Montréal mangé à sa propre sauce

Nashville SC - CF Montréal 2-1 – Match de championnat (phase classique) joué le 18/05/2022

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
NASHVILLE : Willis, Romney, Zimmerman, Maher, Muyl (75e Godoy), Haakenson (66e E. Miller), McCarty (66e Davis), Lovitz, Mukhtar, Anunga, Sapong (90e Zubak)

MONTRÉAL : Breza, Waterman, Camacho, K. Miller, Johnston, Wanyama (69e Piette), Choinière (46e Hamdi), Lappalainen (46e Bassong), Torres (59e Quioto), Mihailovic(69e Ibrahim), Kamara

ARBITRE : M. Freemon

AVERTISSEMENTS : Mukhtar, Muyl

LES BUTS : 28e Muyl (1-0), 51e Sapong (2-0), 55e Kamara (2-1)


Au cours des dernières semaines, on avait souligné le bon travail défensif montréalais, précieux dans les points glanés. Cette fois, l’équipe a été mangée à cette sauce par Nashville, vainqueur 2-1, mettant ainsi fin à la série de rencontres sans défaite des hommes de Wilfried Nancy.

De retour de suspension, Waterman récupérait sans surprise sa place. Sorti sur blessure à Charlotte, Quioto était visiblement apte au service, mais se retrouvait sur le banc ; Kamara, qui n’a jamais démérité, était titulaire. Quant à Choinière, il confirmait son nouveau statut, d’autant que Koné, blessé, était resté à Montréal.

Sur son terrain, Nashville a voulu bien commencer le match. Cela s’est traduit par une occasion dès la première minute : une longue touche difficile à contrôler voyait Sapong émerger au rebond, mais sa frappe a fini hors-cadre.

Cela dit, ensuite, la bonne volonté locale s’est heurtée au bon jeu défensif montréalais que l’on a pu déjà constater à plusieurs reprises au cours des dernières semaines (pensons entre autres au déplacement à Philadelphie ou à la visite d’Atlanta). Les visiteurs, eux, semblaient étudier leur adversaire.

En outre, à de rares exceptions près, les deux équipes évitaient de presser trop haut mais cherchaient davantage à empêcher leur adversaire de s’installer dans leur camp, tentant plutôt de les forcer à faire circuler le ballon loin du but.

Ainsi, à l’approche de la demi-heure, hormis l’occasion initiale, il fallut se contenter d’un centre local de la droite vers le deuxième poteau où la remise en retrait de Johnston ne finit pas très loin du but et donna un corner.

Puisque le jeu posé ne donnait rien, que les défenses étaient prudentes ne laissant pas d’espace aux reconversions rapides et concédant peu de phases arrêtées, il a fallu une phase de construction tout en verticalité pour débloquer la situation. Willis envoyait un long dégagement vers Muyl, le long de la ligne de touche, qui a eu la latitude de rentrer dans le jeu, d’avancer et de tenter un puissant tir croisé qui a fini au fond des filets (1-0).

Il a fallu attendre plus d’une demi-heure pour voir une demi-occasion montréalaise : servi par Mihailovic, Lappalainen a tenté sa chance de loin, hors-cadre. On nota aussi une belle intervention défensive dans les pieds de Torres au cœur du rectangle quelques minutes plus tard. Mais le gardien local n’était quand même pas vraiment sollicité.

La rencontre a été plus équilibrée après l’ouverture du score (avant cela, il n’y avait cependant pas une grosse domination locale), mais les défenses ont encore eu le dessus. Il y a quand même eu une occasion de chaque côté peu avant le retour aux vestiaires. D’abord des pieds de Mukhtar, dont le beau travail sur la gauche fut ponctué d’un tir intéressant, toutefois trop sur Breza qui capta le ballon sans difficulté. Intervention facile aussi pour Willis sur une tête piquée de Kamara servi par un centre de Johnston.

On rejouait depuis cinq minutes et tout le monde ne semblait pas encore avoir ses esprits. C’est une autre construction brève grâce à des longs ballons qui a profité à Nashville, cette fois combinée à des mésententes et des maladresses défensives. Notamment de Waterman, qui a perdu un duel et a chuté plus tard dans l’action, mais a aussi reproché leur positionnement à ses partenaires. Mukhtar et Sapong s’en sont donné à cœur-joie : à l’origine du mouvement final, le premier nommé en fut aussi à la conclusion (2-0) après avoir reçu un caviar en retrait de son partenaire.

Le suspense a toutefois été relancé rapidement. Trois minutes plus tard, sur un centre de Miller, Willis a complètement raté son intervention : voulant repousser le ballon des mains, ce qui n’était déjà pas l’idée la plus judicieuse, il l’a fait maladroitement, droit sur Kamara qui n’a quasiment rien eu à faire pour voir le cuir lui rebondir dessus et finir au fond des filets (2-1).

Montréal recommençait à y croire et s’approchait davantage du but adverse. Notamment quand une très belle combinaison de passes plein axe permit de servir Quioto qui a tiré sur Willis. On eut aussi l’occasion de voir les qualités des défenseurs locaux lors d’interventions à-propos face à des Montréalais qui se seraient retrouvés en position intéressante sans ça.

Autre force des Canaris de MLS : les phases arrêtées. Breza a dû plonger sur sa droite pour arrêter un corner repris de la tête par Zimmerman, même si ce ne fut pas l’intervention la plus difficile de sa carrière, loin de là. Montréal limitait d’ailleurs les phases arrêtées accordées à son adversaire, réduisant d’autant ses occasions de se montrer dangereux de la sorte. On a néanmoins assisté à quelques moments chauds dans le rectangle montréalais, notamment signés Mukhtar, sans que ça ne débouche sur une sérieuse possibilité de but.

Il faut dire que plus le match avançait, plus Montréal poussait. Et éprouvait peut-être ce qu’Atlanta avait ressenti au stade Saputo il y a quelques semaines : malgré de bonnes intentions et une bonne circulation de balle, la défense adverse avait généralement le dessus dans les 20 derniers mètres. Rare exception, un missile de Miller qui a fini sa course un rien au-dessus.

Oui, on notera aussi des tirs de loin d’Hamdi, sur un corner repoussé vers lui, mais il manquait de précision, et de Waterman, un rien trop croisé. Mais c’est surtout la défense de Nashville qui faisait forte impression, commettant de très rares (petites) erreurs, toujours rattrapées par un coéquipier. Malgré la chaleur et l’humidité, elle impressionnait par sa solidité, son endurance et sa solidarité.

Au cours des semaines précédentes, on a souvent souligné le bon jeu défensif collectif de Montréal face à des adversaires qui, malgré leur bonne volonté et parfois leur talent, parvenaient difficilement à se créer des occasions. C’est le genre de sauce que Nashville a servie dans son stade ce mercredi, et cette fois ce sont Mihailovic et consorts qui y ont goûté. Un scénario différent, moins habituel, duquel il faudra apprendre pour les fois où il se reproduira.

Bien entendu, on se désolera de voir la série d’invincibilité prendre fin. On verra aussi si les conditions climatiques et la lourdeur du calendrier auront laissé des séquelles car il faudra reprendre le collier dès ce dimanche, à domicile contre Salt Lake. Peut-être pas l’idéal pour les organismes, mais on entendra certainement les joueurs dire avant tout que ce sera l’occasion d’effacer rapidement une défaite qui doit rester une exception.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Non communiqué

Dernier match

Montréal - New York City1-3
Dimanche 23 octobre, 13h00

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC3467
  2. Philadelphie3467
  3. MONTRÉAL3465
  4. Austin3456
  5. New York City3455
  6. New York3453
  7. Dallas3453
  8. LA Galaxy3450
  9. Nashville3450
10. Cincinnati3449
11. Minnesota3448
12. Miami3448
13. Orlando3448
14. Salt Lake3447
15. Portland3446
16. Columbus3446
17. Vancouver3443
18. Colorado3443
19. Charlotte3442
20. New England3442
21. Seattle3441
22. Kansas City3440
23. Atlanta3440
24. Chicago3439
25. Houston3436
26. San José3435
27. Toronto3434
28. DC United3427
► Classements complets

En direct du forum

28/11 - Sélection du Canada par fafane

27/11 - Qui reste, qui part ? par onze

23/11 - Belgique - Canada par onze

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Quioto16 
 Mihailovic12 
 Kamara
 Kone
 Brault-Guillard
 Johnston
 Lappalainen
 Torres
 Waterman
 Ibrahim
 Toye
 Miller
 Choinière
 Camacho
 Miljevic
 Wanyama
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 42 matches

1. Quioto
2. Piette
3. Kamara
4. Lappalainen
5. Mihailovic

► Détails

Quiz

Combien de joueurs ayant joué pour l’IMFC / le CF Montréal ont également joué pour l’équipe nationale A (au 1/1/2006) ?

  • 16
  • 26
  • 36
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com