, ses supporters sont cléments et bien heureux de pouvoir remettre les pieds au stade !

Cela dit, la faiblesse de l’adversaire ne doit pas minimiser le bon match de Montréal, dont tous les éléments remplissaient leurs tâches, à tout le moins individuelles. On l’illustrera avec Bayiha, bien plus à son affaire que samedi dernier, qui a même osé quelques montées mais sur lesquelles ses coéquipiers ne comprenaient pas ses intentions (et ce n’est pas lui qu’il faut blâmer). Encore cette mise au point d’automatismes, à peaufiner match après match. Toutefois, on voit les progrès à chaque sortie et, en dehors de ça, l’équipe avait un bon bulletin et une avance largement méritée à la mi-temps.

Le retour des vestiaires fut de courte durée puisqu’on rejouait depuis à peine deux minutes que l’approche d’orages obligeait l’arbitre à demander à tous les joueurs de rebrousser chemin. Ils ne reprendront les débats que 2h17 plus tard !

Et ça venait à peine de recommencer que Quioto servait Hamdi plein axe : le tir de l’Égyptien était puissant mais trop central, permettant à McCarthy de le repousser. Ça ne reflétait toutefois pas la suite, tant dans le spectacle que dans les intentions des deux équipes.

Car soudainement, Miami voulait le ballon. Pendant une grosse vingtaine de minutes, il l’a montré de façon ostentatoire et a eu beaucoup plus de possession. Mais c’était très approximatif. Ça obligeait toutefois Montréal à faire preuve d’une concentration accrue pour défendre et à ne pas se laisser déborder par l’enthousiasme floridien – c’était à peu près tout ce que les hommes de Phil Neville avaient à offrir. Et tous les Montréalais s’attelaient très bien à cette nouvelle tâche. Leur avance n’était pas en péril, puisqu’il n’y avait quasiment aucune occasion, contrairement aux pertes de balle des deux côtés, mais ça n’avait pas vraiment d’importance.

Autre preuve de l’impuissance locale, il fallut attendre le milieu de la deuxième mi-temps pour voir un semblant de danger, un centre-tir de Jones ressemblant avant tout à un geste raté et finissant sur le toit du but. Miami a quand même eu son occasion, une accélération sur la gauche de Jones, dont le centre dévié est arrivé à F. Higuain qui a pivoté et envoyé un tir trop croisé.

C’en était toutefois fini pour Miami, qui n’a plus rien montré, butant sur un adversaire très discipliné et continuant de faire parfaitement ce qu’il fallait dans les circonstances. Signalons le bon travail défensif de tout le monde. Avec une mention spéciale à l’arrière-garde. Les deux frères Higuain se sont fait manger tout cru, et Gonzalo face à Camacho avant davantage l’air d’un joueur arrivant de LSEQ que de Serie A italienne.

Les remplaçants aussi auront droit à leurs bons mots. Parmi eux, Ibrahim, qui a à son tour fêté des débuts prometteurs. Après Hamdi et Torres, en plus de joueurs qui ont progressé durant l’hiver et du départ de quelques pions qui ne cadraient pas dans le projet, on se rend compte que Nancy a bien plus de cartes en mains que son prédécesseur. Et, hormis lors de ses changements samedi dernier, il sait les utiliser à bon escient que ce soit au coup d’envoi ou en cours de match.

Montréal ne se contentait pas de défendre mais partait aussi en contre quand il en avait l’occasion (c’est peut-être pour ça aussi que les remplaçants se sont montrés plus à l’aise ce mercredi). Une première fois quand Sejdic a lancé Hurtado sur la gauche : voyant Maciel seul à 20 mètres du but, l’ancien Vancouvérois a cédé le ballon à l’Argentin qui, en pleine course, a tenté sa chance d’une frappe du gauche dotée d’un bel effet et repoussée par le cadre du but.

Les occasions suivantes, toutes des reconversions rapides, impliquèrent toujours les mêmes acteurs ou presque. Sur la première, Ibrahim lança Hurtado seul en direction de McCarthy, mais il sentit le retour de Jones et hésita, voyant finalement son tir être dévié en corner. Sur la suivante, Hurtado a effectué le bon appel et Ibrahim lui a servi une passe sublime, dont il n’a toutefois pas pu s’emparer en raison d’une magnifique intervention défensive de Jones. Dernière occasion, toujours sur un contre, mais cette fois en solo, avec Ibrahim qui voulut tenter sa chance de loin, hors-cadre.

Jeu offensif, jeu défensif, occasions et ensemble de l’œuvre : Montréal a surpassé Miami dans tous les compartiments du jeu. Les choix de Wilfried Nancy ont été payants, le début de match, moment-clef de la soirée, a été maîtrisé à la perfection, et les joueurs sur le terrain avaient les atouts pour gérer un tel adversaire dans les circonstances de la soirée. Rien ne peut remettre en question cette victoire, dont le seul élément négatif est la sortie de Mihailovic sur blessure.

On verra dès samedi à Atlanta s’il est remis. Montréal se mesurera à un adversaire dont les intentions de jeu sont très différentes de celles de Miami mais qui, jusqu’à présent, a en commun avec lui d’être très loin d’offrir un jeu à la hauteur du potentiel de son effectif. Il faudra donc jouer d’autres cartes pour en venir à bout, ce qui est tout sauf impossible. Dans cette optique, Wilfried Nancy est sûrement très heureux que ses choix du jour payants lui permettent de gérer la suite de la semaine comme il en avait l’intention.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Montréal - DC United
Mercredi 23 juin, 20h00

Dernier match

Chicago - Montréal0-1
Samedi 29 mai, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Seattle818
  2. Kansas City917
  3. New England817
  4. LA Galaxy715
  5. Philadelphie814
  6. Colorado713
  7. Orlando712
  8. New York City711
  9. Houston811
10. MONTRÉAL811
11. Columbus711
12. Nashville711
13. Atlanta710
14. San José89
15. New York79
16. Portland79
17. DC United89
18. Salt Lake69
19. Los Angeles FC78
20. Miami88
21. Austin88
22. Minnesota77
23. Vancouver77
24. Dallas76
25. Toronto75
26. Cincinnati64
27. Chicago74
► Classements complets

En direct du forum

23h34 - Éliminatoires Coupe du monde 2022 (zone Concacaf) par imfc132

19h56 - Euro 2020 - Groupe F par Bxl Boy

19h43 - Euro 2020 - Groupe E par gbagrami

18h23 - Nouveau maillot, nouveau nom, nouveau logo par Bxl Boy

15h55 - Copa America - Groupe B par Pouchkine

11h34 - MLS - saison 2021 par penz

11h32 - Equipe nationale féminine par penz

14/6 - Euro 2020 - Groupe D par penz

14/6 - Euro 2020 - Groupe C par gbagrami

13/6 - Euro 2020 - Groupe B par flying_dutchman

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Toye
 Mihailovic
 Johnsen
 Quioto
 Wanyama
 Brault-Guillard
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 8 matches

1. Camacho
2. Miller
3. Wanyama
4. Mihailovic
5. Diop

► Détails

Quiz

Avec quelle formation européenne le défenseur américain Steve Trittschuh (à Montréal en 1995) a-t-il joué ?

  • Everton
  • Glasgow Rangers
  • Sparta Prague
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com