Un bon point pris chez un favori

Orlando City SC - CF Montréal 0-0 – Match de championnat (phase classique) joué le 24/02/2024

 CF Montréal
Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email
ORLANDO : Gallese, Thorhalsson, Brekalo (77e Smith), Jansson, Rafael Santos, Araujo, Cartagena (46e Ojeda), Angulo (68e Enrique), Lodeiro (77 e Felipe Martins), Torres, McGuire (90e Lynn)

MONTRÉAL : Sirois, Campbell, Waterman, Corbo, Ruan (83e Edwards), Piette (90e Zouhir), Choinière, Lassiter, Duke (83e Ibrahim), Yankov (67e Opoku), Coccaro (67e Martinez)

ARBITRE : M. Santos

AVERTISSEMENTS : Cartagena, Lassiter, McGuire, Felipe Martins

Montréal a pris un très bon point sur le terrain d’une équipe que bien du monde voit terminer en haut de classement. Après avoir eu les meilleures occasions et étouffé Orlando en première mi-temps, les hommes des Laurent Courtois ont davantage souffert après la pause mais arraché un 0-0 qui peut les satisfaire.

LE JEU


  • Orlando est une équipe qui s’exprime le mieux en possession de balle. Si celle-ci a été pour les Floridiens durant l’ensemble de la rencontre, en première mi-temps, Montréal ne les a jamais laissés construire. Après la pause, ce fut plus difficile, et si dans un premier temps, l’équipe locale a été tenue loin du but de Sirois, ce fut plus difficile par la suite, mais sans que ça ne se concrétise en but.

LE MOMENT CHARNIÈRE


  • Il reste 10 minutes à jouer, Smith centre pour la tête d’Enrique dont la reprise touche le cadre et pourrait se diriger vers le fond des filets. Felipe veut s’en assurer et prolonge le ballon dans le but… mais il est hors-jeu, et le marquoir reste à 0-0. Le hors-jeu sur le penalty annulé est aussi un bon candidat.

LE JOUEUR CLEF


  • Ils n’ont pas été très occupés, mais nombre d’entre eux vous diront que c’est dans ces moments-là que leur travail est le plus difficile : les deux gardiens ont effectué des arrêts décisifs, Gallese en début de match, Sirois plus tard.

L’HISTOIRE


  • Ce n’est pas une grosse histoire quand on la compare à d’autres, mais on retiendra que pour son premier match à la barre du CF Montréal, Laurent Courtois a pris un point sur le terrain d’une équipe citée par les prétendants aux premières places cette saison.

TROIS AUTRES POINTS À RETENIR


  • Disputant les trois-quarts du match, tant Coccaro que Yankov ont fait bonne impression pour leurs débuts en raison de leur activité et de leur implication, aussi à la récupération du ballon, surtout quand Montréal ne laissait pas Orlando poser son jeu en première mi-temps. Visiblement, ils ne sont pas du genre à attendre que les autres fassent le travail défensif et les servent par la suite.

  • Laurent Courtois a pris quelques décisions fortes dans sa compo, notamment celles d’aligner Duke et Yankov de concert, et de ne titulariser ni Opoku ni Wanyama.

  • Avec les efforts d’Orlando et son déplacement dans l’Ouest Canadien en milieu de semaine, les Floridiens ne se sont pas essoufflé en fin de match, que du contraire.

RÉCIT


Montréal a commencé le match en étouffant son adversaire, obligeant Gallese à effectuer plusieurs arrêts plus ou moins difficiles dans les cinq premières minutes : lors d’un contre de Coccaro, d’un tir de loin de Duke, d’une frappe à distance de Lassiter puis sur le rebond pris par Coccaro. Ça commençait très fort !

Orlando a mis un quart d’heure à se montrer menaçant, mais une mésentente entre deux joueurs locaux a fait avorter un énorme danger sur corner. Il a fallu attendre 37 minutes pour voir Sirois intervenir, une belle sortie devant Thoralsson qui avait reçu un long ballon… et été signalé hors-jeu après coup. Son premier arrêt réel fut juste avant les arrêts de jeu, quand Brekalo, bien placé, lui a envoyé une reprise de la tête dans les bras.

Montréal a été beaucoup plus attentiste après la reprise, mais les occasions n’ont pas plu pour les Floridiens. Sirois a effectué un premier arrêt, spectaculaire, après l’heure de jeu sur une volée de Thoralsson… encore hors-jeu. Ce fut bien plus chaud quand une reprise de la tête de McGuire puis une autre volée de Thoralsson, bondissante, ont toutes deux fini sur le toit du but.

Montréal est peut-être passé à côté de la montre en or quand Martinez, fin seul au cœur du rectangle sur un centre de Ruan, a complètement raté sa reprise. D’autant qu’une minute plus tard, Orlando pensait avoir ouvert la marque avant que le but ne soit annulé pour hors-jeu.

Les visiteurs ont tremblé en fin de rencontre, avec un arrêt important de Sirois sur un tir de Torres et un penalty accordé à Orlando dans un premier temps avant que l’arbitre ne revienne sur sa décision, encore en raison d’un hors-jeu. Ils sont aussi passé à deux doigts de la victoire, mais Opoku a perdu son face-à-face avec Gallese.

Commenter
  • Whatsapp
  • Print
  • Email

Calendrier

Prochain match

Columbus - Montréal
Samedi 27 avril, 19h30

Dernier match

Montréal - Orlando2-2
Samedi 20 avril, 19h30

► Calendrier complet

Classement MLS

JPts
  1. Miami1018
  2. LA Galaxy918
  3. Vancouver816
  4. New York916
  5. Salt Lake915
  6. Colorado915
  7. Cincinnati915
  8. Minnesota814
  9. Columbus914
10. Houston813
11. Toronto913
12. Philadelphie713
13. Los Angeles FC912
14. Austin912
15. Saint-Louis912
16. Atlanta811
17. MONTRÉAL811
18. New York City911
19. Charlotte911
20. Kansas City911
21. Portland910
22. DC United910
23. Chicago99
24. Orlando89
25. Nashville87
26. Seattle86
27. Dallas85
28. New England84
29. San José93
► Classements complets

En direct du forum

21/4 - Montréal - Orlando : l'Homme de la saison par Kleinjj

20/4 - Montréal - Orlando : samedi 20 avril, 19h30 par Bxl Boy

15/4 - Seattle - Montréal : l'homme de la saison par Bxl Boy

► Aller sur le forum

Sur Twitter

Recherche

Écoutez Coup Franc

Buteurs

 Coccaro
 Martinez
 Lassiter
 Vilsaint
 Alvarez
 Ibrahim
 Yankov
 Toye
► Toutes les stats

L'homme de la saison

Après 6 matches

1. Sirois
2. Piette
3. Coccaro
4. Choinière
5. Corbo

► Détails

Quiz

Quel fut le bilan désastreux de l'équipe en juillet 2007 ?

  • 4 points sur 12 contre ses quatre principaux concurrents
  • Aucun but en cinq matches, contre des défenses pourtant très perméables
  • 5 points sur 15 contre les trois derniers
► Testez vos connaissances

Jouez avec nous

► Rejoignez la ligue ImpactSoccer.com