Mangés tout crus

CF Montréal - New England Revolution 1-4 – Match de championnat (phase classique) joué le 29/09/2021

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Pantemis, Waterman, Camacho, Miller, Choinière (75e Tabla), Wanyama, Piette (68e Johnsen), Bassong (55e Brault-Guillard), Torres, Mihailovic, Quioto

NEW ENGLAND : Turner, Buchanan (80e Caicedo), Farrell, Kessler, Jones, Polster, Bye, McNamara (80e Kaptoum), Gil, Bou, Buksa

ARBITRE : M. Elfath

AVERTISSEMENTS : Piette, Bou, Miller, Caicedo

LES BUTS : 10e Jones (0-1), 17e Buksa (0-2), 30e Camacho (csc, 0-3), 32e Torres (1-3), 86e Bou (1-4)


New England n’a fait qu’une bouchée de Montréal, s’imposant 1-4 au stade Saputo. C’était déjà 0-3 à la demi-heure, la défense locale ne sachant pas comment gérer un adversaire qui faisait monter le ballon très haut et massait beaucoup de monde dans les parages du but.

Les questions habituelles au moment de la compo avaient pour réponse Piette, Choinière et Bassong. En face, New England avait ses principales attractions sur le terrain.

Dans les premiers instants, on aurait pu dire que Montréal avait un coup à jouer. Ce sont même les locaux qui se sont créé la première occasion : après une belle montée, Waterman a lancé Choinière sur la droite. S’en est suivi un centre mal apprécié des défenseurs, dans les pieds de Quioto, plein axe, dont le tir a fini à côté.

Mais il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour voir comment New England s’y prend pour inonder les défenses adverses : porter le ballon dans les 15 derniers mètres et y masser beaucoup de monde. Première illustration après 10 minutes, avec aussi une première erreur quand Bye a couru sur la droite du rectangle sans être suivi : recevant le ballon, il a pu centrer en toute quiétude. Pantemis a repoussé la reprise de Gil mais Jones, le plus vif au rebond, n’a pas raté l’occasion de faire 0-1.

La défense n’arrivait pas à gérer autant de monde et, en plus, un ballon dans ses parages. À l’image de Bassong, qui a raté son intervention devant Bye presque sur la ligne de fond et est ensuite arrivé trop tard pour refermer la porte : le ballon avait déjà été passé en retrait à Bou, qui avait de nombreuses options devant le but. Son centre aérien a trouvé la tête de Buksa et c’était 0-2.

Les visiteurs, visiblement repus, ont ensuite levé quelque peu le pied. Ce qui n’empêchait pas que l’intervention suivante dut être effectuée par Pantemis, dix minutes après le but, auteur d’une détente spectaculaire pour détourner un tir enroulé à distance de McNamara.

Si le match semblait déséquilibré, il ne l’était pas autant que le duel entre Bye et Bassong, qui se faisait manger tout cru. Pour ne pas arranger ses affaires, à la demi-heure, il y est allé d’une relance plein axe qui a permis à Bou d’entamer un une-deux avec Buchanan puis d’envoyer un centre sur le tibia de Camacho, impuissant au moment de voir sa déviation finir dans son propre but (0-3).

Alors qu’on se demandait quelle proportion allait prendre la punition, Montréal a enfin dessiné une action intéressante, se terminant par un centre de la gauche au cordeau vers le petit rectangle où s’est précipité Torres, toutefois devancé de justesse par un adversaire.

Quelques instants plus tard, plus loin dans le grand rectangle, l’Argentin a tenté une action en solitaire. Il faut dire qu’il n’était pas serré de trop près, ce qui l’a probablement encore davantage incité à tenter sa chance. Avec raison, puisqu’il a réduit l’écart (1-3).

Certainement lassé d’humilier le flanc gauche montréalais, New England a alors décidé de commencer à aussi passer par l’autre côté. Sans être inquiété, Jones a pu filer tout seul sur son aile avant de donner à Buksa dont la reprise en un temps a été repoussée par Pantemis, qui avait parfaitement anticipé.

Le match devenait décousu, avec des occasions de part et d’autre. Bassong se mettait cette fois positivement en valeur en servant de relais entre Wanyama et Quioto qui, au cœur du rectangle, s’est retourné avant d’envoyer une frappe trop croisée.

La réplique ne se faisait pas attendre : encore seul sur la gauche du rectangle, Buksa enchaînait un crochet et un tir en direction du poteau opposé… tellement, que c’est celui-ci qui a repoussé le ballon et empêché le quatrième but visiteur.

Les dernières minutes avant la pause ont valu par deux tirs montréalais de loin : le premier, signé Wanyama, a été dévié en corner par les poings de Turner, le second, du pied gauche de Piette, a échoué à côté.

Le retour des vestiaires fut pour le moins calme. Tout juste à l’heure de jeu vit-on un tir d’un angle fermé de Quioto sur la gauche, sans réel problème pour Turner.

Cela incita toutefois Montréal à se montrer plus pressant. On apprécia le geste de Torres qui, sur la droite du rectangle, fit mine d’hésiter entre le centre et le tir avant de… talonner vers Brault-Guillard, dont le tir a été repoussé.

Une minute plus tard, une belle action entamée par Wanyama s’est finie par un centre de Brault-Guillard arrivé au cœur du petit rectangle où la défense visiteuse était mal à l’aise. Cependant, tant Quioto que Mihailovic sont arrivés un rien en retard pour prolonger le ballon au fond des filets.

À un peu plus de 20 minutes du terme, New England a obtenu sa première occasion de la deuxième mi-temps : un coup franc de la droite était repris de la tête par Kessler et dévié sur la transversale par le bout des doigts de Pantemis.

Il fallut attendre près de dix minutes pour frémir à nouveau, sur une frappe à distance de Torres, qui semblait intéressante à première vue mais ne causa en réalité guère de difficultés à Turner.

Le semblant de suspense prit fin à moins de cinq minutes du terme quand Kaptoum lança Bou à la limite du hors-jeu : après avoir couru jusque dans le rectangle, il enchaîna un crochet et une frappe croisée hors de portée de Pantemis (1-4).

On apprécia encore une belle action individuelle de Mihailovic dans l’axe conclue par un tir sur l’extérieur du poteau. Et un arrêt de Pantemis sur un tir de loin de Gil. Mais la messe était évidemment dite depuis longtemps.

Perdre contre le leader du championnat n’a rien de déshonorant, c’est surtout la manière qui a fait mal ce soir, rarement cette saison Montréal n’avait été totalement hors du coup pendant tout le match ou presque. Une déconfiture à l’image de l’ambiance on ne peut plus morne dans le stade où, par moments, à hauteur du milieu de terrain, on entendait un supporter courageux tenter de chanter tout seul…

Il n’est pas trop tard pour retourner la situation dans le bon sens, sur le terrain en tout cas. Les hommes de Wilfried Nancy auront une très belle occasion de se reprendre à domicile dès ce samedi face à Atlanta, un concurrent on ne peut plus direct.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Forge FC - Montréal
Mercredi 27 octobre, 19h30

Dernier match

Toronto - Montréal1-1
Samedi 23 octobre, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. New England3270
  2. Seattle3158
  3. Kansas City3055
  4. Colorado3155
  5. Philadelphie3149
  6. Nashville3149
  7. Orlando3147
  8. Portland3146
  9. LA Galaxy3146
10. Minnesota3145
11. New York City3144
12. Vancouver3144
13. New York3043
14. MONTRÉAL3143
15. Atlanta3043
16. Salt Lake3042
17. DC United3141
18. Los Angeles FC3141
19. Miami3138
20. Columbus3138
21. San José3137
22. Chicago3234
23. Houston3230
24. Dallas3129
25. Austin3128
26. Toronto3126
27. Cincinnati3120
► Classements complets

En direct du forum

14h37 - Toronto - Montréal : l'Homme de la saison par Kleinjj

12h57 - Toronto - Montréal : samedi 23 octobre, 19h30 par Pouchkine

23/10 - Montréal - Philadelphie : l'Homme de la saison par Bxl Boy

23/10 - Nouveau maillot, nouveau nom, nouveau logo par koulifoufou

21/10 - Equipe nationale féminine par penz

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto
 Toye
 Torres
 Mihailovic
 Brault-Guillard
 Johnsen
 Choinière
 Wanyama
 Hamdi
 Ibrahim
 Tabla
 Struna
 Camacho
 Piette
 Lappalainen
 Miljevic
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 29 matches

1. Mihailovic
2. Camacho
3. Wanyama
4. Miller
5. Brault-Guillard

► Détails

Quiz

En huit saisons, de 2004 à 2011, combien de fois Montréal a gagné après avoir encaissé le premier but ?

  • 8 sur 101
  • 21 sur 101
  • 34 sur 101
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com