Cette fois, les dernières minutes ont souri à Montréal

Chicago Fire FC - CF Montréal 0-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 29/05/2021

 Chicago Fire FC
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
CHICAGO : Shuttleworth, Sekulic, Omsberg, Calvo, Navarro (77e Navarro), Stojanovic, Medran, Herbers, Gimenez, Gutierrez (59e Aliseda), Beric (77e Offor)

MONTRÉAL : Diop, Struna, Camacho, Waterman, Brault-Guillard, Wanyama, Hamdi (60e Piette), Bassong (90e Kizza), Mihailovic (89e Torres), Ibrahim (60e Toye), Johnsen

ARBITRE : M. Rivas

AVERTISSEMENTS : Camacho, Wanyama

LE BUT : 87e Toye (0-1)


Montréal s’est imposé 0-1 à Chicago à l’issue d’une rencontre faiblarde de part et d’autre : alors que les locaux pensaient tenir le bon bout, Toye a inscrit le seul but de la rencontre dans les dernières minutes.

Privé de Lappalainen, Quioto et Hurtado, Wilfried Nancy les remplaçait par Bassong, Ibrahim et Johnsen, faisant pour le reste confiance aux titulaires du match contre Cincinnati.

Disons-le d’emblée : ce match était un plébiscite pour interdire les coups d’envoi à midi. Même si les conditions météo étaient agréables (on était loin de la canicule de la Floride), on a l’impression que les joueurs des deux équipes avaient le ventre trop vide ou trop plein, peu importe, mais ils nous ont offert une rencontre pour le moins indigeste.

En près de 30 minutes, il n’y eut qu’une occasion digne de ce nom, consécutive à une grosse bourde de Chicago envoyant le ballon à Johnsen plein axe à l’entrée du rectangle : sa reprise en un temps a été déviée en corner par Shuttleworth. La suite fut un tantinet plus riche en possibilités de but mais guère meilleure dans le jeu.

En dehors de cela, on avait constaté quelques difficultés montréalaises dans le jeu aérien sur phases arrêtées puisque Calvo a repris de la tête un corner qu’il a envoyé sur le toit du but et un coup franc à côté.

Ibrahim, grâce à une subtile ouverture de Mihailovic lors d’une reconversion rapide, et Bassong, à l’issue d’un mouvement collectif dans l’axe, se sont certes retrouvés en position de frappe intéressante, mais tous deux ont envoyé leur tir loin du cadre.

Diop a dû intervenir pour la première fois quand, après un centre de la droite, Stojanovic est passé à côté du ballon qui est finalement arrivé au poteau opposé à Gutierrez qui a pu tirer sans toutefois tromper la vigilance du gardien montréalais. Il a aussi capté sans problème un tir de loin de Gimenez quelques minutes plus tard, et s’est encore illustré en remportant des face-à-face qui n’auraient toutefois pas compté puisqu’un hors-jeu a chaque fois été signalé par la suite. Piège dans lequel Chicago est d’ailleurs souvent tombé tout au long du match.

Montréal avait beaucoup de mal à poser le jeu, au grand plaisir de Chicago, qui encaisse généralement dans ce genre de situation ou sur phase arrêtée, que les hommes de Wilfried Nancy peinaient aussi à créer. Ainsi, l’équipe locale se retrouvait bien trop peu dans sa zone d’inconfort pour être menacée. Et ce ne fut pas meilleur après le repos.

Peu avant l’heure de jeu, il fallut une intervention in extremis de Camacho, auteur d’un très bon match, pour fermer la porte devant Stojanovic qui, mal tenu, avait surgi sur un ballon venu de la droite et qui traînait dans le rectangle.

Ce fut le début de quelques minutes de pressing de Chicago, les seules durant lesquelles une des deux équipes semblait bien jouer au cours de ce match on ne peut plus approximatif et riche en déchets techniques de part et d’autre. Les changements des deux côtés à l’heure de jeu étaient peut-être aussi pour quelque chose dans ce changement, temporaire, de physionomie.

Il a fallu attendre presque une demi-heure pour que Montréal envoie enfin un tir intéressant en deuxième mi-temps : une reconversion rapide a été ponctuée par un envoi à distance de Johnsen, capté toutefois sans trop de difficulté par Shuttleworth.

Quelques instants plus tard, Mihailovic a lancé Brault-Guillard d’une belle ouverture. L’ancien Lyonnais a envoyé un centre au sol un rien trop devant Johnsen qui avait bien surgi.

Cette minute était la plus animée de la rencontre, avec sur l’action suivante un beau travail sur le côté gauche d’Aliseda (dont la montée au jeu a beaucoup apporté) qui a glissé le ballon vers l’entrée du rectangle où Herbers, un des rares joueurs à se mettre en valeur cet après-midi, a surgi. Mais Diop avait compris et est parfaitement sorti pour fermer l’angle et sauver les meubles.

Il n’y en avait en fait plus que pour le portier sénégalais, qui est ensuite sorti devant Offor légèrement décalé sur la gauche du rectangle ou est intervenu sur une volée de Medran mi-reprise, mi-remise consécutive à un corner au deuxième poteau.

Alors que Chicago se disait qu’il pouvait sentir la victoire, il a pris un coup sur la tête digne de celui encaissé par Montréal à Atlanta quand Bassong, sur la gauche, s’est mis sur son pied droit avant d’envoyer un centre prolongé de la tête au fond des filets par Toye (0-1).

Chicago a ensuite jeté toutes ses forces dans la bagarre pour égaliser. Dans les arrêts de jeu, un coup franc envoyé du rond central a été remis vers Offor à l’entrée du rectangle : bien entouré, il a quand même réussi à jongler avec le ballon avant de réaliser un geste acrobatique lui permettant de cadrer un tir qui n’a toutefois pas surpris Diop, attentif.

Et puis, dans les tout derniers instants des arrêts de jeu, l’équipe locale s’est retrouvée avec presque tout le monde dans le rectangle de Diop, dont Omsberg, qui a profité du surnombre pour reprendre victorieusement un centre et l’envoyer de la tête au fond des filets. 1-1… croyait-on, avant qu’un bon moment après (Montréal s’apprêtait à remettre le ballon en jeu), la VAR n’intervienne et n’annule le but pour un hors-jeu pour le moins discutable.

Ire compréhensible à Chicago, qui se retrouve bredouille à l’issue d’un match dont il a dominé certains pans mais où il n’a pas non plus assez bien joué pour indiscutablement revendiquer la victoire. Il n’aura donc même pas un point et Montréal part avec trois unités arrachées miraculeusement dans les derniers instants.

La réflexion sera la même que lors des semaines précédentes : le résultat ne doit pas être ce qu’on retient en premier. La situation est inverse et permet de récupérer des points dont la perte avait généré un sentiment d’injustice. Si l’équilibre est rétabli à cet égard, c’est bel et bien ce qu’on a vu, et surtout pas vu, sur le terrain qui doit primer. En plus de tout ce dont nous avons déjà parlé depuis le début de la saison, on ajoutera le jeu approximatif et les nombreux problèmes de communication vus aujourd’hui aux points à travailler durant la trêve.

Malgré les absences de quatre internationaux (Quioto, Lappalainen, Piette, Pantemis), les prochaines semaines seront importantes pour Wilfried Nancy, qui devrait enfin pouvoir travailler plus sereinement. Il devra en tout cas profiter de cette trêve pour mettre en place le style de jeu qu’il veut développer et corriger les carences observées depuis la saison. On pourra enfin l’évaluer plus sérieusement en constatant les progrès de l’équipe accomplis grâce à ce travail. Début de réponse lors du prochain match, le 23 juin face à DC United.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Montréal - New England
Mercredi 29 septembre, 19h30

Dernier match

Columbus - Montréal2-1
Samedi 25 septembre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New England2862
  2. Seattle2548
  3. Kansas City2646
  4. Colorado2545
  5. Nashville2645
  6. Portland2640
  7. New York City2639
  8. LA Galaxy2638
  9. Orlando2638
10. Philadelphie2538
11. DC United2637
12. MONTRÉAL2637
13. Minnesota2537
14. Salt Lake2636
15. Atlanta2636
16. Columbus2734
17. Los Angeles FC2633
18. San José2633
19. Vancouver2533
20. Miami2532
21. New York2530
22. Dallas2727
23. Houston2726
24. Chicago2724
25. Austin2622
26. Cincinnati2520
27. Toronto2619
► Classements complets

En direct du forum

26/9 - Columbus - Montréal : l'Homme de la saison par Kleinjj

26/9 - Columbus - Montréal : samedi 25 septembre, 19h30 par Kleinjj

24/9 - HFX Wanderers - Montréal : l'Homme de la saison par MadMax

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Toye
 Quioto
 Mihailovic
 Torres
 Brault-Guillard
 Johnsen
 Choinière
 Wanyama
 Hamdi
 Ibrahim
 Tabla
 Struna
 Camacho
 Piette
 Lappalainen
 Miljevic
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 24 matches

1. Mihailovic
2. Camacho
3. Wanyama
4. Miller
5. Brault-Guillard

► Détails

Quiz

Dans quel pays jouait Martin Nash avant d'être transféré à Montréal en 2003 ?

  • Angleterre
  • Canada
  • Norvège
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com