Une seule équipe sur le terrain

CF Montréal - Santos Laguna 3-0 – Match de Ligue des champions joué le 23/02/2022

 concacaf.com
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
MONTRÉAL : Breza, Waterman (64e Johnston), Camacho, Miller, Choinière, Wanyama, Kone, Lappalainen (75e Brault-Guillard), Torres (87e Miljevic), Mihailovic (87e Zouhir), Quioto (75e Kamara)

SANTOS LAGUNA : Acevedo, Rodriguez, Pizzichillo (67e Medina), Govea, Campos (73e Andrade), Games (46e Suarez), Cervantes (46e Rivas), Lozano (67e Ocejo), Gorriaran, Aguirre, H. Preciado

ARBITRE : M. Calderon (CRi)

AVERTISSEMENTS : H. Preciado, Waterman, Lozano, Miller, Quioto

LES BUTS : 10e Quioto (1-0), 23e Mihailovic (2-0), 61e Kone (3-0)


Positivement agressif dès le coup d’envoi, Montréal a remporté 3-0 son match retour de huitième de finale de Ligue des champions face à Santos Laguna, renversant sa défaite 1-0 de l’aller et se qualifiant pour le tour suivant bien plus facilement que ce que même les plus optimistes espéraient.

Malgré la (courte) défaite au match aller, Wilfried Nancy ne bouleversait pas son onze. Prêt à entrer dans l’arène, Camacho était titularisé, reléguant Corbo sur le banc. Aux côtés de Wanyama, Kone était préféré à Zouhir. Mais c’est dans la dynamique que les changements se sont rapidement fait sentir.

Après le duel au Mexique, l’entraîneur montréalais avait parlé de quatre mi-temps. C’était visiblement aussi l’état d’esprit des Mexicains, bien mal leur en fasse car ils commencent généralement bien leurs rencontres mais peinent dès qu’ils ont pris l’avance. Et là, dans leur tête, ce n’était pas 0-0 mais ils avaient un avantage à défendre…

Montréal, lui, cherchait à provoquer de nombreux duels. Une volonté manifeste pour y faire preuve d’agressivité, positive. Celle-ci se voyait également dès qu’un joueur sentait un espace (et ils étaient nombreux) dans la défense adverse afin de mettre sur orbite une tentative d’attaque. Ainsi, on n’a pas tardé à voir des situations chaudes dans les parages du but visiteur mais, dans un premier temps, la dernière passe manquait toujours de précision.

Un constat qui ne tint la route que dix minutes. Le temps d’une belle construction qui fera certainement plaisir à Wilfried Nancy, ainsi qu’à Thierry Henry, et pas seulement pour sa conclusion victorieuse mais bien pour son origine en défense. Camacho y avait déjà multiplié (oui, en si peu de temps) les gestes techniques aussi beaux qu’efficaces et remit le couvert avant de relancer vers Wanyama qui étala sa maestria pour à la fois gagner un duel et tourner le jeu vers l’offensive en lançant Choinière, seul sur la droite. Voyant un espace derrière la défense, le Johannais y glissa le ballon, mal jugé tant par les arrières que par le portier, mais pas par Quioto, qui devança le gardien et réussit un contrôle difficile lui permettant de gagner la maîtrise du ballon qu’il propulsa ensuite au fond des filets (1-0).

Si le match restait décousu, avec de nombreuses pertes de balle de part et d’autre, l’ouverture du score n’en changea pas la physionomie d’ensemble : un Montréal plus volontaire face à un adversaire trop attentiste, ce qui pourtant lui réussit très mal. Une des illustrations de ce fait était que Lappalainen pouvait rester positionné très haut sans avoir besoin de reculer pour défendre trop souvent.

C’est d’ailleurs le Finlandais qui fut à l’origine du deuxième but, parfaite illustration des insuffisances défensives du flanc droit de Santos Laguna (une vraie porte tournante depuis le début de l’année). Alors qu’il avait pris le dessus sur Pizzichillo, Lappalainen joua plutôt en retrait vers Miller, ce qui finalement initia une combinaison de passes comme on les aime avec Quioto qui, sans bouger, servit de relais à Mihailovic dont le tir puissant a fini en plein plafond pour faire 2-0.

La suite de la première mi-temps ne fut guère académique, il faut le reconnaître, mais Montréal, tout en se montrant un peu plus prudent, ne lâchait pas le morceau. Son objectif ? Empêcher Santos Laguna de développer du jeu. Et, sans tomber dans l’anti-football, il y parvint parfaitement. Ainsi, les visiteurs semblaient chercher autant d’idées pour aller au but que les Québécois qui, plus tôt dans la journée, se demandaient comment ne pas glisser sur le sol verglacé.

Seule occasion notable à mettre au compte des visiteurs avant le repos, deux minutes avant celui-ci pour être précis, l’initiative d’H. Preciado transformant un ballon qui traînait en tentative à distance difficilement repoussée par Breza.

La réplique ne se fit pas attendre car juste avant le début des arrêts de jeu, après un corner mal repoussé, Choinière tenta une demi-volée à la technique irréprochable qui vint lécher le dessus de la transversale.

Malgré les deux changements à la pause, les largesses défensives du flanc droit visiteur n’ont pas tardé à sa manifester en deuxième mi-temps, sur un contre cette fois, permettant à Quioto de filer seul sur le côté. Mais Acevedo avait très bien fermé son angle, repoussant le tir droit sur Mihailovic qui, en pleine course, n’eut d’autre choix que de laisser le ballon lui rebondir dessus avant de le voir repoussé juste devant la ligne.

Visiblement, les discussions à la mi-temps avaient plus embrouillé Santos Laguna qu’autre chose - on en avait déjà eu une illustration au moment où, en remontant sur le terrain, Acevedo avait fermement rappelé ses défenseurs à l’ordre. Et une nouvelle perte de balle dans l’entrejeu faillit être fatale : cette fois, c’est plein axe que Kone fut lancé seul face au gardien, une fois de plus impeccable lors du face-à-face.

Trois minutes plus tard, Acevedo était encore mis à contribution même s’il faut reconnaître que son plongeon, pour arrêter une reprise de la tête de Miller consécutive à un coup franc, était plus spectaculaire que difficile.

Ça avait tout de même l’air trop simple. Et en fait, ça l’était. Traverser la défense de Santos Laguna semblait aussi aisé que décider de ne pas installer de toit digne de ce nom sur le stade olympique. Torres en bénéficia à son tour, accélérant sur la droite avant de servir Mihailovic dont le centre en retrait trouva Koné lancé à toute vitesse et complètement esseulé : de quoi lui permettre de célébrer ses débuts à ce niveau en inscrivant le but du 3-0 !

La suite ressembla à un autre genre de promenade de santé : un Montréal en contrôle face à un adversaire toujours aussi impuissant. Et si l’animation chuta d’un cran, on eut toutefois le plaisir d’apprécier les premières minutes de Kamara et de Johnston sous le maillot montréalais. On a failli aussi assister à un autobut ridicule des visiteurs dans les arrêts de jeu, qui aurait ponctué et illustré leur prestation de la soirée en dessous de tout.

Santos Laguna sait jouer au foot, et on l’a vu au match aller où son principal tort fut de ne pas concrétiser ses occasions. Santos Laguna défend très mal, et pour en venir à bout, il ne faut pas le laisser prendre le jeu à son compte mais, au contraire, être l’équipe qui fait preuve d’initiative sur le terrain. C’est ce que Montréal a fait d’un bout à l’autre de ce match retour, forgeant ainsi sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions où il affrontera vraisemblablement Cruz Azul, à moins d’un exploit du Forge FC.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Seattle - Montréal
Mercredi 29 juin, 22h00

Dernier match

Montréal - Charlotte2-1
Samedi 25 juin, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Los Angeles FC1633
  2. Salt Lake1729
  3. Philadelphie1629
  4. Austin1628
  5. New York City1527
  6. MONTRÉAL1626
  7. New York1726
  8. Dallas1626
  9. Nashville1726
10. Orlando1725
11. LA Galaxy1524
12. New England1724
13. Cincinnati1623
14. Seattle1523
15. Houston1621
16. Vancouver1721
17. Miami1621
18. Charlotte1720
19. Atlanta1519
20. Colorado1619
21. Portland1719
22. Toronto1618
23. Minnesota1618
24. Columbus1518
25. Kansas City1816
26. San José1615
27. DC United1514
28. Chicago1614
► Classements complets

En direct du forum

17h16 - Montréal - Charlotte : samedi 25 juin, 19h30 par Wonnilon

15h30 - Toronto - Montréal : l'Homme de la saison par Bxl Boy

15h24 - Fermeture du bloc 132 par Bxl Boy

27/6 - Seattle - Montréal : mercredi 29 juin, 22h00 par Bxl Boy

26/6 - Montréal - Austin : l'Homme de la saison par Bxl Boy

26/6 - Mangez des pommes (Apple TV devient diffuseur officiel) ! par koulifoufou

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Mihailovic
 Quioto
 Kamara
 Torres
 Ibrahim
 Kone
 Brault-Guillard
 Camacho
 Waterman
 Choinière
 Lappalainen
 Miller
 Johnston
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 21 matches

1. Mihailovic
2. Quioto
3. Kamara
4. Camacho
5. Wanyama

► Détails

Quiz

Dans les bureaux, l'entre-saison 2018/19 a été marqué par...

  • Une guerre ouverte entre plusieurs clans
  • Des départs importants et une réorganisation
  • L'arrivée de trois nouveaux vice-présidents
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com