Le point de la résistance et du sacrifice

CF Montréal - DC United 0-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 23/06/2021

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Diop, Brault-Guillard (75e Bayiha), Struna, Camacho, Bassong, Kizza (53e Miller), Wanyama, Piette (66e Maciel), Hamdi (53e Ibrahim), Mihailovic, Johnsen (53e Toye)

DC UNITED : Hamid, Paredes (66e Nyeman), Pines, Hines-Ike, Najar, Gressel (73e Yow), Canouse, Felipe (66e Robertha), Perez, Kamara (81e Reyna), Arriola (81e Asad)

ARBITRE : M. Fischer

AVERTISSEMENTS : Piette, Paredes, Najar, Nyeman, Diop, Wanyama

EXCLUSUION : 45e Bassong (2j)


Réduit à dix juste avant le repos et avec Diop sur une jambe suite à une blessure encourue au début des arrêts de jeu, Montréal a arraché le nul 0-0 face à un DC United certes enthousiaste mais manquant cruellement de précision.

Miller blessé, Binks parti (et pas forcément rétabli), Wilfried Nancy manquait de défenseurs centraux de métier et donnait sa chance dans ce secteur à Bassong. Dans l’axe de l’entrejeu, il tentait à nouveau d’associer Piette et Wanyama, alors que devant, Johnsen évoluait seul, soutenu par Hamdi et Mihailovic.

DC United a souvent eu des débuts de rencontre animés cette saison, avec de nombreux buts marqués et encaissés. Ils avaient aussi davantage de rythme dans les jambes, ayant battu Miami le week-end dernier. Il a semblé que Montréal avait donc décidé de ralentir les échanges à l’entame du match pour empêcher son adversaire de l’emballer.

Le duel était fermé et l’est longtemps resté… malgré les nombreux espaces de part et d’autre. C’est d’ailleurs d’eux dont ont profité les hommes d’Hernan Losada pour créer leurs deux premières occasions, chaque fois à la suite d’un long ballon vers Perez. Il a d’abord pris le dessus sur deux défenseurs avant de voir Diop ralentir son envoi et Brault-Guillard le dégager avant même qu’il n’atteigne la ligne. Quatre minutes plus tard, posté sur le coin gauche de l’entrée du rectangle, il a compris que le tir était la meilleure option : difficile, il était très bien exécuté et a forcé Diop à plonger.

Ces possibilités illustraient la domination des joueurs de la capitale américaine, qui n’étaient toutefois pas vraiment menaçants malgré de nombreux tirs. Ceux de Gressel, l’un sur coup franc, l’autre dans le cours du jeu, tous deux au-dessus et sans danger alors qu’on aurait pu penser qu’ils partaient bien, illustraient parfaitement cette physionomie.

Et Montréal là-dedans ? Une tentative et une occasion avortée en première mi-temps. La première fut un coup franc repris de la tête par Gressel, mais trop sur Hamid. Le danger aurait pu être bien plus sérieux quand, après un une-deux avec Hamdi, Kizza fut très bien lancé sur la gauche : alors que Mihailovic avait un défenseur sur le dos, Johnsen était seul à l’entrée du rectangle mais l’Ougandais a envoyé un hybride de centre et de tir n’ayant aucune chance de trouver un équipier ou le cadre.

Le repos est arrivé de façon quelque peu prématurée pour Bassong puisque durant les arrêts de jeu, il a interrompu de la main une contre-attaque. Déjà averti, il écopait de son deuxième carton jaune de la soirée et pouvait regagner les vestiaires.

Avec un homme de moins, Montréal revint sur le terrain avec une posture très attentiste : si cela réduisit quelque peu les espaces, cela ne changea pas grand-chose à la physionomie des débats. DC United dominait, tentait souvent sa chance mais sans réellement mettre Diop et ses partenaires en péril.

Il menaçait quand même à quelques reprises. Cette fois, le danger venait de la gauche et impliquait Paredes. Il a tout d’abord repris un centre : contré, il était premier au rebond et a tenté un slalom, mais il avait trop d’adversaires devant lui pour tous les passer en revue. Il a ensuite glissé un ballon à ras-de-terre vers Arriola qui, complètement seul, a écrasé sa reprise et l’a envoyée dans la course de Diop qui l’a repoussée en se couchant.

Si le danger semblait se préciser, les remplacements effectués par Wilfried Nancy ont, le temps qu’ils rentrent dans leur match, remis les pendules à l’heure, ne changeant pas grand-chose à la domination de DC United mais la rendant à nouveau on ne peut plus stérile.

Montréal s’est créé sa meilleure occasion de la rencontre en milieu de deuxième mi-temps quand Wanyama a reçu une touche au coin du rectangle et mobilisé plusieurs défenseurs qui n’ont pas réussi à lui subtiliser le ballon. S’ils l’ont gêné suffisamment pour qu’il en perde le contrôle, Mihailovic, en embuscade, a envoyé un puissant tir croisé qui a fini non loin du cadre.

La réplique aurait pu tomber rapidement quand Robertha a envoyé un centre de la gauche vers Gressel en pleine course au cœur du rectangle, mais sa reprise en un temps a fil dans les nuages… Comme le public, la précision était aux abonnés absents de ce match !

DC United a quand même haussé la pression au cours des dix dernières minutes, ses remplaçants pesant eux aussi sur les débats. On vit d’abord Nyeman tenter sa chance de loin : l’envoi était relativement puissant et bien placé, mais Diop se coucha dessus sans grande difficulté.

Quelques instants plus tard, très actif sur la droite, Yow se joua de Miller avant de donner en retrait vers Nyeman dont la reprise en force a été contrée par Wanyama qui, en tombant, a touché le ballon de la main. Le corps arbitral a toutefois jugé que son bras lui servait à amortir sa chute, ce qui, selon le règlement (qui a souvent changé ces dernières années) ne rend pas le contact fautif : pas de penalty, donc.

La fin de rencontre fut pour le moins animée. Et même si DC United manquait de précision, péchait souvent par précipitation, voyait des équipiers se gêner sur des situations dangereuses, il continuait de multiplier les occasions, sans parvenir à ses fins.

Ça ressemblait à un véritable tir groupé… avec des balles à blanc. Diop s’est montré attentif sur une tête croisée de Canouse qui reprenait d’une tête plongeante un corner envoyé en zone centrale. Reyna a continué l’opération gaspi en tentant un tir difficile de l’extérieur du pied sur une passe en retrait d’Asad, l’envoyant loin dans les nuages.

Le danger s’est quand même beaucoup précisé dans les derniers instants. Avec d’abord un coup franc de la gauche sur lequel Hines-Ike, monté, a émergé de la tête sans toutefois parvenir à suffisamment redresser la course du ballon. Quelques instants plus tard, Nyeman envoyait un ballon en cloche à Robertha dont la reprise de la tête échouait un rien au-dessus.

Ce match de la résistance en devint un de sacrifice. Se blessant en dégageant dans les arrêts de jeu, Diop a tenu à rester sur le terrain. Sans ça, un joueur de champ aurait dû prendre place dans le but et Montréal terminer à neuf, puisque les cinq changements avaient déjà été effectués. Le « portier unijambiste » eut encore réaliser quelques interventions, mais la solidarité et l’abnégation de ses coéquipiers firent qu’il ne fut plus soumis à un tir dangereux.

Il a toutefois effectué un sprint, si on peut l’appeler comme ça, sur une jambe pour devancer Nyeman convoitant un ballon sur la ligne de fond. Un énorme effort sur lequel il a visiblement aggravé sa blessure. Mais il pouvait s’effondrer, une fois de plus, au coup de sifflet final : c’était le dernier sacrifice qui, en plus de ses arrêts préalables, garantissait à son équipe de sauver un point dans des circonstances pour le moins particulières.

Ajoutons à celles-ci, même si on y était habitué, le stade vide. Mais avec l’Euro devant public, des équipes de MLS devant leurs supporters, et même un club montréalais professionnel d’un autre sport autorisé à jouer à domicile dans une enceinte fermée mais bien avec du monde dans les gradins, on peut comprendre que plusieurs joueurs et entraîneurs des clubs canadiens de MLS crient à l’injustice !

L’ambiance sera tout autre pour le prochain match, à Nashville, où les supporters sont nombreux et ont jubilé ce mercredi soir en voyant leur équipe, menée, finalement battre Toronto grâce à des buts dans les dernières minutes.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Forge FC - Montréal
Mercredi 27 octobre, 19h30

Dernier match

Toronto - Montréal1-1
Samedi 23 octobre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New England3270
  2. Seattle3158
  3. Kansas City3055
  4. Colorado3155
  5. Philadelphie3149
  6. Nashville3149
  7. Orlando3147
  8. Portland3146
  9. LA Galaxy3146
10. Minnesota3145
11. New York City3144
12. Vancouver3144
13. New York3043
14. MONTRÉAL3143
15. Atlanta3043
16. Salt Lake3042
17. DC United3141
18. Los Angeles FC3141
19. Miami3138
20. Columbus3138
21. San José3137
22. Chicago3234
23. Houston3230
24. Dallas3129
25. Austin3128
26. Toronto3126
27. Cincinnati3120
► Classements complets

En direct du forum

16h47 - Forge FC - Montréal : mercredi 27 octobre, 19h30 par Citlec

25/10 - Toronto - Montréal : samedi 23 octobre, 19h30 par Pouchkine

24/10 - Toronto - Montréal : l'Homme de la saison par Kleinjj

23/10 - Montréal - Philadelphie : l'Homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto
 Toye
 Torres
 Mihailovic
 Brault-Guillard
 Johnsen
 Choinière
 Wanyama
 Hamdi
 Ibrahim
 Tabla
 Struna
 Camacho
 Piette
 Lappalainen
 Miljevic
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 29 matches

1. Mihailovic
2. Camacho
3. Wanyama
4. Miller
5. Brault-Guillard

► Détails

Quiz

En 2014, Justin Mapp a raté un tiers de la saison mais...

  • Était le meilleur donneur de passes décisives de MLS sur attaques posées, rivalisant avec Keane et Donovan
  • A marqué plus de buts que lors de ses trois dernières saisons réunies
  • A donné une passe décisive lors de chaque victoire du club
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com