Des cadeaux et des regrets

Inter Miami CF - CF Montréal 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 31/07/2021

 
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MIAMI : Marsman, Leerdam, Fidal, Gonzalez Pirez, Gibbs (75e Shea), Gregore, Ulloa, Morgan, F. Higuain (66e Matuidi), Robinson, G. Higuain (85e Vassilev)

MONTRÉAL : Pantemis, Waterman, Camacho, Bassong (82e Johnsen), Brault-Guillard (88e Bayiha), Wanyama, Hamdi (75e Ibrahim), Choinière (75e Kizza), Torres, Mihailovic, Toye

ARBITRE : M. Rivas

AVERTISSEMENTS : Wanyama, Gonzalez Pirez, Gregore

LES BUTS : 20e Torres (0-1), 49e G. Higuain (pen., 1-1), 69e G. Higuain (2-1)


Ayant connu quelques très bons moments, en début de match et après l’égalisation, avec un Torres une fois de plus virevoltant, Montréal n’a pas réussi à les concrétiser et Miami a profité de deux cadeaux, l’un de l’arbitre, un autre de son adversaire, pour s’imposer 2-1.

Par rapport au match à New England, c’est sur la ligne devant la défense qu’il fallait chercher les particularités de la compo du jour. Hamdi avait été préféré à Maciel aux côtés de Wanyama, Choinière recevait la préséance sur la gauche et Brault-Guillard était titularisé à droite. La défense centrale ne changeait pas, mais on notait les présences de Struna et Thorkelsson sur le banc, alors que le trio offensif Torres - Mihailovic - Toye était confirmé.

Miami, on connaît : un effectif rempli de joueurs de qualité, mais aucune osmose ni aucun jeu. Montréal, qui a déjà battu les Floridiens deux fois cette saison, avait annoncé, en d’autres mots, qu’il allait respecter son adversaire mais avec la ferme intention de dicter son jeu.

On jouait depuis deux minutes à peine que Brault-Guillard accélérait sur la droite et glissait le ballon en direction du point de penalty où surgissait Toye qui, tenu de près, n’a pas réussi à cadrer sa reprise.

Cela illustrait un bon début de rencontre montréalais : l’équipe était bien installée dans le camp adverse, contrôlait le ballon la plupart du temps et le faisait bien circuler… mais ne parvenait plus toutefois à se montrer dangereux.

Il fallut attendre un quart d’heure pour voir une seconde occasion… pour l’équipe locale, celle-là, et contre le cours du jeu. Miami bénéficiait d’un coup franc de très loin excentré sur la gauche, et Pantemis a décidé de s’avancer et de laisser de l’espace sur sa droite. Ce que F. Higuain a vu : il a donc tenté de le surprendre, mais le gardien a détourné le ballon en corner.

Peut-être fallait-il exploiter les faiblesses défensives de Miami ? Trois d’entre elles sont flagrantes depuis le début de la saison : l’équipe encaisse des tonnes de buts sur centre, quand l’adversaire porte le ballon très haut et/ou passe par le flanc gauche (le droit de Miami). Et en une action, on a pu toutes les constater !

Lancé sur la gauche, Choinière s’est retrouvé quasiment sur la ligne de fond avant de centrer. Toye et le gardien Marsman se sont jetés pour arriver premier au ballon, mais aucun des deux n’a réussi à l’exploiter, contrairement à Torres, à l’affût, qui l’a envoyé au fond des filets (0-1).

Et Miami a… réagi. Enfin, essayé ! L’équipe de Phil Neville a pris la possession du ballon et joué dans le camp montréalais. Elle a même réussi à donner pas mal de travail à la défense. Mais entre le fait que celle-ci le faisait bien et qu’aucune inspiration magique n’est tombée du ciel sur l’équipe locale, on s’est limité à des moments chauds.

En voilà quelques illustrations, qui sont tout sauf des occasions : un centre de Morgan au deuxième poteau où s’est jeté Brault-Guillard qui n’a, peut-être heureusement, pas touché le ballon ; un centre de la droite de Leerdam pour Gonzalez Pirez aussi bien placé que mal tenu et maladroit dans sa reprise de la tête ; un tir à distance de Gibbs loin à côté.

La deuxième mi-temps a démarré sur les chapeaux de roue. On ne rejouait pas depuis une minute que Miami amenait du monde dans le rectangle montréalais : après un duel serré entre Camacho et F. Higuain, le ballon est allé vers le frère de ce dernier qui a jeté sa jambe sur celle de Bassong avant de s’écrouler. L’arbitre hésitait… et désignait le point de penalty de façon pour le moins sévère, voire injuste. L’ancien Napolitain a pris Pantemis à contre-pied pour égaliser (1-1).

Ce coup du sort n’a certainement pas démoralisé Montréal, qui s’est au contraire immédiatement retroussé les manches. Avec Torres dans la plupart des bons coups. À commencer par ce geste qui nous a une fois de plus régalés et lui a permis de passer entre deux adversaires avant de centrer pour Mihailovic dont la tentative de retourné était elle aussi spectaculaire, mais ratée.

L’Argentin a ensuite visé la tête de Mihailovic d’un long ballon qui a continué en direction de Toye, le lançant seul en direction de Marsman. Il a contourné le portier adverse mais, en voulant éviter de tirer sur un défenseur revenu devant sa ligne à toute vitesse, a tenté de frapper en force vers le plafond mais a raté le cadre.

Et ça continuait ! On n’en était pas encore à l’heure de jeu que Choinière, monté haut, a bien vu Torres fin seul à l’entrée du rectangle : la passe en retrait était bonne mais un rebond a surpris le destinataire qui a tiré dans les nuages.

À peine une minute plus tard, Bassong nous gratifiait d’un magnifique double une-deux, d’abord avec Hamdi, ensuite avec Toye, avant de glisser à Brault-Guillard qui avait surgi sur la droite du rectangle avant de tirer à côté.

Cette action a semblé avoir le même effet que le but d’ouverture sur les deux équipes : Montréal a été plus attentiste alors que Miami s’est montré bien plus entreprenant. Toutefois, comme ça ne fonctionnait pas en jouant collectivement avec le ballon, l’équipe locale a plutôt choisi de principalement insister quand Montréal avait le ballon près de son but, tentant de l’étouffer pour le pousser à l’erreur. Et, malheureusement, ça a fonctionné.

Ainsi, sur une action où Miami pressait haut et Montréal ne parvenait pas à se dégager, les pertes de balle se sont multipliées de part et d’autre à 20 mètres du but. Les Floridiens ne relâchaient pas l’étau, les passes montréalaises étaient de plus en plus hésitantes jusqu’à ce que Camacho, sur la ligne de son rectangle, se retrouve entre deux adversaires et perde le ballon, qui est arrivé à G. Higuain à l’affût juste derrière les deux autres. Le dernier des deux frères sur le terrain a tenté sa chance, Pantemis a semblé effectuer un arrêt spectaculaire qui, en fait, était mal assuré, et le ballon a continué sa course plus lentement vers le but où il est rentré après avoir rebondi (2-1).

Mené à la marque, Montréal ne baissait pas les bras. Si les intentions étaient bonnes, l’exécution devenait plus pénible. La seule occasion du quart d’heure suivant échut même à Robinson, lancé légèrement sur la droite seul face à Pantemis : il n’a pas cherché à se recentrer avant d’envoyer un tir croisé que le gardien a repoussé du pied droit.

Et Montréal ne parvenait toujours pas à se montrer menaçant. Il a fallu attendre les arrêts de jeu pour voir Marsman sortir afin de devancer Toye sur un ballon aérien. Le danger fut plus palpable quand un ballon dans le rectangle, bien rempli, est passé devant trois Montréalais. Le dernier d’entre eux, Toye, était au deuxième poteau d’où il a tenté un tir en force d’un angle difficile. Il y avait vraiment beaucoup mieux à faire. Comme souvent ce soir dans son cas.

Robinson a encore eu une grosse occasion sur la dernière contre-attaque du match, mais après avoir bien fixé la défense, il a complètement raté son tir.

La défaite laisse évidemment un goût très amer, et il est très difficile de savoir quel sentiment avoir sur la manière de la soirée, qui fut une alternance entre très bons moments et de relâchements payés au prix fort. Lors des premiers, hormis sur le but, les faiblesses adverses n’ont pas été suffisamment exploitées et il faut reconnaître que Toye est passé à côté de son sujet. Quant aux seconds, ils n’ont pas débouché sur tellement d’occasions adverses et Miami peut remercier l’arbitre et l’adversaire pour ses deux buts.

Toutefois, il ne faut pas oublier les carences collectives floridiennes balle au pied, et le fait qu’ils créent, faute de possibilités de but sérieuses, beaucoup de situations chaudes devant le but d’un Pantemis pas toujours sûr dans ses interventions a en soi de quoi faire tiquer. Mais cela semblait davantage le fruit d’une baisse de régime collective que d’une organisation déficiente. Les moments forts n’ont pas été exploités, c’est évident. Les moments faibles ont-ils été mal gérés ?

Du sang frais, avec des joueurs rehaussant le niveau d’ensemble, ferait-il du bien ? Probablement. La bonne nouvelle (en plus de pouvoir retourner au stade), c’est que Struna est revenu dans le noyau, que rejoindront les trois internationaux qui étaient à la Gold Cup. Seront-ils tous en état de jouer contre Atlanta ? Et seront-ils tous sur le terrain ? Au détriment de qui ? Le suspense sera de courte durée puisque ce rendez-vous, très attendu pour de nombreuses raisons, est programmé pour mercredi soir. On a hâte d’y être !

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Seattle - Montréal
Mercredi 29 juin, 22h00

Dernier match

Montréal - Charlotte2-1
Samedi 25 juin, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC1633
  2. Salt Lake1729
  3. Philadelphie1629
  4. Austin1628
  5. New York City1527
  6. MONTRÉAL1626
  7. New York1726
  8. Dallas1626
  9. Nashville1726
10. Orlando1725
11. LA Galaxy1524
12. New England1724
13. Cincinnati1623
14. Seattle1523
15. Houston1621
16. Vancouver1721
17. Miami1621
18. Charlotte1720
19. Atlanta1519
20. Colorado1619
21. Portland1719
22. Toronto1618
23. Minnesota1618
24. Columbus1518
25. Kansas City1816
26. San José1615
27. DC United1514
28. Chicago1614
► Classements complets

En direct du forum

22h31 - Fermeture du bloc 132 par Bxl Boy

15h48 - Montréal - Austin : l'Homme de la saison par Bxl Boy

6h56 - Mangez des pommes (Apple TV devient diffuseur officiel) ! par koulifoufou

26/6 - Montréal - Charlotte : samedi 25 juin, 19h30 par Matheo

25/6 - Montréal - Charlotte : l'Homme de la saison par Kleinjj

24/6 - Toronto - Montréal : l'Homme de la saison par penz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Mihailovic
 Quioto
 Kamara
 Torres
 Ibrahim
 Kone
 Brault-Guillard
 Camacho
 Waterman
 Choinière
 Lappalainen
 Miller
 Johnston
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 20 matches

1. Quioto
2. Mihailovic
3. Camacho
4. Wanyama
5. Torres

► Détails

Quiz

Au cours des 8 derniers matches de la saison 2018, combien de joueurs ont passé plus de 90 minutes sur le terrain ?

  • 12
  • 14
  • 16
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com