New England était plus fort, mais...

New England Revolution - CF Montréal 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 25/07/2021

 David Silverman
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
NEW ENGLAND : Knighton, Bye, Farrell, Bell (62e Delagarza), Mafla (90e Caldwell), Polster, Kaptoum (62e Maciel), Traustason (62e McNamara), Gil, Bou, Buksa (36e Bunbury)

MONTRÉAL : Pantemis, Waterman, Camacho, Bassong (83e Kizza), Choinière (83e Ibrahim), Wanyama, Maciel (83e Hamdi), Lappalainen (73e Brault-Guillard), Torres, Mihailovic, Toye (83e Johnsen)

ARBITRE : M. Chilowicz

AVERTISSEMENTS : McNamara, Mafla

LES BUTS : 29e Bou (1-0), 73e Bou (2-0), 79e Mihailovic (2-1)


Quelques accélérations auront suffi à New England pour prendre le dessus sur Montréal, qui était certes inférieur à son adversaire mais n’y a jamais été surclassé, loin de là, et a même espéré pouvoir ramener un point quand Mihailovic a fixé les chiffres à 2-1 en fin de match.

Après un match de milieu de semaine, Wilfried Nancy remettait le même onze qui avait affronté Cincinnati au stade Saputo il y a huit jours. Face à un adversaire bien différent, allait-on à nouveau avoir droit à un feu d’artifice, mélange d’attaques fulgurantes et d’erreurs délirantes ?

Ce qui semblait rapidement certain, c’est que Montréal ne se laissait pas intimider par le classement de son adversaire. Après trois minutes à peine, Torres nous gratifiait d’une belle passe pour lancer Mihailovic sur la droite. Alors que Toye mobilisait un défenseur et que Lappalainen était seul, l’Américain a décidé d’y aller seul et de tenter sa chance d’un tir un rien trop croisé.

Les échanges sont restés équilibrés jusqu’au milieu de la première mi-temps, avec quelques situations au potentiel intéressant dans les deux camps, mais sans rien de réellement menaçant.

La première grosse frayeur pour Montréal est intervenue quand Pantemis est sorti des poings devant Buksa : l’adversaire s’est retrouvé au sol, sonné, l’arbitre a interrompu le jeu mais sans signaler de faute.

Deux minutes plus tard, après une passe dans l’axe qui a traversé une ligne, Waterman a difficilement remporté un duel serré avec Bou, repoussant le ballon droit dans les pieds de Buksa, seul. Ce dernier a trouvé Gil qui a tiré une première fois sur Pantemis avant d’envoyer le rebond au fond des filets. Un but annulé après coup pour une position de hors-jeu de Bou.

Si Montréal aurait pu trouver l’ouverture du score quelque peu sévère, New England a voulu justifier sa supériorité et n’a pas tardé à y parvenir. Juste avant la demi-heure, légèrement décalé sur la gauche, Bou a reçu une petite passe latérale, a facilement effacé Choinière d’un petit crochet, s’ouvrant ainsi un espace de tir dont il a profité pour envoyer une frappe hyper puissante qui a laissé Pantemis sur place et a franchi la ligne après avoir heurté la transversale (1-0).

Montréal a tenté de réagir, notamment quand Bassong a accéléré pour aller chercher un ballon côté gauche puis l’a envoyé dans le rectangle où Toye a essayé de le dévier, sans succès, mais, poursuivant son effort, il a profité du contre pour arriver au premier poteau et y envoyer une reprise en un temps bien placée obligeant Knighton à la détourner.

Malgré cela, New England avait pris le dessus depuis un petit quart d’heure et a failli une nouvelle fois le concrétiser quand Bunbury (qui avait remplacé Buksa, toujours sonné 10 minutes après son choc avec Pantemis) a lobé le gardien montréalais, sorti cueillir des fraises. Verdict : 2-0… sur la ligne des buts annulés, car le remplaçant local était légèrement hors-jeu.

Moins à leur affaire, les Montréalais n’hésitaient toutefois pas à tenter crânement leur chance lorsque l’occasion se présentait. Comme sur un tir de loin de Torres obligeant Knighton à se coucher. Ou un centre de la droite, où New England laissait des espaces, vers Toye qui s’était jeté, avait devancé ses adversaires mais n’a pas touché le ballon.

Ces occasions ne reflétaient pas la fin de la mi-temps… mais davantage le début de la suivante : Montréal avait bien repris ses esprits au repos et tentait de poser son jeu pour revenir à la marque. On l’a entre autres vu sur une nouvelle belle ouverture de Torres vers Mihailovic sur la gauche du rectangle : ayant encore le choix entre tirer et centrer, il a cette fois opté pour le collectif mais sa passe vers Toye plein axe manquait de précision, à moins que les deux joueurs ne se soient pas compris.

Le duel était équilibré… et donc les deux équipes se créaient des occasions. Dans les rangs locaux, elles étaient à ce moment du match pour Traustasson. Tout d’abord sur un corner très confus : plein axe à 7 mètres du but, il a réussi à se retourner et à tirer au milieu d’une forêt de joueurs mais a manqué le cadre de peu. Ensuite, au cœur du rectangle, il a tenté de reprendre en un temps un long ballon de la droite mal jugé par les Montréalais, mais son dernier geste fut imprécis.

On est passé près de l’égalisation à l’heure de jeu : se faisant berner par Mihailovic sur un ballon en profondeur, Bell a glissé (et s’est même blessé tout seul) alors que son gardien sortait n’importe comment. L’ancien joueur de Chicago aurait dû en profiter en allant vers le but vide, mais a choisi de servir Toye, serré de près par Mafla qui s’est jeté sur le ballon pour sauver les meubles.

À 20 minutes du terme, Montréal a eu un petit coup de mou et son adversaire en a parfaitement profité. Pas sur son premier danger, suite à une relance moyenne de Camacho et des interventions pas vraiment meilleures de ses partenaires, permettant à New England de récupérer le ballon haut. Plein axe à 20 mètres du but, Bou avait des solutions à sa droite et à sa gauche, mais a tenté un tir, peu à côté.

Il fut plus précis trois minutes plus tard. L’action décisive a été lancée par Gil, qui a trouvé Bye légèrement sur la droite très haut dans le petit rectangle : son centre au cordeau a été repris en un temps et victorieusement par Bou, qui doublait l’avance des siens (2-0).

Alors que certains pensaient que la messe était dite, Montréal n’abdiquait pas et jouait sans réellement penser au score, continuant d’essayer de développer son jeu. Toujours avec Torres dans un rôle important : après avoir pris le dessus sur plusieurs adversaires à l’entrée du rectangle, il a glissé le ballon vers Toye qui s’était démarqué d’un petit mouvement subtil mais a tiré droit sur Knighton.

Si Montréal restait concentré, on ne peut pas en dire autant de son adversaire. Alors que le ballon semblait sortir sur un centre de la droite de Brault-Guillard, New England a arrêté de jouer. Ni l’arbitre ni le juge de ligne n’étaient cependant intervenus : les apparences étaient trompeuses. Le ballon est arrivé de l’autre côté, Choinière l’a récupéré et a eu tout le temps de centrer vers Torres, plus prompt que des défenseurs qui n’avaient visiblement toujours par recommencé à jouer. L’Argentin a glissé le ballon en retrait vers Mihailovic, oublié, qui l’a parfaitement placé hors de portée de Knighton (2-1).

Le match était relancé mais New England a bien compris l’avertissement et s’est immédiatement reconcentré. Il a aussi failli profiter d’une mauvaise relance sur la gauche : un premier contre est arrivé dans le rectangle sur Bunbury, contré à son tour par Waterman, bien placé, mais le ballon est arrivé à Bou qui a tenté une nouvelle frappe en force, à côté.

Montréal cherchait l’égalisation mais dans le cours du jeu, face à un adversaire bien regroupé, il manquait de précision dans ses derniers gestes, tout comme les joueurs du Massachusetts qui ont eu quelques possibilités de contre-attaque.

Il a quand même espéré à deux reprises : sur une phase arrêtée et sur une action individuelle. Sur un coup franc de loin de Mihailovic, il n’a pas manqué grand-chose à Johnson et Hamdi pour prolonger le ballon, dont s’est finalement emparé Knighton. Une partie du stade a crié son désarroi sur un puissant tir à distance d’Ibrahim qui a fait trembler les filets, mais ce n’était qu’une illusion d’optique, le ballon était passé juste à côté.

Compte tenu des absences, on peut dire que Montréal n’a pas à rougir de son match, et encore moins du résultat, chez un ténor de la compétition. Cela dit, l’équipe locale a manqué de réalisme et a eu deux buts annulés, l’addition aurait donc pu aussi être plus lourde, il ne faut pas le nier. Mais – oui, on se répète – cette saison, il faut prendre les points, ou non, et donner encore plus d’importance à la manière qu’en temps normal.

Une fois de plus, ce match a montré à Wilfried Nancy certains éléments à suivre et d’autres à corriger. Il a aussi permis de voir quels joueurs avaient du mal dans leur nouveau rôle, lesquels avaient certaines limites et lesquels s’y habituaient – parfois tant bien que mal, mais en affichant des progrès. Et il confirme le rôle important que peut prendre Torres. Encore des enseignements pour la suite de la saison, donc, et ils seront peut-être plus précieux que le point que l’équipe aurait aimé ramener de la très lointaine banlieue de Boston.

Bien entendu, il faut aussi garder le moral et ne pas enchaîner les défaites. Après deux déplacements infructueux chez des adversaires coriaces, le prochain rendez-vous, samedi, sera sur celui d’une équipe qui ne manque pas de joueurs talentueux mais qui ne fait pourtant rien de bon jusqu’à présente : Miami. Avec le retour de l’un ou l’autre titulaire habituel qui n’était pas disponible ces derniers temps ?

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Montréal - New York City1-3
Dimanche 23 octobre, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3467
  2. Philadelphie3467
  3. MONTRÉAL3465
  4. Austin3456
  5. New York City3455
  6. New York3453
  7. Dallas3453
  8. LA Galaxy3450
  9. Nashville3450
10. Cincinnati3449
11. Minnesota3448
12. Miami3448
13. Orlando3448
14. Salt Lake3447
15. Portland3446
16. Columbus3446
17. Vancouver3443
18. Colorado3443
19. Charlotte3442
20. New England3442
21. Seattle3441
22. Kansas City3440
23. Atlanta3440
24. Chicago3439
25. Houston3436
26. San José3435
27. Toronto3434
28. DC United3427
► Classements complets

En direct du forum

28/11 - Sélection du Canada par fafane

27/11 - Qui reste, qui part ? par onze

23/11 - Belgique - Canada par onze

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto16 
 Mihailovic12 
 Kamara
 Kone
 Brault-Guillard
 Johnston
 Lappalainen
 Torres
 Waterman
 Ibrahim
 Toye
 Miller
 Choinière
 Camacho
 Miljevic
 Wanyama
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 42 matches

1. Quioto
2. Piette
3. Kamara
4. Lappalainen
5. Mihailovic

► Détails

Quiz

Pourquoi ne s'attendait-on pas à voir Montréal en demi-finale des USL en 2008 ?

  • Car l'équipe était dernière du classement en juillet
  • Car l'équipe avait tellement de blessés que l'entraîneur était obligé de faire jouer des jeunes
  • Car l'équipe encaissait régulièrement de lourdes défaites tant en USL qu'en championnat du Canada
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com