Sur le fil par le chas de l’aiguille

CF Montréal - New York Red Bulls 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 14/08/2021

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Breza, Struna (85e Kizza), Camacho, Miller, Brault-Guillard, Wanyama, Maciel (68e Ibrahim), Choinière (85e Johnsen), Torres (90e Piette), Mihailovic, Toye

NEW YORK : Coronel, Duncan, Edwards, Tarek, Tolkin (46e Yearwood), Nealis, Davis (46e Casseres), Clark (67e Fernandez), Gutman, Fabio (83e Royer), Klimala (76e Barlow)

ARBITRE : M. Chapman

AVERTISSEMENTS : Tarek, Fabio, Yearwood, Duncan, Coronel, Brault-Guillard

LES BUTS : 45e Klimala (pen., 0-1), 71e Ibrahim (1-1), 90e Wanyama (pen., 2-1)


Montréal a battu New York 2-1 à l’issue d’une rencontre qui n’était pas belle à voir mais lors de laquelle il fallait s’imposer pour reprendre confiance : ce fut fait à l’issue d’une incroyable fin de match où Coronel a pensé deux fois avoir arrêté un penalty… finalement tiré à trois reprises avant d’être validé.

Les trois défenseurs centraux titulaires bons pour le service, la situation des gardiens inchangée et un triangle offensif Torres-Mihailovic-Toye inamovible dans l’état des forces actuel, c’est encore la ligne médiane qui entretenait les interrogations au moment de la compo. Autour de l’incontournable Wanyama, Maciel était préféré à Piette, Choinière titularisé sur la gauche et Brault-Guillard sur la droite.

Le secteur était d’autant plus crucial qu’on pouvait s’attendre à un match de milieu de terrain entre deux formations guère puissantes pour être dangereuses en portant le ballon très haut. Ce fut confirmé dès le début de rencontre, tout comme les difficultés de New York face à la vitesse d’exécution adverse et ses facultés sur phase arrêtée.

Ainsi, malgré la possession stérile des visiteurs dans les premières minutes (ce qui, concrètement, ne posait guère de problème et ouvrait même une porte intéressante aux contre-attaques), les deux premières occasions furent montréalaises : une belle accélération de Torres suivie d’un envoi à distance ni assez précis ni assez puissant pour menacer Coronel, puis un tir de loin de Toye avec plus de force, plus d’effet, mais toujours pas suffisamment bien placé.

Il fallut attendre un peu moins d’un quart d’heure et un… coup franc pour causer une première frayeur dans le rectangle de Breza. Le ballon passa un rien à côté après une tête plongeante de Davis qui n’avait pas suffisamment redressé sa course.

Une grosse occasion, mais sans commune mesure avec la suivante : recevant un long ballon sur la gauche, Toye sembla beaucoup trop tarder à prendre sa décision malgré les options intéressantes qui s’offraient à lui. Si cela permit aux défenseurs de revenir, ça ne l’empêcha pas de centrer pour Brault-Guillard, dont la reprise à moins de deux mètres de la ligne fut repoussée par Coronel qui était bien heureux de se retrouver juste devant son adversaire.

Le match semblait s’animer mais, hormis un tir de Kimala plein axe contré par Camacho dont le placement sauva les meubles après une perte de balle coupable de l’entrejeu montréalais, la deuxième moitié de la première mi-temps s’enlisa longtemps dans un duel bien loin des deux rectangles.

Mais une animation soudaine vint sortir tout le monde de sa torpeur dans les tout derniers instants de la période. Torres mit le feu aux poudres lors d’une belle reconversion rapide : sa passe à Choinière fut distillée dans un timing parfait, mais la tentative de tir enroulé du Québécois partit au-dessus. Quelques instants plus tard, un tir tendu de Mihailovic de l’entrée du rectangle échoua peu à côté.

Et puis, alors qu’on se dirigeait vers le repos sur un 0-0 on ne peut plus logique, Struna commit une faute complètement inutile sur Gutman qui déboulait côté gauche du rectangle mais ne constituait aucun danger immédiat. Un penalty indiscutable, converti par Klimala (0-1).

On espérait une réaction montréalaise au retour des vestiaires mais les 20 première minutes de la deuxième mi-temps furent d’un niveau affligeant, de part et d’autre, entre mauvaises passes, imprécisions en tout genres, corners mal négociés et rythme inexistant, ce qui faisait bien l’affaire des visiteurs.

Même la première occasion, très dangereuse, illustrait bien ces difficultés. Non, pas le beau mouvement sur la droite qui a permis de trouver Brault-Guillard à l’entrée du rectangle. Non, pas la très bonne course de ce dernier qui avait réussi à s’ouvrir l’espace devant lui alors que la défense était pourtant en place. Mais plutôt sa décision de ne pas oser tenter sa chance et plutôt de donner sur sa gauche à Choinière, certes seul lui aussi, mais plus loin et dans un angle plus compliqué. Sa frappe écrasée finit droit sur Coronel.

Les raisons de se dire que rien n’irait ce soir continuaient de s’accumuler avec, encore, une action au début pourtant très prometteur, que ce soit l’accélération de Torres sur la gauche, le démarquage parfait de Toye face au but et la passe du premier parfaitement dans la course de son partenaire. Mais, alors que le plus difficile semblait fait, l’attaquant ouvrit trop son pied au moment de sa reprise et rata l’immanquable.

Certains auraient baissé les bras. Dans ces moments-là, il suffit cependant d’un geste exemplaire pour montrer la voie à suivre. Il viendra de Mihailovic. Alors qu’il aurait facilement pu laisser sortir un ballon dévié en corner, il choisit de continuer à jouer et centra pour la tête d’Ibrahim dont la reprise croisée fit 1-1 et… bondir de joie tout le banc qui se précipita au sprint dans sa direction.

Si l’égalisation permit au match de retrouver un niveau potable, la défense de New York retrouva ses esprits et la suite ressembla à la fin de la première mi-temps : une bataille de l’entrejeu guère passionnante et sans occasion jusqu’à des derniers instants de folie marqués par un penalty.

Juste avant cela, une relance approximative aurait pu profiter à Fernandez qui bénéficia aussi de deux contres favorables, mais ne put tirer parti de la chance qui semblait de son côté.

Dans la dernière minute du temps réglementaire, un coup franc montréalais déboucha sur plusieurs tentatives contrées, dont la dernière de Mihailovic qui a pris trop de temps à effectuer son dernier geste, un contrôle suivi d’un tir.

Et puis, dans les arrêts de jeu, couché dans son rectangle, Tarek dévia un ballon de la main. De loin, c’était bien moins évident que le premier mais l’arbitre, bien placé, n’hésita pas à désigner le point de penalty.

Johnsen s’avança, ne tira pas mal mais pas très bien non plus… et Coronel arrêta sa tentative. Sauf que le gardien n’était pas sur sa ligne au moment de la frappe. Montréal recevait une deuxième chance. On changea de tireur, mais la frappe de Toye était à la fois molle et mal placée. Coronel, parti du bon côté, pensait jubiler pour de bon… mais l’arbitre lui signifia qu’il avait encore quitté sa ligne prématurément !

Troisième chance pour Montréal, troisième tireur différent et troisième intervention du bon côté pour Coronel… mais pas troisième penalty pas assez bien tiré ni troisième arrêt : suffisamment puissante, la frappe de Wanyama ne put être que déviée par le gardien visiteur, tout penaud d’aller chercher le ballon au fond de ses filets (2-1).

New York se rua à l’attaque dans les instants restants, mais sans succès. Montréal les gérait comme il faut et pouvait célébrer une victoire qui n’avait rien de beau… Mais, pour une rare fois cette saison, les trois points importaient davantage que la manière. Puissent-ils être le point de départ d’une belle deuxième moitié d’exercice.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

New York City - Montréal
Samedi 29 janvier, 12h00

Dernier match

Montréal - Toronto1-0
Dimanche 21 novembre, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Columbus00
  2. Chicago00
  3. Dallas00
  4. New York00
  5. New England00
  6. DC United00
  7. San José00
  8. Kansas City00
  9. Salt Lake00
10. LA Galaxy00
11. Houston00
12. Colorado00
13. Toronto00
14. Seattle00
15. MONTRÉAL00
16. Philadelphie00
17. Minnesota00
18. Orlando00
19. Portland00
20. Vancouver00
21. New York City00
22. Cincinnati00
23. Atlanta00
24. Los Angeles FC00
25. Nashville00
26. Miami00
27. Austin00
28. Charlotte00
► Classements complets

En direct du forum

12h29 - Ligue des champions 2022 par penz

21h01 - Éliminatoires Coupe du monde 2022 (zone Concacaf) par MadMax

24/1 - CAN2021 par imfc132

24/1 - Petite nouveauté sur le site par Matheo

21/1 - Liste des anciens de l'Impact par imfc132

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs 2021

 Quioto
 Toye
 Torres
 Mihailovic
 Ibrahim
 Camacho
 Tabla
 Miljevic
 Hamdi
 Choinière
 Johnsen
 Brault-Guillard
 Wanyama
 Struna
 Piette
 Lappalainen
 Miller
► Toutes les stats

Transferts

ARRIVÉES

Johnston (Nashville), Yao (Cavalry FC), Corbo (Bologne), Ferdinand (Ottawa), Rea (Valour FC)

DÉPARTS

Camacho (Fin de contrat), Bayiha (?), Tabla (?), Kizza (?), Maciel (?), Struna (?)

► Détails

Quiz

Pourquoi ne s'attendait-on pas à voir Montréal en demi-finale des USL en 2008 ?

  • Car l'équipe était dernière du classement en juillet
  • Car l'équipe avait tellement de blessés que l'entraîneur était obligé de faire jouer des jeunes
  • Car l'équipe encaissait régulièrement de lourdes défaites tant en USL qu'en championnat du Canada
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com